Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2006 4 13 /07 /juillet /2006 14:04
J'aime Paris !

Je viens d'y passer 5 jours et je me lasse pas ce petit monde dans notre monde.
Bien évidemment, il s'agit d'une vision de la capitale à travers les yeux d'une petite bouseuse auvergnate... un point de vue particulier, que les parisiens eux-mêmes ne comprennent pas.
Pour eux , tout est normal. Pour moi tout y est extraordinaire, démesuré, grandiloquent et si transparent et anonyme à la fois...

J'aime la diversité que l'on y trouve, cette diversité qui ne se remarque pas au contraire de chez moi où elle va frapper en plein dans l'oeil.
Quand je me promène dans les rues de Paris, je dois être la seule à remarquer telle ou telle personne, son look, son style... on est pas forcément habitué à tant de diversité dans nos petites campagnes, et bien que cela ne me choque pas, c'est juste une sorte de conditionnement auquel je suis habituée, de remarquer ce qui se démarque.
Peut être est-ce aussi ce qui me manque en zone rurale, la différence, la diversité ?... La neutralité des gens fait parfois peur, tous sur le même moule afin de ne pas se démarquer des autres dans la peur de se faire montrer du doigts. C'est la contre-partie de la vie paisible de la campagne...

Le lieu que je préfère par dessus tout : Le Louvre !
Non seulement pour ce qu'il détient entre ses murs, mais aussi pour l'éclectisme des gens qui s'y rendent. On trouve de tout et c'est beau ! c'est beau de voir combien l'art à la manière de rassembler.
Parfois, je me pose à un endroit, et je regarde les gens au lieu des oeuvres, parce qu'ils sont aussi intéressants et enrichissants que des sièces d'histoires.


Un mariage, un soirée au ciné-resto, une autre à la Comédie Française et une journée au Louvres, voilà qui a bien remplie mes 5 jours dans la capitale...
Toutefois, je suis bien contente de rentrer chez moi, et d'écouter à nouveaux le gazouillis des oiseaux, les chants des grenouilles dnas l'étang à côté de chez moi, le hululement de la chouette cachée dans le bois, le souffle du vent dans les feuilles des arbres, le silence quasi-religieux de ma campagne... le brouhaha incessant de la ville m'assourdit et me rend nerveuse. Je ne dors presque pas à Paris, et certainement pas sans bouchons d'oreilles. Et la nuit artificielle, faîte de  lumière crue et agressive agresse mes yeux... les étoiles qui remplissent le ciel me manquent dans les grandes villes !


Décidément, je ne suis pas prête de quitter les charmes de ma campagne, de mes forêts et de mes montagnes...




Partager cet article

Repost 0
Published by Not Me - dans Réfle(c)tions
commenter cet article

commentaires

A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier