Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mars 2008 1 10 /03 /mars /2008 21:41

Ben non, la france s'arrête aux frontières de Tchernoville voyons....



cornichons-4.jpgVous ne révez pas, cette phrase qui me sert de titre, c'est l'un de mes élèves qui me l'a sorti.

Pour vous rafraîchir la mémoire, je travaille avec des gamins de  12 à 14 ans, dans un collège mais dans une section UPI, une classe pour déficients intellectuels en gros.

Ils sont gentils, ils sont mignons, mais ils sont bêtes - et ils puent, mais ça c'est un autre problème.
Oui, je me permets de dire qu'ils sont bêtes, parce qu'il faut appeler un chat un chat et que dans le temps, on les aurait appeler "idiot du village" "benêt" "débile" "godiche" "gourde", j'en passe et des meilleures...



J'imagine déjà d'ici les bonnes gens s'insurger de mon vocabulaire, de mon manque de respect, de mon ci, de mon là... mais réflêchissez deux secondes : vous croyez que je ferais ce taf si j'aimais pas bosser avec mes demeurés !

Oué, mes demeurés, mes gogols, mais golgoths... tant de petits noms affectueux que je leur donne, je sais que pas mal de gens peuvent s'offusquer, mais je m'en fous. Ce boulot, c'est moi qui ait décidé de le faire, j'ai voulu travailler avec des gamins "hors normes", c'est ce que je veux faire, et je m'en plains pas...

Mais bordel à queue de bouc !
Y'a des jours, vouloir les instruire, c'est un peu comme vouloir s'auto-fellationner (ou s'auto-cunnilingusionner vu que je suis une fille)...

C'est hard-core !

Quand je vois le temps qu'on passe à préparer les leçons, à s'investir dans des projets, à trouver le meilleur moyen de les intéresser pour les sortir un peu de leur échec scolaire et leur apporter un minimum de connaissances et de culture, y'a de quoi faire un dépression quand on voit le résultat !

Genre, 6 semaines à bosser sur l'Egypte pour s'entendre dire que le Nil, c'est une montagne, que le croissant fertile, c'est un gâteau à base de limon, que les pharaons habitent dans des phares ou pire encore, récupérer la copie d'un contrôle vide, sans aucune réponse alors que tu as passer des heures à leur expliquer en long en large et en travers chaque point sur lesquels tu les interroge... ça peut te donner des envies de petisuissidage !

Du coup, pour pas pétêr un câble, j'ai pris le parti d'en rire.
Au risque de paraître méchante, cynique et blessante.
J'use et j'abuse de moqueries, je stigmatise leurs défauts, je me gausse de leurs inaptitudes... parce qque c'est ça ou je pleure à chaque fois en rentrant du boulot !

Parfois, ça peut paraitre paradoxale de vouloir aider ces gamins et de me foutrent autant de leur gueule.
Mais c'est juste une nécessité pour ne pas déprimer, parce que je vous jure qu'il y a des jours où un légume aurait une encéphalogramme moins plat que les leurs.

Est-ce que ça fait de moi un personnel enseignant moins bien qu'un autre ?

Non, assurément non.
Je passe beaucoup de temps à les aider, à les écouter, à tenter de les comprendre et trouver les meileures solutions pour qu'ils puissent "imprimer "un peu ce que nous leur enseignons.
Je les écoute aussi, je me mets à leur disposition, chose peu fréquente dans leur milieu.
Je les encourage, je les booste, je les motive quand ils ont une baisse de régime...

Mais rares sont les satisfactions, rares de voir de réels progrès.
Mais je ne bosse pas avec eux pour ça. Je bosse avec eux pour leur offrir un cadre scolaire adapté à leur condition et pour qu'ils ne souffrent pas trop de la jungle collégienne... et ça, c'est déjà une victoire de les voir s'épanouir dans notre classe, loin des railleries et des moqueries de leurs camarades bien moins indulgents que je ne peux l'être quand je me moque d'eux, en dehors de ma classe !



Vous ne verrez plus jamais les cornichons de la même façon !     



  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Le Hibou 13/03/2008 15:09

C'est moi ou tu donnes pas la réponse, finalement ?Paris… c'est une montagne en Égypte, si j'ai bien compris. La belle affaire. Franchement, c'est pas pour frimer, mais bon, je le savais avant de te lire.

Gallïane 13/03/2008 15:17

Heureusement qu'il y a des gens instruits... sinon, je sais pas où irait le monde !Tout fout le camp !Monde de merde tiens !

BRUNETTE 12/03/2008 11:49

Moi aussi je bosse avec des cons toute la journée....mais ceux là n'ont pas d'etiquette de gens à problèmes..sont juste cons!  :o)Même si ils savent que le Nil est un fleuve...quoique..je vais verifier!!! (qu'ils le savent hein! pas que c'est un fleuve, ça je le sais!!)pis au juste pour l'appareil, c'ets pas le mien, c'est celui de mon ange...donc pas à ma dispo... dsl de ne pas pouvoir figurer dans la mosaique...quoique mes boobs auraient pris une place certaine!! :o)

Gallïane 12/03/2008 13:33

'tin ! mais demande à ton ange de te prendre en photo, c'est quoi cette histoire !!!!

carl 11/03/2008 21:28

mdr... les classes spé regorgent de pauvres bouchons qui disent de sacrées conneries parfois... ce qui est affreux c que les classes pas spé ont presque les mm parfois, et sans excuse :D

Gallïane 12/03/2008 13:32

Effectivement !Au moins, d'être dans une classe spé, ça me désespère moins que si j'étais dans une classe normale et qu'on me sorte ce genre de bêtises !

milla 11/03/2008 18:56

Ton attitude de recul avec humour est des plus saines.Et puis je suis admirative de ton boulot... petite catin!

Gallïane 11/03/2008 19:06

Catin et personnel enseignant  = cocktail détonnant ! :D

Spike 11/03/2008 17:46

J'ai enseigné la musique à toute une classe de CLISS pendant 1 an, il y avait des handicapés mentaux, moteurs, des enfants en grosse difficulté... et bien on a réussi à travailler et faire des choses pendant l'année, même si c'était dur. Ce fut un très bon souvenir pour moi en tout cas.Et bosser en milieu spécialisé avec des enfants en échecs scolaires venant de milieux à gros problèmes, c'était le boulot de ma mère, instit spé en EREA. Pas évident comme boulot, mais une vraie vocation chez elle en tout cas. Parfois elle aussi était aterrée de certaines choses, mais en effet, elle disait qu'il valait mieux en rire parfois, même si elle n'en pouvait plus, pour tenir!

Gallïane 11/03/2008 19:07

Je devrais rencontrer ta maman, elle m'en apprendrait tant...

A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier