Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 13:42

Pin-up 1Habiter en ville peut parfois avoir son lot de situations comiques.

Souvenez-vous, parfois, vous pouvez être amené à montrer par inadvertance votre culotte à la moitié du voisinage, par exemple.

 

Sinon, vous pouvez également être amené à être plus ou moins témoin d'un meurtre en bas de votre rue. Ceci est une longue histoire (de drogue) mais j'vous jure qu'on a pas brillé de mille feux avec Monsieur la nuit où la PJ et les Experts de Lyon ont barré notre rue et ordonné de rester barricadé chez nous en attendant qu'ils aient attrapé le meurtrier.

 

Bref, notre voisinage n'est pas de tout repos, ça non !

Entre les punks à chiens qui passent et qui repassent plusieurs fois par jour avec leur binouze à la main, les étudiants qui font des fêtes très bruyantes et très tard tous les jeudis et qui posent des pâtés sur le pas de ma porte lorsqu'il sont trop bourrés, la sortie du lycée juste à côté et les jeunes qui zonent juste sous ma fenêtre en fumant des joints et en se roulant des galoches à faire pâlir le cinéma hollywoodien... Clermont-Ferrand n'est pas une ville du 3ème âge !

 

L'été, bien que la ville soit plus calme et que ma rue soit enfin vide d'étudiants et autres lycéens, le petit plus d'habiter dans une petite rue, c'est le plaisir d'ouvrir ses fenêtre et d'entendre que les voisins ont fait de même.

Entre les engueulades des uns, la télé trop forte des autres, les goûts musicaux plus que douteux de certains et les mômes qui chialent inlassablement... autant vous dire que la rue est animée d'une vie plutôt colorée !

 

http://images.ados.fr/humour/photo/hd/0987364098/martine/martine-torture-voisins-1749637974.jpg

 

Toute cette intro pour en venir aux faits de la semaine dernière.

Alors que je m'étais couchée pour bouquiner tranquille au lit, la fenêtre grande ouverte, les volets encore ouverts pour profiter de l'atmosphère du soir d'été, qu'entends-je vaguement tandis que j'étais plongée dans une lecture me transportant au fin fond du Congo ?

Serait-ce un reportage animalier ? Un documentaire, sur les bonobos ? Un peu de Chasse et Pèche ? Non, un peu trop tôt dans la soirée pour ce programme...

Ah non, on dirait plutôt un film de cul !

Donc, je me dis, j'ai un voisin qui mate tranquillou un petit film de seske à minuit du soir, rien de bien grave. Il a bien raison le coquinou, mais s'il pouvait baisser un peu le volume de son home cinéma, je pourrais retourner au fin fond de la jungle congolaise sans être interrompue par des cris pas vraiment pittoresques.

J'étais de nouveau concentrée sur mon intrigue quand soudain, les cris ont redoublés d'intensité. Pour tout dire, tout le quartier pouvait désormais partager avec joie et bonheur les cris symptomatiques de la dame.

 

Un peu déconcertée, j'ai pointé le bout de mon nez à la fenêtre, histoire de voir, ou plutôt d'entendre d'où provenait ces sons incongrus et là, consternation la plus totale : ce n'est donc pas un film de fesses !

Il s'agit bien de voisins en train de copuler ! Bien que je ne puisse les voir, les bruits et cris - non accompagnés de la musique easy listening hard fucking spécifique à ce genre cinématographique -  ne pouvait laisser le moindre doute sur l'activité à laquelle s'adonnait le couple du bout de la rue.

Et voilà que la dame se remet à crier, pour ne pas dire hurler. Alors soit le Monsieur est doté d'un démonte-pneu à faire pâlir la poutre de Bamako ou bien cette jeune femme est TRÈS sensible du clitoris !

Enfin, je m'avance un peu... peut être que tout simplement, son amant a enfin découvert son point G et par la même tout le voisinage !

A tel point qu'un voisin à finit par s'écrirer par une fenêtre : "C'est pas bientôt fini, bande de petits cochons ?"

Autant vous dire que je suis partie d'un fou rire incontrôlable  tant la scène était comique : moi, dans le rôle de la voisine voyeuse auditive, le voisin dans celui du pervers excédé, le couple en tête d'affiche et toute la rue pour scène de tournage...

 

Couple-sexe-diapo-154518 L

 

Je n'ai malheureusement pas eu le réflexe d'enregistrer les ébats de mes voisins pour attester mes dires avec preuves à l'appui, mais je peux vous assurer que je peux d'ores et déjà proposer à Marc Dorcel de venir faire passer des casting dans ma rue !

 

A mon tour de leur faire concurrence ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gallïane - dans Sexe'n'Roll
commenter cet article

commentaires

homéopathie 17/02/2015 04:02

This really answered my drawback, thank you!

mauvaise digestion que faire 17/02/2015 04:01

It's a shame you don't have a donate button! I'd certainly donate to this fantastic blog! I guess for now i'll settle for bookmarking and adding your RSS feed to my Google account. I look forward to new updates and will talk about this website with my Facebook group. Chat soon!

Dree 24/08/2010 23:39



Situation extremement comique je l'avoue =)


En plus ca arive de plus en plus loool ! =)



Gallïane 25/08/2010 20:42



Les femmes se lâchent plus, c'est clair et l'été, c'est encore plus flagrant ! ;)



Andie 23/08/2010 23:09



Ca me rappelle l'histoire d'une copine (ahem...) qui suite à une soirée alcoolisée a poussé de la voix jusqu'à en réveiller les potes de son mec deux étages plus haut. Potes qui ont
laissé à cette copine (ahem...) et à son mec des croissants sur le paillasson le lendemain matin, avec juste une petite note agrafée: "On s'est dit que vous deviez être fatigués,
alors on vous a apporté le petit déj." Aujourd'hui, la copine (ahem...) en rit beaucoup, mais sur le coup...



Gallïane 25/08/2010 20:39



Hahahahaha ! Non mais alors, elle est terrible TA copine ! :D



Fanny 21/08/2010 17:51



Ben oui, montre-leur que tu cries plus fort qu'eux ;)


Ce genre d'anecdotes m'est arrivée en Tunisie, les murs des bungalows était en papier cigarette. Au moment de rentrer dans le mien, j'entend non pas des cris mais des bruits... tu sais le bruit
des fesses de la fille qui s'entrechoquent contre le buste du mec quand t'y vas un peu fort. Pour le coup, ça faisait vraiment film porno.



Gallïane 23/08/2010 17:17



Miam ! Dis donc, c'est chaud en tunisie ! :D



A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier