Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 22:00

Cette semaine est déclarée semaine du sexe par Henry Michel.

Vous pensez bien que je n'allais pas passer une occasion de vous parler de mon sujet de prédilection, quelque peu délaissé ces derniers temps !


Hier, je vous parlais des attaques de caresses érotico-nocturnes indépendantes de la volonté de Monsieur.

Demain, peut être vous parlerai-je des requêtes Google insensées à base de sexualité dépravée que je reçois sans arrêt, à croire que ce blog est l'antre de la perversion tellement j'en vois des vertes et des pas mûres.


Mais ce soir, je vais vous parler d'un truc qui me tient à coeur : l'alcool et le sexe !


Vous savez, ce savant mélange qui conduit souvent à des actes totalement incontrôlés, comme finir dans les chiottes immaculés du Macumba un samedi soir de désolation ou sur le parking du E.LECLERC à l'arrière d'une Golf GTI, la main sur son levier de vitesse et  le pied coincé dans le frein à main.

Bref, le mélange détonnant par excellence.


L'alcool, ce désinhibiteur puissant, qui permet de se lâcher jusqu'à ce que coma éthylique s'ensuive, se marie plus ou moins bien avec le sexe.

 

 

Personnellement, j'adore boire.

Parce que boire rend saoûl et qu'être saoûl est mal vu en société... et comme je suis punk sur les bords, j'aime emmerder la bienséance.

Du coup, quand je suis bourrée - déjà que sobre, je suis particulièrement "vivifiante" comme fille - je vous raconte pas le massacre. Sauf que j'ai la faculté surnaturelle de supporter vachement bien la bibine et de garder une lucidité extrême (malgré le volume exponentiel que prend ma voix à mesure que les grammes s'accumulent dans chaque poche.)

Bref, je tiens le Gibolin comme un pilier de comptoir franc-comtois mais je ne peux pas en dire autant de mes compagnons de beuveuries, notamment des hommes avec lesquels j'ai pu fricoter à un moment donné.

 

A plusieurs reprises, j'ai pu constater que les mecs avec lesquels je sortais n'avaient pas forcément le vin mauvais mais qu'un effet non escompté se produisait du genre mou et peu rigide.

Bourrée, j'adore castoriser :  totalement libérée de tous carcans, je me lâche (encore) plus et loin de me calmer, les alcools forts m'excitent fortement (tandis que le vin rouge aurait tendance à me faire dormir).

 

Sauf que...

Un mec quand il a trop bu, ben tu peux te lever tôt avant que lui-même lève quoi que se soit si tu vois ce que je veux dire.

Quand l'homme a trop bu, l'homme bande mou... une véritable débâcle qui a tendance à concerner toute la gente masculine à quelques rares exceptions.

L'alcool et le sexe, une vraie débandade dans les cas les plus terribles, où l'individu de sexe masculin tente d'introduire son appartenance génétique tellement engourdie par l'éthanol qu'il ne se rend plus compte qu'il a une chiffonnade fripée de 10 cm entre les mains au lieu de son habituel gourdin.

 

Instinct primaire quand tu nous tiens, il tentera même avec un entêtement d'une virilité tout à fait cro-magnonesque de conclure par une semi-branlette à défaut de pénétration... mais s'endormira (hélas pour la femelle) au bout de dix minutes alors même que cette dernière aura sorti l'artillerie lourde, à grand renfort de pipe active et de tripotage en bonne et due forme. 

 

Il ne lui restera que ses doigt yeux pour se tripoter pleurer.



Définitivement, l'alcool et le sexe ne font pas forcément bon ménage.


Partager cet article

Repost 0
Published by Gallïane - dans Sexe'n'Roll
commenter cet article

commentaires

justmoi dit le touriste 29/04/2009 11:13

Pourquoi ? tu as autant d'amants que ça ? lolJe veux bien le faire volontier mais est-ce que celà va vraiment changé quelque chose ?

justmoi dit le touriste 28/04/2009 10:18

Oh si ! je pense avoir trouvé un bon dosage...en tous cas, je n'ai jamais eu de plainte depuis !!!biz

Gallïane 28/04/2009 20:27


Si tu pouvais filer ta recette au reste des hommes de la Terre...


justmoi dit le touriste 27/04/2009 16:20

mdrrr !!!En fait, pour ne pas debander rapidement ou rester mou, il faut juste ce qu'il faut pour que l'alcool chauffe l'ambiance, pas un verre de trop, pas un verre de moins, ça, c'est avec l'expérience qu'on obtient la bonne dose...ensuite après toutes les gallipettes, on peut finir la bouteille !!!merci de me rappeler de bons souvenirsbiz

Gallïane 27/04/2009 20:23


On a bien compris que c'était une question de dosage... sauf qu'on a bien remarqué aussi que vous ne saviez pas toujours trouver ce fameux dosage ! :p


romu 27/04/2009 08:45

C'est dur pour un mec d'être mou quand il a des envies, ça le rend tendu de partout, sauf où il faut...

Gallïane 27/04/2009 20:21


C'est très joliment dit ça...


Vince 25/04/2009 11:48

L'alcool endommage la virilité ? C'est vrai ça ?Par contre bière, vin et autres potions d'éthanols douces ça fait dormir c'est vrai. C'est d'autant plus chiant quand tu as la matériel de prêt d'ailleurs. Le lendemain matin tu as toujours ton gourdin à la main et là tu réalises que t'as laissé la pauvre Pupuce espérer jusqu'à tes ronflements.Mais soirée arrosée à 40% minimum et la nuit venu c'est la lambada jusqu'au petit matin :)

Gallïane 27/04/2009 10:02


Oué, enfin les mecs en général, ils dépassent leurs limites très rapidement...


A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier