Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 17:31

Oui, ami lecteur, demain matin, la Milice enfoncera ma porte à coups de bélier, inondera la chambre de gaz lacrymogène, me plaquera au sol et me ligotera solidement, avant de me conduire dans une sombre allée où, un sac en toile de jute sur la tête, adossé contre un mur gris, j'attendrai dignement les déflagrations des fusils qui annonceront, toute balles dehors, le châtiment juste et inexorable.

Dans l'attente de ce douloureux moment, j'ai envie de t'écrire une dernière lettre.



C
hère Marguerite,


Je suis profondément vexé. Tu ne t'adresses qu'à Gallïane alors que, comme précisé dans le titre, je suis co-auteur de la lettre ouverte à quatre mains. Je (re)prends donc ma plume, mais continue cependant à parler pour deux, si tu permets, d'autant plus que ma chère moitié a mieux à faire, là tout de suite. En plus, elle aurait dit des gros mots, et les gros mots, c'est moche.

Bref, je ne sais pas si tout cela m'amuse ou me gonfle, mais j'aime le sport, alors allons-y.


Ami lecteur, voici le mail qui vient de s'échouer chez nous :



Bonjour Galliane,


Je me permets de te contacter à propos de tes deux billets, irrespectueux à mon égard. Pourvu que cette discussion "privée" ne se retrouve pas sur ton blog, ce serait fortement déplacé. D'autant plus que j'aimerais te faire part d'une demande qui, je pense, tombe sous le sens. Dans tes deux billets, tu y es allée un peu fort, voire trop. Je me permets de te demander leur suppression.

En effet, un avocat a constaté, je cite : "les conditions dans lesquelles la loi sanctionne les propos injurieux sont réunies (article 29, alinéa 2 de la loi du 29 juillet 1881 sur la presse)."

Personnellement, je n'aimerais pas en arriver à faire envoyer un recommandé à over-blog et porter plainte pour diffamation. je préfère m'entretenir sagement avec toi afin de trouver une solution ! Pourrais-tu donc, stp, agir en conséquence ?

Bien à toi,

Marguerite



Déjà, préambule. 

Je suis totalement, intrinsèquement, déplacé. Un sorte de punk des temps modernes, complètement borné et ignorant les règles de bienséance. Je te sens déjà rouler des yeux, exaspérée à la vue de ce billet... il faudra t'y habituer. C'est mon style. Tu es ici dans un monde où tout est possible, où tout peut arriver.
C'est peut-être un peu inhabituel pour toi, mais que veux-tu, quand on y a pris goût, il devient difficile de procéder autrement, crois-moi sur parole.


Il se trouve également que je suis extrèmement curieux, et je mets au défi quiconque, y compris le tribunal de ton choix, de trouver des propos injurieux dans notre lettre ouverte.
Dans le doute, car j'ai beau être un connard prétentieux, parfois je peux me dire "eh mec t'es pas allé trop loin là ?"... dans le doute, disais-je donc, je viens de relire le billet en question, point par point, en tout cas chaque point qui pourrait objectivement me paraître limite, et je ne vois pas.
Je pourrais ergoter sur chaque propos que j'y ai tenu mais je préfère laisser le lecteur juger.
Je tiens les gens qui lisent fidèlement ce blog pour supérieurement intelligents (en tout cas par rapport à la moyenne nationale, ce qui toutefois n'est pas un exploit, vous en conviendrez).

Quand nous disions que pour nous la blague prenait fin, nous étions sincères, car ce n'était réellement rien de plus.
Tu te plains d'être persécutée, pourtant, par deux fois, c'est toi qui reviens à la charge, avec ta requête ridicule auprès d'overblog, et maintenant ces menaces dérisoires à base d'avocat et de tribunal.
Au risque de te décevoir, cela ne nous provoque qu'un haussement de sourcil distrait.

Tu as envie de porter ces enfantillages devant les tribunaux ?
J'ai envie de te dire : vas-y.
Tu as envie de dépenser ton fric, ton temps, ton énergie en procédures pour des broutilles pareilles ?
Vas-y.
Tu as envie de dépenser le temps et l'énergie de magistrats qui n'ont certainement que ça à foutre, de défendre Bafouillages-qui-se-sent-bafouée et de sévèrement punir ces malotrus qui ont dit que Bafouillages était une championne de cette bienséante et ronronnante autocratie de pacotille qu'est la blogofille, certainement intelligente et agréable en vrai, mais manquant cruellement d'ouverture et de tempérance (c'est ce que j'ai trouvé de "pire" dans le billet) ?
Vas-y.

Par contre, j'avais dit "un ou deux coups bas occasionnels pour la beauté du geste", là tu as épuisé ton stock.


La peine de mort est abolie en France non ? Oui hein ? Non parce que bon, je ne voudrais pas non plus me faire fusiller demain à l'aube pour des histoires de blog.
Bon ok alors, allons-y pour le tribunal...




PS : si c'est du fric que tu recherches, je suis bon joueur, je peux d'ores et déjà t'envoyer ton euro symbolique par la poste.




PPS : ici Gallïane...
J'avais prévu d'en rajouter une couche ce soir, mais les circonstances de la vraie vie, comprendre une nouvelle fort préoccupante qui vient d'arriver
- plus préoccupante qu'un procès pour diffamation - ne s'y prêtent pas.
Tout ceci me passe tout à coup loin loin loin au-dessus de la tête, là tout de suite.
Nous nous contenterons donc des idioties de Monsieur.


Partager cet article

Repost 0
Published by Gallïane - dans Il murmure
commenter cet article

commentaires

Bôôh 24/03/2008 21:22

Ce qui est fatigant avec les gosses, c'est qu'ils ne savent jamais quand s'arrêter (et je ne considère aucun de vous deux comme des gosses, cherchez la personne incriminée..) Comme dirait Carl ça devient lourd ce gag. Enfin ce détail passé, bon courage à madame la maman de Gallïane.

marie laure 20/03/2008 11:03

je débarque dc suios pas au courant de cette histoire ... p*** ça devient lourd de blogger en ce moement !!!Courage pour ta maman, la mienne aussi a des ennuis de santé en ce moment ...bises

Madri 17/03/2008 19:52

La Moule-Nem  j'aime beaucoup ton proverbe :DCette situation ubuesque me fait penser un peu à la cour Royale où la gaudriole et le Paraitre prévalaient sur des questions un poil plus profondes et vitales. La pauvre Fleur des champs...Bisous à toi et à ta maman, ma cochine fifties. Prenez soin de vous avant tout.

Elienai 17/03/2008 17:19

Moi aussi je veux toucher les nichons de sonia.

Little Daewoo 17/03/2008 15:23

Moi aussi je veux toucher les nichons de Sonia bordeeeeel!!!

A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier