Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 09:25

la-journee-de-la-jupe.jpgEt pourquoi pas la journée de la plume dans le cul tant qu'on y est ?!!!

 

Alors je ne suis pas contre les idées féministes, au contraire, je suis pour le combat et la défense des droits des femmes, la parité, toussa, toussa... mais en quoi instaurer une journée de la jupe fera t-elle avancer la problématique ?

Je trouve cet argument bien fallacieux pour symboliser la résistance aux violences faites aux femmes.

 

Car aujourd'hui, avant d'être la journée de la jupe, c'est avant tout la journée contre les violences faites aux femmes. Bien que je ne sois pas pour le principe d'une journée en particulier sur telle ou telle thématique (a-t-on vraiment besoin de "célébrer" une journée spéciale pour se rappeler la faim dans le monde, les abus sexuels, le SIDA, la pédophilie, etc ?), je comprends tout de même que des gens mènent des combats et que la parole soit prise lorsqu'on est investi dans une mission, ça me semble normal et plus que légitime.

 

Je sais que les intentions sont louables, que derrière cet évènement, il existe une véritable cause et de réels problèmes (je sais de quoi je parle). Je sais qu'il faut de semblables initiatives pour récolter des fonds, pour permettre aux victimes de s'en sortir, que la mobilisation est souvent ce qu'il y a de mieux pour faire avancer les choses.

L'initiative de Ni pute Ni soumise "Toutes en jupe" n'est pas si mauvaise dans le fond, mais comme souvent excessive. J'ai toujours du mal avec les actions de ce groupe, tout comme avec Act Up, des personnes tellement impliquées qu'elles en deviennent parfois agressives.

 

journee_de_la_jupe_reference.jpg

 

Pour parler des violences, des femmes battues, violées, tout ce que vous voulez... il y a bien d'autres moyens que de décréter que cette journée en particulier, toutes les femmes devraient porter une jupe. Parce que si l'on résonne de cette façon, c'est tous les jours que les femmes devraient pouvoir décider si elles ont envie de porter une jupe ou non. Et ce n'est pas un évènementiel qui va dicter l'envie ou non de porter ce qu'on appellerait un attribut féminin.

 

Personnellement, je porte une jupe quand j'en ai envie, et je pense que c'est avant tout ce qui prime : l'envie sur l'obligation. Et la liberté d'une femme commence là où elle peut satisfaire ses envies sans contraintes.

Le jour où chaque femme pourra faire ce qu'elle veut quand et comme bon lui semble, sans qu'il y ait un homme, une femme ou la société pour lui imposer sa ligne de conduite... là, je crois que là, ce sera un grand pas pour l'humanité, une avancée pour les libertés. 

 

Enfin tout ceci, ce n'est que mon petit avis de femme, sans pression derrière, sans homme ni autre femme pour dicter ma conduite... et comme je suis l'esprit de contradiction incarné, parce que je suis une femme, que je suis ni pute si soumise et que je fais ce que je veux, aujourd'hui je me suis collée un pantalon !

 

 

Et puis j'étais déjà en jupe hier !

 

 

Edit de 14h

Après discussion avec Mr Murmures, il semblerait que mon billet ne soit pas clair et que mon argumentaire soit trop léger par rapport à un sujet de société aussi grave que la violence faite sur les femmes et que du coup, on passe à côté de ce que je pense pour voir uniquement des contradictions.

Je ne suis pas contre la journée de la jupe. Ce type d’action est d’utilité publique, au même titre que les journées pour les autres causes tels que le cancer, le SIDA, etc… je l’ai déjà dit. En aucun cas, je pense qu’il ne faudrait pas en faire ou ne pas y participer, d’ailleurs, il ne me semble pas l’avoir dit. (le pantalon, j’espère que vous aviez compris que c’était une boutade) (on est chez les Murmures, pas sur un blog intellectuel, politisé ou engagé, on reste léger !). Il est évidemment bon de rappeler à tout le monde la cruelle vérité du monde dans lequel on vit.

Dans ce billet, je donne juste mon point de vue utopique, certainement top gnangnan et bisounours, d’un monde où la femme pourrait choisir de porter une jupe seulement si elle en a envie et non pas pour défendre ses droits.

Je dit juste que je n’aime pas l’idée qu’on soit obligée de porter une jupe un jour précis pour rappeler qu’il y a des millions de femmes battues, leurs droits bafoués, leur dignité brisée. C’est un combat de tous les jours et quand je dis que je sais de quoi je parle, cela explique peut être pourquoi ça m’est difficile d’argumenter plus sérieusement, plus « profondément». Je n’ai pas envie de faire dans le misérabilisme ou le pathos, je n’ai pas envie de raconter les détails, juste que c’est un sujet qui me touche, j’en parle peut être mal, mais j’en parle…

 

 

Source : LeParisien.fr / npns.fr

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gallïane - dans Réfle(c)tions
commenter cet article

commentaires

mauvaise haleine du chat 21/02/2015 09:53

Thank you, I have recently been looking for information about this topic for a long time and yours is the best I've discovered so far. However, what about the bottom line? Are you sure about the supply?

halène 21/02/2015 09:53

I'm not certain the place you're getting your information, however good topic. I needs to spend some time learning much more or working out more. Thanks for magnificent information I was on the lookout for this info for my mission.

c'est moi qui l'ai fait 10/12/2010 20:47



Bonjour d'une maman de 2 enfants et juste pour te dire que je suis tout à fait d'accord avec toi.



Gallïane 13/12/2010 17:19



Bonjour et bienvenue à toi ! ;)



Lilith 01/12/2010 23:32



(Toujours en retard je suis...mais petite contribution quand même)


Mon billet a aussi été décrété comme étant trop light. Comme quoi, on s'engage sur un sujet qui, sans qu'on s'y attende, se prête à la polémique.


Ceci étant je suis d'accord avec ce que tu avaince sur le jupe : le principal c'est qu'on puisse porter ce que l'on veut, quand on le veut. Mais ce qui m'avait touché dans le texte de NPNS, c'est
leur argument sur les filles pour qui le port d'une jupe est impensable. Pour une raison ou un autre...


Et puis oui, aussi, c'est comme la journée de la femme : pourquoi UNE journée dans l'année alors que ce sont des combats qu'il faut mener chaque jour?


 



Fanny 28/11/2010 19:24



De toute façon, faisait trop froid pour mettre une jupe et me geler le cul.



A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier