Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 12:49

Aujourd'hui, Monsieur-Murmures-moi-même va vous parler d'un truc qui fâche :

les billets sponsorisés.

Je pense qu'une bonne proportion des idées reçues à propos des billets sponsorisés provient de la méconnaissance du système. Je vais donc vous expliquer rapidement comment ça se passe, chez les Murmures (que vous aurez l'amabilité de considérer comme représentatif de la catégorie petit-moyen blog pas top-wikio-influent mais avec un peu plus de 3 lecteurs).

 

Donc, nous acceptons trois sortes de billets sponsorisés.

 

Première solution :

On est affiliés à une régie (ebuzzing par exemple) qui propose des billets sponsorisés à la cantonnade, rien de nominatif. Concrètement on peut voir sur l'interface de la régie que « telle campagne est disponible, manifestez-vous braves gens ». Si on est intéressé, on postule, et on est retenu.

 

Deuxième solution :

La même régie peut aussi nous contacter en direct pour nous proposer, à nous Murmures spécifiquement, une campagne. En principe, c'est mieux ciblé, et mieux payé. Là on accepte, ou pas.

 

Troisième solution :

La plus old-school, c'est quand on est contacté directement par quelqu'un, sans passer par une régie. Comme pour Kali dernièrement, par exemple, tout se fait par mail avec des bisous à la fin. Là le prix est fixé à l'amiable.

 

Entre parenthèses, parlons pognon tout de suite, on sera débarrassés. Nous autres Murmures, on gagne entre 50 et 200€ par billet sponsorisé. Nous n'acceptons pas les billets moins payés (on a notre dignité), et notre trafic n'est pas assez conséquent pour demander plus de 200€ pour l'instant, mais on y travaille (envoyez nous vos photos pour la prochaine mosaïque de gens à poil, merci).


 

Or donc, il y a un point commun entre ces trois voies : nous ne sommes jamais obligés de parler de tel ou tel produit, c'est nous qui choisissons les campagnes qui nous intéressent. Par exemple, dernièrement, on a laissé filer des campagnes sur des volets roulants parce que les volets roulants, c'est pas notre passion, même pour 150€.

 

Corollaire :

On ne reçoit jamais de mail nous sommant de copier/coller tel communiqué de presse à propos de tel produit, merci les Murmures. Non. En revanche, il y a un brief pour chaque campagne, et évidemment, c'est le jeu, nous essayons de le satisfaire. Il s'agit en principe de mettre en avant les qualités du produit et d'insérer quelques mot-clés. En revanche, par respect pour les deux ou trois lecteurs qui vont malgré tout se taper le billet sponso, nous prenons toujours soin de le rédiger, si possible avec humour, de façon à le rendre au minimum plus intéressant qu'un publi-rédactionnel en page 15 du Paru-Vendu.

 

Alors vous l'aurez compris : pourquoi on ne dit jamais de mal des produits dans nos billets sponso ? Deux raisons. Premièrement, faut pas être hypocrites, dire du mal du produit c'est se griller auprès de la régie, adieu les billets sponso et le fric facile. Mais sauf que deuxièmement, la situation ne se présente jamais, puisque si nous trouvons un produit pourri, nous décidons très simplement de ne pas accepter la campagne, c'est aussi simple que cela.

 

Maintenant, j'aimerais comprendre pourquoi cette levée de bouclier contre le sponsorisé. J'ai l'impression que la critique se situe à deux niveau.

 

Un : la mention « billet sponsorisé » n'apparait pas, ou mal, ou pas assez gros, ou pas au début, etc etc.

Chez les Murmures, nous considérons que notre lectorat n'est pas dupe, et que comme tout être humain normalement constitué, il pourra renifler un billet sponso dès le titre et ce, à 10km à la ronde. Mais si jamais, pour que le doute ne persiste pas, c'est toujours mentionné dans le billet. Et si jamais jamais, pour nos deux ou trois lecteurs un peu bas du front, on a même créé une rubrique spéciale, « Du beurre dans les épinards », qui veut dire ce qu'elle veut dire, et qui regroupe tous les billets sponsos.

 

Question transparence, c'est réglé. Si le sponso vous gonfle, vous avez remarqué, je ne passe pas chez vous pour vous mettre mon Desert Eagle .50 sur la tempe, vous intimant de ne pas fermer le lucratif onglet de votre navigateur.

 

 

Deux : le sponso, c'est mal.

Alors là, on arrive au gros morceau. Le nerf de la guerre.

Moi j'aurais bêtement tendance à penser que chacun fait ce qu'il veut avec son cul, ou son blog, ou les deux en même temps, mais manifestement ce n'est pas aussi simple pour tout le monde. Le tout le monde en question est en principe un ardent défenseur de la Pureté Éthique du bloggeur, un pourfendeur du grand capital et de toute cette pub qui nous empoisonne l'existence, un mec en jean DIESEL et chemise HUGO BOSS, un sac EAST PACK vissé dans le dos et un iPhone APPLE à la main, avec des CONVERSE ALL STAR aux pieds, sauf que lui il a claqué un smic pour faire le 4 par 3 ambulant, le con, mais bref.

N'oublions pas qu'il y a deux catégories de gens : ceux qui peuvent cracher sur 300, 400, 500€ de revenus supplémentaires chaque mois, et ceux qui ne peuvent pas se le permettre.

Nous faisons clairement partie de la seconde catégorie. Et même le jour où on gagnera 3000€ chacun, je crois qu'on ne sera pas foncièrement contre se mettre un peu de maille à gauche, parce que dans notre pays de merde avec son système capitaliste de merde, l'argent fait le bonheur, c'est triste mais c'est comme ça.

 

La question du fric réglée, reste la principale : le sponso, c'est pas éthique.

Alors bon, je vous le dis tout net, c'est là que je rigole. Parce qu'on a un savoureux mélange des genres, et les bloggeurs qui défendent cette position se considèrent de toute évidence comme des journalistes, et ça c'est très drôle, ça démontre bien l'égocentrisme et la vanité du bloggeur casse-couille moyen.

Le journalisme, je le rappelle, qui est une vraie profession, avec en effet son code éthique et déontologique, qui énonce par exemple qu'on ne se fait pas rétribuer en espèces ou en natures pour parler d'un produit, à moins de clairement annoncer la couleur. Là ok, d'accord. Sauf que nous tous, il me semble, nous ne sommes pas journalistes.


Et c'est quoi l'éthique du bloggeur-pas-journaliste ? Tu n'utiliseras pas ton espace d'expression personnel pour faire et dire ce que tu veux, et surtout pas gagner un peu de sous ? Ah.


J'imagine que les tenanciers de cette pensée considèrent que les blogs sont l'ultime rempart entre nous et la société de consommation, la frontière inviolable entre l'appartenance à un monde cruellement libéral et un espace d'expression personnelle vierge et épuré de toute considération matérialiste. Tout cela est d'une naïveté émouvante. Décider que son propre blog restera à l'abri de tout mercantilisme est une position absolument défendable et incontestable. Partir en croisade contre les « putasses » (je rappelle que les putes sont des femmes qui prennent un billet pour sucer la bite potentiellement malodorante de parfaits inconnus) est au mieux, ridicule, au pire, une preuve flagrante qu'on n'a vraiment rien de mieux à foutre.


Alors parce que je suis sympa, je vais vous expliquer ma méthode, que j'ai mis au moins super longtemps à élaborer, parce qu'elle est super compliquée.

Un : si un blog fait plus de sponso que de pas sponso, je ne le lis pas.

Deux : si dans un blog que j'aime il y a un billet sponso qui ne me parle pas (ça se repère en une fraction de seconde, sérieusement), je ne lis pas le billet.

 

Alors je sais, ça n'a pas l'air simple dit comme ça. Le problème avec les gens c'est que rien n'est jamais simple, et surtout il faut toujours qu'ils ouvrent leur grande gueule pour dire à chacun ce qu'il doit faire et ne pas faire.



Et moi, ça me fatigue.    



Partager cet article

Repost 0
Published by Elienai - dans Il murmure
commenter cet article

commentaires

contre la mauvaise haleine 13/02/2015 15:17

Hello there, I discovered your website via Google at the same time as looking for a similar topic, your site got here up, it appears to be like great. I have bookmarked it in my google bookmarks.

medicament contre mauvaise haleine 13/02/2015 15:17

Pretty nice post. I just stumbled upon your blog and wanted to say that I have truly enjoyed surfing around your blog posts. After all I'll be subscribing to your feed and I hope you write again soon!

pure hoodia 10/02/2015 20:45

I would like to thnkx for the efforts you've put in writing this web site. I'm hoping the same high-grade website post from you in the upcoming also. In fact your creative writing skills has encouraged me to get my own web site now. Actually the blogging is spreading its wings fast. Your write up is a good example of it.

raspberry ketones diet pills 10/02/2015 20:44

Wow, fantastic blog structure! How long have you been running a blog for? you make running a blog glance easy. The total look of your website is fantastic, let alone the content material!

Montana 28/10/2009 15:18


J'arrive encore après la bataille mais j'aime bien les coups de gueule comme ça. Je serais bien mal placé pour parler de blogs sponsorisés ou pas en tant que libre penseur, chacun fait ce qu'il
juge bon pour lui. Mon propre blog ne l'est pas puisque j'ai fait le choix de ne même pas le rendre public via les moteurs de recherche. Quant aux journalistes, dans la mesure où je bosse dans ce
milieu depuis près de trente années, même si je n'en suis pas un, ceux qui ont pignon sur rue n'ont pas le temps de s'occuper d'un blog alors que la maison mère tâche au mieux de les pousser dans
le sens du multimédias. Maintenant, le virtuel permet à tout un chacun de passer pour ce qu'il n'est pas, c'est parfois gravos et en général je ne m'attarde pas sur les blogs de ceux-là, surtout
ceux qui affichent la pensée unique bienséante, formatée à souhait comme si c'était d'une originalité à couper le souffle et qu'ils croient détenir les clés de la prochaine révolution. Certains
blogs d'information sont bien fournis en rapportant ce que la presse générale ne livre pas au niveau national. Pour ma part, un blog doit être plaisant à lire, donner envie d'y intervenir,
avoir de l'humour, c'est ainsi qu'on se fidélise et qu'importe son habillage, publicitaire ou non, s'il ne vient pas bouffer son essence même. Donc, bravo pour ton coup de gueule ! ;)


Elienai 28/10/2009 15:23


Juste merci, alors !


A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier