Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 20:38

Ça ne va pas du tout. 

Ma femme se fait draguer sur Facebook.

Ça, c'est plutôt normal, étant donné que c'est la plus belle.

Ce qui n'est pas normal, c'est que j'attends un niveau de drague en rapport avec la qualité de la marchandise.

On ne drague pas ma femme comme on drague une minette de 15 ans sur un skiblog, bordel, vous vous croyez où là ?


Oui, Philippe, c'est à toi que je parle. On est du genre à tout se raconter tu sais, entre autre, et surtout, nos plans dragues merdiques.

Je vais donc te rendre service, et on va reprendre point par point, parce que là ça va pas du tout.


Statut de Galliane sur facebook :

Gallïane Murmure se dit que montrer des culs fait grimper ses stats et qu'elle devrait le faire plus souvent

 

Philippe : tu as un beau visage deja dc bon [C'est quoi cette entrée en matière pourrie ??? Bonjour, enchanté, je m'appelle Philippe, non, ça te dit rien ?]

Gallïane : merci, c'est gentil...

Philippe : c vrai surtout

Gallïane : mais bon, c'est en rapport avec la mosaïque de gens à poil qu'l y a sur mon blog que je dis ça

Philippe : et c tes fesses que l on voit en photo oci? [Là ça se voit tout de suite que tu as la fringale, et parler du cul d'une fille dès la 3ème phrase compromet drastiquement les chances de la tringler]

Gallïane : aussi

Philippe : Je px te proposer qq chose? [Alors déjà un mec ça a des couilles, ça propose, ça demande pas la permission]

Gallïane : c'est à dire ?

Philippe : je px ou pas? [Là tu confonds délicatesse et niaiserie, Philippe]

Gallïane : tu peux toujours essayer

Philippe : UN diner avec moi [AH AH]

Gallïane : hmmm... on ne se connait pas, je ne suis pas célibataire, ça me parait compromis

Philippe : je te déplais tant que ça? [Règle Numbeur Ouane : tenter de se faire apitoyer sur son sort fait tomber les chances de tringler à zéro, tu cherches une meuf à niquer, pas une maman pour te consoler]

Gallïane : la question n'est pas là

Philippe : si je te plais tu acceptes [Là y'a une sorte de défi, genre allez soyons fous on est jeunes, on a rien à perdre. Dans l'idée c'est bien joué mais concrètement, tu t'y prends tellement mal que c'est pourri]

Gallïane : ce n'est vraiment pas le problème mais 1/ j'habite pas à Paris 2/ j'ai un mec 3/ des enfants 4/ je suis fidèle

Philippe : oki oui mais [Alors là normalement c'est le moment où tu dis "d'accord au temps pour moi, désolé de t'avoir importuné et passe une bonne journée"]

Gallïane : donc, tu pourrais tout à fait me plaire, mais tu vois bien que c'est impossible

Philippe : rien ne l est pr moi tu c [Tu sors le grand jeu, je respecte, c'est courageux, on sent qu'il va se passer quelque chose]

Gallïane : non mais insiste pas, je ne suis pas libre, j'aime mon mec, je veux bien avoir des amis, mais pas tromper mon mec

Philippe : oki fais lamour avec moi et tu verras [Là, Philippe, tu me bluffes. Je suis pas né de la dernière pluie niveau drague, mais j'avais jamais pensé à cet argument. Sortir "oki fais lamour avec moi et tu verras" à une fille qui te dit en gros "sans vouloir t'offenser, lâche moi un peu, là", c'est du grand art. Combien t'ont dit "ah oui ok à la réflexion, pourquoi pas", par curiosité ?]

Gallïane : ah mais non merci ! lol quoi !

Philippe : lol quoi quoi [Ah non en fait tu es juste idiot]

Gallïane : ben t'es drôle toi, tu doutes de rien ! tu crois que coucher avec toi pourrait me faire quitter homme et enfants... c'est rudement culotté !

Philippe : non mais tu aurais plus de plaisir que tu ne le crois [Philippe, tu es gentil, mais tu as 23 ans, tu ne vas pas faire découvrir la vie à une nana de 30 balais qui a de la bouteille, avec tout le respect que je lui dois]

Gallïane : Alors toi, t'es mythique, tu doutes de rien ! Tu sais, je vis déjà avec un Dieu du sexe, pas sûre que tu sois à sa hauteur... et encore moins à la mienne !

Philippe : oh que si mon ange [Euh... "mon ange", c'est bien pour débarder .~°titemissdu93°~. sur les skiblog, pas une femme dans la fleur de l'âge]

Gallïane : non mais, en plus, t'es plus jeune que moi, moi j'aime les vieux mon petit !

Philippe : oui et alors [Ah oui là y'a de l'argument, on sent que la nana va craquer devant tant de répartie]

Gallïane : et tu as dû mal lire : je vis avec un DIEU du SEXE [NDLR : C'est moi]

Philippe : tu es ou [Oui, change de sujet, il vaut mieux, parce que là normalement c'est le moment où tu es humilié]

Gallïane : en province profonde

Philippe : c a dire [Ah oui, j'ai oublié de te dire : l'écriture sms et les fautes d'orthographe, c'est pas sexy]

Gallïane : je ne dis pas où j'habite

Philippe : ba pkoi [Comment avoir l'air du benêt du village en deux mots]

Gallïane : pour éviter que des boulets comme toi finissent par baver sur mon paillasson

Philippe : les boulets de quoi [Euh... non, de rien. Tu es brave, Philippe]

Gallïane : ben les morts de faim pathétiques de ton genre

Philippe : je temmerde moi [On suppose qu'il s'agissait d'une question, mais sans ponctuation il est difficile de le deviner]

Gallïane : ben tu m'emmerdes pas, tu es juste pathétique à vouloir coucher avec moi alors que je te dis non...


Et là, Philippe s'est tû.

Dans ces cas-là, il y a deux options :

    - soit le mec se fait insultant (genre : "sale pute va niké ta reum jtencule salope"), il s'agit en quelque sorte du rugissement de l'homme des cavernes frustré du slip ;

    - soit le mec disparait sans sommations, après avoir pris conscience qu'il a dû, un peu quelque part, passer pour une burne.

Je me demande sur 100 filles abordées de la sorte dans la journée, combien finissent dans son pieu. En tout cas mon petit Philippe, j'espère que tu es meilleur comédien que dragueur.



Ami lecteur, j'ai un autre spécimen à te présenter. Il m'est sympathique, je préserverai donc son anonymat. Appelons-le Denis, puisque c'est son prénom.


Denis, je pense que tu as compris que tu ne baiserais jamais avec ma femme, mais c'est plus fort que toi, tu tentes un peu, quand même, l'air de rien.

Nt nt nt ne me dis pas le contraire, aies le courage de tes plans dragouille.

Sauf que tu t'y prends comme un manche.


Raconter tous ses plans cul en long, en large et en travers, ça n'excite pas sa prétendante. Enfin certaines peut-être, mais la commune des mortelles, non.

Expliquer avec force détails comment avant-hier tu t'es tapée 5 nanas dans une boite à partouze et comment hier ,tu as fini une soirée par un bukkake à 7 mecs sur une meuf... d'une tu passes pour un mytho (et je dis bien "tu passes", pas "tu es", non merci je ne veux pas de preuves en photo), de deux ça fait pas chauffer les ovaires de ma donzelle, loin s'en faut.


Je vais être sympa, je vas résumer pour vous, Philippe et Denis, les deux archétypes de dragueurs qui ont un taux de réussite sexuelle notable.



Nous avons d'abord le charmeur, le vrai, celui qui fait tourner la tête avec les mots, celui au sourire ravageur et à l'oeil qui pue le cul, à la voix grave et posée et à la culture riche sans être m'as-tu-vu. Celui qui est capable de t'expliquer posément pourquoi Stavroguine représente l'essence du romantisme tout en te lançant des regards qui disent "toi ce soir je te promets une nuit de sexe dont tu te souviendras longtemps".

Bon ok, c'est pas donné au premier péquin venu.


Je te propose donc le plan B, d'une efficacité tout aussi redoutable : le mystérieux inconnu ténébreux.

Tu te pares de ton regard le plus noir, tu t'assieds à l'écart de la foule, dans un coin, avec un air un peu hautain, genre "moi je ne me mélange pas à la plèbe", tu ignores ton monde en faisant style je réfléchis à des trucs trop importants. Tu ne manqueras pas d'accrocher le regard de ta proie, tu te dirigeras vers elle, tu lui glisseras un "mon dieu quelle beauté renversante", ni plus ni moins, et tu disparaitras dans un autre coin sombre.

Une chance sur deux qu'elle devient berserk et te saute à la braguette si tu gères bien ton petit jeu.

Bon ok, c'est difficilement applicable sur facebook.


 

Oh et puis merde, démerdez-vous...

je vais pas non plus draguer ma femme à votre place.


Partager cet article

Repost 0
Published by Elienai - dans Il murmure
commenter cet article

commentaires

traitement de mauvaise haleine 15/02/2015 05:04

Very well written information. It will be beneficial to everyone who utilizes it, as well as yours truly :). Keep up the good work - can'r wait to read more posts.

remede pour arthrose 15/02/2015 05:04

I am so happy to read this. This is the type of manual that needs to be given and not the accidental misinformation that is at the other blogs. Appreciate your sharing this best doc.

Yannick 18/02/2010 08:50


Merci pour cette leçon exemplaire quoique dispensable pour ma part (en couple et heureux). Une bonne tranche de rigolade du terroire sauce berrichonne !! j'en avais les larmes aux yeux...

Un peu de courtoisie les gars... et vous passerez moins pour des cons mais au moins pour un romantique...


Vince 06/03/2009 22:40

J'adore l'humour.Et pis dit donc, j'ai encore un skiblog mwa  (bon erreur de jeunesse je concède mais je déménage bientôt).

Gallïane 08/03/2009 20:36


Oui, déménage vite... on est pas sûre de continuer à te parler si tu restes sur un skiblog !


Philippe 07/11/2008 13:30

j'aime pas facebook

Elienai 07/11/2008 13:58


Tu dis ça parce que tu t'appelles Philippe.


A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier