Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 17:13


... et s'ébaudir des courbes généreuses des danseuses d'un cabaret allemand ?



Oui, Mesdames, Messieurs, j'ai totally fall in love ce week end !

Non, malgré tout le cirage passé à Mry, ce n'est pas lui ! Je sais, vous êtes déçus...
Mais attendez, l'élu de mon coeur, c'est pas n'importe qui, c'est quand  même un artiste le mec, et pas des moindre. C'est quand même le maître de cérémonie de Cabaret, j'ai nommé : Fabian Richard alias Emcee !!!

Je n'avais d'yeux que pour lui et son charisme poid lourd, ce garçon étrange (et pénétrant - matte un peu les références !) qui a failli ne pas avoir le rôle, m'a totalement envoutée. Sa façon de jouer, de chanter, de bouger, c'est juste un appel au viol !

4grande.jpg

Bon, à vrai dire, c'est de la troupe entière de Cabaret dont je suis tombée amoureuse !
Les mecs et leur petit marcel, les filles aux courbes généreuses à faire pâlir d'envie Laetitia Casta, absolument irrésistible dans leurs costumes sexy (lingerie rétro, porte-jarretelles et bas déchirés)... mais bon, je pouvais pas tous les ramener dans mon lit. Ah merde, c'est vrai, j'ai ramené personne dans mon lit, j'étais pas chez moi !

Pour commencer, je vous parlerai bien de la crèpe au jambon que j'ai mangé avant de me rendre au spectacle, mais elle est encore coincée entre mon oesophage et mon estomac.. Dieu seul sait le jour quand je pourrais l'avaler !

Bref, passé ce détail culinaire, faut quand même que je vous parle du lieu où se produisait ce splendide spectacle : Les Folies Bergères !

Salle de spectacle mythique datant de la Belle Epoque, où défilèrent les plus grandes légendes du music-hall, tels que Mistinguett, Joséphine Baker, Charly chaplin, etc... Que de grands noms se produirent ici, jadis !
Jadis, c'est bien le mot ! Parce que les Folies Bergères, c'est supra-vintage, pour ne pas dire vintage-kitch, avec ses peintures rôse pâle et vert amande passées et écaillées, sa moquette rouge fleurie et élimée, ses rampes d'escalier en laiton doré et ses ouvreuses d'époque, façon "j'te vends mon poisson frais à la criée de Marseille" !!!!
Je me moque, mais qu'importe le décor - en plus, il me plait, un comble ! - j'aime cette sensation d'être revenue dans une autre époque, un autre temps, où la débauche, le plaisir et le rire étaient maître roi, où le vécu "transpire" à travers les murs !
Et je vous parlerai pas des chiottes - contraste fort saisissant après ceux du Park Hyatt - j'ai pas pris de photos de toute façon !

Evidemment, on était pas placé au Kit Kat Club parce que ça coûte un bras - et que j'ai besoin des miens, je les trouve plutôt utiles - mais nos places au balcon étaient plutôt sympas, si on oublie le fait que Elie Chouraqui (ou son cousin, ou son frère ou son fils) s'est placé juste devant moi et qu'il a fallu que je pose ma tête sur mon voisin de droite durant toute la représentation et même que sa femme a bien failli m'égorgé avant la fin de la soirée pensant que je draguais son mec !

Je vous passe le résumé du spectacle, vous aviez qu'à aller ! (bon allez, je suis sympa, vous pouvez toujours aller jeter un oeil sur le site pour connaître l'histoire).

Tout ce que je peux dire : excentrique, décadent et trashy sexy à mort !

Voilà les adjectifs qui définissent la soirée que j'ai vécu, que ce soit de la mise en scène, des chorégraphies, des acteurs !
De loin, la meilleure comédie musicale que j'ai pu voir, loin des registres mièvres et surannés habituels.

Du coup, une fois de plus, j'ai été "frustrée de la fin de spectacle" !!!
Oué, je déteste cette sensation d'être encore dans un monde parallèle et avoir l'obligation de redescendre sur terre au moment où les ouvreurs te jettent dehors, dans le froid, alors que j'aimerai juste dire à quel point j'ai aimé ce que j'ai vu, féliciter les acteurs, leur dire combien je les aime, rouler une pelle à Emcee, tripoter les seins de Lulu... oups là, je m'égare... Mais bon, vous m'avez compris...





Demain, je vous parlerais de comment,         
quand on veut finir la soirée avec Johnny Depp,         
on se retrouve avec un mal de pieds de l'enfer !           


Partager cet article

Repost 0
Published by Gallïane - dans Murmure du jour
commenter cet article

commentaires

MissBrownie 30/01/2008 11:49

En effet, tu t'égares sur la fin ;-)

Gallïane 30/01/2008 13:59

C'est mon côté emporté et impulsive ! :D

carl 30/01/2008 11:15

nom de zeus tu frétilles grave de grave en ce moment...

Gallïane 30/01/2008 13:59

Oui hein... que veux-tu? plus on en a, plus on en veut ! :p

A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier