Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 22:25

kinder-surprise.jpgBon alors là les gens, j'vous jure, vous n'allez jamais croire ce qui nous arrive à La Figue Pourrite, Axounet et à moi !

 

Un truc de dingue. Si si, un truc de midinette même.

 

On est à deux doigts de l'évanouissage et de faire pipi culotte tellement on n'en peut plus. Vous ne devinez pas ?

Ben non, vous ne devinez pas, parce que vous n'avez peut-être pas capté LE truc qui nous réunit toutes les trois.

 

Je vous donne un indice : demande en mariage.

 

Ah bah oui, tout de suite, une fois votre bougie éclairée, vous comprenez mieux !

Donc oui, nous sommes fans de rugby. De l'ASM, en particulier. De Morgan Parra plus précisément.

 

2913127903 1

Il a un sourire ravageur notre Choupi !

 

Et voilà qu'on vient de nous offrir une chance incroyable : rencontrer notre chouchou !

Et donc on a le droit de faire des Hiiiiiiiiiiii et des Haaaaa et encore des Hiiiiiii !

Et je vais encore rajouter encore un Hiiiiii parce qu'en plus de Morgan Parra, il y a aura également mon autre chouchou : Julien Pierre. (hiiiii !)

 

julien pierre

Ça fait un joli casse-dalle ça !

 

C'est que nos deux joueurs internationaux sont également clermontois et que ça, c'est une vraie chance puisqu'on les croise régulièrement en ville, au café du coin ou encore au supermarché. Sauf que je n'ose jamais les aborder de peur de les déranger. Oui, parce que parfois, je suis timide, absolument. Et puis surtout, les gars, ils font leurs courses, prennent leur café, sont peinards et n'ont peut-être pas envie qu'on les enquiquine. Et moi je respecte ça.

Alors que là, on nous offre une chance phénoménale de les avoir rien que pour nous les temps d'un shooting photo.

A la base, c'est Adidas qui vient faire quelques clichés de leurs petits petons montés sur les crampons de la marque aux trois bandes. Mais comme BriKo, le Community Manager d'Adidas est un chou à la crème, il nous a proposé d'assister à cette séance et d'en profiter pour monopoliser un tout petit peu de leur temps pour les interviewer. (et se prendre en photo avec eux) (et leur faire des bisous) (et leur faire signer des autographes pour les copines) (et les demander en mariage)

 

julien-pierre-au-soutien-de-morgan-parra-copie-1.jpg

 

Bon comme on n'est pas bête, on a décidé de se partager le butin, je laisse Morgan à la Figue, elle se débrouille avec Axou, et moi je garde Julien. Ça me parait simple et honnête, non ?

 

morgan-parra-a-gauche-avec-julien-pierre.jpg

 

Rendez-vous jeudi pour un compte-rendu détaillé de cette rencontre au sommet. D'ailleurs, si vous avez des questions pour Julien et Morgan, n'hésitez pas à les poser dans les commentaires que je puisse les interroger pour vous mercredi après-midi...

 

Que d'émotions mes amis, que d'émotions !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 10:21

bob_l-eponge.jpgCe week end, j'ai reçu une figue à la maison.

(Une figue qui dort en tee-shirt Bob l'éponge qui brille dans le noir. Si si, j'vous jure !)

 

Elle connaissait vaguement l'Auvergne, du côté de la Bourboule et ses cures thermales, autant dire le côté glamour de l'Auvergne, quoi.

 

 

Une petite visite de Clermont-Ferrand s'imposait donc, histoire de lui faire découvrir le centre historique, la basilique Notre Dame-du-Port, la Cathédrale toute de noire vétue au toit en alu qui a grandement choqué notre invitée (faut dire qu'elle vient d'Amiens et que là-bas, niveau cathédrale, ils sont un peu servis !), le magnifique jardin Lecoq, les jolies rues pittoresques telles que la rue des Gras, la Place des Gras, la rue Tranchée des Gras... oui chez nous, on aime bien le gras.

 

D'ailleurs en parlant de gras, nous avons tenu, Monsieur Murmures et moi-même à lui faire goûter à nos produits locaux : fromages locaux et truffade obligatoire !

Direction notre fromager préféré M'sieur Nivesse - certaines lui trouvent comme des airs de Yann Barthès, on comprend mieux leur soudaine passion pour le Saint Nectaire - et découverte des fromages de vaches, chèvres, brebis et buflonnes. Un beau plateau de fromages du coin, quelques radis et une rencontre fortuite avec Julien Pierre, et voilà notre Figue totalement conquise.

 

fromages nivesse    julien_pierre.jpg

Oui, je sais, qualité pourrie de l'appareil de l'iphone, mais bon, on reconnait bien le Saint Nectaire d'un côté

et la carrure et les cheveux de Julien Pierre de l'autre, non ?

 

Pour bien être certaine que mon invitée passe un agréable séjour, je l'ai même emmené voir mon maraîcher au Marché Saint Pierre. C'est que le beau Damien, avec sa carrure de rugbyman, son sourire enjôleur et ses mains qu'on dirait des battoirs, il a sacrément du charme ! 

En parlant de charme des rugbymen, le vendredi soir, match des barrages de l'ASM contre Biarritz, en fan inconditionnelle de rugby (et de Morgan Parra, Chouchou ou Choupi pour les intimes !), la Figue ne pouvait manquer de passer sa soirée dans un bar pour regarder le match et tâter un peu l'ambiance clermontoise. Elle n'a pas été déçue !

Après une première mi-temps un peu décevante, les joueurs de l'ASM nous ont offert une seconde mi-temps toute à fait sensationnelle et la Figue s'est jurée de revenir voir les matchs de notre équipe auvergnate tant elle a apprécié l'atmosphère électrique des supporters de l'ASM. Ce n'est pas pour rien qu'on est régulièrement élu meilleur public de France !

 

Il fallait bien se remettre de toutes ses émotions en se reposant un peu à la maison où je l'avais confortablement installé dans un lit paré de fleurs et de rose, au milieu des poneys et licornes arc-en-ciel de mes petites murmures. Je crois qu'elle a plutôt apprécié cette déco princière... Mais pas autant que de tripoter ma chatte.

 

shifumi-et-la-figue.jpg

@ lafiguepourrite : "J'ai la chatte de @Galliane entre les jambes, la vie est belle"

 

Ah ça, elle en a eu des câlins Shifumi, et même que ça lui a drôlement plu et qu'elle en a redemandé. Je crois qu'entre la Figue et ma chatte, ce fût une sorte de coup de foudre... mais faudrait voir à ce que ça ne se finisse pas en eau de boudin à la DSK. C'est qu'elle risque de prendre cher pour détournement de chatte mineure, la Figue !

 

Enfin malgré cet interlude parfaitement indécent, je crois l'avoir grandement convaincu sur les bienfaits et les avantages de vivre à Clermont-Ferrand. 

 

D'ici que j'en fasse ma jeune fille au pair !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 18:00

cantal23Figurez-vous que dimanche dernier, j'étais dans le Cantal !

Pour une Auvergnate, jusque là, rien d'exceptionnel... sauf que voyez-vous, j'y étais invitée par Interbev, l'Association Nationale Inter-Professionnelle de l'Élevage et de la Viande. Alors là, comme ça, ça n'évoque rien, mais l'idée était de présenter au péquin lamba (par exemple moi) l'élevage bovin par les différents acteurs de la filière bovine.

 

Bien évidemment, je n'y étais pas seule, une tripotée de blogueurs parisiens - mais pas que - était également de l'expédition !

 

cantal16

cantal17

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ze green Geekette, Garko, Clyne, Pingoo, Barbie et Benjamin, Isabelle,

Julien d'Ecologeek, Sophie de Marcel Green...

 

... et mes deux acolytes de covoiturage Manou et Shalima !

 

 

Notre petite expédition devait commencer par un vol en montgolfière très tôt ce dimanche, c'est pourquoi je m'étais levée à 4h, récupérant au passage ma copine Shalima, pour être à 7h pétante à Salers où nous avons appris qu'avec le vent à décorner les boeufs, on risquait de finir au Canada. Annulation donc de ce qui aurait été une incroyable expérience... dommage !

 

cantal4

 

cantal1

Lever de soleil sur le Cantal

cantal2

 

Nous sommes alors partis en voiture sur les routes cantaliennes à la découverte du paysage où se joue l'économie de l'élevage, avec quelques étapes aux endroits stratégiques où éleveurs et paysagistes nous ont expliqué l'intérêt de conserver et d'entretenir les espaces naturels d'élevage pour maîtriser l'impact écologique.

 

cantal19

Les blogueurs sont dans le pré !

 

Car ce qu'il faut savoir, c'est que l'élevage se faisant de plus en plus rare, les jeunes désertant les zones rurales pour rejoindre les villes, les espaces de pâture des animaux se réduisent, ainsi les bois et forêts s'étendent, laissant place à la friche et engendrant des dégats au niveau des sols.

 

cantal18

Un éleveur nous explique ses conditions de travail

 

Notre visite s'est poursuivie à Méjensac, dans l'exploitation d'un éleveur où nous avons pu discuter avec ce dernier de sa vie d'éleveur bovin, dont les animaux passent l'estive dans les pâturages de montagne et rentrent à l'étable l'hiver, nourris quasi-exclusivement d'herbe bien grasse du Cantal. Nous avons même joué un peu à Vie ma Vie d'éleveur en nourrissant et jouant du piquet pour nourrir les vaches !

 

cantal25

Le couple d'éleveurs

 

cantal11

cantal20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chauffeurcantal12

cantal10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mario Bros, l'éleveuse, le chauffeur de mini-bus et Barbie Happy !

 

Après un petit apéro rapido dans l'étable - où j'ai pu constater les effets dévastateur de l'alcool de châtaigne sur ma copilote - nous avons continué notre périple en direction d'une  foire aux bestiaux où les plus belles bêtes de la région étaient exposées... Aubrac, Salers, Charolaise, les races se cotoyaient présentant leurs plus beaux atours afin de gagner le premier prix de beauté.

 

 

 taureaucantal26.jpgcantal30

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bijoucantal29.jpg

 

 

cantal28

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cantal27

cantal31

 

 

 

 

 

 

 

 

 

clochescantal32.jpg

cantal33

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La mode est au cuir et aux clous cette année, Miss Cantal 2010, parures des Miss,

forte poitrine, jeunes donzelles et Bijoux Haute-Couture !

 

Pour finir notre journée, nous avons dégusté petit salé aux lentilles, pounti, truffade et viande d'Aubrac, célèbres spécialités auvergnates, au Buron de la Combe de la Saure, un très bel abri d'altitude sur un site totalement préservé au milieu de nulle part, perdu au fin fond du Cantal. 

 

cantal38.jpg

 

Je tiens à remercier les personnes nous ayant reçu, éleveurs et professionnels de l'élevage, paysagistes, restaurateurs, etc... des professionnels passionnés dans un métier singulièrement humain.

 

Je laisse le mot de la fin à Germaine...  

   

cantal34

Plus de photos sur mon FlickR...               

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 14:17

alban49 bassedefinitionMercredi dernier, j'étais à Paris...

Pour l'anniversaire du Secret Square... oui, je sais, je vous en parle tout le temps, mais c'est un peu devenu mon QG.

 

En même temps, seuls ceux qui n'y sont jamais allés ne peuvent comprendre qu'une fois qu'on y a goûté, on ne peut plus s'en passer...

 

 

 

Je disais donc, un an déjà que le cabaret-club-restaurant aphrodisiaque vous offre les soirées les plus chics de la capitale. Un temple de la volupté, une ôde à la sensualité !

 

ssquare-026

Me voilà en charmante compagnie !

ssquare-056

Un monde, mes amis, tout Paris devait être là... au moins !

alban46 redimensionner

Gaëlle, RP de choc, votre dévouée et une Azzed pornstache !

 

Une soirée fabuleuse, du champagne qui coulait à flots, des petits fours délicieux, des peoples que j'ai même pas calculé sauf Shirley Bousquet à qui je n'ai pu m'empêcher de dire que je la trouvais juste absolument belle (groupie inside), des influents, des gens certainement connus que je ne connaissais pas... et surtout des filles (dés)habillées par la marque de lingerie Maison Close. Mais également le clou du spectacle, une artiste de burlesque tout simplement somptueuse :

 

Scarlett Diamond


ssquare-069

De la grâce...

alban40 bassedefinition

De l'élégance...

alban27 bassedefinition

Une classe folle !

 

Une délicieuse soirée passée sous le signe du glamour et de la sensualité, dans un cadre de lux(ur)e absolument fantastique !

 

ssquare-042 

Plus de photos sur le Facebook du Secret Square...

 

Entre les mets érotiquement exotiques et les danseuses plus divines les unes que les autres, si vous n'avez toujours pas été au Secret Square, je vous ordonne d'aller y passer une soirée ! Tous vos sens vont se réveiller...

D'autant que Gaëlle, la super directrice de communication de l'établissement, a eu l'idée de créer rien que pour vous "Les Fleurs du Mal"des soirées clubbing tous les vendredi et samedi, pour que vous profitiez des rythmes des meilleurs DJ parisiens... et ce, à compter du 1er octobre.

 

Peut être nous croiserons nous un jour là-bas...  

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
20 juin 2010 7 20 /06 /juin /2010 19:00

pique-nique.jpegVous vous souvenez que le 16 juillet est une date très importante du calendrier ?

 

Non ?!!!

Mais quel outrage !

 

Vous mes lecteurs adorés, dont je prends soin chaque jour que Dieu fait, vous ne vous souvenez même plus que c'est la date où votre blogueuse préférée vit le jour une nuit de plein lune ?!

 

Bon et bien oui, en effet, le 16 juillet est donc mon anniversaire, bande d'ingrats.

Je vous rappelle à bon escient que j'ai toujours 30 ans, et que désormais, j'aurai 30 ans chaque année donc ne  me cherchez pas des poux dans la tête avec cette histoire d'âge, ou bien je ne vous invite pas à mon désormais célèbre et traditionnel pique-nique d'anniversaire, plus communément appelé Pike-Miche du Bois de Vincennes.

 

Celui-ci se déroulera le samedi 17 juillet, à partir de 18h, comme à son habitude au bord du Lac Daumesnil (celui au sud-ouest du bois), près de la Rotonde où y'a plein de gens qui font des photos de mariage. En général, en suivant les gens endimanchés, on se retrouve facilement. Sinon, y'a Google Maps, L'Iphone, Foursquare et au pire, prenez un GPS !

 

http://www.paris-hotels-paris.com/dotclear/public/vincennes-lake.jpg

 

Chacun apporte son panier pique-nique, avec ce qui lui plait !

Bière, rosé, rouge, vodka, saucisson, fromages, cake aux reblochon/viande des grisons, sushis/makis, gâteaux au yahourt, jus de fruits, barbe à papa, pomme d'amour.... tout est permis !

 

Pour les filles, n'oubliez pas les robes et les décolletés plongeants pour m'honorer de votre présence.

 

Les mecs n'oubliez pas de dire à vos meufs de mettre une robe et un décolleté plongeant.

Si vous êtes célibataire, j'apprécie les fleurs (au sens littéral comme figuré) et les cadeaux bien évidemment (j'accepte également les chèques, mais pas la CB)... sinon, une déclaration d 'amour sur papier parfumé peut tout aussi bien faire l'affaire !

 

http://www.stars-tgp.com/wp-content/uploads/2010/01/scarlett-johansson-cleavage-inny-02.jpg

Scarlett Johansson, c'est pour illustrer le décolleté.

Mais si vous l'apportez, Monsieur sera ravi, son anniversaire est le 26 juillet.

 

Un lien vers l'évènement Facebook, histoire de savoir qui m'aime et vient... et ceux qui trouveront une vile excuse du genre "j'ai une réunion chez l'ambassadeur" ou "j'ai concours de poney aquatique synchronisé" !

 


Bon alors, qui en sera ?

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 09:23

5Être maqué avec une blogueuse influente, ça a parfois du bon. Et dans le genre très bon, il y a par exemple une invitation au Secret Square (souvenez-vous, il en était question ici).

 

C'est donc en charmante compagnie, car accompagné, en sus de ma moitié, par une russe et une sicilo-caribéenne, que je me rendis l'autre samedi en ce lieu de débauche et de luxure.

 

Pour les impatients et les feignants, je vais aller droit au but tout de suite : il faut aller au Secret Square, sans aucune ombre d'hésitation. Voilà, maintenant je vais prendre cinq minutes pour vous expliquer pourquoi.

 

D'abord, le lieu est somptueux. Il s'en dégage un cachet plein de charme, l'endroit est intimiste et chaleureux. J'aime l'atmosphère conviviale des boiseries et tapisseries, on est loin de l'aspect impersonnel de beaucoup de clubs. L'ambiance froide blingbling verre/alu post-moderne peut être sympa, mais pour voir des filles à poil, moi j'adhère au côté cosy.

Le Secret Square, un endroit où on se sent bien.

 

SS1

 

Ensuite, et c'est original, le Secret Square est aussi un restaurant. Eh bien figurez-vous que contre toute attente, on y mange bien, très bien même. Je dis contre toute attente car en toute honnêteté, si je n'avais pas de doute sur le côté club du lieu, le côté resto c'était pas gagné d'avance, et je partais avec un bon a priori. Tout faux, la carte est riche, et les mets délicieux. J'ai mangé une salade de Saint-Jacques parfaite, et surtout un filet de boeuf sauce au poivre irréprochable, et Dieu sait que je suis un intégriste de la barbaque. Ma crème brûlée était également très bonne, malheureusement elle était froide (rien de méchant mais si je ne trouve pas un ou deux trucs de travers, on va m'accuser de partialité). Tout cela arrosé de vins idoines et néanmoins fort gouleyants.

Le Secret Square, un endroit où on mange bien.

 

Restaurant2 1 m

 

Ah oui, j'oubliais : les endroits chics, c'est bien, mais souvent on est accueilli un peu... froidement, pour rester poli. Là, même l'accueil est classe, au niveau du lieu et de la prestation attendue, avenant mais pas mielleux, humain mais pas condescendant.

Le Secret Square, un endroit où on est bien reçu.

 

Bref, on mange bien, on boit bien, tout cela est fort agréable, mais on est là pour voir des filles nues, quand même. Eh bien figurez-vous que je vais encore être obligé d'en dire le plus grand bien. Il y en a pour tous les goûts, de la petite asiatique à la pulpeuse latine, de la grande blonde plantureuse à la sensuelle hongroise. Et niveau attitude, même variété, de la fille la plus lascive à la fille la plus énergique, avec une constante à la barre : la qualité de la danse. Ces beautés savent ce que pole dance veut dire et elles ont le chic pour accrocher le regard, à tel point qu'il est parfois difficile de finir sa bouchée sans s'étrangler. A un moment, la facétieuse Charlotte m'a fait rougir les oreilles, et la dernière fois que cela m'était arrivé, c'était en 1987, vous voyez le genre.

Le Secret Square, un endroit où les filles sont canons.

 

SS2

 

Canon à tel point que ma moitié et moi on a crushé sur une blonde, ce qui est d'une improbabilité cocasse, ceux qui nous connaissent bien peuvent en témoigner. On a eu droit à notre petite danse privée, et là attention, y'a pas que les oreilles qui ont chauffé.

Cameron, tu es une bombe !


  Et en plus, les danseuses n'hésitent pas à discuter quelques minutes si elles en ont le temps, à glisser un petit mot gentil. On me rétorquera que c'est leur boulot, mais quand le boulot est bien fait, il faut le dire, et là c'est le cas.

Si je dois émettre un autre bémol, ce sera sur les tenues des filles, pas toujours à mon goût. Jamais vulgaire mais parfois pas hyper élégante. Après il en faut pour tous les goûts et les miens sont assez exclusifs, donc ma critique n'est certainement pas rédhibitoire.

 

Nous n'avons pas testé la danse nu intégral en salon privé, on s'est gardé ce plaisir pour la prochaine fois, parce que croyez moi bien, il y en aura une.

 

Merci mille fois à Gaëlle pour cette invitation, j'ai passé une soirée et une nuit inoubliables.

 

Elienaï.


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 23:00

Oyé Oyé Gentes Dames et Jolis Damoiseaux !

 

Le P'tit Railleur qui devait nous recevoir vendredi pour notre apéro-blog ne pourra pas nous accueillir ! Nous nous rabattons donc sur un autre bar, un peu plus loin, qui s'appelle L'Assassin.

 

http://farm4.static.flickr.com/3136/2312909261_d33e05e1c2.jpg

 

Alors moi déjà, j'aime bien le nom, et après avoir eu au téléphone, Hadrien, le patron, et bien ce bar là m'a l'air tout aussi sympathique que celui où nous devions nous rendre !

  Mais ce n'est que partie remise pour que je retourne un de ces quatre au P'tit Railleur, rencontrer Nicolas, le charmant propriétaire...

http://www.paristribu.com/visuelEtbs/1061.jpg

 

Donc Messieurs Dames, notez le sur vos tablettes, L'Assassin se trouve au 99, rue Jean-Pierre Timbaud dans le 11ème et il y a même un site internet !

 

 

  Si vous vous pointez au P'tit Railleur, vous allez vous casser le nez sur la porte et vous manquerez un belle occasion de m'offrir un verre - ou plusieurs, c'est mieux ! - de me rencontrer moi-même en personne - en tout modestie - et enfin de passer une très agréable soirée en ma compagnie !

 

De plus, je vous recommande fortement de ramener vos petites fesses entre 19 et 21h pour profiter de l'Happy Hour... je vous rappelle que je consomme énormément !

 

Ah et pour la forme, je vous redonne toutes les infos sur l'évènement Facebook !

 

Vous n'avez plus aucune raison de ne pas venir ou de vous perdre !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 10:19

verre-vin.jpgOui, parce que bon, c'est pas tous les jours que je monte à Paris !

 

Donc voilà, ça fait longtemps que je ne suis pas venue dans la Capitale, et j'ai envie de voir du monde.

Ça, c'est l'effet freelance : bosser chez soi, c'est cool pour rester en pyjama toute la journée, sans se coiffer ni se maquiller, mais ça donne également l'impression de vivre en ermite, et ça le fait moyen quand on aime les relations sociales comme moi ! (j'ai pas parlé de partouzes hein, mais de sociabilité, bande de pervers !)


Et j'ai très envie de voir du monde !

 

Donc, je vous propose de nous donner rendez-vous le vendredi 16 avril à 18h30 au P'tit Railleur, pour un apéro sympa et sans prétention - pas la peine de mettre ses chaussures en caviar, sa robe en saumon fumée ou son costume plaqué or - on fait dans la simplicité : Qui m'aime vienne... et me paye un verre ! 

Quoi ? comment ça c'est pas comme ça qu'on invite les gens ?!

 

J'fais qu'est-ce que j'veux d'abord !

 

Histoire de savoir si on va tous tenir à l'intérieur et que je réserve le bar, vous me faîtes plaisir et vous aller sur cet évènement Facebook pour vous inscrire ! Voilà, vous êtes bien urbain !

 

Et pour une fois que je m'y prends à l'avance, vous me faites pas le coup du repas familiale chez tata Denise !

 

Ramenez vos fesses !        


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 15:13

Mercredi soir, j'étais invitée au showcase privé d'Izia au Scopitone à Paris pour le lancement de la campagne pour Petit Bateau dont elle est la nouvelle égérie. Izia, je l'ai déjà dit, mais c'est mon coup de coeur musical de l'année.

 izia petitbateau

 

Petit Bateau, tout le monde connait. On a tous porté des bodys, des tee-shirts et des petites culottes de la marque.

Depuis un an, la campagne "Les Mois" - où l'ont peut voir le portrait d'un enfant ou d'un adulte associé à son âge en mois et la mention "Pour toujours" - a définitivement remplacé la célèbre phrase "A quoi ça sert des faire des vêtements, si on ne peut rien faire dedans !".


En ce début d'année 2010, Petit Bateau a décidé d'unir son image à celle d'Izia, l'étoile montante de la scène rock française, nominée dans deux catégories au Victoires de la Musique 2010 et que j'espère bien qu'elle gagne. Il en résulte un clip punchy et rock'n'roll, totalement à l'image de la jeune artiste, sur le titre "Let Me Alone" que l'on trouve sur son album éponyme.

 


J'ai adoré découvrir la série de portraits représentant Izia de sa naissance à ses 231 mois
.

 

Et c'est lorsqu'elle est entrée sur scène et qu'elle s'est mise à interpréter les titres phares de son album qu'on a pu comprendre pourquoi Izia et pas une autre  :

 

izia23

D'abord, elle est belle !

 

Drôle, elle ne s'est pas laissée démonter par sa braguette récalcitrante qui éprouvait le désir irrésistible de rester ouverte, elle a lancé dès la seconde chanson le tonitruant cri de guerre : "Pour la liberté des braguettes !". Depuis, je porte mes jeans grand ouverts.

 

izia28


Fraîche et spontanée, elle nous a accueillie en toute simplicité, partageant avec nous quelques chansons de son album ainsi qu'un titre de blues inédit, composé avec son guitariste Sébastien Hoog. Un show digne d'une Janis Joplin dont sa voix riche, chaude et puissante n'a rien a envier aux plus grandes rockstars, sans prétention aucune.

 

izia19

 

Énergique, elle a la fougue de sa jeunesse,  elle se défoule sur la batterie, elle envoie valdinguer les cymbales au milieu de la scène, elle saute et danse dans tous les sens, elle grimpe sur les enceintes de retour. A un moment je me suis sentie vieille et fatiguée à côté d'elle, mais au final, c'est un coup de fouet à la vie qu'elle m'a administré.

 

izia17

 

Izia, c'est juste un monstre de scène comme on a rarement vu... surtout à 231 mois.

J'ai toujours voulu être une rockstar et là, y'a cette gamine qui me fait rammasser mes dents, et qui me prouve par A +B qu'il faut avoir ça dans le sang pour être une bête de scène comme elle. Respect !

 

izia13

 

En backstage, avec les deux Camilles (d'Essayage et Fashion Gazette) et Mylène, nous avons pu faire nos groupies et rencontrer  cette tornade, aussi simple et accessible en loge que déchaînée et déglinguée sur scène.

C'est avec tutoiement et claquage de bise qu'Izia nous a reçu l'espace de quelques minutes, le temps de lui demander le pourquoi du comment d'une telle association avec la marque au petit voilier bleu.

 

izia33

 

Décontractée et naturelle, elle nous a expliqué que ce n'était pas trop son trip de danser en petite culotte dans un clip, mais que la projet retraçant son enfance en photographie, en revanche, l'avait totalement séduite pour, justement, cette image simple et neutre que dégage la marque et qui lui ressemble.

Vous associez à ça son humour, sa fraîcheur, sa spontanéité et son énergie, et vous obtenez le cocktail savant qui fait les valeurs de la marque, sans fausses notes ni faux semblant.

 

izia35

 

Elle le dit si bien elle-même : "Petit Bateau est présent mais de manière suggestive, c'est très naturel, on ne dirait pas une pub au sens propre du terme... Si j'avais refusé, j'aurais été la dernière des connes !"

 

izia37

C'est donc conquise que je suis repartie avec mon autographe sous le bras, subjuguée à la fois par son étonnante maturité et charmée par son côté pétillant et enivrant, avec la forte envie communicative de gueuler comme un veau ses chansons en pleine rue et de dézinguer la première batterie que j'aurais sous la main.

 

izia43

 

 

 

Si un jour on me demande qui je veux être quand je serai grande,

... je répondrai Izia.

 

 

 

Plein d'autres photos sur mon FlickR !

Repost 0
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 18:02

Oui, je sais, c'est d'un facile d'écrire un article sur Patrick Swayze aujourd'hui.

Mais là, pour le coup, j'avoue que sa mort me touche bien plus que pour celle de Michael Jackson, Farah Fawcett, René des Musclés et Sim réunis.


Pas que je n'aimais pas les artistes sus-cités - notamment ce bon vieux Papy René, qui me rappelle les longs mercredi aprés-midi passés devant le Club Dorothée - mais 'tin bordel à queue de bouc, PATRICK SWAYZE, c'est carrément un morceau de mon adolescence qui part d'un coup.


Dirty Dancing est certainement l'un des films que j'ai le plus vu et revu étant pré-adolescente, puis ado, puis jeune femme... et je crois que même encore maintenant je suis capable de rester devant si je tombe dessus.

 

Réminiscence de mes premiers émois érotico-cinématographiques.


Quand j'y repense, je me dis que mes parents m'ont laissé voir un film quasi érotique alors que j'étais à peine âgée de 12 ans. Il s'imaginaient certainement qu'il s'agissait d'un banal film sur la danse, au même titre que Flashdance - qui n'est pas non plus du tout érotique, non non ! - mais s'ils avaient ne serait-ce que visionné ce film, ils ne m'auraient finalement peut être pas laissé le voir.

 


Par chance, ce ne fut pas le cas et j'ai pu à loisir découvrir un univers voluptueux, parfois à la limite du licencieux (la scène de la fête où tout le monde dirtydance : aïe aïe aïe !) où la lascivité a pris un sens que je ne connaissais encore pas.

C'est grâce à ce film que j'ai pris conscience de l'influence du corps et de ses mouvements dans le jeu de la séduction.

Regarder 50 fois d'affilée le film, écouter en boucle la BO, apprendre les chorégraphies et les reproduire en se regardant dans le miroir et voir son corps de petite fille se transformer sous l'influence de la puberté et de l'éveil des sens...

 


Et si le personnage de Jennifer Grey représentait la petit fille sage en passe de se dévergonder que j'étais, que dire du fantasme du bad boy incarné par Patrick Swayze ?

Celui qui initie la jeune vierge effarouchée aux joies de la vie, à travers la danse, à travers le sexe, dans une première fois que chaque jeune fille idéalise et fantasme nuit après nuit...

Patrick Swayze représentait ce mec rebelle avec lequel on s'imaginait braver les interdits, avec lequel on pourrait oser franchir les limites, avec lequel on pouvait s'abandonner sans peur, sans craintes... et surtout excitation.


Pour moi, Patrick Swayze était devenu une image, une icône...

 

... la représentation personnifiée du passage de l'innocence à la sexualité.

 



Repost 0

A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier