Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 11:13

Le prix du meilleur sketch de cette fin d'année est attribué à : mon père !

Alors ce type, il est juste fantastique, pour ne pas dire énorme ! ENORME !

 

Hier soir, j'ai reçu - dans un mail groupé, je tiens à le souligner - cette horreur :

 

 

---- JOYEUSES FETES A TOUS BRIGITTE ET PATRICK (dit PAPY)

 

securedownload.gif Le père Noël m'a demandé ce que je voulais comme cadeau pour les fêtes, alors je n'ai pas hésité, je lui ai dit que le seul cadeau qui me ferait plaisir,  c'est qu'il prenne soin de la personne qui lit ce message.


securedownload--1-.gif Fais suivre à toutes les personnes qui comptent pour toi, et aussi à moi si j'en fais partie. securedownload--2-.gif

Si tu reçois 3 fois ce message : tu es un bon pote, 6 tu es indispensable et 8 tu es irremplaçable. 

 

securedownload--3-.gif

 

C'est pas le mauvais goût qui va l'étouffer ! 

 

Alors d'un, le vieux, il ne se fait pas chier, il envoie un mail groupé dans lequel se trouve la moitié de ma famille paternelle à laquelle je n'adresse pas la parole, mais aussi à ses potes. Je suis ravie que mon mail circule dans les bas fonds d'internet. Ça va que c'est une vieille adresse à spams...

De deux, signer de son nom mais surtout accompagné de sa connasse, mon ex-tante avec laquelle il s'est barré et que je ne peux pas encadrer, c'est sérieusement gonflé au vu de tout le "respect" que je porte à cette femme.

Mais bon, ça se saurait si mon géniteur était empreint de respect, de savoir-vivre et de décence.

 

Ensuite, ce connard se permet de resurgir, après presque 4 ans de silence totale. J'avais tenté lors de la grossesse de la Tornade de tenter d'établir un lien entre ma fille aînée et lui. Parce que je voulais que mes filles le connaissent, parce que mes embrouilles avec lui ne devaient pas être un obstacle à leur lien familial, que je voulais être plus intelligente que lui, que je voulais me prouver que j'étais au dessus de son comportement immature et égoïste...

  Donc, après avoir fait l'effort d'aller le voir, de me rendre compte qu'il n'avait rien à foutre de sa petite fille et encore moins de la deuxième quand je suis passée lui présenter à sa naissance en compagnie de Monsieur, qui a d'ailleurs enfin compris l'intitulé de "connard" dont je l'affuble : en 1/2 heure ensemble, il a réussi à nous parler de tout son fric gagné grâce à son restaurant, tout en nous expliquant qu'il votait Sarkozy, sans même jeter un coup d'oeil au bébé dans son cosy. Autant vous dire que ça a été la première et la dernière fois que la Tornade a vu son "grand-père" et mon mec a décrété que plus jamais de sa vie il ne voulait revoir un abruti pareil !

Je vous épargne l'épisode du mariage de ma cousine - fille de sa blonde qui n'est autre que mon ex-tante si vous avez bien suivi - où il nous a superbement ignorés, pas même dit bonjour, pas approché de ses petites-filles tandis qu'il s'occupait des enfants de ma cousine. Fabuleux, n'est-ce pas ?!

 

Pour moi honnêtement, cet homme n'existe pas, n'existe plus.

J'ai fait mon deuil et je vis ma vie sans lui, j'ai vaincu les démons qui me hantaient, qui me rappelaient que j'aurais aimé avoir un père et connaître l'amour paternel. Et je préfère m'attendrir sur le complexe d'Oedipe de mes filles avec leur père et tout entreprendre pour qu'elles aient la plus jolie relation avec lui que possible. Je compense certainement...

 

Sauf que je ne supporte pas cette désinvolture, ce culot qui lui est bien propre à croire qu'il peut se permettre de réapparaître une fois de temps en temps, comme ça, comme si de rien n'était. Je ne supporte pas cette supériorité dont il se croit doté... et sachant que pour lui, envoyer ce genre de message est un signe qu'il est meilleur que moi, qu'il fait des efforts, etc...

Non mais de qui se moque-t-on ? Ça fait plus de 15 ans qu'on est en froid, le jour où il nous a abandonnés, mon frère, ma mère et moi pour partir vivre avec ma tante. Qu'il nous a fait du  chantage pour qu'on accepte son couple ou sinon, il nous déshéritait, qu'il a préféré sa gonzesse plutôt que ses enfants. Son choix s'est fait, le nôtre aussi.

Pourquoi de temps en temps faire irruption dans ma vie ? Pour se donner bonne conscience ?!

 

Moi, je n'ai pas besoin de ça, ni de lui...

Je ne le hais plus, je ne le déteste plus, je n'ai plus aucun sentiment pour lui.

J'ai mis de côté ce qu'il nous a fait, la violence, les mensonges, l'infidélité, les vols, le harcèlement moral... je n'oublierai jamais mais j'ai réussi à vivre avec.

 

Mais ce genre de comportement m'agace. Parce que j'exècre sa nullité, le fait qu'il n'ait jamais su s'y prendre avec ses enfants et que je ne voudrais jamais lui ressembler en tant que parent...

 

Qu'il m'oublie, comme je l'ai oublié...

Et Joyeux Noël !  

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Gallïane - dans Réfle(c)tions
commenter cet article

commentaires

remède mauvaise haleine 22/02/2015 16:20

F*ckin' remarkable issues here. I'm very satisfied to peer your article. Thanks so much and i am looking forward to touch you. Will you kindly drop me a mail?

la mauvaise haleine solution 22/02/2015 16:20

Hello just wanted to give you a brief heads up and let you know a few of the images aren't loading correctly. I'm not sure why but I think its a linking issue. I've tried it in two different web browsers and both show the same results.

Lilith 21/12/2010 23:06



C'est  inimaginable, inadmissible un tel comportement! Un comportemen tel que celui de cet homme qu tu appelles "père", au sein de sa propre famille, me passe complétement au dessus de la
tête!


C'est vraiment trop trop nul... Mille pensées pour toi! et Courage!



Gallïane 28/12/2010 16:16



Bah, ça va... on s'habitue à sa connerie avec le temps ! ;)



Andie 21/12/2010 12:18



J'ai moi aussi eu un père un peu... particulier, qui (en gros) m'a détestée et traitée de traînée toute mon adolescence. En changeant de ville, j'avais fait, comme toi, le deuil de ce père qui ne
m'ignorait quand il me croisait dans la rue, avec qui je cohabitais sans lui parler (même pas une dispute), et qui refusait de prononcer mon prénom. Comme ton père, il me faisait faussement un
pas vers moi quand nous étions en public, pour être sûr que tout le monde sache que c'était moi, la fille ingrate et lui le père rejeté. Je pensais m'être libérée de ce passé un peu lourd à
porter au moment où l'on passe à l'âge adulte.


Seulement, il y a deux ans, un peu après les fêtes, cet homme dont je pensais m'être complètement détachée est mort. J'étais à l'étranger et personne n'a pris le soin de m'appeler. Comme si tout
le monde avait réussi à intégrer le fait qu'il n'avait reniée, et qu'il était normal que je sois la seule de ses enfants qu'il n'eût pas demandé à voir avant sa mort. Et là, j'ai dû faire le
deuil de la possibilité d'avoir un père idéal. Ca a sans doute été le plus difficile (et ça l'est finalement toujours).


Parler de ton père ici montre que finalement, un lien existe toujours entre toi et lui. (Et tout ce blabla pour dire que...) Nous sommes à des âges et des étapes très différentes de nos vies, et
nos situations de sont pas superposables, mais faire le deuil non pas de son père, mais du lien qui devrait nous unir à celui-ci peut-être long et compliqué, alors autant commencer à s'y préparer
le plus tôt possible.


 


Bon courage... et n'y gaspille pas trop d'énergie non plus !



Gallïane 21/12/2010 16:33



Le lien avec mon père est brisé depuis mes 12 ans, ou en plus de sa violence que je vivais depuis toujours mais que je jugeais "normale", j'ai découvert l'autre face cachée : il trompait ma mère
et volait sur son lieu de travail. Quand il a été foutu à la porte, j'avais honte du motif.


Quand j'ai eu des soupçons sur ses coups de fil et que j'ai décroché le téléphone pour épier sa conversation et confirmé mes soupçons d'adultère, j'ai eu honte pour ma mère et une peine
insondable.


 


Plus tard, tu rationalises, tu apprends que dans les couples, ce n'est pas toujours rose et que ma mère avait sa part de tort, mais qui ne méritait pas toute la honte et le chagrin payé en
retour.


 


Non, ce n'est pas le lien avec mon père, mais l'image du père idéal qui m'est difficile a oublié et ce sont ce type de message ou de comportements qui me rappellent à quel point mon géniteur en
est loin...



Stéphanie 20/12/2010 23:32



Je suis atristée par ce que je lis.



Gallïane 21/12/2010 16:29



On s'y habitue. (ou pas)



A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier