Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2008 4 10 /04 /avril /2008 21:47

Vous ai-je déjà dit que j'étais une gourdasse en matière de grelucherie ?

Oui, j'en ai déjà parlé dans le coin.
Même pas j'ai honte.
J'assume totalement ma fashion pintatitude.


Le truc, c'est qu'ici à Tchernoville, je me rends pas trop compte de ma loositude.
Pas de boutiques trop de la Haïpe, pas de magasins de Make Up , pas de soirées chics avec bar à champagne...
Donc, je me rends pas compte à quel point je suis une beauf dans toute sa splendeur.

Sauf quand je monte à Paris. Là, ma débilitude prend toute ses proportions.


 Par exemple, il y a pas très longtemps, alors que j'étais en compagnie de vraies girls - des filles qui en ont dans le string, qui porte du Tarama Janbon et se glossent 15 fois par heure - au détour d'une conversation,  j'entends parler d'Etienne Marcel.
Ni une ni deux, je m'emballe et je dis, en hurlant à la ronde : "Mais c'est quoi cette nouvelle marque que je connaissois pas ?"

Gros blanc. Regard de stupeur de mes interlocutrices.
Gros éclat de rires.

Etienne Marcel, c'est pas une marque, mais le nom d'une rue où qu'y'a pleins de boutiques trop de la Haïpe.

J'ai même pas rougi.
Enfin, ça n'a pas dû se voir, dans le noir.



Pareil, y'a deux jours... je matte cet article chez Violette (je linke pas la dame, tout le monde la connait !) et je découvre des shoes à poil qu'elle nomme stiletto... de chez Dior.
Je suis restée pantoise. Au moins deux minutes.

Ben oui quoi... Stiletto, moi, je croyais que c'était aussi une marque.

Non, en fait, une paire de stilettos, c'est juste une paire de pompes avec un talon de 12 cm de haut.
Bravo la gourdasse !



Mais si je suis aussi nulle en matière de fringues, c'est que je suis pas fashinistas pour un sous.
Même que je pourrais faire peur à La Journalière si elle voyait mes fringues de chez Kiabouze.
Quoique p'têtre que Didi prendait ma dernière robe achetée en solde chez Promoche (pour 12 euros Mesdames, Messieurs) pour une Maje tellement elle déchire sa race.


Tiens, pour la peine, j'te fous de la photo de merde.




J'ai un peu mal aux genoux et aux hanches sur cette photo, ça se voit ?
Je te parle même pas de l'entorse du poignet après la séance.
Sinon tu remarqueras aussi mes godasses de salope... qui me font des gros mollets.
Sinon dans cette robe, j'ai l'air de peser 70 kilos...
mais j'm'en claque la chatte comme on dit quand on est bien élevée.




Par contre, pour parler sérieusement, va falloir que je prenne des cours de maquillage.
Soniaaaaa... Héllèèènneee....

J'ai opté depuis quelque temps pour les yeux de pandas all time/nigth and day.
Mais avec ma peau de cadavre, parait que ça me donne une mine splendide.
So... ma counnasse de copine Spike m'a offert une Touche Eclat de chez Yves Saint Laurent.

Je suppose qu'il y avait un message caché, genre "bon, t'es mignone ma chérie, mais t'as vu ta djeule ? On dirait Kate Moche après une nuit avec Pete Donuts !"

Ok, donc, tu m'offres de l'anti-terne. Pas de l'ANTI-CERNE hein ?!
Déconnez pas avec ça les filles, vous pourriez vous faire insulter pour avoir confondu les deux termes.
On rigole pas avec le make up, c'est une affaire sérieuse.

Donc, disais-je, j'ai voulu essayer le fameux crayon qui rend les yeux aussi brillants que ceux du cocker de ma grand mère et la bouche aussi pulpeuse qu'un mérou.
On aurait dit une poule qui avait trouvé un couteau.
J'ai du le retourner dans tous les sens au moins pendant un quart d'heure.

Mais comme je ne suis que la moitié d'une conne, j'ai quand même eu l'idée d'aller matter sur le site d'YSL.
Et je me suis soudainement sentie comme une énarque de la Touche Eclat grâce aux multiples explications, et surtout grâce.... à la vidéo !

Je vous jure que le soir, je me suis couchée moins conne.


 Allez-y, vous pouvez vous gausser, je suis plus à ça près.


Et puis de toute façon, je m'en fous...
Je suis une bouseuse, et j'assume !

Repost 0
31 mars 2008 1 31 /03 /mars /2008 17:00
Il y a quelques jours,  quand on m'a proposé de tester un nouvel appareil ultra technologique de la mort qui tue les poils, j'ai dit bingo !

 Ben oué, si y'a bien un truc que je déteste, c'est l'épilation.
Comme la plupart d'entre nous, je suppose... à moins d'être profondément maso... mais là n'est pas la question.

La question, c'est que je ne suis plus à un essai près de techniques d'éradication de ma pilosité.
De l'épilation à la cire tiède chez l'esthéticienne à l'épilateur électrique, en passant par la cire froide ou la mousse dépilatoire, j'ai (presque) tout testé. Sauf le rasoir, of course, pas envie d'avoir la barbe à papa sur les guiboles.

Du coup, je voulais vous ressortir un vieux billet de mes tiroirs qui me faisait mourrir de rire mais j'ai fais un fausse manip' et l'article à carrément disparu dans le fin fond des limbes ténébreuses de l'informatique - 'tain mais quelle gourdasse ! - alors vous n'aurait droit qu'à un extrait que j'ai pu sauver du dit billet :



©Thorn



Les filles, la prochaine fois que j'oublie de prendre mon rendez-vous chez l'esthéticienne et que je décide de faire des économies en faisant le travail moi-même : lapidez moi à coup de patates molles !

C'est ainsi que nous pouvons vérifier le fameux adage "Chacun son métier et les vaches seront bien gardées"... parce que franchement, je suis pas faite pour l'épilation, c'est un fait !

Du côté de Tchernoville, si vous cherchez de quoi recharger votre appareil à cire, genre Infinicire de Calor - antiquité s'il en est, mais qui fait fort bien son travail, je dois l'admettre quand j'ai pas le temps d'aller voir une professionnelle  - vous pouvez toujours vous brosser, Martine !.... 
Ben oui, les billes de cire verte, ils connaissent pas les bouseux, ils doivent faire ça au chalumeau, version je crâme la poule pour la plumer!

Bref, j'ai du me rabattre sur les pots de Cire Divine de Nair. Ma foi, pas trop mal, assez efficace, mais un tantinet chéros pour mon porte-monnaie (oui, je suis auvergnate !), et fort moins pratique que mon appareil.
Pour les jambes je parle, parce que pour l'épilation du pilou (oui Mesdames, je fais même ça à la cire - maso moi ? naaaannnn !) c'est quand même ce qu'on a fait de mieux.

Alors pouvez-vous m'expliquer pourquoi, mais alors pourquoi cette fois-ci, j'ai eu l'idée saugrenue de m'acheter des bandes de cires froides ?
Je me suis dit : "tiens, si je faisais ça différemment, ça ira plus vite et j'aurai pas besoin de descendre nue sous mon peignoir  systématiquement toutes les 5 min pour faire réchauffer au micro-onde mon pot de cire !"
Certes, j'avais déjà tester sur les jambes, et j'avoue que même si je n'étais pas totalement convaincue, les bandes s'avéraient plus économiques et pratiques que la cire à la spatule.
Donc, hardi petit, je tente les jambes et le maillot pour cette fois !

Mais qu'ais-je été faire sur ce coup là ?
Si les jambes ont été une partie de plaisir - oui tout le monde le sait, se contorsionner pour arracher les quatre poils qui se planquent derrière le genou, c'est d'une facilité hors du commun - je ne vous parle pas du pilou !

*ATTENTION ! Ames sensibles s'abstenir*


- ce passage pourrait heurter la sensibilité du pilou de certaines, je vous prie de bien vouloir attacher votre culotte  -

Il ne faut jamais, je dis bien JAMAIS, utiliser de bandes de cire froide sur le pilou, même "spécial maillot" !

Elles sont totalement inéfficaces. Rien ne part avec la bande... mais qui plus est , la cire reste accrochée aux poils...
Imaginez donc ce que cela revient à dire : vous avez le pilou complètement collé !

Je vous vois d'ici vous gaussez de moi !
Non, je ne suis pas blonde -p't'être un peu des fois mais seulement de l'intérieur - par contre, quiche complètement ! 
Alors j'ai tenter de réflèchir si c'est que je m'y étais mal prise... mais non, c'est bien cette foutue cire qui ne fonctionne pas. J'ai bien évidemment une explication : la cire n'est pas assez épaisse
Bon, je vais pas entrer dans les détails techniques (j'ai un lectorat masculin tout de même, je voudrais pas le faire fuir !) mais bon bref, ça colle pas.... enfin si, mais pas comme je voudrais !

Résultat des courses : il m'a fallu près d'une heure pour me débarrasser de cette cire pour finir l'épilation à la pince - oui, oui, je vous ais dit, je suis maso ! - et je peux vous assurée que je suis pas prête de recommencer l'expérience.
Je vais reprendre ma bonne vieille cire épaisse et chaude, qui en toute circonstance, envoie ad patres les poils les plus récalcitrants !






Après cette épisode désopilant, j'ai repris l'habitude de retourner chez l'esthéticienne, mais vous voulez que je vous dise... ça me saoûle !

Alors je peux vous dire que j'ai hâte de tester la nouvelle "bête" de Panasonic...



...surtout que j'ai rendez vous chez mon gynéco le 9 et que je peux décemment pas me rendre chez lui avec ma pelouse pas tondue !






NB : je viens de m'apercevoir que dans ma fausse manip', j'ai en fait réécrit sur l'ancien billet, mais qu'en revanche, les commentaires ont été conservé.
Mais bordel pourquoi je ne sauvegarde JAMAIS mes billets !

Repost 0
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 19:52
Hier, petit syndrôme de déprime chronique à base de "j'ai envie de pleurer, mais je sais pas pourquoi !"

Oué, cool, encore une bonne journée pour Galli !


Commençons donc par rester sous la couette et laisser Monsieur s'occuper des Louloutes.
Parce que bon, faut voir à pas déconner, la mère Galli, elle en a ras la touffe de se lever tous les matins.
Pas que Monsieur se lèverait pas hein. Le faites pas passer pour ce qu'il n'est pas... juste que, de toute façon, chuis toujours réveillée avant lui et donc, je me lève m'occuper de la marmaille.

Sauf que ce matin là, non, c'était prévu, je restais au pieu (pas sans avoir eu droit à un petit "calin" avant qu'il ne se lève - faut pas déconner non plus, on est des castors ou on ne l'est pas !)...
Bref... je reste au lit, je pense me rendormir... mais que nenni !
Sommeil, tu me fuis, tu m'ennuies, je te renies ! Poil au... non c'est bon j'arrête là, c'est naze !

Ok, puisque que c'est comme ça, j'abandonne mes draps, et je me jette à corps nu perdu dans la salle de bain. Elle, elle m'aime, elle m'adore, elle pourrait me garder des heures entières dans son antre... Vous connaissez pas la fameuse faille spatio-temporelle de la SdB ?
Moi, j'ai pas une faille, c'est un gouffre... entre le lavage de cheveux longs, le brushing de la mèche, l'étalage de crême anti peau de croco, l'arrachage de poil caché derrière le gras de la cuisse ou le traquage de point noir dans le creux du nez là-où-qu'il-est-imposssible-à-attraper, on voit pas le temps passé !

Bref, une bonne douche avec lavage de cheveux gras et gommage de poils sous la peau... un beau programme pour se mettre en route pour la journée, et surtout assurer à mon esthéticienne une optimisation idéale de ma peau avant mon épilation de 17h.
Un frottage énergétique au gant de crin et un masque plus tard, me voilà fraîche et pimpante.


scarlett-vuitton.jpgMais moche...

Et mal habillée...

C'est un fait...

J'ai les joues creusées, des plaques rouges sur le visage façon mosaïque de Gaudi, un teint de cadavre pas frais resté un peu trop longtemps au frigo, et des cernes à faire pâlir un panda. Sans compter que j'ai encore perdu un kilo... j'ai les seins dans le dos !

Bon ben on va faire avec hein... on a pas trop le choix !
La gueule que j'ai, je peux pas la changer...

En revanche, mes fringues qui datent de l'âge de pierre, je peux peut être tenter d'y remédier.
Mais alors là, faut une bonne grosse dose de motivation hein, parce que je vous le rapelle :

Je ne suis pas une greluche et encore moins une modasse.


La photo n'a rien à voir avec la choucroute...

Juste pour le plaisir de Monsieur !


J'ai donc passé l'après-midi dans les magasins, à la recherche d'un truc qui me fasse tilte et qui me convienne. Ben oué, on a pas idée à faire 1m20 les bras levés sur un tabouret sur la pointe des pieds et 30 kilos toute mouillée, sans seins qui plus est.

J'étais partie pour me trouver des sous-vêtements, en vue des deux jours sans enfants que nous nous sommes programmés avec Monsieur, et surtout parce que tous mes soutiens-gorges me sont trop grands... mais évidemmment, j'ai rien trouvé qui me plaisait.
Mais 'tin de bordel à queue de bouc ! C'est possible de trouver autre chose que des strings et des tangas, et des soutif pour vache laitière ?
Ah si ! J'ai trouvé au Monop' du coin un ensemble Wonderbra en satin supra rétro trop beau, culotte extra-large, typée vintage... mais le soutien-gorge corbeille, c'est décidément pas fait pour moi... à moins d'avoir envie de me faire un garde-manger dans l'espace qu'il y a entre mes nénés et le tissu !

Là, pour le coup, chuis méga vénère !

Par dépit, je me suis rabattue sur les fringues, et j'ai réussi à me trouver une robe pull grise, à porter avec un leggins et un sous-pull, chez Camaïeu. Un peu trop grande au niveau des épaules et qui me fait le profil d'une planche à pain, mais jolie...
Faisons fi de ces détails... avec mes bottes motardes, ça fera bien l'affaire. Et puis j'avais envie d'une autre robe pull. S'tou !

Et puis, j'ai fait un tour à Promod pour voir la nouvelle collection qui m'allèche grandement avec ses belles blouses fraîches et amples... et au détour d'un portant, je regardes les derniers articles soldés une misère, et paf : le coup de foudre ! Un robe en coton violette, super bouffante, avec des plis devant et dans le dos...

A 12 euros, j'allais pas me priver d'un si petit plaisir...
Mais c'était sans compter sur les tailles haddeuballes et le fait que je sois taillée comme la stroumphfette (les cheveux blonds en moins - le bonnet aussi).
La robe a beau être étiqueté 36, on dirait un 40 sur moi.
Trois fois trop grande au nivau de la poitrine et sous les bras, sans compter la longeur sous le genou, très bas sous le genou.

Et ben tant pis, j'la prends quand même et j'irai demander à Mémé si elle peut la reprendre, sinon... je la ramènerai....

Oué, chuis comme ça moi, une ouf guedin quand je m'y mets.

Bref, je suis ressortie de ma séance de shopping énervée, déçue, complexée... autant dire que pour un shopping complusif pour me remonter le moral, c'était plutôt raté !

Je suis rentrée à la maison après mon épilation, complètement annéantie, et je me suis jetée dans les bras de Monsieur en essayant de ne pas pleurer...

'tin ! y'a quand même pas idée à pas arriver à se saper !



Comment qu'on fait pour aimer le shopping ???        

 
Repost 0
7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 12:24


undefined
 
Il y a quelques temps, Little Deawoo a eu une grosse frayeur : elle a cru qu'on ne serait plus jumoule  because la différence de score obtenu au fameux test de grossesse  greluche.


Un beau 125, un minable 45 pour moi.


Lors du Girly Ouikène, Mademoiselle m'avait expréssement demandé de le refaire quand je lui avais dit que j'avais obtenue seulement 39 (la faute aux boissons parait-il !), elle ayant obtenu un beau 120... mais bon, 6 points de plus, je crois pas que ce soit vraiment mieux !


Et non, je ne me suis pas plantée, et j'ai pas non plus triché ! Quel intérêt !






Diantre ! Serais-je alors une greluche honteuse et refoulée ?!!!
C'est comme ça que me voit Mademoiselle, mais je suis pas vraiment d'accord...
Je crois tout simplement que je suis une fille qui pense pas tout à fait comme les filles et qui ne vit pas vraiment comme elles.
Je suis pas un mec non plus - Monsieur s'en serait aperçu - mais je pense plus souvent comme la gente masculine que comme une fille.

Mais ça ne veut pas dire non plus que je me sape comme un mec, que je ne me maquille pas, que je n'aime pas les bijoux ou que je vais jamais chez le coiffeur... juste que je suis pas une vraie "greluche", une fille mais pas une greluche !


Genre, j'aime pas les trucs inutiles.
Or la greluche semble être accro aux gadgets, babioles autres futilités pailletées et clinquantes.
Oui, là, je pense bijoux de portable, par exemple !
Non, j'ai pas de ça, j'ai eu un temps un étui à portable Pucca, mais j'ai dû m'en servir pas plus d'un an...
Là, j'ai une chaussette Hello Kitty, surtout pour protéger mon téléphone des nombreux chocs qu'il se prend vu que je l'échappe sans arrêt - je porte des mouffles pour cacher mes mains palmées.


Je n'ai pas 3000 paires de pompes, ni 150 sacs à mains.
Tout simplement parce que j'ai les pieds plats - je sais, vous êtes ravis de le savoir - et que j'ai mal dans toutes les godasses que j'achète, du coup, je me contente de deux ou trois paires dans lesquelles je suis bien....
Quant aux sacs, j'en ai un pour tous les jours, bandoulière, noir, classique, sobre... et un plus joli pour sortir, style Mary Poppins, de marque Soco mais seulement parce que ma mère tient une maroquinerie et que je l'ai eu pas cher.
Et là, j'imagine les greluches lisant cet article bondissant sur le fauteuil, s'arrachant les cheveux, à l'idée que je puisse avoir des Longchamps, des Lancaster et autre Gérard Darel a des prix défiants toutes concurrence...


En parlant de marque, je n'aime pas ça.
Si il y a bien un truc dont je me fous, c'est les marques.
Alors évidemment je parle de GRANDES marques, des trucs hors de prix, qui valent plus que mon salaire mensuel (et que souvent je trouve moche, en plus) et non pas de petites marques comme Kickers ou Soco.
Je suis juste pas un mouton de panurge qui ne s'achète pas ses fringues ou accessoires sous prétexte qu'ils sont griffés et donc tendance, les diktats de la mode ne me touchent pas, et de toute façon, je cultive un style à moi qui n'a rien à voir avec les look de chez Elle.


J'ai des enfants.
Alors c'est pas que c'est pas compatible grelucheries et enfants, juste que ça réduit considérablement le temps qu'on peut y consacrer, le budget alloué, sans compter sur le côté pratique pas toujours en adéquation.
Mon temps est souvent compté dans une journée, alors vous pensez bien que le maquillage est rapide, que les ongles sont naturels et que le brushing fait partie d'un passé révolu.
Je préfère souvent mettre mon argent dans les fringues et autres besoins de mes filles que dans la dernière crême pour le visage Chanel, là où ma crême Yves Rocher aura la même action.
Les bottes Kickers ou mes vieilles Doc Martens, vestige des années lycée - plates et confortables - sont peut être moins glamour que les dernières Chie Mihara, mais aller courir en poussette avec des talons aiguilles !


Je bois de la bière.
Oué, ça, c'est de loin le truc le moins glamour pour une greluche. Mais mis à part la vodka, c'est ce que je préfère. Bien qu'effectivement, lors de soirée trop bien arrosé, je suis capable de boire absolument tout ce qu'on me propose (sauf le rhum), sans pour autant connaître le nom des cocktails.


Bref, voilà qui explique en partie mon score, je suis pas vraiment une greluche, tout juste une fille, un peu coquette, surtout rebelle.

Et comme le dit le résultat du test, je suis comme la grenadine : un petit peu sucrée, un petit peu rose ....



Mais j'ai pas l'intention de faire d'efforts pour améliorer mon score !                    




*Y'a une référence dans ce titre, mais laquelle ?
Repost 0
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 17:00

free music


Lulu l'a pas fait, mois j'ai osé !
(J'aurai préféré un mix des Putafranges, mais j'ai pas trouvé...)



Avec ma copine Lulu, on est pas des putes à frange !
Mais on aime les franges (même si des fois, on peut faire un peu les putes, voire même les langues de putes !)


Aujourd'hui, tu l'auras deviné, on cause cheveux !

Tu sais le truc que t'es jamais contente :  trop lisse, tu veux friser... trop bouclée, tu brushes à mort... trop long, tu veux couper... mais une fois court, tu veux refaire pousser !


Bref, l'éternelle insatisfaction capillaire !



Moi, ça fait deux ans que j'ai opté pour la version "je laisse pousser tout, sauf la frange que je coupe court" - en novembre 2006, comme Lulu, même pas fait exprès, on se connaissait pas à l'époque... si c'est pas de la jumoulitude ça !
Pour en revenir à ma frange, elle n'est pas courte pas comme au défilé de chez Dior, à ras les racines... mais courte façon Bettie Page, parce qu'elle, elle a la classe et elle emballe un max ! (si vraiment tu sais pas qui c'est, tu cliques !)


Y'a deux ans, j'étais hors norme avec ma grosse frange brushée, mes cheveux de jais et mes ondulations crantées. Le style pin-up revu et corrigé mais personne pour le relever, si ce n'est pour me comparer à Morticia Adams. Les naincultes ! Ils connaissent vraiment rien à rien...
M'en fous, moi, je cultive ma différence !

Et même que sans faire exprès, Mademoiselle, fan également de Bettie Page, a coupé sa mèche en même temps que moi, et on s'est retrouvé coiffée quasi pareil sans s'en avoir parlé avant et vu qu'on habite à 500 bornes, ça pose pas vraiment de problème au quotidien!  Sauf quand on se voit et  qu'on se balade ensemble, on a juste l'impression qu'elle a emmené son mini-moi avec elle !


Récemment, la frange est redevenue à la mode. Et là, les boulasses !
Je te passe mon envie d'égorger toutes les filles que je croise dans la rue...
Quoi qu'au final, c'est pas les mêmes références... parce que comme dirait l'autre "nous n'avons pas les mêmes valeurs !"...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Et parce que je suis une fille sympa, je te mets une photo de ma goule avec ma frange à moi, et pas avec mon APN devant la chetron... c'est tellement plus classe !

magoule.jpg


Repost 0
26 janvier 2008 6 26 /01 /janvier /2008 08:00

BIIIIPPP !

PINUP-phone.jpg
* Vous êtes bien sur la messagerie de Galli.

Je suis actuellement en Girly Ouikène à Paris.

Laisser un message à ma charmante secrétaire,

je vous répondrai à mon retour ! *


BIIIIPPP !




A l'heure qu'il est je dois être dans le train, bossant mes cours tout en écoutant Kunamaka.
Dès mon retour, je vous ferai un résumé de mes aventures capitalesques !



Repost 0
25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 08:35
Levallois_shopping.jpg

    Finalement, j'ai fait les soldes !




    Enfin, un peu... et surtout virtuellement !









Comme je l'expliquais récemment, les fringues et moi, c'est toute une histoire.
A force de ne pas trouver ma taille ou d'être obligée d'essayer 15 000 tenues avant d'en trouver une qui me va (à peu près), j'ai depuis longtemps abandonné de me saper. Ce qui ne m'empèche pas de m'être conceptualiser un style bien à moi, fait de bric à brac divers et varié !

Bref, cette année, j'avais donc décidé de ne pas faire les soldes, parce que perdre mon temps ( et mon argent) dans les magasins parmi la horde ravagée des modasses, c'était juste pas possible !

Toutefois, j'ai quand même dû faire les soldes pour Monsieur qui avait besoin d'un manteau et d'un pull.
Mais comme il est exactement comme moi et qu'il déteste faire les magasins, on a ouvert les pages du catalogue (La Redoute, tu es mon ami !) et on a passé commande virtuellement, trnaquillou dnas notre canapé, sans stress...

Mais figurez-vous que j'ai craqué ! J'ai pris un risque !
Outre la combi-pilote pour Minilouloute, le duffle-coat et le pull Billabong pour Monsieur, j'ai pas résisté... je me suis également commandée une robe-pull noire La Redoute Création, toute simple mais qui a l'air bien confortable !!!

Depuis le temps que ça me faisait envie une ptite robe dans ce style !
Mais le problème, c'est que je me suis rendue compte que je n'avais plus de bottes noires pour assortir avec ce nouvel achat !

Diantre, comment allais-je faire ?

Ben j'ai continué mon shopping sur le net, of course !
Et j'ai découvert LE site qui m'a sauvé la vie.
Alors si ça se trouve, il est méga connu ce site et je vais avoir l'air d'une grosse pintade, mais j'assume totalement ma noobattitude en matière shoppinesque !

http://www.sarenza.com/
 
Un super site où on rouve des chaussures de toutes sortes, des tas de marques, même une catégorie Luxe et surtout... de TRÉS bonnes réductions !

Sans déconner, des Kickers à  moins 40%, c'est bien la première fois que j'en trouve !!!

L'an passé, pour les soldes, j'avais trouvé le modèle Lock en marron à moins 20% dans un magasin, et c'était déjà pas si mal ! Déjà, de trouver une paire de bottes dans laquelle je n'ai ni mal aux pieds, ni mes gros mollets compressés et en plus dans le style rock/motard que je chérie, c'était un vrai bonheur !
Du coup, cette année, je charchais à me racheter le même modèle ou l'équivalent mais en noir et que je suis tombée sur le modèle Meetik, j'ai cédé à la tentation !

J'ai dégainé la VISA et j'ai commandé l'objet du délit !

En plus, le site Sarenza offre des services à toutes épreuves :
Livraison gratuite et en 48h, offre de remboursement en cas d'insatisfaction et retour gratuit, 100 jours pour changer d'avis... que de bons arguments pour que je tente l'achat chez eux, sachant que je n'ai jamais commandé de chaussures via la VPC et que j'ai les pieds les plus pourris de la création !

Bref, pour quelqu'un qui devait pas faire les sodes, je m'en tire plutôt bien !




Vivement que je reçoive mes colis !             





EDIT : Je viens de regarder où en était mon colis Sarenza, et malgré leur grnade rapidité, il s'avère qu'il est au centre de tri, je n'aurai donc pas mes nouvelles pompes pour partir à Paris . Ouuuiiiiinnnnn ! J'aurai dû les ocmmander plus tôt dans la semaine...
Par contre, j'aurai pas robe puisque Monsieur va me cherche le colis ce soir en sortant du travail ! Cool !    
      



Repost 0
10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 13:18
soldes-hiver-copie-2.jpg


Oué, cette année moi, les soldes, c'est nada, que dalle, peau de zob !!!


Mais pourquoi ??? POURQUOI ? 
Je vous entends d'ici hurler de désespoir à cette annonce effroyable.

Ah non ?!! ... Pardon, j'aurai cru...





Oui c'est vrai, après tout, qu'est-ce que vous en avez à foutre finalement que je fasse les soldes ou non.
D'ailleurs, les soldes, c'est pas le principe même du "chacun pour sa gueule" ?

Non  mais parce que quand je vais dans les magasins à cette période là, j'ai juste l'impression d'être dans un remake d'un vieux peplum... si si, vous savez, la scène avec le cirque, la fosse aux lions, tout ça...
Non ? vous voyez toujours pas ?
Mais si voyons... cessez de faire semblant, vous vous reconnaissez très bien dans cette image... ou pas !

Allez, chuis sympa, j'expliquationne :

En période des soldes, autour des étals merveilleusement chalandés par des vendeuses mal grattées zélées, gravitent des dizaines de filles aux ongles plus acérés les unes que les autres, les yeux rivés sur leur proie.... mais voilà, parfois, la proie, elle est convoitée non pas par une seule greluche, mais par toutes !
Et toi, si t'as le malheur de jeter un oeil sur l'objet de toutes les convoitises, tu t'attires aussitôt l'animosité acerbe de tes congénères, qui te jettent un regard aussi mauvais que si t'avais osé cracher dans leur café !
Tout d'un coup, t'as juste l'impression d'être autant une proie que le dernier tee-shirt à 15€ qui reste sur l'étalage !
Et si t'as le malheur d'approcher ta main du dit tee-shirt, t'as plutôt intérêt à faire un tour aux urgences pour un rappel anti-rabique  parce qu'avec l'écume aux lèvres de ces charmantes demoiselles, moi j'dis qu'il faut prendre des précautions en cas de morsure !

Moi, les soldes, en général, ça me fait peur... oué parfaitement, Mesdames, Messieurs... PEUR !
Peur des greluches qui sont prêtes à te trucider pour avoir LE truc qu'elles avaient repéré quelques jours, si ce n'est pas des mois, auparavant.
Peur de la nana complètement hystérique qui va pleurer dans tes basques, te menaçant de se petit-suicider si tu lui laisses pas le dernier article que tu as entre les mains (si si, je vous jure, une année, on m'a fait ce coup là - mais je vous rassure, elle a été se brosser, Martine !)
Peur de la foule en délire et de mon agoraphobie grandissante dans les lieux publics (c'est grave, docteur ?)
Peur du craquage  compulsif et irraisonné pour un objet  totalement futile et inutile - mais ne serait-ce pas ça, l'essence même des soldes... la tentation est plus forte que la raison, n'est-ce pas Monsieur Lam.
Peur de débourser de l'argent que, de toute façon, je n'ai  pas....

Donc, autant de bonnes raisons pour ne pas aller faire les soldes cette année...

Enfin ça, c'est toutes les bonnes excuses que je me suis trouvée parce que j'ai été privée du début des soldes ce mercredi pour cause de trop-de-choses-à-faire (en relation direct avec le rienfaisage observé pendant les vacances !), et que c'est pas ce week end que je vais me rattraper puisque  je ne suis pas chez moi.
Oué, je vais passer mon  vendredi et samedi sur les bancs de la Fac de Lyon, perspective réjouissante s'il en est... alors que j'aurai pu m'adonner à la marotte actuelle de toutes les filles de la  blogosphère !
Non non, je ne suis pas  verte ! C'est juste une impression, rien de personnel évidemment bande de modasses !
Vous allez me dire... "mais les soldes, ça dure un mois, donc tu pourras les faire quand tu rentreras !"
Que nenni ! Tu crois quoi toi ? que je suis comme tout le monde ?
Non, Dame Nature a été très généreuse avec moi, mais pas dans le bon sens du terme (ou alors c'est p't'être la faute à mon père, voire même à ma grand mère : y'a pas idée d'être vietnamienne eet de mesurer 1m45 Mamie !). Du coup, quand tu mesures 1m20 les bras levés même sur un tabouret et 30kg toute mouillée avec des parpaings aux pieds, faut pas rêver, y'a plus rien en boutique au bout de trois jours qui soit à la bonne taille !
Et pour celles qui voudraient me faire acheter par internet mes fringues, relisez la phrase précédente, et concluez vous-même qu'avec un handicap physique tel que le mien, il est juste indispensable d'essayer le moindre pantalon !

Voilà, tout ça pour dire que cette année, point de soldes pour Galli !
En revanche, il se pourrait bien que Monsieur bénéficie donc du budget réservé à cet effet...



La suite la semaine prochaine !




Repost 0
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 15:17
photo-427736.png

Absolument Mesdames, Messieurs, l'homme aime grelucher de temps à autre...


Oui, parce que quand même, Monsieur ne voudrait pas se transformer en  "métrosexuel", hein... faut pas exagérer !




Photo non contractuelle : ce n'est pas Monsieur !




Tout ça date du jour où je lui ai offert un lot de produits de beauté masculins et expliqué que les soins du visage n'était pas réservés qu'aux femmes.
J'ai utilisé un tas d'arguments, notamment qu'il n'apprécierait pas que je me "laisse aller", alors pourquoi devrais-je l'accepter pour lui ?


Non mais c'est vrai quoi !
Nous, les filles, on redouble de trésors d'ingéniosité pour adoucir notre peau, affiner son grain, lifter les premières (et secondes) rides, illuminer notre teint, masquer nos cernes...

En gros, nous  faisons tout notre possible pour rester les plus belles aux yeux de nos hommes, combattant le temps et ses ravages, le stress, la pollution, la fatigue, les enfants... oups là, je m'égare.
Donc, disais-je, si nous utilisons tout un arsenal de produits de beauté pour continuer à leur plaire, pourquoi ne pourraient-ils pas en faire de même ?

L'homme, sous le poids de mes arguments, plia à ma propostion de tester une journée "beauté".

    Programme personnalisé pour Monsieur :
  • bain chaud aux huiles essentielles
  • gommage du corps et du visage
  • masque clarifiant
  • massage intégral
  • crêmage spécifique du visage (crême anti-cernes pour les yeux et hydratation tonique pour le visage) !
     
Autant dire qu'une journée dans un SPA n'aurait pas été aussi agréable - ben oui quoi ! Vous croyez peut être que les masseuses sont toutes nues là-bas ? - et que Monsieur se trouva fort agréablement surpris d'avoir autant apprécié le concept. Une fois la bête convaincu par tant d'arguments aussi éloquents, il ne restait plus qu'à l'inciter à le faire régulièrement.

C'est pourquoi maintenant, dès que l'occasion se présente - par exemple pendant les vacances - Monsieur me demande si on peut "s'occuper de lui". J'adôôôôre la formulation !
C'est trop mignon, mais en plus, ça prouve qu'il a non seulement compris le message, mais qu'il a aussi compris qu'après tout, se faire du bien, ça n'atteingnait pas l'intégrité de sa virilité et bien au contraire, ajoutait à son sex appeal la touche féminine qui lui manquait.
Ben oui, moi, j'aime les hommes qui prennent soin d'eux, ça les rends encore plus craquants, plus sexy... n'allez pas chercher le pourquoi de cette lubie ?


Bref, tout cela pour dire que j'aime beaucoup ce petit temps partagé ensemble, à le poupounner, ce temps rien qu'à nous - ben oui, on se "débarrasse" des louloutes quand on fait la journée SPA, ça fait parti du concept - qui nous permet de joindre l'utile à l'agréable (voire même au très agréable !) et surtout de se retrouver !



Encore un bon moyen pour ne pas sombrer dans la routine habituel des couples !



Repost 0
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 23:17

Mes douceurs - les basiques


Je voulais depuis un moment vous faire partager mes produits préférés,
ceux dont je n'arrive quasi plus à me passer tant ils me sont appropriés.
Des produits adaptés à ma peau supra-sèche, mes cheveux longs indisciplinés aux frisottis rebelles...

combo gagnant

De gauche à droite : mon gel douche, mon lait supra-hydratant, mon huile de bain et de massage, mes soins capillaires...



Trop longtemps que je n'avais pas pris de bain !
Samedi en fin de journée, j'ai investis la salle de bain dans un seul but : me détendre !
Et pour ce faire, voici mon combo gagnant :

D'abord, me doucher avec ma crême de douche hydratation intense préférée à l'huile de germe de blé pour les peaux sèches de la marque "Vendôme". Tellement bien hydratante que parfois, il m'arrive de me passer de lait après la douche, chose que je peux rarement faire avec ma peu de croco mais avc ce produit, si je suis préssée, c'est possible. Cette marque, je l'utilise aussi pour mes filles, ils ont une gamme Prim'Age excellente pour nos peaux sensibles...
Puis j'ai pris le temps de me laver les cheveux avec ma marotte du moment : le shampoing et après-shampoing au lin et lait d'amande douce pour cheveux longs du "Petit Marseillais", puis j'ai appliqué le masque-soin de la même gamme... Un vrai délice, l'odeur me rapelle celle de la colle Cleopatre de quand on était petit. Et puis ça rend mes cheveux doux et soyeux, c'est mieux pour un soin capillaire ! :D
Enfin, je me suis glissée dans une eau chaude, délcatement parfumée d'un mélange d'huiles essentielles relaxantes de lavandin, de lavande et d'orange douce de chez Florressance, le temps de laisser poser le masque et de profiter des bienfaits des huiles. En massage, elle exhale une odeur douce et pénètre délicatement dans la peau, sans laisser de film trop gras, ni poisseux...

Un quart d'heure dans l'eau, à me concentrer sur ma respiration, à me vider la tête...

Je suis ressortie paisible et tranquille....

Juste le temps de me passer une bonne couche de lait hydratant pour peaux très sèches à l'huile d'argan, beurre de karité et amande douce du "Petit Marseillais" - oui encore, j'adore !
Ce lait hydratant à la particularité de nourrir ma peau sans laisser ce fameux film poisseux bien gras qui fait coller les vêtements à la peau et fuir mon amoureux...
J'ai enfin trouvé LE lait idéal après avoir essayer depuis des centaines de produits de ce type depuis une quinzaine d'année...

Sur la photo, j'ai oublié de mettre ma bouteille de rinçage au vinaigre de figue du "Petit Marseillais" - oui, toujours et encore ! - que j'utilse pour bien rincer mes cheveux parce que l'eau est assez calcaire à Tchernoville et surtout pour faire briller mes cheveux à tendance rebelles. Une pointe de sérum de brillance Brunita de Jean Marc Maniatis et le tour est joué !
Parce que mes cheveux et moi, c'est une très grande histoire de haine d'amour, que je les combats entretiens chaque jour avec force passion pour avoir la coiffure de mes cauchemars rêves !

La prochaine fois, je vous parle de mes produits de soin du visage...


Afédubien de se faire plaisir avec un rien...




P.S. : je ne fais pas de pub gratos pour les marques, mais j'aime tellement ces produits que c'est devenu mes produits phares et que je peux quasiment plus m'en passer...
Repost 0

A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier