Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juin 2008 7 08 /06 /juin /2008 21:15


Hé oui ! Vous n'alliez pas croire que vous alliez vous débarasser de moi comme ça... je suis une vraie carne, une teigne, plus forte que la peste, le choléra et la diphtérie réunis.... je vous survivrai tous !

MOUAAAHHAHHHAAAAAHHA !!!!


Pire que les chats, non seulement je retombe toujours sur mes pattes mais en plus, j'ai pleins de vie (là je compte plus hein, parce que ça ferait trop peur !)

Bref, je suis de retour !


Bon ok, je suis un peu faiblarde avec mes 9 de tension, mes 16 000 leucocytes qui tentent de combattre les germes du Mal et mon anémie approchant celle d'un vampire anorexique !

En revanche, j'ai trouvé LA solution, LE régime dont aucun magazine féminin ne connait le secret, LA recette miracle pour perdre les kilos superflus avant l'été : l'hospitalisation !

Out les "oenobiol diet", has been les "slim fast" et autres conneries de ce genre, une bonne dizaine de jours à l'hosto avec une sonde naso-gastrique et vous retrouvez une taille de guèpe que même avant vous avez jamais eu !


Bon allez, je vois que vous trépignez d'impatience de savoir dans l'ordre à peu près chronologique (oui hein, excusez du peu, j'ai encore des neurones qu'ont grillé pendant mes poussées de fièvre à 40°C) donc voilà un condensé de résumé de mes péripéties médicales au pays des médecins incompétents :


Je vous laissais donc mardi 27 mai sur un message vous informant que j'entrais à la clinique de Tchernoville le lendemain pour être opérée en urgence le jeudi (oui, les urgences à Tchernoville, faut pas être pressée) d'un abcès dans ma trompe de Salope Fallope parce qu'une vilaine salpingite s'était installlée tranquillou comme si l'endométrite précédente avait pas été suffisante !
Non, non, je déteste faire les choses à moitié, donc comme j'avais deux jours à tuer avant l'opération, ben j'ai décidé.... enfin, mon abcès a décidé pour moi... de se transformer en péritonite pelvienne, histoire que ça soit vachement plus drôle  !

Plus drôle parce que vachement plus douloureux, plus drôle parce que vachement plus dangereux - genre mortel hein - vachement plus drôle parce que sinon, ça aurait été vraiment trop trop simple et que j'aurai pas eu grand chose finalement à vous raconter sur ce blog !

Et puis surtout, n'oublions pas le fabuleux passage des 3 heures de fièvre à plus de 40°C sans paracétamol ni ibupofène pour pouvoir faire des hémo-cultures, c'est à dire déterminer quels germes tentent de m'exterminer.
C'est sympa, ça mange pas de pain, ça fait boire 500 litres d'eau minimum, pisser toutes les 35 min et légèrement délirer (et accessoirement pleurer !)

Bref, une chouette opération avec à la sortie un bon 500 ml de pus bien purulent extirpé tant bien que mal de mon abdomen (et bon appétit bien sur - non, ne me remerciez pas, c'est gratuit, je suis comme ça !)
Un joli trou sous le nombril, un autre sur le côté gauche et un autre un plus gros à droite avec un joli tuyau duquel se déverse un liquide d'une couleur indéfinissable.... un drain qu'ils appellent ça, avec un joli bocal au bout que les infirmières ont le bon goût de nommer mon "sac à main".... Ellles sont mignonnes !

Je vous parle pas non plus de mes bras, qu'une junkie à côté de moi, elles aurait l'air d'une nonne tellement on m'a piqué, ni de mes 5 poches d'antio-bio, anti-douleur, fer/hemmoglobine en perfusion non stop...

Je vous passe également l'état comateux de la première journée après l'opé et je passe directement à la suite qui devient tout de suite beaucoup mais alors beaucoup plus palpitante pluisque que c'est le grand moment du vomi !
Alors, sachez qu'un corps humain est capable de déverser des litres et des litres de bile sans jamais se tarir.

Oui, c'est comme ça... c'est fantastique le corps humain !

La bile en plus, c'est chouette : entre le marron caca d'oie et le vert fluo, ça sent presque pas mauvais, et c'est pas épais (oui, je sais, bon appétit encore !)
Par contre, c'est fatigant !
Pas la bile hein, mais de vomir... les spasmes, les contractions du diaphragme, remplir un haricot, le vider, le re-emplir, en remplir un autre pendant que Monsieur revide l'autre.... enfin vous voyez quoi !

Vraiment une expérience à vivre !

Du coup, commme ça faisait peur à tout le monde et que ça devenait chiant de ramasser mes vomitos, z'ont décidé de me foutre un tuyau d'arrosage dans le nez qui descendait jusque dans mon estomac pour aspirer tout le liquide qui voulait pas rester dans mon corps pourri !

Et ça a duré quatre jours comme ça, tout ça parce que mon connard d'intestin avait décidé de faire une occlusion fonctionnelle, de peur que la péritonite monte jusqu'à lui. On lui a dit pourtant qu'elle était pelvienne cette péritonite, pas de quoi en faire un caca nerveux (ahah, mes vannes sont de pire en pire) mais qu'il est con cet intestin !
Bref, j'ai échappé de justesse à une troisième intervention.... non parce que bon là, j'avoue, j'en avais un peu plein le cul (toujours aussi géniale mes vannes !)

Enfin bref... on a fini par m'ôter mon tuyau, à me redonner un peu de nourriture - si si, de la vrai, pas dans une poche transparente avec marqué dessus glucose et chlorure de sodium - et puis on a fini par me relâcher samedi matin, estimant que j'étais désormais hors d'état de nuire danger !


Pour finir, je voulais tous vous remercier pour vos mots, vos cartes, vos commentaires, vos soutiens et votre sollicitude que Monsieur me donnait chaque jour... Monsieur qu'il va falloir d'ailleurs canoniser pour avoir su si bien s'occuper de moi tout en gérant à la fois son travail, son concours et les enfants.



Merci encore une fois à tous !

Et Bordel que c'est bon de retrouver sa maison !





Je vous accorde que ce récit n'est pas aussi drôle et désopilant que j'aurai voulu vous le conter, mais je suis telllement crevée que j'ai bien du mal à aligner les mots, donc ne m'en voulez pas si ce billet est un peu minable alors que je vous avez habitué à plus drôle comme anecdocte !





N.B. : pour les gros mots médicaux, je vous laisse avec Wiki parce que j'ai vraiment trop la flemme de linker !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mauvaise haleine langue 16/02/2015 22:12

Thank you, I have just been looking for info about this subject for ages and yours is the best I have came upon so far. However, what concerning the bottom line? Are you sure in regards to the source?

odeur haleine 16/02/2015 22:12

WONDERFUL Post.thanks for share..extra wait .. …

Angie 11/06/2008 16:27

Ah quand même, je n'arrivais de nouveau pas à commenter sur over blog.Ravie de te voir de retour. Tu sais si tu arriverais à te faire du fric sur le dos du Dr Maboule pour faute professionnelle ? Parce que là, c'est du grand...

Gallïane 11/06/2008 17:48


Ben en fait, y'a pas de réel préjudice subit (genre il m'a pas ôter mon appareil génital en entier, il ne s'est pas gouré de trompe ou un truc du genre)... du coup, j'ai pas vraiment de raison
d'attaquer.
Sinon, tu penses bien que je m'ne serais donner à coeur joie !


corinne 10/06/2008 22:57

bonjourje viens de decouvrir votre blog, je vous souhaite un super retablissement, j imagine ce que vous avez dû vivre,je vous mets en favoris car j adore votre humour, nous en avons tous besoin en ce momentà tres vite

éliiiiise 10/06/2008 17:05

contente de te revoir par ici pitain(Mais pas merci vu que je mangeais pendant la lecture...)bisous et repose toi bordel !

A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier