Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juin 2012 1 18 /06 /juin /2012 20:14

lessables---73-.JPGDonc, disais-je, quand il n'y en plus, il y en a encore avec Mon Nuage.

 

Malgré les efforts du matin, Nicolas et Matthieu ont décidé de nous achever avec une balade à vélo à travers les marais salants.

 

Mais avec de bien beaux vélos à pois !

 

 

Nous sommes donc partis à travers les pistes cyclables des Sables d'Olonne, où le parcours est indiqué par "La Vendée à vélo", pour deux heures de pédalage en pleine nature...

 

lessables (72) lessables---74-.JPG

 

Quand on partait de bon matin, quand on partait sur les chemins, à bicyclette...

 

lessables---75-.JPG lessables---81-.JPG

lessables---77-.JPG lessables---78-.JPG

 

Nous étions quelques bons copains, y'avait Fernand, y'avait Firmin, y'avait Francis et Sébastien

Et puis Paulette...   

 

lessables---84-.JPG lessables---86-.JPG

 

lessables---83-.JPG lessables---85-.JPG

 

La balade était superbe, malgré une petite averse le long de la côte, le soleil est bien vite revenu et nous avons pu nous faire plaisir tout le long du parcours en photographiant les jolis paysages vendéens.

 

lessables---88-.JPG lessables---87-.JPG

 

Et là, les blogueurs dans toute leur splendeur, IPhone ou APN en main pour photographier...

 

lessables---82-.JPG

 

Des mignons petits poussins trop trop cutes ! 

 

lessables---80-.JPG

 

Toujours plus mignons que Tuxboard ! 

 

A la fin de la balade en vélo, nous avons été conviés à visiter le vignoble appartenant à Samuel Megnan, oenologue de métier et viticulteur-surfeur de son état, qui possède cinq hectares produisant un vin aussi original que le nom qu'il a donné à son domaine : Aloha !

 

lessables---90-.JPG lessables---89-.JPG

 

lessables---91-.JPG lessables---92-.JPG

 

Nous avons visité la cave du domaine et procédé à une dégustation des trois sortes de vins produits par le viticulteur vendéen : un blanc, un rosé et un rouge. Son vin est issu de l'agriculture biologique, ses grains sont choisis à la main et ses cuvées sont juste divines (qu'on est reparti avec une caisse !).

 

lessables (97)

 

lessables (95)

 

Un découverte étonnante et goulayante !

 

Après ce petit intermède désaltérant, nous sommes repartis pour l'hôtel nous rafraîchir un peu et surtout nous mettre en beauté pour une soirée de folie au Casino des Pins, entre machines à sous et discothèque, mojitos et vodka !

 

lessables---100-.JPG lessables---98-.JPG

 

lessables---99-.JPG lessables---101-.JPG

 

Je pense que là, je vais m'abstenir de vous raconter en détails la soirée, parce que ce fut pur délire et déconnade, qui a fini à 5h du mat' avec des croissants tout chauds sur la plage... un chouette souvenir ! 

 

Il ne me reste plus qu'à vous conter la dernière journée... avec une petite vidéo à la clé !

 

A suivre...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans Voyages - Voyages
commenter cet article
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 20:04

lessables---47-.JPGUn samedi avec Mon Nuage, ne comptez pas faire la grasse matinée et profiter de la baignoire balnéo de votre hôtel. Non, dès 9h du mat', vous devez être sur le pied de guerre, prêt à affronter les éléments et vous lancer à corps perdu dans une nouvelle aventure.

Et question aventures, on peut dire qu'on a été servi ce samedi là ! Je crois que Mathieu de l'Office du Tourisme des Sables avait décidé de nous montrer que la ville n'est pas planplan, mais réellement dynamique et pleine de surprises.

 

Nous avons commencé la matinée par un cours de navigation sur catamaran. Je vous l'avoue : je n'avais jamais dirigé un bateau, mais Monsieur lui, avait eu l'occasion de faire de l'optimiste sur un étang dans son enfance. Bon, ok, ça remontait au moins au paléolithique, mais je n'allais pas faire l'erreur deux fois et me coller de nouveau avec Aline, vu le résultat de notre association au canoë, on a préféré assurer notre dignité.

 

lessables---52-.JPG

 

Enfin niveau ridiculosité, on avait quand même encore de beaux jours devant nous, rien qu'en enfilant nos combinaisons néoprène très sexy. Cela dit, on était peut être pas glamour, mais l'océan étant particulièrement frais, on a été vraiment très heureux de les avoir.

 

lessables---49-.JPG

Force noire, Force rouge, Force bleue...

Les X-men New Avengers Power Rangers !

 

Après un cours théorique rapide, nos moniteurs Stéphane et Steeve nous ont carrément mis à l'eau sans plus d'explication. Sur le coup, je me suis dit qu'on n'y arriverait jamais, mais en fait le catamaran, c'est beaucoup plus simple qu'il n'y parait. Tu tires sur une corde d'un côté, sur une autre corde de l'autre, tu libères la voile, resserres le foc, tu tires ou pousses la barre.... tiens bon la barre, tiens bon le vent, hisséo... Des vrais marins d'eau douce ! 

 

lessables---53-.JPG lessables---55-.JPG

 

lessables---56-.JPG

 

lessables---57-.JPG

 

Après quelques débuts un peu brouillon, nous avons vite trouvé notre rythme de croisière. Je ne pensais pas que je prendrais autant de plaisir à faire de la voile. C'est une véritable découverte pour moi qui en général, prend le bateau uniquement en tant que passager et plutôt sur des bateaux de plaisance. Ces petits catamarans sont vraiment maniables et les sensations sont vraiment agréables.

 

lessables---59-.JPG lessables---58-.JPG

 

lessables---61-.JPG

Alexandre et Aline, en compagnie de Franck

 

Au cas où nous n'ayons pas assez tâté l'eau de mer, nos gentils organisateurs se sont dit que ça serait chouette de tester le paddle board. En voilà une idée qu'elle était bonne... sur le papier en tout cas. Parce qu'il faut bien l'avouer, le paddle board, c'est un peu beaucoup plus physique que le catamaran !

Ça demande un minimum de sens de l'équilibre et un tout petit peu de muscles dans les jambes, dans les abdos et dans les bras. Et la Team #LesSables, autant vous dire qu'elle a tout du sportif du dimanche : ventre mou, cuisses flasques et bras en gélatine.

 

lessables---51-.JPG

Là, il rigole, mais une fois sur la planche, il a moins fait le malin Tuxboard !

 

Késaco le paddle board ? C'est une grosse planche, plus lourde que celle utilisée pour le surf, sur laquelle on doit être debout et pagayer avec une seule rame pour avancer. D'abord il faut arriver à se mettre debout sur la planche, puis il faut arriver à se stabiliser sans se vautrer dans la flotte, gobant une tasse bien salée au passage, puis tenter de ramer sans se recasser la gueule. Si par bonheur on y arrive, il faut essayer d'aller droit (et là, par expérience du canoë, c'était pas gagné !)... sauf que bizarrement, je me suis super bien débrouillée et ne suis tombée qu'une fois, et c'était parce que je prenais une photo !

 

lessables (62) lessables (64)

Monsieur Jojo et Aline assure grave !

 

lessables (66)

Ouais, je me la pète grave... toujours plus qu'en canoë !

 

Je ne pourrais pas en dire autant de Monsieur, qui apparamment à un sens de l'équilibre assez aléatoire, l'empêchant d'arriver à se mettre debout sur la planche. Une soi-disant histoire de centre de gravité et de taille trop grande. Mouais... enfin au final, il a trouvé une solution à son problème ! 

 

lessables (65)

Monsieur, loutre diplômé.

 

Bon, ce n'est pas tout, mais toutes ces aventures maritimes, ça donne faim ! C'est dans un estaminet du port de plaisance que nous avons pris notre déjeuner, avec une bonne dose d'iode avec des plateaux de fruits de mer et des poissons frais du matin.

 

lessables---71-.JPG lessables---70-.JPG

 

lessables---69-.JPG

 

Il fallait bien reprendre des forces avant de partir à vélo à travers les marais salants...

 

A suivre...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans Voyages - Voyages
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 10:46

lessables (25)La deuxième activité proposée par Mon Nuage et l'Office de Tourisme des Sables d'Olonne a certainement été la plus drôle de tout le week end.

 

Car oui, un atelier de cuisine, au delà d'apprendre comment cuisiner, peut être un grand moment de rigolade... surtout quand le chef s'appelle Philippe Brochard.

 

 

Nous nous sommes donc rendus au Charcot "Le meilleur restaurant de la rue du Docteur Charcot" selon le chef, "Normal, y'en a pas d'autre !". Le ton était donné !

Notre chef, outre un excellent cuisinier passé par les cuisines des plus grands, est également un bout-en-train de premier ordre. Calembours, jeux de mots, blagues, rien n'échappe à l'humour de notre chef pour détendre l'atmosphère et vous mettre en jambe avant de se mettre aux fourneaux.

 

lessables (31)

 

Après une présentation des produits de la mer fraîchement pêchés du matin, le chef nous a proposé d'apprendre à lever les filets de poissons, décortiquer les langoustines ou encore couper un homard vivant.

 

lessables (28) lessables (29)

lessables (27) lessables (30)

 

Entre deux blagues et un verre de blanc, notre chef a appris à lever des filets de Saint Pierre à Monsieur. Lui qui adore le poisson, il pourra enfin lever ses filets sans que cela se finisse en drame. Je songe même l'inscrire à Masterchef maintenant !

 

lessables (38) lessables (40)

 

De mon côté, telle Buffy chasseuse de vampires, je devenais une tueuse de homard en apprenant à découper ce crustacé. Et je peux vous dire que ce n'est pas une mince affaire ! (je crois qu'on a entendu crier mon homard jusqu'au Port !)

 

lessables (32)  lessables (35)

 

lessables (34)  lessables (36)

 

A grand renfort de kilos de beurre, de litres de crême et de cognac, le chef a ensuite flambé les homards que Sophie et moi avions découpé, tandis qu'il enfournait des tournedos de sole aux langoustines préparés par le reste de la troupe. 

Après un petit passage au bar pour un apéritif encore une fois sous le signe de la bonne humeur, nous avons abandonné notre chef à son piano et nous sommes installés pour déguster les plats que nous avions préparé. Sauf que c'était sans compter sur l'humour décapant de notre chef qui a débarqué en salle avec un extincteur au moment de flamber un dernier coup nos homards ! Crise de rire assurée !

 

lessables (41) lessables (43)

 

Enfin, la dégustation nous a totalement comblé, les poissons et crustacés étaient sublimes, le tout arrosé de vins locaux absolument délicieux. Les vins vendéens sont exquis et gagnent à être connus. Mais j'en reparlerai plus tard...

 

lessables (44)

 

Après un dernier verre au bar, où j'ai découvert le menthe-pastille (un digestif très rafraîchissant et nécessaire après un tel repas) tandis que Sophie sirotait un petit peu d''Armagnac (un tout petit peu !), nous sommes rentrés à l'hôtel pour une nuit de repos avant d'entamer une nouvelle journée sous le signe du sport !

 

lessables (45)

Allez lire le récit de Sophie, il y a une photo où je suis de toute beauté ! 

 

Au prochain épisode, catamaran, paddle board, vélo...

... ou comment faire du sport pour l'année !

 

Le Charcot

207, rue du Docteur Charcot

Les Sables d'Olonne


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans Voyages - Voyages
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 14:52

lessables (1)Le week end dernier, Monsieur et moi-même avons eu la chance d'être invités par Mon Nuage et l'Office du Tourisme des Sables d'Olonne à découvrir la célèbre station balnéaire vendéenne.

 

Connaissant Mon Nuage, je savais d'ores et déjà que nous n'allions pas nous ennuyer et que le programme allait être chargé. Je ne m'étais pas trompée !

 

 

La Team #lessables était composée de la délicieuse Sophie de Larcenette, de la fringuante Aline de Paumée à Paris, de la douce Catherine de Vagabondes, du professionnel Monsieur Jojo et du sémillant Alexandre de Tuxboard. Encadrés par Nicolas de Mon Nuage et Matthieu de l'OT des Sables, le tout filmé par Jérémie de MonNuage, la fine équipe était au top !

 

lessables (2) lessables (3)

Jolie chambre avec baignoire balnéo de l'hotel*** Arundel

 

Autant vous dire que dès notre arrivée à l'hôtel vendredi après-midi, nous avons tout juste eu le temps de poser nos valises et de rencontrer le Directeur de l'Office de Tourisme pour une petite historique de la ville des Sables d'Olonne, que nos animateurs nous conduisaient déjà dans les marais salants pour une balade en canoë.

 

lessables (4)

 

La bonne idée qu'on a eu avec Aline, c'est de se coller ensemble dans le même canoë, et autant vous dire qu'on a fait marrer la galerie pendant toute la balade.

C'est à dire qu'on avait comme un problème de navigation : on n'arrivait pas à mener droit notre canoë, il allait en zig zag (en se payant sans arrêt les berges), genre comme si qu'on pagayait bourrées ! 

 

lessables (5) lessables (6)

 

Bref, vous imaginez bien comme les autres ont bien rigolu de notre gauchitude. Du coup, on a décrété avec Aline de s'offrir un moment de bronzette plutôt que de s'acharner à pagayer droit.

 

 

 

Quand enfin nous avons regagné la terre ferme, le maître des lieux nous a expliqué l'origine des marais salants, leurs exploitations toujours en activité et qui produit encore 50 tonnes de sel par an.

 

lessables (9)

 

J'avoue que je ne pensais pas qu'on exploitait encore ces marais et qu'ils pouvaient produire autant !

 

lessables (8)

Le coeur de la Vendée !

 

Un petit tour par l'hôtel pour se décrasser et nous étions déjà repartis pour visiter le château de la Chaume et la célèbre Tour d'Arundel, ancien donjon carré transformé en phare, qui domine la ville du haut de ses 125 marches (des fois qu'on ne soit pas fatigués par le canaë !).

 

lessables (10) lessables (11)

 

lessables (13) lessables (14)

 

Heureusement que l'apéro nous attendait en haut !

 

lessables (18)

 

lessables (22)

 

lessables (24)

 

 

Mais ce n'était que le début de la soirée, car ce qui allait suivre allait devenir mythique !

 

A suivre...

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans Voyages - Voyages
commenter cet article
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 17:00

color-block 2748Je crois que je commande des produits chez Le Club des Créateurs de Beauté depuis que j'ai une quinzaine d'années et je suis toujours aussi enthousiasmée par le maquillage Agnès b.

Mon it produit par exemple, c'est la agnès b.b. Cream qui, avec ses 6 propriétés hydratante, unifiante, correctrice, anti-rides, éclat et protectrice contre les UV, se révèle être le fond de teint parfait, léger, naturel et qui s'adapte parfaitement à ma carnation.

 

Quand Kalioshka m'a proposé de tester la nouvelle gamme estivale Riviera Fiesta d'Agnès b., je n'ai pas résisté... malgré quelques appréhensions sur les couleurs peu habituelles pour moi.

Autant j'aime le violet (on l'aura remarqué !), autant le vert, le orange, le turquoise sont des couleurs que je ne porte pas ou peu. Mais les camaieus de couleurs sont superbes et je me suis dit que ces couleurs iraient parfaitement avec le costume de mon prochain numéro burlesque sur le thème Hawaïen !

 

color-block 2757 ccb1

 

Le Liner Fidelity est un liner crème longue tenue et waterproof, idéal pour la mer ou la piscine... ou les spectacles qui donnent chaud ! A appliquer au pinceau pour un rendu ultra intense... et à associer avec le mascara Color'Cils Lagon pour un regard de sirène. 

 

color-block 2755

 

Les fameux Monobulles, fard à paupières devenus mythiques, proposent également deux nouvelles couleurs délicatement nacrées, à la brillance lumineuse : Limoncello et Crème Cassis.

 

color-block 2752 color-block 2750

 

Un vert tout doux et un cassis gourmand pour un regard pétillant.

 

 

color-block 2761 ccb2

 

Le Rouge b. Perfect s'offre également trois nouvelles teintes totalement estivales : Fuchsia Floride, Rouge Stromboli et Tangerine Hawaï. J'adore ces petits rouges à lèvres tout doux, tendre, hydratants, qui ne dessèchent pas les lèvres et  surtout qui peuvent s'accorder avec n'importe quelle tenue !

 

color-block 2759 color-block-2777.JPG

 

Enfin, le top nec plus ultra de mon petit colis : Les Mini b. 40 secondes ! 

 

Complètement fada de vernis depuis quelques temps, les trois nouvelles couleurs sont juste terribles. Orange Pampelonne, Vert des Lices et Cassis Plage. Ensemble, ça donne une manucure totalement pop acidulée, que je me suis amusée à customiser avec l'appli Iphone Cool Faces.

 

Au naturel, ça donne ça : 

ccb3.jpg

(et on excuse mes cuticules moches, j'ai les mains desséchées en ce moment)

 

Dès que j'ai le temps, je vous ferai un test maquillage des fards, du liner et du mascara façon perroquet et je sens qu'on va bien rigoler du résultat. En attendant, retrouvez toute la gamme Riviera Fiesta sur le CCB ! 

 

La suite au prochain épisode ! 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 17:56

Cantal 2656Au départ, nous devions retourner voir nos amis Virgile et Gaëlle dans la Drôme durant ce week end prolongé de l'Ascension... et puis, on m'a proposé d'animer un enterrement de vie de jeune fille le samedi, il m'était difficile de refuser.

Mais il était quand même hors de question que l'on reste à la maison pendant ces jours chômés, il fallait qu'on emmène nos enfants quelques jours quelque part. Notre week end de l'Ascension en famille, c'est un rituel.

 

Et au dernier moment, pas trop loin, autant vous dire que le choix s'est très vite porté sur le Cantal, département de notre chère Auvergne qu'on ne visite que trop peu souvent.

 

Cantal 2654 Cantal 2658

Ruines du château d'Apchon

 

Nous avons réussi à trouver un hébergement en roulotte juste à côté de Salers, au Domaine de la Chaux de Revel, à moins d'1 kilomètre du petit village classé parmi les plus beaux Village de France. Et autant vous dire que nous n'avons pas été déçus !

 

Cantal 2664

 

Cantal 2666 Cantal 2668

 

Nous avons vraiment été étonnées par les roulottes : suffisamment spacieuses et très confortables, la literie est neuve, la déco est soft et rien à redire niveau propreté. Cet hébergement insolite est juste parfait !

Et je ne vous parle pas du domaine lui-même qui s'étend sur sept hectares et offre une vue panoramique absolument incroyable sur la Vallée de la Marronne.

 

vallee-de-la-Maronne.jpg

 

Des parcelles ont été aménagées pour l'hébergement et le bien-être des clients : les roulottes sont faces à la vallée pour profiter dès le réveil de la vue splendide et peuvent être louées en formule gîte ou en formule hôtelière.

Une cabane bien-être et relaxation offre des moments de détentes seuls ou à deux, sur des matelas shia-tsu et vous pouvez également demander les services d'une masseuse.

Une piscine chauffée et un sauna sont à votre disposition, table de ping pong, jeux de plein air, etc...

 

Cantal 2677 Cantal 2685

 

Le tout entouré par les espaces des animaux : enclos des chèvres avec un magnifique bouc typé bouquetin au cornes magnifique, le champs de Vertue et Alouette, les deux vaches salers qui étaient accompagnées de leurs petits veaux, la prairie des chevaux et le parc de Paco l'âne... sans oublier bien sûr, les poules, les lapins et  Tirelire le cochon nain d'origine corse ! 

 

Cantal 2671 Cantal 2673

 

Pour les enfants comme pour les grands, c'est un endroit vraiment génial pour se détendre et s'amuser.

 

Cantal 2695 Cantal 2702

 

Mais deux jours et une seule nuit c'est vraiment insuffisant pour en profiter, nous avons donc décidé d'y retourner cet été, et notamment tester la piscine parce que voyez-vous, il faisait encore un peu frisquet pour tenter une petite trempette !

 

Bref, vous l'aurez compris, on a adoré ! Mais pas que pour l'hébergement... les balades aussi nous ont enchanté. La cascade de Sartres, petite mais nichée près d'un pont où mes explorateurs ont pu jouer les scientifiques en dénichant des larves de trichoptères.

 

Cantal 2660 Cantal 2662

Cascade de Sartres

 

La cascade de Salins nous a procuré de belles sensations puisqu'on a pu passer dessous et découvrir un peu plus loin une source et un bois sauvage.

 

Cantal 2714 Cantal 2718

Cascades de Salins

cascade-de-salins.jpg

 

Le village de Salers, totalement typique et pittoresque, où nous avons mangé une pierrade de viande de Salers accompagnée de la fameuse truffade et de la patranque, spécialité cantalienne absolument délicieuse.

 

salers.jpg

En haut, à gauche, on aperçoit le Puy Violent...

 

Cantal 2687 Cantal 2690

Patranque et truffade

Cantal 2693

 

Quelques photos de plus sur le FlickR d'Elienaï ! 

 

J'espère qu'on vous a donné envie de venir découvrir le Cantal et de tenter l'aventure en roulotte, parce que nous, on a vraiment adoré. Et puis si ce n'est en roulotte, vous pourrez toujours essayer le Carré d'étoiles pour une nuit sous la voûte céleste ou encore dans le P'tit buron du vacher pour une nuit romantique...

 

wonder-woman.jpg

 

Le Cantal, ça vous gagne !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 21:00

gourmandise.jpgC'est fou ce que je peux me girlyser en ce moment. Bon, ça ne m'empêche pas de continuer à boire de la bière et à manger du saucisson en regardant le rugby tout en me grattant les couil... Pardon. Mais j'avoue qu'en ce moment, je me girlifie surtout au niveau de l'ongle.

 

Je décore mes ongles. Je fais du nail art. En gros, je fais de la peinture...

Et pour réaliser mes oeuvres d'art, il me faut quoi ? Du vernis.

Gemey, L'Oreal, Biguine, Deborah, Bourjouis, Sephora... j'en ai testé des vernis, mais il faut avouer que ma préférence va pour la marque Essie. Par contre, mon porte-monnaie lui, l'apprécie beaucoup moins.

Il faut dire qu'à 13 euros le flacon chez Monoprix, je t'assure que tu n'en achètes pas souvent. Or, pour faire joujou avec mes doigts, c'est quand même vachement plus sympa d'avoir plein de couleurs. Et chez Essie, des couleurs, il y en a en veux-tu en voilà. 

Alors quand Violette nous a fait part de son super bon plan pour acheter des Essie à moindre prix, autant vous dire que je me suis jetée sur le site NailEtc pour passer commande.

 

Parce que sur le site américain, les Essie sont entre 8 et 3.99 $ soit entre 6 et 3 €. Tu vois un peu les affaires du siècle que tu peux faire ? Pour le prix d'un flacon en France, tu peux avoir au moins 3 vernis en passant par ce site.

Alors oui, tu vas me dire qu'il y a baleine sous gravillons. Et oui, c'est vrai. Les frais de port sont exhorbitants : de 1 à 3 vernis = 9.99$, de 3 à 5 = 14.99$ et de 5 à 10 = 19.99$. Oui, mais si tu comptes vite et bien, que tu divises tes frais de port par flacon acheté et que tu additionnes le tout, tu obtiens toujours des tarifs en dessous du marché français.

 

vernis-essie.jpg

 

Par exemple, j'ai commandé 5 vernis : Le Olé Caliente à 6.80$, le Lion Around à 4.99$, le Smooth Sailing à 5$, le Turquoise & Caicos à 4.49$ et le Watermelon à 3.99$. J'en ai donc eu pour 14.99$ de frais de port et au total pour 40.26$. On divise ce total par le nombre de vernis commandés, on obtient 40.26 / 5 = 8.052$ soit 6,09€ par vernis.

Oui, vous avez bien lu, même avec les frais de port, on est encore à moitié prix de ceux vendus chez Monop'. En sachant qu'en plus, la formulation américaine est de meilleure facture que la française (meilleure tenue, ne colore pas les ongles), autant vous dire que c'est LE bon plan du siècle pour accros du vernis !

Il y a également d'autres marques comme OPI, China Glaze ou Orly, mais personnellement, je me concentre sur les Essie.

 

Bon et dans tout ça, où est donc la gourmandise, allez vous me dire ? Et bien chez les bijoux gourmands de Secret Velvet

Je m'étais déjà offert chez Marie une superbe montre à gousset il y a un an et j'avais reçu en cadeau un joli petit biscuit à croquer.

 

color-block-2051.JPG color-block-2094.JPG

 

Du coup la semaine dernière, profitant d'une offre spéciale, j'ai réitéré en me faisant quelques petits plaisirs :

 

Une petite fiole de fraises et des tartelettes à la gelée de framboises

fiole-de-fraises.jpg tartelettes-a-la-gelee-de-framboise.jpg

 

Les clés de ma propriété et des oiseaux rouges

cles.jpg petit-oiseau-rouge.jpg

Vous êtes d'accord : je ne pouvais que craquer non ?

 

 

C'est donc définitif, je sombre dans la girlytude et je vais finir par ouvrir un blog dédié à mes futilités si je continue sur ma lancée. Il va falloir que je remédie à cela en vous pondant sous peu un billet testostéroné...

 

J'y réfléchis et je reviens ! 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 16:07

yama-1.jpgIl y a un peu plus de dix ans, sur les forums Allociné, un groupe de personnes totalement passionnées par le livre de J.R.R. Tolkien et dans l'attente de découvrir son adaptation cinématographique observaient des débats passionnées et fantasmaient sur ce qui allait devenir un film mythique.

 

Il y a plus de dix ans, sortait le premier film de ce qui devint la fabuleuse trilogie du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson.

 

Il y a une dizaine d'année, je rencontrais par l'intermédiaire de ce forum, des personnes avec qui j'allais vivre une aventure extraordinaire, mais également celui qui allait devenir le père de mes enfants.

 

Il y a près de dix ans, ce petit groupe fondait son propre forum voué à la discussion toujours autour de Tolkien, mais surtout autour des points communs qui s'étaient dessinés entre ces personnes : littérature, cinéma, musique, BD, etc... Isengard voyait le jour sous l'impulsion de notre Gourou.

 

Nous étions une quinzaine, nous étions jeunes et fous, nous avions des idées plein la tête, de l'imagination à revendre et de la motivation. Nous organisions des week end où nous nous retrouvions tous ensemble, à boire des bières et discuter, jouer, s'amuser... lorsque nous avons eu l'idée folle de parodier le film qui nous avait permis de nous rencontrer.

Un projet colossal pour le groupe d'amateurs que nous étions. Certes, trois d'entre nous maîtrisaient un peu le monde du cinéma, entre une étudiante rélisatrice à l'ESRA, un futur monteur et un comédien en herbe, nous avions des bases. Mais nous avions l'ambition de faire les choses bien et de produire un court-métrage dont nous serions fiers.

 

Huit ans plus tard, le projet est enfin terminé.

yama-2.jpg


Huit ans. Oui, il nous aura fallu huit ans. Les aléas de la vie s'étant mélés au projet, le film n'est jamais sorti dans les temps impartis. C'est ainsi. Mais ne regrettons rien, car le résultat - certes bourré de défauts mais nous étions jeunes et sans expérience alors je demanderai votre indulgence - est à la hauteur de ce que nous avions entrepris.

Car oui, nous avions entrepris un véritable projet de réalisation : un an à mettre de l'argent de côté pour obtenir un budget capable de couvrir les frais engendrés par la location du gîte, du matériel, acheter de quoi faire les costumes, les maquillages, les armes, les décors... Sans compter le temps passé à bosser le scénario, les dialogues, le repérage, puis le montage, la post-prod, etc.

Chacun d'entre nous s'était vu attribué un rôle à la fois en tant qu'acteur mais aussi et surtout dans l'équipe technique : nous étions cadreur et ingénieur du son, nous étions costumière et maquilleuse/coiffeuse, nous étions décorateur et maître d'armes, nous étions cascadeurs, scripte, éclairagiste, cantinière, attaché de presse... Nous étions polyvalents.

Durant  l'été 2004, nous avons passé dix jours à tourner le film au fin fond de notre Auvergne adorée, qui nous prêtait le meilleur décor pour rejouer l'histoire de la Terre du Milieu. Dix jours de folie à tourner du lever du jour à la tombée de la nuit, à dérusher le soir, à préparer costumes et décors pour le lendemain, à un rythme effréné et sous les contraintes météorologiques. Dix jours incroyables, insensés, dont nous ne sommes pas tous repartis indemmes.

Puis des problèmes personnels et conflictuels ont ralenti la suite du projet. La vie professionnelle a repris également son cours, nous privant de temps. La vie de chacun avait priorité. Le montage a pris un temps considérable, nous pensions qu'il ne prendrait jamais fin... L'écriture de la musique du film a été abandonnée... Mais le projet était toujours là, dans un coin de nos têtes, de nos coeurs.

 

Je vous présente donc aujourd'hui "Yama ! Y'a t-il un nobbit pour sauver l'anneau ?" qui, je l'espère, vous fera sourire.

 

Yama, y'a-t-il un Nobbit pour sauver l'anneau ? - PART 01 from Iprod Yama

 

Yama, y'a-t-il un Nobbit pour sauver l'anneau ? - PART 02 from Iprod Yama

 

Yama, y'a-t-il un Nobbit pour sauver l'anneau ? - PART 03 from Iprod Yama

 

Découvrez les photos du tournage sur la page FB, où nous étions jeunes et beaux (surtout moins gros), lisez l'à propos de la page qui résume parfaitement l'aventure que nous avons vécu, n'hésitez pas à liker et commenter, nous serons heureux de voir vos réactions. Nous espérons que vous prendrez autant de plaisir à regarder Yama que nous en avons eu à le produire !

 

Et que la fête commence ! 

 

La page Facebook Yama ! Y'a t-il un nobbit pour sauver l'anneau ?

Le film en trois parties sur notre chaine Vimeo YamaProd


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans Les Fonds de Tiroirs
commenter cet article
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 14:18

couleur cheveux-2Souvenez-vous, il y a quelques temps, Ethnicia m'avait proposé de tester son complément alimentaire 100% kératine pure pour renforcer les cheveux.

 

Après des déboires postaux - je pense qu'un(e) facteur/trice doit avoir une magnifique chevelure à l'heure où je vous écris - j'ai réussi à finir ma cure de trois mois.

 

 

Les résultats sont satisfaisants : pendant la cure, je perdais bien moins mes cheveux, ils étaient beaucoup plus resistants au lavage comme au coiffage, plus brillants, plus sains. Je pense que sans ce complément, à l'heure qu'il est, je serai chauve, vu que le fichu traitement médical que je suis obligée de prendre a pour désastreux effet secondaire la perte de mes cheveux. Et quand je dis perte, ce ne sont pas trois ou quatre cheveux, mais des poignées entières à chaque shampooing ou brossage. J'ai perdu bien la moitié de ma masse capillaire depuis plus d'un an.

 

keratine_ethnicia.jpg

 

Bref, je pense sincèrement que la Keratine Pure d'Ethnicia a contribué à atténuer les dégats. Et pour poursuivre dans ma lancée, je fais une cure de levure de bière et de sélénium pour continuer à renforcer ma fibre capillaire.

Ceci dit, avec ma nature de cheveux devenus extrêmement fragiles, je n'ose plus faire de couleur chimique. Depuis le lissage brésilien réalisé par Ethnicia justement, mes cheveux étaient beaux et je n'avais rien fait de spécial pour ne pas gâcher les effets rénovateurs du lissage. Sauf qu'au bout d'un moment, mon envie de couleur sur mes cheveux est revenue. Mon envie de rousseur surtout. Ça fait des mois que je rêve d'une belle couleur rousse et je sais que c'est quasiment impossible vu ma base brune. En tout cas impossible sans passer par une décoloration puis une coloration.

 

Du coup j'avais abandonné l'idée jusqu'à ce que je vois le résultat du henné de Pluginjuly : un magnifique roux rouge obtenu par mélange de deux couleurs de henné.

 

pluginjuly.jpg

 

Sachant que le henné est une coloration naturelle, sans produits chimiques pouvant abîmer mes cheveux, j'ai sauté le pas et tenté la coloration par les plantes. Résultat : je suis ravie !

 

couleur cheveux

 

Non seulement j'ai obtenu une très belle couleur très naturelle tirant sur le rouge acajou, mais mes cheveux n'ont jamais été aussi beaux, brillants et en bonne santé !

J'utilise la marque Henné Color qui coûte la modique somme de 3,49 euros le sachet. Je prends une boite d'auburn et une d'acajou, ce qui me revient à 6,98 euros, même pas le prix d'un shampooing chez le coiffeur. J'utilise la moitié du sachet cuivré et la moitié de celui auburn, du coup, j'en ai pour deux colorations (non mais les économies quoi !), je laisse poser au minimum deux heures, je fais mousser, puis je rince (trois plombes, c'est chiant !) et voilà le résultat :

 

couleur cheveux-3 couleur cheveux-4

 

Je n'ai pas encore réussi à obtenir le rouge volcanique de Julie, mais je ne désespère pas. Il faut dire que j'y vais progressivement et ce n'est pas plus mal quand on veut changer de tête, de couleur de cheveux... ça donne le temps de s'y habituer. Et oui, je sais qu'avec le henné, je ne peux plus faire ni de lissage, ni d'autres types de colorations, mais honnêtement, ça m'est égal, parce que là, mes cheveux sont juste sublimes ! 

 

couleur cheveux-5

 

Bon par contre, le henné, c'est juste chiant à faire seule... Donc si vous avez une copine ou un copain sympa, embauchez-la/le pour vous aider à poser la pâte, parce que sinon, vous risquez de repeindre vos murs et sols au passage ! 

 

Sur ce, je m'en vais telle Raiponce (rousse) !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 13:14

argent-depense.jpgA l'heure du capitalisme à outrance où les banquiers s'engraissent comme des canards, il y a une question qui m'interpelle... Et si je trouvais une banque gratuite, une banque où on ne me suce pas jusqu'au trognon ?

 

Je rêverai d'une banque où le banquier soit non seulement beau comme un apollon, mais également humain, ouvert et drôle. Et s'il pouvait offrir le café et les macarons en prime, je ne cracherai pas de dessus... Oui, on a le droit de rêver !

 

Parce qu'il faut bien l'avouer, les banquiers sont de vrais vampires. Et que je te colle des frais pour un virement, et que je te prends des agios sur ton autorisation de découvert, et que je te fais payer tes retraits dans les distributeurs n'appartenant pas à ta banque, et paye ta carte bleue, paye ton chéquier, paye, paye paye...

J'ai souvent l'impression qu'au lieu de garder mon argent et le faire fructifier, la banque me prélève plus que de raison. Je collerai mon fric sous mon matelas qu'il me rapporterait plus !

 

Peut-on râver d'une banque gratuite ?

Non, ne rêvons pas !

 

En revanche, il existe des moyens de ne plus se faire rouler dans la maïzena par les banquiers et d'arnaquer à notre tour nos banquiers, mais en toute légalité.

Comment retarder ses échéances de prêts, faire jouer ses assurances, ne pas payer ses agios ? Toutes ses petites astuces, vous pouvez les retrouver dans un petit guide édité par les Editions Flammarion et réalisé par le fondateur de l'Association de France des Usagers Bancaires : "Comment ne pas payer ses dettes à son banquier".

 

comment-ne-pas-payer-ses-dettes-a-son-banquier.jpg

 

Je vous propose de gagner deux guides pour bien emmerder son banquier. Il vous suffit de laisser un commentaire et je tirerai au sort les deux gagnants le vendredi 6 avril.

 

A nous d'arnaquer nos banquiers désormais ! 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans Murmure du jour
commenter cet article

A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier