Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 20:53

Dans le billet précédent, j'évoquais vaguement mon goût pour le catch.


Rey Mysterio... et sa magnifique cagoule !


Oui parfaitement, j'aime le catch.


Ça peut paraître un peu bizarre, voire complètement idiot, parce que d'un, on ne peut pas dire qu'à la base, je sois fan de sport ; et de deux, le catch, c'est vraiment l'un des sports les plus crétins qui soit, si on le classe dans les sports d'ailleurs !

De gros balèzes bodybuildés, dopés aux hormones et passés aux UV qu'on dirait qu'ils sortent du grille-pain, qui s'affrontent dans des simulacres de combat où les coups sont portés à environ 30 cm de l'adversaire, où l'on voit jamais une goutte de sang... ça s'apparente plus à un spectacle grand-guignolesque qu'à un combat glorieux... mais en terme de divertissement moisi, on n'a pas vu mieux !


Le catch, c'est vraiment le show méga-populaire de la plèbe, le truc poucrave par excellence, qui requiert un QI de bulot mort et un sens de la comédie très développé.


Triple H... Yeah !


Et moi j'adore !


J'adore la présentation des protagonistes, leur entrée sur scène, toujours parfaitement orchestrée, grandiloquente à souhait...

J'adore les costumes des catcheurs, d'un bon goût de qualité, d'une classe folle et d'un charme fou.

J'adore les palabres avant/après match, d'une intensité intellectuelle tellement élevée qu'on voit leur intelligence brillait dans leur oeil bovin.

J'adore les regards noirs que se jettent les adversaires, d'un air si mauvais, si "méchant" qu'on croirait qu'ils vont finir dans un bain de sang. (au moins)

J'adore les combats qui durent 5 min montre en main, avec trois retournés en souplesse arrière, cinq sauts depuis la 3ème corde, quatre prises de bras, deux étranglements, six sorties de ring, un arbitre malmené et une foule de beaufs américains hystériques imbibés de Budweiser.


Evidemment, j'aime aussi le catch féminin : des nanas à moitié dénudées dans des costumes en latex qui se crèpe le chignon, c'est juste fantastique !

Sans compter sur leurs improbables airbags en silicone fort appréciables pour se protéger des coups et rudement esthétiques.

Mélina : oh oui, arrache moi la touffe... de cheveux !


Décidement, le catch, c'est formidable !


Même pas besoin d'utiliser ses neurones, suffit de se vautrer sur son canapé devant la télé, un paquet de chips et une bière à la main.


En fait, ce que j'adore dans le catch, c'est que ça me rappelle mon enfance.

Je suis la fille de Hulk Hogan.

Nan, j'déconne.... mais Hulk Hogan m'a pratiquement élevé.


Hulk, t'as trop la classe mec !


Tout du moins, tous les samedis soirs entre mes 10 et 13 ans.


A l'époque, mes parents et leurs bandes de potes se retrouvaient tous les samedis soirs pour des apéros "prolongés" et pendant que les parents buvaient, les enfants trinquaient mattaient la télé.

Et qu'est-ce qu'on regardait ?


Des barracudas en cyclistes moulants fluos qui se foutaient sur la gueule !


Je me souviens avec nostalgie à quel points nous nous amusions ces soirs-là.

Pour nous, ces mecs étaient un peu des super-héros, avec leur costumes bariolés et leur pectoraux et biceps surdimensionnés, c'était un peu nos X-Men du samedi soir !


The Undertaker... ce mec fait peur (ou pas).


Alors aujourd'hui, quand je tombe sur le catch, ben j'arrive pas à en décoler, je retrouve mes dix ans et je regarde le show en m'amusant follement devant tant de crétinerie (la leur et la mienne).


Et puis d'abord, j'fais qu'est-ce que j'veux !       

 


Repost 0
Published by Gallïane - dans Les Fonds de Tiroirs
commenter cet article
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 21:14

Mais pas les miens hein !!!


Je suis plutôt du genre Kojak ascendant Minoulisse.

Mais là n'est pas la sujet du jour.


Non, le sujet du jour, c'est la pilosité masculine.


Oui, parfaitement, j'aime les poils de ces messieurs.


C'est en regardant ces grandes baraques huilées de Smack and Down, l'émission de catch sur NT1 que j'ai définitivement proclamé mon amour du poil !!!


Batista, mon préféré... ben oui quoi, j'aime le catch !

Non mais je vous jure, des mecs super bâtis, aux muscles saillants, parfaitement galbés... mais aussi imberbes que les fesses d'un nouveau-né... non, décidémment, ça ne va pas du tout !

Un homme aussi balèze ou frêle soit-il DOIT avoir une pilosité.


Je ne parle pas non plus de moquette.

C'est un peu trop tout de même.

Chewbacca ou le cousin Machin ne me font pas fantasmer....

 

Mais une toison poitrinale fournie ne me dérange pas... bien au contraire.
Et sur les fesses, j'adore carrément.


Y'a un truc qui dépasse....


Cela dit, j'aime que le poil soit entretenu.


Par exemple :


Les aisselles doivent être taillées.

Pas rasées. Tondues à la rigueur, ou coupées.

Histoire de ne pas bouffer d'oursin pendant le coït, ce qui parfois peu couper tout élan.


La toison pubienne
doit subir le même sort.

C'est comme pour les dessous de bras, je n'aime pas me retrouver avec un cheveux sur la langue.... une coupe fraîche à la tondeuse à 3 ou 6 mmm me convient parfaitement.

Pas d'épilation ou de rasage en revanche : ça pique quand ça repousse et je trouve l'esthétisme "film de boule" quelque peu vulgaire...



Toutefois, j'avoue avoir en horreur les poils de pieds !


Oui, parfaitement, les longs poils de pieds façon hobbit, c'est pas glamour.

Déjà que les pieds - surtout ceux des mecs - c'est pas franchement sexy... mais alors les pieds poilus... ça peut carrément me faire fuir !

 

 

Bref, hormis pour les pieds, j'aime les poils.

Je trouve ça masculin, viril, sexy... et j'adore promener ma main sur le torse velu de mon partenaire, glisser mes doigts sur sa toison, caresser ses petites fesses veloutées...

 

Ben quoi ?  

Chacun ses travers... 

 

 

Repost 0
Published by Gallïane - dans Réfle(c)tions
commenter cet article
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 10:37

C'est le bonheur imbibé de joie !


Vous avez remarqué ?

Non ?... mais si ! Regardez bien, en bas à droite.... c'est vide !




Après avoir subi les assauts répétés de chaudasses du 59, 74, 52 appelées Bering, Minettejolie, TropicaleTigresse et j'en passe... j'ai enfin réussi à jarter ces conneries de pop up de rencontre !!!

 

Bye bye Easy Flirt !


Non, je ne serai pas obligée de migrer sous Wordpress et de me payer un nouvel hébergeur... ce qui me comblait de joie d'avance !  *ironie - sarcasme - auto-dérision*


Alors on continuera sur Over Blog et peut être qu'un jour,
chez les Mumures, on se payera un nom de domaine.


Repost 0
Published by Gallïane - dans Murmure du jour
commenter cet article
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 20:10

C'est pour la bonne cause : donnez votre sang !


Mais pas à n'importe qui !


Akasha, Lestat, Dracula, plus récemment Angel ou encore Bill...

Offrez leur votre liquide vital... parce qu'ils le valent bien !


Oui, le mythe du vampire, j'adore !


Ça doit être le côté gothico-gore qui sommeille en moi qui parle.

J'ai dévoré les romans d'Anne Rice et Bram Stocker, j'ai collectionné comme des images pieuses les posters et affiches des films de vampires, j'ai matté en boucle toutes les séries, vu les pires navets aussi, j'ai tenté de me laisser pousser les dents - sans succès - et je mords à la moindre occasion.


Des personnages charismatiques, séducteurs, mystérieux, des dandys sirupeux, des femmes fatales., des costumes, des robes, des corsets, des voiles, du rouge... voilà ce qui me plaît !

Ajouter à cela un brin de sexe et un tantinet de violence, et je me régale de ce cocktail savamment dosé.


A l'heure où sort Twilight dans les salles obscures, quid de ce nouveau film ?

J'avoue n'avoir pas lu la saga de Stephenie Meyer et le pitch du film, bien qu'alléchant, me semble un peu trop "pré-pubert" pour me plaire.

D'autant que les critiques françaises déplorent l'apologie de l'abstinence sexuelle, le truc à la mode en ce moment aux Etats-Unis...


Qu'est-ce qu'une oeuvre vampirique sans un minimum de sexe ?

Non vraiment, l'un ne va pas sans l'autre pour moi...


Le vampire est un être sexuel, c'est un prédateur qui utilise son charme, ses pouvoirs de séduction, pour pouvoir assouvir ses besoins tant sexuels qu'alimentaires.


Alors une histoire à la Roméo et Juliette à la sauce hémoglobine, où personne ne baise avec personne, laissez moi vous dire que ça me laisse perplexe !


Bref, vais-je aller voir un film sur les vampires en sachant qu'il s'adresse à un public d'ados boutonneux et qu'on y verra jamais le bout de la queue d'un nichon ?

 

 

En attendant, je vais plutôt continuer à matter "True Blood"
et contempler le priapisme aigu de l'un des protagonistes !


Repost 0
Published by Gallïane - dans Réfle(c)tions
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 16:24

Y'a la Valérie qui m'taggue, alors, j'me lance, pasque c'est mercredi aprèm' et qu'j'ai rien d'mieux à faire, et pis c'est l'jeu ma pauv' Georgette.


Or donc, le tag des premières fois, mais sans sexe dedans, à mon plus grand dam.

 


Premier CD acheté :


1991 : Dangerous de Michaël Jackson.

Je passais d'un radio cassette pourri à une chaîne laser (wahou) et au moment où ça fait *toctoctoc* dans l'album, le son était tellement réaliste que je croyais que c'était mon père qui frappait au mur pour que je baisse le son. Ce que je faisais systématiquement avant de comprendre que je venais de me faire avoir pour la Xième fois par la magie du son du futur. J'étais naïf à 15 ans.


Premier Jeu Vidéo acheté :


1987 : Barbarian: The Ultimate Warrior sur Amstrad CPC 464 (oui, celui avec les cassettes qui faisaient read error b au bout de 10mn de *douuuuutziiiiidouuuuuuu brrrrrrrrrrrrbbbb krkrrrkrrrrrrkrrrrrrrrkrkrrrkrrrr*

C'était beau comme ça :


null


Et y'avait de la bonnasse sur la pochette. Pour l'histoire, Barbarian fera fantasmer toute une génération de gamers à cause de la pochette du jeu qui montrait la charismatique Maria Whittaker à moitié nue aux coté de Michael van Wijk. La plupart des joueurs sur Amstrad avaient entre 10 et 16 ans, tous obsédés sexuels donc, et à l'époque le porn n'existait qu'en VHS. (Ah c'est cool j'ai réussi à mettre du cul dans ce tag sans cul)


Premier Ordinateur :


1987 : eh bien comme précisé ci-dessus, un vénérable Amstrad CPC 464, que mes parents m'ont acheté pour "travailler et m'aider dans mes devoir". Ah les braves parents... D'ailleurs ma carrière de programmeur a connue son heure de gloire dans les années BASIC, vocation tuée dans l'oeuf au bout de quelques 10 PRINT "Bonjour" 20 GOTO 10


Premier MMORPG :


2000 je crois, avec The Fourth Coming (la 4ème Prophétie en VF), et quand j'y repense, j'ai les yeux qui saignent.


null


C'était mon année de DEA, je travaillais 16h/jour et 7j/7, j'étais en 56k formule sans abonnement (rhaaa l'arnaque quand j'y repense) et je passais tout mon fric dans la facture de téléphone.


Premier Modem :

 

Le 56K suscité, que j'avais fait mettre par un assembleur sur le pc de la muerte du futur que je m'étais fait construire avec les sous que j'avais gagné en ramassant des courgettes. Je me souviens l'avoir payé cash, 13000 F en billets de 500, le vendeur m'avait regardé bizarrement, ce qui m'avait un peu troublé étant donné que c'était lui-même le dernier des margoulins.

Pour l'anecdote, je m'étais payé ce PC pour faire de la musique, j'ai passé un an à composer et enregistrer un album qui est parti en fumée le jour où le disque dur a fait pschitt. je n'avais rien sauvegardé.

Certainement le jour où j'ai été le plus près du suicide.


Premier DVD :


Euh... pfiou. Ah si !!!  The nighmare before Christmas évidemment.

La même année. Je l'ai regardé trois fois dans la journée, le jour où je l'ai reçu.


null


Premier Lecteur de CD-Rom :


Non mais bon, y'a pas marqué sociopathe sur mon front. Bizarrement je ne me souviens pas non plus quelle marque de céréales j'ai mangé le matin du 17 mai 1984.


Premier Changement de continent :


Pour le Maroc, en 2001 je crois.

Jeunes et fous, on a décidé d'aller à Marrakech en train depuis l'Auvergne. Cinq jours de voyage et l'impression d'arriver au bout du monde à la fin. Vachement mieux que 3h d'avion en fait.


Premier Baladeur :

 

Un Phillips jaune et noir, si ma mémoire ne défaille pas, vers 1986 ou un truc comme ça.

J'avais acheté ces petites enceintes parallélépipédiques en plastique de 8cm que j'avais accrochées à la tête de mon lit, et je me croyais au summum du mégacool.


Première Cassette Audio achetée :

 

1987 : Third World Child de Johnny Clegg, celui avec "Asiiiiimbonanga asiiiibona noumanguélatchina labékouna lassifélakouna" (à peu près, mon africain laisse à désirer).


null

 

Premier Mac :


Aucun, j'ai fait mon année de DEA sur un mac et j'ai failli devenir fou avec la souris monobouton.


Premier Match au stade :


De foot : Tchernoville - Annemasse en coupe de France, en 1990 je crois. Ça claque hein ?

Dans un vrai stade avec plus de 800 personnes dedans : Toulon - Racing Club de France en 1987 au Parc des Princes, la finale du chapionnat de rugby.

(A propos, si quelqu'un a des places pour le France - Ecosse du 14 février du tournoi des VI nations, il sera mon ami pour la vie).

 

Premier Match à la TV :


Certainement le tournoi des V nations justement, dans les années 85-86.

Avec la bande de potes paternelle. Souvenirs : des barbes fournies, des volutes de gauloises et des étiquettes jaunes de 33 export.


Premier Film au Cinéma :


1981, j'ai 5 ans, mes parents m'emmènent voir la Guerre du Feu.

Oui, mes parents et leur bande de barbus déjà mentionnés ci-dessus étaient un peu bizarres, tendance hippies sur le retour. Je me souviens avoir été troublé par la scène où le monsieur-singe traine la madame-singe par les cheveux vers la rivière pour lui faire zog-zog.



Premier Concert :


1992, je ne fais pas les choses à moitié : Dire Straits au Parc Lescure de Bordeaux.

C'était mon groupe de l'époque. Les autres "se mettaient à Nirvana", moi j'écoutais Dire Straits, Led Zeppelin et du blues du Delta des années 20. Et j'étais associal.


Premier eBook :


J'ai que des BD de cul en e-book, j'arrive pas à lire autre chose sur un écran, les zibouks c'est tout pourri.

La première, je sais pas... Druuna peut-être.


Premier Pas sur internet :


1998 ou 1999, chez un pote. J'avais trouvé ça un peu naze et sans intérêt, à l'époque. Ahahah.


Premier Livre lu :


Hormis livres de contes, collection rose/verte et tout ça, le premier dont je me souvienne est la biographie de Jean-Luc Lahaye (ça s'appelle Cent familles, et en 1985 j'avais 9 ans), et je vous jure que c'est vrai, et je vous emmerde tous.


null


Premier Film vu en VHS :

 

Ah ben oui mais non, aucune idée, évidemment.


Premier Téléphone portable :


 Vers 1999 je pense, un Alcatel Ola 101, et c'est rigolo, parce que j'ai toujours mon forfait "Ola Etudiant" que je paie une misère.



Voilà, admettez que c'était tout à fait fascinant, et je taggue Fidel Castro, Frank Adamo, Joël Bats et Benoit XVI.



 

 

Repost 0
Published by Elienai - dans Il murmure
commenter cet article
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 09:00

Vous connaissez tous et toutes LE bouton.



Si si. 


Ce fameux bouton qui apparait un beau matin, comme par magie, sur votre délicat visage.

Celui qui se pose gracieusement sur le front, le nez, le coin de la bouche... toujours à un endroit stratégiquement enlaidissant et qui, la journée durant, devient plus visible que le nez au milieu de la figure !


Et comme de par hasard, CE  bouton s'épanouit toujours LE jour où :


1 - Vous avez un rendez-vous galant

2 - Vous avez un entretien d'embauche

3 - Vous avez une réunion importante avec votre direction

4 - Vous revoyez un ami ou un ennemi ou encore un ex


Bref, le bouton arrive toujours quand ce n'est pas le moment !


Et parfois, le bouton, il appelle ses potes boutons et ils organisent la rave party du siècle sur ta tronche... et là, c'est le bonheur imbibé de joie tellement c'est la fête on your face et que tu ressembles au dance floor du Macumba de Pavalas-les-flots.


Et soudainement, ces reminiscences acnéiques te rapellent à quel point tu as détesté l'adolescence.


Et tu maudis tes putains d'hormones et cette satanée pilule....



Et t'as juste envie de rester cacher chez toi...
... mais faut y aller quand même !




Repost 0
Published by Gallïane - dans Murmure du jour
commenter cet article
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 13:30

Je viens de finir la dernière saison 3 de Dexter.


C'est Emile le tueur... mais vous vous en doutiez déjà.


Que dire de plus à part que ce serial killer est d'un charisme à faire palir Tom Jones !

Vous ne trouvez pas ?

 


Si si, regardez bien, les serial killers sont tous plus ou moins charismatiques et c'est bien ça qui leur permet d'aboutir en général leur projet. C'est souvent grâce à leur charisme qu'ils attrapent leur proie...

Parce quà la base, leur physique est plutôt commun, voire franchement pas terrible et leur QI sous-développé (contrairement à la légende circulant sur la puissance intellectuelle de tueurs géniaux).

En gros, le serial killer est bête et moche, mais super méchant. Vraiment très méchant !


Enfin bon, moi je dis ça en fait, je n'y connais rien... et j'aime surtout les bouquins, les films ou les séries qui parlent de serial killers, qui sont d'ailleurs très souvent romancés pour faire paraître le criminel hyper attirant et irrésistible alors que je ne suis pas sûre qu'il en soit de même dans la réalité.


Mais une personne connaît la vérité.

Il s'appelle Stéphane Bourgoin, écrivain français, journaliste, cinéphile et libraire spécialisé dans la criminologie et le roman policier... et surtout auteur d'une demi-douzaine d'ouvrages sur le thème des Serial Killers !


Notre Darkplanneur préféré, Eric Briones, s'est rendu dans la cave de M. Bourgouin pour lui poser quelques questions pour son Cabinet des Curiosités !


Non, ne vous inquiétez pas, Eric Biriones est ressorti intacte de son interview avec le confesseur des meutriers en série... bien qu'on pourrait se demander comment le monsieur arrive à conserver un cerveau sain après tant d'années à cotoyer des criminels et les interroger sur ce qui les poussent à passer à l'acte...

Quand on pense qu'il y en a qui deviennent vampire, ça fait peur !



Ou pas... en tout cas, je vous invite à découvrir ce Cabinet des Curiosités
bien sanglant :



La prochaine fois, nous nous culturerons.
Je vous expliquerai d'où vient l'expression "Cabinet des Curiosités" et je vous donnerai des références littéraires.


A la suite de quoi,
vous me ferez une fiche de lecture pour vérifier si vous m'écoutez bien !



Repost 0
Published by Gallïane - dans Murmure du jour
commenter cet article
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 10:30

Aujourd'hui, un peu de musique pour vos oreilles...




Je vous présente l'un de mes groupes préférés. Certains d'entre vous doivent déjà connaître, quant aux autres, je vous ordonne d'écouter sans plus attendre le premier album de la formation : Mer de Noms...




A perfect Circle, c'est un groupe de rock que l'on peut qualifier d'alternatif mais d'après le groupe lui-même, on ne peut expliquer ou décrire avec des mots ce qu'il fait, mais il représente des moments d'expression, d'insipration et de passion.

A perfect Circle est la continuité et la promotion de beaucoup d'idées musicales extraordinaires !

Rien que ça !

Un brin mégalo, mais on s'en fout, on adore quand même, c'est du pur génie, un son monstreux et de la classe, oui Messieurs, Dames, la classe... c'est tout ce que j'ai a dire...


Ah oui par contre, ils ne vont pas remporter des concours de beauté, mais ils ne sont pas là pour ça les mecs...



Billy Howerdell, guitariste, compositeur et producteur
(et technicien guitare notamment pour Nine Inch Nails, Tool, The Smashing Pumpkins...)




Maynard James Keenan, le chanteur de Tool



Josh Freese, le batteur de Nine Inch Nails



Jeordie Osborne White, le bassiste de Marilyn Manson



James Yoshinobu Iha, guitariste des Smashing Pumpkins



Vous remarquerez la qualité des zicos, pas de la merde les références...

Voilà donc, j'ai rien à dire de plus si ce n'est qu'il faut écouter l'album Mer de Noms, au moins celui là, et afin que vous ne trouviez pas d'excuses bidons comme quoi vous n'avez pas eu le temps de chercher, je vous colle l'album dans mon lecteur Deezer ! 

 

 

Ah ah, je vous ai bien eu, vous n'avez plus le choix !




Découvrez A Perfect Circle!

 


Repost 0
9 janvier 2009 5 09 /01 /janvier /2009 17:07
Parfois, on se dit que certaines personnes sont sacrément gonflées !

Dernièrement, une amie a dû fermer son blog parce qu'une personne mal intentionnée la harcelait.
Oui, je dis bien "harceler" !

Alors non, ce n'était pas un admirateur en mal d'amour, ni aucun truc salace comme on pourrait voir ici - ce qui à la rigueur aurait été au minimum un peu drôle - mais une donneuse de leçon qui se cache derrière un pseudo, sans url, incapable d'assumer son identité.

Il est bien plus aisé de s'attaquer à quelqu'un caché derrière un masque.


Mon amie tient un blog de vie, qui raconte sa vie personnelle et professionnelle.
Son blog, c'est sa soupape, son petit endroit à elle où elle peut parler de ce qui la tracasse ou l'émeut, de ce qui l'énerve ou l'effraye, de ce qui lui tient à coeur ou lui fait peur.
C'est son chez elle.

Son blog lui permet d'évacuer ses pressions, ses souffrances, ses colères ou encore de parler avec amour de ses enfants, de raconter des petites anecdoctes, de se sentir parfois moins seule quand les commentaires apportent un peu de soutien.
C'est son espace privé qu'elle livre comme ça, au fil de la toile.


Et quand j'apprends qu'une de mes lectrices mal intentionnée vient y fourrer son nez pour insulter mon amie, j'avoue, ça me fait sortir de mes gonds !

La raison :

Mon amie a une élève qui a des problèmes.
Elle s'est prise d'affection pour elle.
Parce qu'elle lui faisait de la peine et aussi parce qu'elle ressemble étrangement à sa petite fille.
Puis elle l'a incitée à s'inscrire à son aide aux devoirs. Rien de bien méchant, si ce n'est de vouloir venir en aide.
Elle lui a offert une écharpe à Noël, geste certes un peu cavalier... mais la belle affaire !
Inversement, nos enfants n'offrent-ils pas des cadeaux à leurs maîtresses parfois ?
Là où mon amie s'est peut être un peu égarée, c'est d'avoir pris une photo de cette jeune fille... mais je connais mon amie et sa passion de la photographie (c'est notre passion commune) et je sais que son intention était tout, sauf ce que notre justicière masquée a voulu avancer :

Il paraîtrait que mon amie est pédophile et incestueuse !!!

Et pourquoi pas Serial Killer tant qu'on y est !


Alors oui, on pourrait lyncher à coups de patates molles mon amie pour avoir osé avouer avoir un faible pour l'une de ses élèves.
On pourrait aussi se dire que c'est un sentiment humain, après tout, que d'aimer les gens, d'en préférer même certains.

On pourrait également se dire que c'est très malsain de voir sa fille en regardant une jeune fille avec laquelle on travaille.
On pourrait également se dire qu'il s'agit juste d'une vision et non pas d'une perversion.
D'ailleurs là, j'avoue que je vois pas le problème, j'ai des tas de jeunes filles dans mon collège qui me font penser à mes propres filles quand elles vont grandir et je ne vois pas où se trouve le caractère incestueux.

On pourrait dénoncer mon amie aux flics pour avoir osé transgresser les sacro-saintes règles de ne jamais prendre de photos sans l'accord parental.
Oui, on pourrait, parce qu'elle n'avait pas le droit...
Mais on pourrait juste avoir l'intelligence de se dire que cette amie est une personne "normale", qui avait envie d'un souvenir d'une élève qui l'a profondément touchée...

En gros, on pourrait juste être humain et avoir du coeur au lieu d'être aigrie et abrutie par la télé et les médias parce qu'on sait bien, grâce à Jean Pierre Pernaud, que la France a peur !

Il faut arrêter deux secondes de voir le mal partout et surtout où il ne se trouve pas !

Des actes graves et dangeureux, il y en a partout.
Mais faut pas non plus les fantasmer !

Est-ce qu'on peut me dire si mon amie a un lien de sang quelconque avec son élève pour parler d'inceste ?
Est-ce qu'on peut me prouver qu'il y a eu des attouchements entre elle et son élève pour parler de pédophilie ?

Non.

Alors la connasse qui n'a rien trouvé de mieux à foutre de ses journées que d'emmerder mon amie en l'accusant de ces deux crimes ferait mieux de s'occuper de ses enfants - puisqu'elle a signé "une maman" ses commentaires - et arrêter de se prendre pour le Zorro de la blogo !


Accuser quelqu'un d'actes pédophiles et d'inceste est très grave.
Même si ce ne sont que des blogs, il faut savoir mesurer les répercussions de ses paroles.
Traiter une nana d'abrutie, de modasse, de conne, de futile.... et Dieu sais-je quoi encore, n'est jamais qu'un avis, un jugement sur la personne.
Mais des accusions aussi graves, aussi terribles que celles-ci ne peuvent être autorisées : c'est une réelle atteinte à la personne.

Faut-il que je rappelle le procès d'Outreau et les vies brisées par la calomnie ?
Faut-il que je rappelle que derrière l'écran, il y a une personne qui a été blessée par des propos non plus injurieux mais absolument immondes ?


Alors cette "maman" bien intentionnée, qui donne des leçons à mon amie avec une grande facilité... si elle pouvait avoir le courage d'assumer sa connerie et qu'elle vienne s'excuser pour les horreurs qu'elle a énoncé... j'apprécierais drôlement (et mon amie aussi) et peut être qu'elle remonterait dans mon estime.

Parce qu'à l'heure actuelle, je tiens personnellement cette "maman" pour une sombre merde.


Ah et puis si elle pouvait apprendre à fermer sa bouche au lieu de l'ouvrir sous prétexte de savoir mieux que quiconque ce qui est bien ou mal, ça ferait grand bien à l'humanité virtuelle !


A bon entendeur !      


Repost 0
Published by Gallïane - dans Blogosphéérie
commenter cet article
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 10:36

...mais les femmes s'aiment minces !


Mais faudrait pas voir à tout confondre !


Aujourd'hui, alors que je racontais sur Twitter qu'il fallait que je me foute au régime parce que j'avais pris trois ou quatre kilos, j'ai failli me faire insulter par la moitié de mes copines (les autres ne devaient pas être devant Twitter) !


Genre "Arrête tes conneries, t'es pas grosse et si tu l'es, moi je suis obèse !"


Non mais les filles, j'ai pas dit que j'étais grosse, j'ai dit que j'avais grossi.


Nuance.



Genre, je ne ferme plus certains de mes pantalons - bouton qui saute et fermeture qui ne remonte plus - et j'ai les cuisses tellement boudinées dans d'autres qu'on dirait une ado qui s'imagine encore dans son corps svelte de petite fille alors qu'elle a eu une poussée d'hormones : c'est moche et vulgaire !


Bref, je ne suis pas grosse.

Je reste mince mais mes fringues me disent que j'ai dépassé le quota autorisé de kilos superflus.


Alors oui, on pourrait me lyncher à coup de patates molles pour oser dire cela alors que je pèse 53 kilos (mon poids normal oscile entre 49 et 50 habituellement), que je porte toujours un 36, que le 38 reste encore largement trop grand pour moi, que je pose à poil sur des photos et que par conséquent, on peut dire que je ne suis pas trop mal fichue.

Certes.


C'est pas la modestie qui m'étouffe direz-vous !

Mais si je disais l'inverse, vous penseriez que je ne suis qu'une grosse conne qui se la pète avec un melon aussi gros que son cul.

C'est dire.


Non, le truc qu'il faut savoir pour comprendre une bonne fois pour toute que trois ou quatre kilos sur moi, c'est trop... c'est que je ne mesure qu' 1m52 !!!


Autant dire que je suis limite naine quoi !


Donc vous en conviendrez, sur une si petite taille, le moindre écart en terme de masse corporel se voit tout de suite !


Je n'ai pas vraiment de marge de manoeuvre en terme de poid/taille, j'ai un poid moyen à respecter : en dessous, je fais squelletique  - testé cet été après mon passage à l'hosto = c'est très moche ! Monsieur pourra confirmer - et au dessus, c'est pas moche, mais c'est juste pas confortable dans mes fringues !

Imaginez un peu si je prenez dix kilos quel joli petit tonneau je ferai ?!!!...

Cela dit, si vous me suivez depuis un moment, vous savez que j'aime beaucoup, mais alors beaucoup les filles avec des formes, et surtout les callipyges !




Je le répète donc : je ne suis pas grosse, j'ai simplement grossi !

Quelques kilos en trop bien placés sur le cul et les cuisses (voire même un peu sur le bide)... rien de grave Docteur !

Mais soit je perds ses fichus trois kilos, soit je me refais une garde-robe -ça tombe bien, c'est les soldes !



En revanche, j'ai pris des nichons et ça,   

...c'est rudement bien de remplir un 85 A !    

 


Crédit Photos : Anaïs B. par Perry Gallagher

Repost 0
Published by Gallïane - dans Réfle(c)tions
commenter cet article

A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier