Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2009 4 16 /04 /avril /2009 19:00

  Parigotes, parigots,

 

J'ai envie de faire un petit coup de promo pour un garçon qui n'en veut (élevé en plein air et nourri au gibolin, c'est de la qualité). Il s'appelle Alexis Magand, son métier c'est de faire des films et sa passion c'est la musique, et miracle de la création, à l'aide de son fidèle sidekick Grégory Gomez, il a tourné un documentaire de qualité qui se nomme La Route est Longue. (de qualité)

 

 

null

 

 

 Il est question dans ce film de trois groupes clermontois et de leur difficultés à concilier leur passion (fabriquer de la musique pour le plaisir de tous) et les aléas de la vie contemporaine, à savoir gagner des sous pour en vivre et manger autre chose que des racines d'herbe et des écorces d'arbre.

 

Il se trouve, heureux hasard, que l'un des trois groupes est celui que j'ai fabriqué de mes petites mains voici déjà 10 ans tout pile, ce qui ne nous rajeunit pas, mais qui fait bien plaisir quand même, j'ai nommé The Big Royal Kunamaka Orchestra, ou juste Kunamaka si on a la flemme.

Vous verrez également Géraud et Kafka, deux pointures de la très riche et très décomplexée scène clermontoise (c'est le Monde qui le dit).

 

Donc, parigotes, parigots, je m'adresse à vous car le film sera projeté le samedi 18 avril à 16h au Centre Fleury Goutte d'Or à Paris, capitale de la France.

Pour les plus curieux, il s'agit d'un week-end dédié aux fanzines et aux cultures alternatives avec des stands, des ateliers, des trocs... L'entrée est libre et la projection sera suivie d'un débat avec le réalisateur et d'autres acteurs du film, qui auront à n'en point douter des choses intéressantes à raconter, et seront en mesure de répondre à toutes les questions que vous vous posez quant à la vie de ces groupes pros ou semi-pros à la vie bien compliquée, oh oui alors...

 

 



 

En essayant d'être objectif, j'ai trouvé le documentaire vraiment touchant, puisqu'il s'attarde énormément sur le côté humain du métier de musicien, il ne tombe jamais dans le misérabilisme, il montre simplement une réalité crue et sans fard, avec beaucoup de moments difficiles mais aussi, et heureusement, beaucoup de moment qui me rappellent pourquoi je me souviendrai toujours avec nostalgie de cette époque où ma vie tournait autour de la musique.

 

Côté critiques, j'aurais aimé voir le film aller un poil plus loin dans l'investigation, notamment au niveau des majors.

 

 

Le mieux, c'est d'aller vous faire une idée par vous-même, non ?

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Elienai - dans Il murmure
commenter cet article

commentaires

vegass 25/04/2009 23:26

Oui pas loin...Blog sympa. Bonne route.

Gallïane 27/04/2009 10:03


Merci, reviens quand tu veux !  ;)


vegazz 24/04/2009 21:47

Salut je connais tous ces groupes. Je les ai même apprécié fut un temps...Tu as créé Kuna ?...Comment ça ? Tu joues dedans ?Bonne route

Elienai 24/04/2009 23:39



Eh oui j'ai fabriqué kunamaka avec le batteur et le bassiste dans le garage de ce dernier voilà plus de 10 ans déjà, je n'y joue plus depuis pas mal de temps (quand j'ai dû partir à grenoble en
fait, pour mes études), mais j'ai bossé avec le groupe jusqu'à il y a deux ans.


Tu es du côté de clermont ?



Montana 20/04/2009 12:10

Et s'il fait la route dans les deux sens, il pourra dire la bi-route est longue (sans connotation) car un homme averti en vaux deux. Ok, à peine rentré et déjà parti.A+ :)

Gallïane 20/04/2009 18:37


On sent les connections neuronales là, on les sent bien !


A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier