Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 12:27

groundzero.jpegDix ans. Nous venons de commémorer les dix ans de l’attaque du World Trade Center,  la mort de 2977 personnes qui ont péri dans les flammes ou dans l’effondrement des deux tours.

 

Nous avons pleuré de nouveau devant les images insoutenables de cette attaque d’une violence inouïe. Nous n’avions pourtant pas oublié, car depuis le 11 septembre 2001, la face du monde a changé.

 


Oui, on ne peut le nier, l’attaque des Twin Towers a changé le monde, elle a entraîné des actes politiques et militaires sans précédents, elle a révélé la faiblesse de celui qui devait être l’état le plus puissant du monde, elle a montré que personne n’était à l’abri et prouvé que nous n’étions que peu de choses même lorsqu’on prétend dominer la planète.

Cette attaque a eu lieu sur le sol américain, un véritable symbole pour le monde entier. De puissance intouchable, ce pays est devenu en une journée la victime d’un acte abominable. Mais qu’il ait eu lieu aux Etats-Unis ou ailleurs, les conséquences sont les mêmes. Certes, les terroristes ce jour-là se sont attaqués à une image, une icône du pouvoir… mais au fond, les dommages humains auraient été les mêmes à Paris, Londres ou Moscou.

 

Je parle des dommages collatéraux, car outre les 2977 victimes, il y a toutes les personnes qui ont vécu le 9/11, qui étaient présents ou non à New York, qu’ils soient touristes égarés, travailleurs se rendant au World Trade Center, habitants du quartier…. Personne n’a été épargné. Combien de personnes ont échappé à la mort ce jour-là ? Quel est le nombre de personnes ayant survécu ? Combien en sont sortis traumatisés à jamais ? Je n’ose imaginer le chiffre effarant. Sans compter sur ceux qui souffrent ou vont souffrir des séquelles physiques liées aux émanations de poussière dues aux effondrements, il y a les autres douleurs celles qui ne sont ni palpables, ni comptabilisables…

Il y a  ceux qui ont réussi à s’enfuir des tours, laissant derrière eux des amis, des collègues enfermés dans les buildings, qui resteront à jamais tourmentés par le souvenir de ceux qui n’ont pu s’échapper, peut être rongés par la culpabilité de s’en être sortis et pas les autres.

Il y a ceux qui ont reçu des appels téléphoniques de leurs proches prisonniers des flammes, qui leur criaient tout leur amour, se sachant condamnés. Ceux là, femmes, maris, enfants ont vécu un cauchemar ce jour-là mais leur nuit seront à jamais hantées par le spectre de cette mort violente.

Il y a également tous ces policiers, pompiers, ambulanciers qui se sont sentis inutiles, incapables de grimper dans les immeubles pour porter secours aux victimes, restés cloués au sol, dans l’incapacité de mener à bien leur mission de sauvetage à moins de mettre leur propre vie en péril, tandis que leurs collègues, 403 au total, y laissaient la vie.

Il y a aussi les standardistes du 911, au sang froid incroyable malgré leur impuissance à apporter de l’aide, qui sont restés au téléphone en tentant d’apaiser, tant que faire se peut, ceux coincés entre Charybde et Scylla, prêts à sauter dans le vide pour échapper à la fumée et aux flammes, jusqu’à ce que les tours s’effondrent et qu’ils perdent le contact.

 

Voyez-vous l’horreur de ce 11 septembre ?

Au-delà de l’attaque, au-delà des morts, des victimes et de la déclaration de guerre, il faut penser à ceux qui sont restés blessés à jamais, pris en otage psychologique de la violence perpétrée par une poignée d’hommes.

Le traumatisme engendré par l’attaque du World Trade Center est une balafre monstrueuse dans la vie de ces personnes, mais aussi pour chacun de nous, car aucun de nous ne peut rester de marbre devant les images que nous avons vu et revu depuis dix ans. En dix ans, ces images sont restées intactes, les sentiments et les émotions que nous avons éprouvées à ce moment-là sont toujours aussi vifs. Notre effarement, notre consternation, notre souffrance est restée la même qu’en découvrant l’horreur à la télévision. Nous nous rappelons tous de ce que nous faisions ce jour-là, au travail, à la maison, seul ou avec des proches. Nous étions terrorisés, nous étions choqués et nous ne nous sommes jamais sentis aussi proches les uns des autres que ce jour là, qu’à cette date là. Une seule et unique chose nous rassemblait tous devant notre télé, la peur.


Alors oui, commémorer cet « évènement » est important, élever de nouvelles tours, graver dans l’acier les noms des disparus, respecter des minutes silencieuses et sonner le glas, tout ça est important. Se rappeler que d’autres souffrent encore et souffriront toujours est important. Car si nous, nous dormons de nouveau sur nos deux oreilles, d’autres ne le pourront plus jamais.  

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gallïane - dans Réfle(c)tions
commenter cet article

commentaires

acai berry complex 10/03/2015 09:29

Can I just say what a aid to find someone who actually knows what theyre speaking about on the internet. You positively know the right way to bring an issue to mild and make it important. More people need to learn this and understand this facet of the story. I cant believe youre not more standard because you definitely have the gift.

matcha 10/03/2015 09:29

I really like your blog.. very nice colors & theme. Did you create this website yourself or did you hire someone to do it for you? Plz answer back as I'm looking to create my own blog and would like to know where u got this from. cheers

mauvaise haleine traitement naturel 14/02/2015 10:33

Hi! I've been following your weblog for some time now and finally got the courage to go ahead and give you a shout out from Humble Texas! Just wanted to say keep up the fantastic job!

haleine cigarette 14/02/2015 10:33

Hi there! I just wanted to ask if you ever have any problems with hackers? My last blog (wordpress) was hacked and I ended up losing several weeks of hard work due to no backup. Do you have any solutions to protect against hackers?

Scarabee 17/09/2011 09:50



Tu as tout dit Galliane, tes mots font bien sentir ce jour


 de terreur, pour nous "les occidentaux ".


La follie des HOMMES n'a pas de limite.


Maintenant comme tu dit nous devons tout faire pour ne jamais oublier.



A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier