Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 18:38

surprise_sur_prise.jpgVous vous rappelez ce billet dans lequel je vous confiais que je devais faire une prise de parole en public, une intervention sur les médias sociaux et leur utilité pour une marque.

Et bien c’était hier.

Si on peut dire que la prestation s’est plutôt bien passée… la journée elle, fût une véritable catastrophe !

 

Tout commence le matin, alors que je dépose la Tornade à la crèche et que celle-ci se met à pleurer.

Un quart d’heure pour la consoler, ce qui m’a considérablement retardé, ainsi que la personne qui m’emmenait à l’aéroport. Merci encore à mon Pao, on te doit une tournée de sushis !

J’arrive donc à l’aéroport de Clermont-Ferrand, il est 9h15, mon vol est à 10h10, tout va bien, je suis dans les temps pour l’enregistrement pour mon vol pour Cannes…

Je ne croyais pas si bien dire !


Lorsque que je me suis présentée au comptoir d’embarquement, un jeune homme fort courtois m’apprend qu’il n’y a pas de vol à 10h10. Hein ? Comment ça y’a pas de vol à 10h10 ? C’est pourtant noté en tout chiffre sur mon billet électronique !

Il doit y avoir une faute de frappe qu’il me répond le mec, parce que le vol de 10h10, c’est le vol horaire d’hiver… là, on est passé en horaire d’été et le vol est à 11h10…

Ok, tout va bien. Déjà que j’arrivais tard sur place, ratant la réunion des intervenants… là, c’est carrément une heure de retard que je vais avoir.

Me voilà donc dans un aéroport quasi fantôme, sans wifi, sans livres. Heureusement, je peux préparer ma présentation. (Youpi !)

Bref, je passe le contrôle de sécurité et je m’installe en salle d’attente.

 

http://www.le-temps-suspendu.net/photoblog/images/dortmund_1.jpg


11h10, heure d’embarquement, après avoir poireauté deux heures, on nous demande soudainement de repasser le contrôle pour des raisons de sécurité !

Il faut juste retraverser tout l’aéroport. Ressortir toutes les affaires du sac. Se faire refouiller après avoir sonné à cause d’une vis dans le pied. Et se retaper à retraverser l’aéroport.

Ce ne sera jamais qu’une demi-heure de retard supplémentaire.

Nous avons quand même réussi à décoller à 11h30 pour 50 min de vol.

50 minutes longues, très longues !


Déjà ça commence par ma voisine qui ouvre son sac et sort son casse-dalle. On n’avait même pas encore décollé qu’elle attaquait son sandwich… au pâté !

Non mais au pâté quoi ! L’odeur de mousse de foie de porc bon marché qui s’est répandue dans la cabine m’a donné la gerbe avant même que nous quittions la piste de décollage.

Et ce n’est pas comme si nous avons dû passer par une grosse zone de turbulence alors qu’on était à mi-sandwich ! Je ne me suis jamais sentie aussi proche du sac en papier lové dans la poche du fauteuil devant moi….

Pendant ce temps là, un bébé d’environ 7 mois s’égosillait à pleins poumons, hurlant certainement sa haine contre ma voisine et son odeur infâme du porc Leader Price. Cinquante minutes de vocalises… Je vous laisse imaginer l’état de ma migraine sous-jacente.

Là, le film s'emballe...

 

http://media.virginmega.fr/Covers/Large/BLV/3700368445723.jpg


12h30, nous atterrissons enfin à l’aréoport de Nice – 2min d’arrêt – (référence cinématographique de qualité).

12h35, on nous avertit qu’il y a une alerte à la bombe en raison d’un bagage abandonné.

Tout va bien.

J’ai juste 1h30 de retard et il me reste encore 45 min de trajet en navette pour atteindre Cannes.

Tout va bien.

12h45, on nous laisse enfin sortir du Terminal. 13h05, je peux enfin prendre la navette.

14h, arrivée à Cannes, je m’empresse de rejoindre les autres intervenants pour un déjeuner sur le pouce avec petit briefing avant d’attaquer la présentation.

15h, je me rends au Gray d’Albion pour faire ma présentation. 15h15, mon PC refuse de switcher sur le vidéoprojecteur.

Tout va bien.

Un homme vient à ma rescousse en bidouillant mon matériel, trifouillant les boutons du vidéoprojecteur et me rassurant sur ma sensation de poule ayant trouvé un couteau…

Tout va bien

15h30, je commence enfin ma présentation, bafouillant un peu, énervée, fatiguée, tentant vainement de captiver la foule en délire, m’attendant à prendre une volée de bigornaux en guise d’applaudissement.

Au final, j’ai plutôt réussi ma prestation, même si, dans de meilleures circonstances, j’aurais été plus détendue… et surtout si à la fin, après avoir répondu aux diverses questions, un « coach en prise de paroles » n’était pas venu me saper un peu plus le moral en m’énumérant les défauts dont j’avais fait preuve : bafouillage, « euuuhh » trop nombreux, élocution trop rapide, manque de maîtrise – non pas du sujet -  mais de la présentation (normal, j’ai eu le doc finalisé la veille à minuit)…

Je me suis contentée de hocher bêtement la tête en pensant intérieurement « Fuck ! Ma journée est déjà assez pourrie comme ça, pas la peine d’en rajouter ! »

 

http://thumbs.dreamstime.com/thumb_384/1238765814orxcQa.jpg


16h30, je retrouve les autres intervenants, histoire d’aller prendre un verre et de débriefer quand j’ai l’idée lumineuse de regarder l’heure de mon vol retour !

Dernier délai pour l’enregistrement 17h40 !

J’ai eu beau courir jusqu’à la gare, les 20 min à chercher l’arrêt de la navette, les 3 allers-retours pour trouver le bon arrêt, puis à attendre un taxi dans l’espoir d’aller plus vite alors qu’il y avait pénurie de tacots dans la ville (chose qui n’arrive jamais en temps normal) … en sachant qu’il faut 30 min à cette heure de pointe pour sortir de Cannes et qu’il faut bien compter 40 min de trajet jusqu’à l’aéroport, le calcul fût vite fait : j’avais raté mon vol !

17h30, j’abdique et je retrouve les autres intervenants dans un pub pour noyer mon chagrin et ma lose dans l’alcool. Je suis un chat noir parait-il… (et je suis même contagieuse, puisque quelques heures plus tard deux des quatre autres intervenants voyaient leur vol à destination de Paris annulé !)

Après moult coups de fil, j’ai tout de même réussi à ce qu’on m’accorde un vol de rechange le lendemain sans frais supplémentaire… et la bonne nouvelle, c’est qu’on m’a offert une chambre au Gray d’Albion, un splendide 4 étoiles, pour passer la nuit !

 

http://www.cannes-groupes.fr/local/cache-vignettes/L440xH274/ill_hotels_01-3a8b2.jpg

Avant de rentrer à l’hôtel, j’ai profité de la soirée pour passer un peu de temps avec Marie, qui m’a fait visiter son quartier « Le Suquet », bien loin de l’image bling bling de la Croisette et qui m’a généreusement invitée à déguster une pizza en sa compagnie et celle de ses enfants et de son mari…

A 22h, je profite enfin de ma chambre, je découvre avec plaisir les joies d’un hôtel de luxe (c’est en quelque sorte mon dépucelage de 4*) et c’est de mon lit King Size, emmitouflée dans un peignoir ultra moelleux, après un bon bain chaud à la sauge que je vous ai fait le récit de cette journée interminable… mais mémorable !

 

http://www.lucienbarriere.com/localized/image/photoelement/pj/500x240_0009-11_can_gra24008.jpg


Au moins une chouette compensation pour cette putain de journée de la lose !

 


Sauf que, la maudissure n’avait pas l’intention de me lâcher comme ça …

 

Ce matin, on m’apporte mes billets d’avion, heure de décollage 11h45.

Je m’empresse de rejoindre la Gare SNCF pour prendre le bus pour l’aéroport de Nice.

10h, je vois le bus me passer devant, moi criant hurlant pour qu’il s’arrête et une dame me disant : « non mais il ne s’arrête pas là, il faut aller à la Gare Routière ! »

Tout va bien.

Il me faut un quart d’heure pour me rendre à la gare routière (merci Marie encore une fois pour ses indications au téléphone), en sachant qu’il y a des navettes toutes les 30 minutes, ça devrait le faire.

Tout va bien.

J’attrape le bus pile poil, à moitié en nage – du matin j’adore – quand le chauffeur me dit qu’il y avait un arrêt pour ce bus juste à côté du Gray d’Albion… Ah ah ah !

J’arrive donc à l’aéroport à 11h10, heure du début d’enregistrement. Tout va bien.

Je regarde le tableau des départs et là, je m’aperçois que mon vol est retardé à 12h15 !


WTF ! Marcel Beliveau le retour ou bien ?

 

http://tele.premiere.fr/var/premiere/storage/images/tele/news-tele/marcel-beliveau-est-mort/25348795-1-fre-FR/Marcel-Beliveau-est-mort_reference.jpg


Je me renseigne et il apparait que les contrôleurs aériens ont décidé de faire la grève et que ça fout le bordel dans les vols.

Tout va bien.

Je respire profondément, je prends un chocolat chaud et un croissant et je me rends en salle d’embarquement attendre qu’on décide de faire décoller mon avion.

Et c’est pendant cette attente que j’apprends qu’en plus, la côte d’Azur est en vigilance orange pour un avis de tempête… ce qui explique le vent à décorner les cocus qui secouent les cocotiers à l’extérieur ! Youhou ai-je envie de dire à ce moment là !

12h05, on nous appellera enfin pour monter à bord de notre coucou… j’aurai encore le droit à mon moment de gloire lorsque le vent a soulevé ma robe à la Marilyn Monroe (par trois fois) en essayant d’atteindre l’escalier de l’avion, sous le regard amusé de l’hôtesse et du stewart !!!

 

http://image.toutlecine.com/photos/7/0/a/7-ans-de-reflexion-1955-01-g.jpg

 

Je vous épargnerai le récit du vol chaotique à base de turbulences digne du Bateau Pirate des parcs d’attraction… Je suis enfin arrivée sur le sol clermontois à 13h15, retrouvant enfin Monsieur avec joie et bonheur !

 

Alors maintenant, je demande à ce que Marcel Beliveau sorte de sa cachette et qu’on se marre un bon coup ensemble pour cette fabuleuse caméra cachée de 24h !


Quelle blague !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

aliments mauvaise haleine 24/02/2015 00:34

Good write-up, I'm regular visitor of one's blog, maintain up the excellent operate, and It's going to be a regular visitor for a lengthy time.

traiter mauvaise haleine 24/02/2015 00:34

I want to express my love for your kind-heartedness in support of women who really want help on your content. Your very own dedication to getting the solution across appeared to be particularly important and has truly made regular people like me to get to their desired goals. Your own insightful tips and hints means this much a person like me and a whole lot more to my colleagues. Warm regards; from each one of us.

cyril® 16/06/2010 22:53



Non mais en faites ton allusion a Surprise sur prise me fait dire que t'aurais du filme ton périple... histoire d'en rigoler au chaud chez toi !



Gallïane 17/06/2010 10:52



Non mais mes souvenirs sont encore bien tenaces, je te rassure !



sasa 16/06/2010 21:47



Bah, je compatirais bien, mais ça ressemble tellement à mes journées NORMALES avec les transports, que je peux juste te dire, console toi, moi c'est TOUS les JOURS comme ça :)



Gallïane 17/06/2010 10:52



Mon Dieu ! Et tu nes pas encore décédée dans d'atroces souffrances ?


Non, parce que moi, une journée ça m'a rendu dingue... donc j'imagine pas ça toute ma vie !



Clyne 16/06/2010 12:00



Encore un récit mémorable ! Bravo ^^


En tous cas, heureusement que tu as eu le 4 étoiles pour te consoler sinon ça aurait vraiment été la loose :)



Gallïane 16/06/2010 17:30



Non mais t'as vu ça un peu... je pourrai écrire un livre entier pour VDM ! :D


 


Tu sais au final, sans faire la fine gueule, le 4* toute seule, c'est pas si bien !


(j'aurais préféré le partager avec mon chéri)



A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier