Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2008 2 08 /01 /janvier /2008 20:26
allaitement.jpg
       
        Sur cette douce image...







Ou dégoûtante pour d'autres (il en faut pour tous les goûts hein ! )




Oui, j'ai mis fin à l'allaitement de Minilouloute.
Nous avons d'un commun accord, toute deux, décidées qu'il était temps de tourner la page.

"Tu es grande maintenant, lui ais-je dit, tu as deux dents en bas, et une troisième qui vient de faire son apparition en haut ! Tu manges désormais de la viande et tu t'es très bien habituée au lait infantile."
"mamamamama tatatatata pppffffffff" m'a t-elle répondu en postillonnant sa purée.
"Je te propose donc de récupérer ma poitrine, pour moi (et puis un peu pour Papa) et de commencer cette nouvelle année sur de nouvelles bases alimentaires." dis-je avec conviction.
"diradiradiradiradira erkerkerkerkerkerk erk erk geuuuuh !" s'exclama t-elle d'un air satisfait.


L'affaire était conclue.


Oh bien sûr, je fanfaronne. Mais c'est avec un sentiment partagé que j'écris cette note.
A la fois, je me sens libérée... et vide en même temps.

L'allaitement, pour moi, c'était juste inconcevable de ne pas le faire.
Frustrée d'avoir été obligée par la force-des-choses-de-la-vie de le stopper à trois mois pour Maxilouloute, je tenais d'autant plus à "réussir" cet allaitement là, qui devait se passer le mieux du monde.
Certes, nous avons vécu des "mini-tragédies". Qu'elles soient d'ordre médicale ou psychologique, tout était lié. Mais quand je fais le bilan de ces neuf mois passés ensemble, il me semble que nous pouvons parler que de bonheur, de plaisir et une satisfaction mutuelle.

C'est pour cela que la séparation est si facile aujourd'hui, elle coule de source, en douceur, comme une nouvelle étape sur notre chemin, mais en rien une épreuve....
Minilouloute, elle-même, me donner l'impression depuis quelques temps de moins y prendre du plaisir, de se lasser de ce sein qui n'offrait plus le moelleux et le confort dès débuts.*
Et puis ses gesticulations incessantes pendant les séances, ses petites tapes rythmant le temps du repas, autant de signes qui me démontraient que nous n'étions plus en osmose parfaite. Et la voir si calme et posée avec son biberon n'a fait que confirmer mon intuition.

J'avoue tout de même un petit pincement au coeur... Mais je crois qu'il relève plus de l'acceptation de voir mon bébé grandir que de l'arrêt de l'allaitement lui-même. J'observe une sorte de manque dans mon quotidien, mais également une forme de libération parce qu'il faut bien l'avouer, allaiter est un vrai sacerdoce !
On "se met" un peu entre parenthèse, oubliant grasse mat', soutien-gorge affriolant et week end en amoureux...
Alors recouvrir la liberté d'être de nouveau femme à part entière - du moins dans mon corps - c'est une sensation forte et agréable.
Et Monsieur affirme que lui-même - pourtant pro-allaitement et mon plus fort soutien au cours de mes déboires médicaux, envers et contre tous ceux qui me conseillaient d'arrêter - semble heureux de retrouver sa petite femme rien qu'à lui, de ne plus partager son lit avec la miss (sauf pour les câlins à 4 !)...

Je n'aurais jamais pensé que ça se passerait aussi bien, aussi facilement.
Je me faisais un sang d'encre à l'idée qu'un jour je devrais mettre un terme à cette relation unique.
Je m'étais préparée à faire le deuil de cet acte maternel, à appréhender mes angoisses et à ne pas les transmettre à ma fille...
Mais c'est elle, et sa force tranquille, sa sérénité, qui m'ont finalement permis de surmonter cette étape !
Oh ! j'avoue physiquement ressentir une petite baisse de forme - et de moral aussi, ne nous mentons pas - mais je pense qu'il s'agit plutôt d'une chute hormonale liéé au sevrage, quelque chose de normal, un passage obligatoire.

Ce soir, en écrivant ces mots, je me rends compte à quel point c'est moi, aujourd'hui, qui suis sereine.


                Je n'ai pas été aussi zen depuis si longtemps...






* Petite explication technique :
Et oui ! toute femme qui allaite ne conserve pas les boués de Pamela Anderson durant toute la durée de l'allaitement.
Chez moi, ma poitrine retrouve très vite sa taille initiale - soit un malheureux 85B, voire A - mais tout en conservant ses qualités nutritionnelles. Mystère scientifique du corps humain...


Partager cet article

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article

commentaires

julie 12/01/2008 10:23

Merci pour ce beau billet. Il me touche et me parle forcément, ayant des enfants au même écart d'âge, allaitant actuellement ma princesse de bientôt 4 mois, ayant arrêté trop tôt à mon goût celui de mon lutin, bref...cette sérénité fait plaisir à lire!!Par contre je ne comprends pas bien le coup des grasses mat (enfin j'imagine que tu veux dire que tu peux dormir pendant que ton conjoint s'occupe du bébé) parce que ce matin par ex j'ai pu faire une simili grasse mat avec ma puce tandis que le papa s'occupait du grand.et bon courage pour la chute hormonale !!bisesJulie

Gallïane 13/01/2008 11:35

Même parcours pour ma première que pour ton lutin, je te souhaites que ça se pase aussi bien avec ta princesse que pour la mienne !Pour les grasses mat', c'est pas bien compliqué, passé 6 mois, le matin, elle se rendort plus tout de suite, donc faut que l'un de nous se lève !Et comme de toute façon j'étais réveillée pour la tété, c'était toujours moi... mais ce matin, j'ai dormi jusqu'à 10h30... le rêve !

Clyne 09/01/2008 16:00

Ton billet est effectivement très touchant :)J'en suis encore loin mais je ne sais pas si je voudrais allaiter lorsque j'aurais un enfant. Je le voudrais parce que je sais que c'est bien pour lui mais je ne sais pas si je serais capable de lui "offrir" cette partie de mon corps... Et puis tous les inconvénients avec le moment, le lieu, le partage du lit conjugal comme tu le dis...E fin on verra, peut-être que lorsque je serais enceinte je trouverais la bonne réponse toute seule...

Gallïane 09/01/2008 21:12

Tu sais, je crois que les avantages et inconvénients sont très différents d'une personne à l'autre et surtout très changeant au cours des mois qui suivent la naissance.Au départ, le partage de lit nous semblait totalement naturel... et puis au bout de 8 mois, on a commencé à se dire que maintenant, on avait envie de le retrouver rien qu'à nous !Si je devais te faire la liste des avantages et inconvénients, tu serais étonnée... aucun inconvénient pendant les 3 premiers mois, et puis seuls apparaissent juste les grasses mat' et les week ends en amoureux... mais tu vois, finalement, tout rentre dans l'ordre sans que personne n'éprouve de frustration ! ;)En revanche, il faut clairement être en adéquation avec son corps, et accepter toalement ce que ça représente...

Shalima 08/01/2008 23:39

Pfiou, ton très touchant billet me rappelle que Miniloup s'est sevré tout seul il y a tout juste 1 an... ça a été bcp plus facile pour lui que pour moi, mais quelle belle relation, vraiment précieuse !

Gallïane 09/01/2008 15:23

Oui, c'est finalement plus facile pour eux que pour nous j'ai l'impression (du moins quand c'est le moment pour eux, j'ai entendu parler de sevrage quasi-impossible avec certains loulous ! lol)...Quelque part, cette relation nous manquera toujours... mais au fond, on se rattrape avec un tas d'autres relations grandissantes, comme nos petits ! ;)

little daewoo 08/01/2008 22:42

Sincèrement du fond du coeur je trouve ta confession troublante et très touchante...Après le Vietnam je pense qu'on mettra un Mininous en route, et j'espère pouvoir l'allaiter et y trouver autant de plaisir que toi!Mercips : maxilouloute a quel age?

Gallïane 09/01/2008 15:21

Tu verras, l'allaitement, ça t'épanouie une femme... et plus tu en as envie, mieux ça se passe !N'écoutes pas les les "vieux" ou le corps médical (et oui, même certaines sage-femmes ne sont pas au top sur la question), ils n'y connaissent rien. N'écoute pas les on-dit... rien ne vaut les conseils des mamans qui allaitent ou ont allaité, de la LL, des conseillères en allaitement, des doulas, etc...Au besoin, tu pourras toujours me contacter, ça me fera plaisir de t'aider ! ;)P.S. : Ma grande a 4 ans et la petit 9 mois... pas mal pour l'écart d'âge ! ;)

A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier