Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 19:20

work_at_home_mom_do_t.jpgDepuis quelques mois, je mène une double vie très intense. Mon emploi du temps est digne d'une ministre en robe à fleurs et les 24h d'une journée ne me suffisent plus pour achever mes to do lists.

 

Une journée lambda commence environ vers les 7h du matin et se finit aux environs de minuit dans le meilleur des cas. Comme je tiens à mon minimum d'heures de sommeil pour arriver à tenir le coup, je suis souvent obligée de remettre au lendemain ce que je n'ai pas eu le temps de faire dans le temps imparti.

 

On démarre la journée par le lever des enfants, p'tit dej', lavage, habillage, brossage de cheveux et dents et maquillage pour maman. Vu la tronche, on fait appel à Marco, platrier-peintre pour le ravalement de façade express.

Après avoir déposé les enfants à l'école à 8h10, j'enquille mes 8h de boulot jusqu'à 17h15. J'effectue un remplacement depuis quelques temps, un boulot sympa dans ma branche de base, avec des collègues adorables et un chef plutôt cool. Ce n'est qu'un CDD, j'étais déjà venue y faire le même remplacement en avril et mai, et comme j'aime bien y travailler, j'apprécie que mon contrat soit renouvellé régulièrement.

 

Pendant la pause de midi, j'ai la chance de pouvoir rentrer chez moi parce que le bureau est juste en face (et quand je dis juste en face, c'est que j'ai juste à traverser la rue. Oui, je sais, les parisiens vont me maudire, c'est un truc de ouf !). Mais c'est pour mieux bosser sur mon autre vie "professionnelle".

 

Car oui, le burlesque fonctionne bien. Même si je n'en vis pas encore (et peut être jamais), les projets vont bon train. Après un été à faire des enterrements de vie de jeune fille et des shows pour des évènements privés, la saison a repris le 9 septembre avec mon premier cours de la rentrée. Et avec les cours, les bonnes nouvelles se sont enchaînées.

Tout d'abord, nous avons enfin un lieu pour nos ateliers à Clermont-Ferrand, dispo tous les dimanches, en échange d'un show une fois par mois. Pour notre association, ne pas avoir à louer de salle est un gros soulagement financier.

Puis, j'ai eu la confirmation de ma participation au Salon du Chocolat pour quatre jours d'effeuillage gourmand et chocolaté. J'aurai l'occasion de vous en reparler.

Enfin, Cerise Diva Champomy, une performeuse neo-burlesque parisienne viendra faire un workshop en novembre avec mes élèves. Je ne suis pas peu fière de cet évènement qui permettra aux filles de découvrir l'univers new burlesque d'une professionnelle.

Bref, les bonnes nouvelles s'enchaînent et le travail qui va avec...

 

Jac_Bowie_By_Alexia_Sinclair_for_Marie_Claire_Magazine_June.jpg

 

Et donc, lorsque j'ai fini mon boulot, après avoir été chercher les enfants à l'école, après avoir fait les devoirs, la douche, le repas, le coucher, les lessives... j'attaque ma 2ème journée de boulot. Entre l'organisation de défilés de lingerie rétro avec mon amie Christine du Boudoir Froufrou, la recherche de modèles pour porter ses produits, la conception de nouveaux numéros, la réalisation de mes costumes, les réunions de l'asso, la communication, etc... je ne suis pas couchée !

 

Mais non, je ne me plains pas. Au contraire, je partage avec vous ma joie, mon plaisir de mener de front une vie de famille, professionnelle et une passion qui prend de plus en plus son essor. Je suis fière de m'être lancée dans cette aventure risquée et de voir que mon projet tient la route et se concrétise petit à petit. Certes, parfois, c'est fatiguant autant de choses à faire dans une seule journée, mais c'est tellement vivifiant !

 

L'année 2013 sera vraiment très riche. Malgré l'absence de Monsieur deux soirs par semaine à cause mutation dans un collège à 100 bornes de chez nous (je compatis désormais auprès des mères célibataires), je suis au taquet pour gérer la maison, les enfants, mon travail rémunérateur et le burlesque.

 

Je reviendrai vous reparler des actualités de Whispers & Shadows, en attendant, je retourne m'occuper de la marmaille...

... et passer l'aspirateur, répondre à mes mails, laver le sol, faire un devis,

étendre la lessive, coudre des pressions sur un costume...


 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 20:09

Bullying-at-school-pic.jpgJe ne vous ferai pas l'affront d'un énième billet dans lequel je décrirai ma journée de rentrée, il me semble qu'elle a été la même pour tout parent ayant dû se charger de cette corvée.

Et on en a assez bouffé de la rentrée !


En revanche, je vous parlerais bien d'un phénomène que l'on retrouve partout, dans toutes les écoles, partout dans le monde : le harcèlement scolaire ou bullying en anglais.

 

En fin d'année scolaire, ma fille aînée s'était disputée avec ses copines, pour x ou y raisons dont je n'avais cure car j'estime qu'il s'agit de leurs problèmes d'enfants et qu'elles sont capables de régler leurs problèmes entre elles. Elle m'avait dit que les dernières semaines, les filles n'avaient pas été tendres avec elle, mais je m'étais dit qu'avec les grandes vacances, tout cela serait du passé à la rentrée. Après tout, rien de plus normal dans les relations sociales enfantines que de se disputer. Les "Jte cause, jte cause plus, t'es plus ma copine ! " sont monnaie courante dans les cours de récré et changent avec le sens du vent et la couleur de la casquette du capitaine.

A la fin des vacances, j'ai reçu un mail d'invitation d'anniversaire d'une des copines qui invitait tout le groupe. J'ai pensé que l'histoire était bel et bien oubliée. Sauf que c'était une erreur de destinataire et que nous n'aurions jamais dû le recevoir. Heureusement que je n'en avais pas parlé immédiatement à ma fille, sans quoi elle l'aurait mal vécu. 

J'espérais juste que les gamines ne parleraient pas de cette fête devant ma fille pour ne pas lui faire de la peine de ne pas avoir été invitée. Sauf qu'il n'en a pas été ainsi. Avant même la rentrée, ma grande angoissait à l'idée de retourner à l'école, de revoir ses "copines". Et ce qu'elle appréhendait s'est révélé exact : les copines étaient toujours liguées contre elle. Constatant que ce qui se passait traumatisait ma fille, j'ai discuté avec elle et je lui ai proposé de parler à ses copines.

 

bully7

 

Ce matin, j'ai donc pris le temps d'aller discuter avec le petit groupe de filles. Je ne les ai pas disputées, ni réprimandées. Je leur ai juste demandé leur version des faits, pourquoi elles ne parlaient plus à ma fille, ce qu'elle leur avait fait. Des histoires de gamines, de secrets révélés et de trahison, voilà ce qu'elles m'ont dit. Rien de plus normal à cet âge.

Cela dit, je leur ai quand même demandé si elles trouvaient normal d'être méchantes à cause de cette histoire. Qu'elles ne lui parle plus, je comprends, elles en ont le droit, mais pourquoi se moquer d'elle dès qu'elles en ont l'occasion, sur ses vêtements ou sa coiffure ou n'importe quoi. Pourquoi la pousser dans les couloirs et faire style "Oups ! J'ai pas fait exprès !"... Ça non, je ne l'accepte pas. Je sais bien que c'est l'émulation de groupe, le fait d'être 5 contre 1, que ça rend plus fort(e) mais je voulais qu'elles prennent conscience que leurs gestes n'étaient pas anodins.

J'ai continué à leur expliquer, toujours sans les fâcher, qu'on avait le droit d'être en colère contre une copine, de ne plus "l'aimer", de ne plus lui parler, mais que ça devait s'arrêter là. Je sais que ma fille est malheureuse du fait que ses amies ne lui parlent plus et d'avoir été exclue du groupe, mais qu'elles ne lui parlent plus est moins pire que d'être leur victime quotidienne.

Si deux des gamines ont baissé le nez comme si je les avais pris en flag, l'une d'elles m'a dit qu'elle était d'accord avec tout ça et m'a pris par le cou pour me faire un gros bisou avant que je ne parte. J'en ai conclu que je ne m'en étais pas trop mal sortie, que je ne m'y étais pas trop mal prise. Et ce soir, j'ai eu confirmation en trouvant cette même gamine assise à côté de ma fille en étude, en train de faire un dessin avec elle. La petite m'a dit : "Tu vois, j'ai réfléchi et oui, c'est bête. J'ai décidé de reparler à H."

 

bullying_issue77_530.jpg

 

On m'a demandé sur Twitter pourquoi je ne m'en étais pas remise à l'instit pour régler ce problème, histoire de ne pas stigmatiser ma fille et d'être vu comme la mère-dragon qui intervient au sein de l'école. Pour moi, c'est l'inverse, c'est le fait que les parents en parlent à l'instit qui stigmatise l'enfant, le fait que le prof intervienne, parfois devant la classe.

Je connais ces enfants depuis la maternelle, je les connais bien, elles sont toutes venues plusieurs fois à la maison, elles m'aiment bien. Je me suis dit que parler avec elles, sans les disputer, serait plus efficace que d'en parler soit aux parents, qui pourraient disputer leur progéniture, soit à l'enseignant, qui n'est souvent pas au fait des histoires de cours de récré.

Ai-je eu raison ou tort, je ne sais pas. Je n'ai pas la science infuse en matière d'éducation, je fais au feeling, comme je le sens. On verra dans les semaines à venir ce qu'il en sera...

 

Je me suis juste rappelée avoir vu un documentaire sur le harcèlement à l'école, ce que les anglophones appellent "bullying". Ce procédé est terrible pour les enfants, traumatisant, voire mortel dans certains cas extrêmes. J'avais été horrifiée par les techniques utilisées par des mômes parfois tout juste sortis de la maternelle pour faire souffrir leurs congénères.

Que ce soit du racket, du harcèlement moral ou des attaques physiques, la cruauté des enfants et des adolescents est totalement terrifiante. Et elle nous laisse nous poser beaucoup de questions :

Ces comportements sont-ils naturels genre loi du plus fort, sélection naturelle, etc ?

Sont-ils induits par l'éducation, l'environnement familial, la société ?

Quelle est la place et l'influence de la télé et des jeux vidéos dans ce type de comportement ?

 

Quoi qu'il en soit,  ce qui comptait, c'était de protéger mon enfant de la souffrance...

Insctinct naturel ou maternel, allez savoir ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 17:56

Cantal 2656Au départ, nous devions retourner voir nos amis Virgile et Gaëlle dans la Drôme durant ce week end prolongé de l'Ascension... et puis, on m'a proposé d'animer un enterrement de vie de jeune fille le samedi, il m'était difficile de refuser.

Mais il était quand même hors de question que l'on reste à la maison pendant ces jours chômés, il fallait qu'on emmène nos enfants quelques jours quelque part. Notre week end de l'Ascension en famille, c'est un rituel.

 

Et au dernier moment, pas trop loin, autant vous dire que le choix s'est très vite porté sur le Cantal, département de notre chère Auvergne qu'on ne visite que trop peu souvent.

 

Cantal 2654 Cantal 2658

Ruines du château d'Apchon

 

Nous avons réussi à trouver un hébergement en roulotte juste à côté de Salers, au Domaine de la Chaux de Revel, à moins d'1 kilomètre du petit village classé parmi les plus beaux Village de France. Et autant vous dire que nous n'avons pas été déçus !

 

Cantal 2664

 

Cantal 2666 Cantal 2668

 

Nous avons vraiment été étonnées par les roulottes : suffisamment spacieuses et très confortables, la literie est neuve, la déco est soft et rien à redire niveau propreté. Cet hébergement insolite est juste parfait !

Et je ne vous parle pas du domaine lui-même qui s'étend sur sept hectares et offre une vue panoramique absolument incroyable sur la Vallée de la Marronne.

 

vallee-de-la-Maronne.jpg

 

Des parcelles ont été aménagées pour l'hébergement et le bien-être des clients : les roulottes sont faces à la vallée pour profiter dès le réveil de la vue splendide et peuvent être louées en formule gîte ou en formule hôtelière.

Une cabane bien-être et relaxation offre des moments de détentes seuls ou à deux, sur des matelas shia-tsu et vous pouvez également demander les services d'une masseuse.

Une piscine chauffée et un sauna sont à votre disposition, table de ping pong, jeux de plein air, etc...

 

Cantal 2677 Cantal 2685

 

Le tout entouré par les espaces des animaux : enclos des chèvres avec un magnifique bouc typé bouquetin au cornes magnifique, le champs de Vertue et Alouette, les deux vaches salers qui étaient accompagnées de leurs petits veaux, la prairie des chevaux et le parc de Paco l'âne... sans oublier bien sûr, les poules, les lapins et  Tirelire le cochon nain d'origine corse ! 

 

Cantal 2671 Cantal 2673

 

Pour les enfants comme pour les grands, c'est un endroit vraiment génial pour se détendre et s'amuser.

 

Cantal 2695 Cantal 2702

 

Mais deux jours et une seule nuit c'est vraiment insuffisant pour en profiter, nous avons donc décidé d'y retourner cet été, et notamment tester la piscine parce que voyez-vous, il faisait encore un peu frisquet pour tenter une petite trempette !

 

Bref, vous l'aurez compris, on a adoré ! Mais pas que pour l'hébergement... les balades aussi nous ont enchanté. La cascade de Sartres, petite mais nichée près d'un pont où mes explorateurs ont pu jouer les scientifiques en dénichant des larves de trichoptères.

 

Cantal 2660 Cantal 2662

Cascade de Sartres

 

La cascade de Salins nous a procuré de belles sensations puisqu'on a pu passer dessous et découvrir un peu plus loin une source et un bois sauvage.

 

Cantal 2714 Cantal 2718

Cascades de Salins

cascade-de-salins.jpg

 

Le village de Salers, totalement typique et pittoresque, où nous avons mangé une pierrade de viande de Salers accompagnée de la fameuse truffade et de la patranque, spécialité cantalienne absolument délicieuse.

 

salers.jpg

En haut, à gauche, on aperçoit le Puy Violent...

 

Cantal 2687 Cantal 2690

Patranque et truffade

Cantal 2693

 

Quelques photos de plus sur le FlickR d'Elienaï ! 

 

J'espère qu'on vous a donné envie de venir découvrir le Cantal et de tenter l'aventure en roulotte, parce que nous, on a vraiment adoré. Et puis si ce n'est en roulotte, vous pourrez toujours essayer le Carré d'étoiles pour une nuit sous la voûte céleste ou encore dans le P'tit buron du vacher pour une nuit romantique...

 

wonder-woman.jpg

 

Le Cantal, ça vous gagne !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 13:00

wonder-maman.jpgParfois, dans la vie d'une femme, le don d'ubiquité ou la possibilité de se cloner serait un atout.

 

Mais lorsque nous sommes dépourvues de superpouvoirs, nous les mamans, sommes des monstres d'efficacité.

 

 

Tout a commencé mercredi vers minuit, quand la Tornade est venue me réveiller en me disant qu'elle avait vomi. Habituée aux régurgitations de sa grande soeur depuis 8 ans, je m'attendais à en retrouver partout dans son lit. Elle avait en fait eu le temps de se rendre dans la salle de bain où se trouvent les toilettes les plus proches, mais avait raté de quelques centimètres la cuvette, se répandant par conséquent sur le tapis de bain d'à côté.

Le temps de venir me voir et de repartir, elle n'avait encore pas eu le temps d'atteindre les toilettes et s'était répandue une seconde fois, dans le couloir entre notre chambre et la salle de bain. Décidément, c'était pas le soir, enfin la nuit quoi !

Monsieur s'est levé afin de s'occuper de la Tornade qui, enfin, enlaçait tendrement la cuvette, tandis que je m'armais de moult papiers absorbants, éponges, serpillières et seau d'eau.

 

Gavage3.png

©Nathalie Jomard

 

La pauvre enfant avait dégobillé dans ses cheveux et sur ses pieds, il fallut donc la laver, tandis que je nettoyais le sol, les plinthes, les portes, partout où ce satané vomi avait éclaboussé. D'ailleurs, si quelqu'un pouvait m'expliquer pourquoi la vomissure a le pouvoir de s'incruster partout, dans le moindre recoin, ça serait bien urbain, merci ?

Nouveau pyjama, fatigue, froid... la petite se recouche pour aussitôt reposer un pâté dans son lit. (je me disais bien aussi, qu'une gastro sans changer des draps, c'est pas une gastro !)

Rebelote et dix de der, douche, changement de pyjama, de draps, nettoyage de sol et de lit.

Cette fois, on ne la recouche pas immédiatement, on lui enfile sa robe de chambre, la couvre d'une couverture et lui donne un seau tout droit sorti d'un kit de jouets pour faire le ménage, comme quoi les jouets sexistes peuvent trouver une véritable utilité.

 

tornade-malade.jpg

 

Et pendant que je finis de nettoyer et ranger, la pauvre enfant vomit tripes et boyaux, pour arriver au stade où n'ayant plus rien à rendre, elle a des haut le coeur sans que rien ne sorte. Et ça fait bien de la peine de la voir dans cet état...

Nous finissons par tous nous recoucher, Monsieur se rendort très vite, mais moi, je veille. Ce qui tombe plutôt mal puisque le lendemain matin, je suis sensée intervenir sur le plateau d'une émission de télé locale pour parler de mon activité burlesque. Mais je fais bien, parce que la pauvrette n'a de cesse d'avoir des nausées. Je me lève plusieurs fois dans la nuit pour l'aider avec son seau, nettoyer son visage, la rafraîchir, la réconforter.

Autant vous dire qu'au niveau sommeil réparateur, on repassera. J'imagine déjà les cernes et la tête dans le fondement que je vais me coltiner. Mais si tout devait toujours bien se passer, ça se saurait !

Bref, après une nuit très agitée entre maux de ventre et vomito, sans doute 2 heures de sommeil maxi, la famille se lève pour prévenir école et médecin, tandis que Monsieur prend ses dispositions pour rester à la maison jouer le garde-malade et que je me prépare pour mon intervention télévisée.

 

wonderMummy

©Sophie Guerlais

 

S'ensuit une journée de folie : je pars à l'enregistrement de l'émission Plateau Central sur Clermont Première, puis retour à la maison pour mater la dite émission, suivie d'un repas frugal. Monsieur emmène ensuite la Tornade chez le médecin, j'en profite pour faire le ménage (oui, en cas de gastro à la maison, je récure absolument toute la maison, ouvre les fenêtres en grand et diffuse des huiles essentielles pour tenter de me débarrasser du virus... Oui, je suis un peu parano !).

Pendant que la petite fait une petite sieste, je file à la pharmacie récupérer les médicaments de la puce, faire quelques courses à la supérette du coin pour l'organisation de mon atelier burlesque de dimanche, puis récupérer la grande soeur à l'école. Nous rentrons faire le goûter pour repartir dans la foulée au Conservatoire où elle a une audition de piano. Une heure plus tard, nous rentrons... heureusement le Papa a fait le repas.

Reste encore à préparer les affaires pour le lendemain, étendre une lessive, coucher tout le monde et enfin, s'asseoir sur le canapé à 21h, se rendre compte qu'on est devant un nanard sur SyFy (Boa Vs Python - Ne JAMAIS regarder plus de 5 min). Le temps de retrouver nos esprits et de se mettre un épisode de Downton Abbey... et la migration vers le lit n'a pas fait long feu.

 

wondermum

 

Maintenant, j'attends la légion d'honneur pour les WonderMamans !

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 10:30

Man-vs-Wild.jpgActuellement, chez les Murmures, se déroule un drôle de phénomène, un combat pour la survie des espèces.

 

Tous les soirs, une sorte de rite animalier d'une cruauté sans limite s'est installé au moment du coucher.

 

 

Lorsque Morphée m'appelle dans ses bras et que je me dirige vers mon lit, je suis suivie comme mon ombre par Shifumi. Ma boule de poils adore venir se coucher avec moi. Elle se roule à mes pieds et ronronne de plaisir.

Parfois, elle passe des longues minutes à se frotter contre mes pieds, un façon de me manifester sa reconnaissance et son amour, qui ressemble à s'y méprendre à du fétichisme façon Georges Tron. Cela dit, j'adore ce petit moment de plaisir, cet agréable sensation douce et chaleureuse de coocooning.

 

Divers-1082.JPG

 

Malheureusement, cet état de grâce ne dure pas bien longtemps. En effet, Monsieur ne supportant pas de dormir avec ma chatte (les esprits mal placés sont priés de remettre leur sens à l'endroit), il la chasse dès qu'il arrive dans la chambre.

Pas si bête, Shifumi a vite compris qu'il fallait être plus maline que le bipède masculin de la famille : elle se planque désormais sous le lit en attendant qu'il s'endorme et sort de sa cachette pour se glisser contre moi dès les premiers ronflements.

 

Divers-0899.JPG

 

Mais la sauvagerie de l'homme n'a pas de limite quand il s'agit de détruire le bien être naturel d'un petit animal sans défense. Sous l'excuse d'une fantasmagorique allergie, il refuse désormais catégoriquement que ma douce félidée ne pose ne serait-ce qu'une patte dans la couche maritale.

 

S'engage donc tous les soirs une farouche bataille entre l'homme et l'animal. 

L'homme s'arme d'un manche à balais - qu'il a par ailleurs laissé à demeure dans la chambre - se colle le nez sous le lit, les fesses en l'air en caleçon, houspille l'animal qui se planque dans les coins et chasse la pauvre bête jusqu'à ce qu'elle finisse par déguerpir apeurée dans le salon. Le combat entre le félin et l'homnidé fait rage. L'animal pleure tandis que l'homme râle. La lutte peut durer quelques minutes durant lesquelles je souffre en silence de voir autant de barbarie. Oui, l'homme est cruel, vil et méchant. L'homme impose sa volonté, fait preuve de sa supériorité... à coup de bâton. 

 

Ah bravo, il est beau l'homme ! On se demande lequel des deux est l'animal...

Tandis que ce petit minou tout doux ne cherche que chaleur et amour sous la couette avec nous, l'homme sans coeur l'envoie se coucher seule sur le canapé dans le salon vide et froid.

 

chat-canape.jpg

 

Oui, parfois, la dure loi de la nature ne vient pas du monde sauvage...

... mais bien de l'Homme !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 12:59

Malgré tous les soins que je lui ai prodigué, Plumeau n'a pas passé la nuit.

 

Toute la famille est bien triste de cette perte, c'est la première fois qu'un animal meurt au sein de notre foyer.

Certes, nous avions vu disparaître notre chat, Carabas, il y a un peu plus d'un an. Mais comme il a vraiment disparu, qu'on ne l'a jamais retrouvé, les enfants n'avaient jamais été confrontées à la mort directement.

 

La Louloute est inconsolable, elle se rend compte qu'elle aurait dû plus s'en occuper. En même temps, c'est de ma faute, je lui avais offert alors qu'elle n'avait que cinq ans, pensant qu'elle jouerait avec, qu'elle l'apprivoiserait, ce qu'elle n'a jamais fait. Bien que je m'occupais des aspects contraignants, elle n'a jamais eu vraiment envie d'en faire un petit ami avec lequel jouer... Du coup, elle se rend compte de son erreur et ça me fait de la peine.

 

La Tornade, elle, se voit confrontée pour la première fois à la mort et ne comprend pas tout à fait. C'est un peu abstrait pour elle. Elle voit ce petit corps inerte, mais pense qu'il dort, même si elle utilise le mot "mort", elle ne saisit pas que cet état est définitif et irréversible.

Petit mot qu'elle nous a dit quand elle a vu que j'avais mis la dépouille de la petite bête sur la terrasse en attendant que je prenne les dispositions nécessaires :

"Mais Maman, pourquoi tu as mis Plumeau dehors, il va avoir froid !"

 

Quant à moi, je le prends pas vraiment bien. Même s'il ne s'agit que d'un animal de compagnie, que je sais très bien que ces petites bêtes partent rapidement, je n'aime pas ce sentiment de culpabilité qui me ronge.

Je suis persuadée que c'est de ma faute s'il a attrapé un coriza. Je me rappelle avoir oublié de refermer la fenêtre de la chambre de la Louloute il y a quelque temps, chambre où se trouvait la cage de Plumeau. Il a dû attraper froid à ce moment. Et je ne m'en suis pas rendue compte. Et quand il a commencé à ne plus manger, j'ai attendu de voir si ça allait s'arranger, alors que j'aurais dû l'emmener rapidement chez le véto.

Je n'aime pas ce sentiment, me dire qu'il est mort par ma faute... même si j'ai tout fait pour le sauver, c'était trop tard...

 

Décidément, 2012 commence pas vraiment bien...

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
16 janvier 2012 1 16 /01 /janvier /2012 15:22

plumeau.jpgC'est le drame à la maison : Plumeau est malade !

Plumeau, c'est notre lapin nain. Je l'ai offert à ma fille aînée pour ses cinq ans. Ce n'était pas vraiment l'idée du siècle car elle ne s'est jamais vraiment beaucoup occupé de lui, elle oublie de le nourrir, ne joue jamais avec... c'est une erreur d'avoir pensé qu'elle prendrait la responsabilité d'un petit animal.

 

 

Evidemment, c'est moi qui change et nettoye sa caisse, mais j'imaginais sincèrement qu'elle apprécierait au moins de le brosser, de l'apprivoiser, de jouer avec... Grosse plantade !

Reste la Tornade qui adore le caresser et le promène parfois en poussette, mais je la trouve un peu "brutale" avec lui.

 

Cela dit, ça n'empêche pas la famille d'avoir de l'affection pour cette petite bête à poils. Enfin quand je dis famille, je parle des filles et moi, parce que Monsieur lui, il s'en contrefiche royalement. 

Ah oui, Shifumi l'adore aussi, a tel point que parfois, je la retrouve couchée dans la cage avec lui. Quand elle ne s'amuse pas à lui machonner les oreilles.

 

Bref, Plumeau, on l'adore même si c'est un animal discret, un peu sauvage et réservé.

 

16-1808.JPG

 

Le pauvre choupi a attrapé un rhume. En aérant la pièce, il a dû prendre un coup de froid et je m'en veux un peu, parce que je n'ai pas déplacé sa cage quand j'ai ouvert la fenêtre.

J'avais bien vu qu'il m'angeait moins ces derniers temps, mais ces derniers jours, plus du tout et pire que tout, il ne buvait plus. En le prenant dans mes mains hier soir, j'ai senti qu'il avait maigri et surtout j'ai palpé une grosseur. Et une odeur infecte !

 

Du coup, ce matin, rendez-vous chez le véto. Diagnostic :

Le pauvre, en plus d'un coriza qui le plonge en hypothermie, il a chopé un vilain abcès sous sa patte antérieure gauche surement à cause d'un copeau de litière ou de son foin. On frôle la septicémie et je ne m'en suis pas rendue compte.

 

Je n'y connais rien en lapin, j'ai beaucoup trop attendu avant de l'emmener chez le vétérinaire, J'avoue que je n'ai pas vraiment d'argent pour payer les soins. Cela dit, il est hors de question que ce petit être souffre.

Heureusement, je suis tombée sur une adorable véto, qui lui a ouvert la plaie qui commençait à nécroser, m'a fait une ordonnance pour des antibios et expliquer comment je devais m'occuper de lui les jours à venir.

 

16-1811.JPG

 

Je suis donc en état de siège à la maison, à nourrir à la seringue le lapin dans un grand état de faiblesse. Petits pots de légumes et blédine, jus d'ananas pour le réhydrater, et tout ça toutes les demi-heures !

Sans compter le nettoyage de la plaie deux fois par jour...

Certes, c'est très contraignant, mais ça ne me dérange pas, et le fait de bosser à la maison est un avantage non négligeable en cas d'enfant ou lapin malade. Non, le vrai truc qui me dérange, c'est l'odeur.

 

C'est pas du tout ragoutant ce que je vous raconte, encore moins glamour... Promis, j'essaye de me rattraper très vite !

 

En attendant, je retourne jouer à l'infirmière !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 14:02

410_sommeil.jpgSuite à la lettre que j'avais adressé au Marchand de Sable pour Noël, j'ai bel et bien reçu une bonne poignée de sommeil puisque depuis les fêtes, j'ai enfin retrouvé les bras doux et bienfaiteurs de Morphée.

Autant vous dire que je suis joie, je suis bonheur, je suis bien-être, je suis heureuse.

 

Oui, parce que moi, les insomnies à répétition, ça me rend quelque peu irritable, voire acariâtre pour ne pas dire démoniaque. Sans sommeil, je me transforme très rapidement en démon possédé par Satan, rugissant au moindre mot de travers, hurlant pour tout et n'importe quoi. Puis je m'effondre en sanglot, évidemment. Oui, les insomnies me rendent dingue. Mais, disais-je, depuis Noël, je dors et Dieu sait que c'est bon.

 

Sauf quand l'Univers conspire à m'empêcher de dormir.

Enfin quand je dis l'Univers, je parle de MON univers. C'est à dire ma famille.

 

Cette nuit par exemple, alors que je m'étais endormie profondèment malgrès les ronflements de ma tondeuse Husqvarna, j'ai soudainement été réveillée par le cul de Shifumi sur mon nez. Or, en ouvrant un oeil et constatant qu'il était 3h30, la chatte ne dort pas avec nous.

J'ai cru que j'allais me rendormir, mais c'était sans compter sur ma charmante boule de poil qui considérait que cette heure de la nuit était idéale pour une attaque de câlins, se frottant sur mon visage, cherchant mes pieds (oui, elle a le syndrôme Georges Tron et adore se frotter sur mes panards), me ronronnant dans les oreilles et me léchouillant les joues au passage. Sans déconner quoi ! La journée, on a que ça à foutre des câlins, et elle se planque. Et c'est la nuit qu'elle vient m'emmerder... Sont vraiment cons ces chats !

 

Bref, je la vire de la chambre et c'est là que je m'aperçois que la chambre de la Tornade est allumée. Je vais la voir et là, je lui demande si c'est elle qui a mis Shifumi dans notre chambre. Elle me répond :

"Ben oui, j'en avais marre qu'elle me faisait des câlins, alors je l'ai mis dans ton lit !"

Logique impitoyable des enfants. Sauf que, la chatte ne dort pas non plus dans la chambre des enfants.

"Ben oui mais je m'ennuyais alors j'ai été la chercher, mais après elle m'énervait."

Et donc, au lieu de la remettre dans le salon, tu nous la colles dans la chambre parentale ? Logique vous dis-je.

Sur cette explication cartésienne, je retourne me coucher, espérant vite retrouver mon sommeil.

 

32980_insomnie_une.gif

 

C'était sans compter, cette fois, sur Monsieur qui avait enclenché le niveau supérieur de la machinerie.

Ronfler est une chose, mais faire vibrer le lit avec ses ronflements en est une autre. Et qui plus est en étant tourné vers moi, le nez dans mon oreille. Décidément, le karma m'en veut.

Coups de coudes et de genoux, sifflements, claquements de doigts, rien n'y fait, Monsieur ronfle comme un sonneur ! 

"Hé ! Tu ronfles BORDEL !" lui dis-je exaspérée.

"Hein ? Quoi ?!" qu'il me répond dans un demi-sommeil.

"Tu RONFLES !" 

"Et ?" s'étonne-t-il.

"Ben tourne toi merde !"

Et il se tourne et se remet à ronfler de l'autre côté.

 

J'ai du réussir à me rendormir vers 5h30. A 7h, Monsieur se lève, laisse entrer la chatte comme je lui avais dit la veille parce que sinon elle miaule derrière la porte et ça me réveille. Re-attaque de câlins, suivie du radio-réveil qui se remet à sonner. Monsieur avait dû le mettre en snooze. J'éteins le réveil. Toujours le cul de la chatte sur le nez et là, la Tornade entre dans ma chambre en me demandant d'allumer la télé.

 

Non mais vraiment, personne ne veut que je dorme dans cette famille !

 

Je l'ai envoyé voir son père qui n'était pas encore parti au travail, j'ai viré la chatte, j'ai remis mes boules Quiès et je me suis enfin rendormie pour finir un minimum ma nuit.

 

Non parce que bon, faut pas déconner avec le sommeil. Merde.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 14:20

doudousC'est ce que nous a déclaré la Tornade hier soir à table.

 

Elle a décidé d'arrêter... Les doudous.


Une décision fort bien mûrie a priori. Prise après maintes réflexions. Mais quoi qu'il en soit, c'est d'un air décidé qu'elle nous a annoncé cette grande nouvelle entre le plat et le fromage.

 

 

Il faut bien l'avouer, nous avons été quelque peu estomaqués par cette déclaration tombée comme un couperet alors qu'on ne s'y attendait pas, surtout qu'elle n'avait jamais abordé le sujet. Nous n'avons pas vraiment réussi à lui faire dire pour quelle obscure raison elle avait pris cette décision, tout ce qu'on a réussi à avoir, c'est un franc et direct : "J'arrête les doudous." 

Avec un point de déclaration à la fin de la phrase. Oui, c'est comme ça qu'elle dit la Tornade. Ni point barre, ni point d'exclamation mais point de déclaration. Un point c'est tout !

 

papa doudou doudou lapin

      Papa Doudou... et...  Doudou Lapin !

 

Autant vous dire qu'on a dû réprimer un furieux fou rire devant sa certitude et sa conviction.

Parce que bon, tel qu'on s'en doutait, une fois l'heure du coucher venue, adieu belle résolution, Doudou Lapin et Papa Doudou étaient bel et bien dans le lit de la demoiselle, soigneusement nichés au creux de ses bras.

 

les doudous

 

Cela dit, pour ne pas être mesquin, on peut tout de même attester du fait qu'elle ne les emmène plus à l'école et qu'ils restent soignement rangés dans son lit pendant la journée. Mais c'est pour mieux les retrouver à peine rentrée à la maison.

 

Quoi de mieux qu'une barbe à papa et une paire de doudous ?! 

 

barbe à papa

 

Certainement rien d'autre.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 18:41

carton-demenagement.jpgNous voici enfin dans nos nouveaux murs.

  J'en ai parlé pendant trois plombes, je vous ai saoulé avec mes cartons et mes démarches administratrives, mais le déménagement est désormais derrière nous et je me suis débarrassée de l'emménagement aussi vite que j'ai pu.

 

En trois jours, j'ai déballé les cartons que j'avais mis plus de trois semaines à emballer. Je viens de finir le dernier et ultime carton il y a une heure et je peux enfin dire que je suis chez moi.

Il ne reste plus qu'à mettre quelques tableaux sur les murs (en béton) (c'est pas gagné) (mais Ni Clous Ni Vis est notre ami), acheter quelques tapis, de nouveaux rideaux et le nid sera parfait. Pour cela, un virée à Ikea s'impose et ça tombe bien puisque ce week end nous decendons à Toulouse voir un concert et que sur le chemin du retour, nous trouverons bien un suédois prêt à nous vendre même ce dont nous n'avons pas besoin !

(Oui, car à Clermont, nous attendons ENCORE que les Vikings daignent s'installer)

 

Enfin trêve de bavardages, place aux images. Parce qu'après tout le foin qu'on vous a fait autour de ce nouvel appart, il serait temps de vous montrer à quoi il ressemble une fois meublé.

 

La cuisine. Pratique, fonctionnelle, avec réhausseur intégré parce que les placards sont trop hauts pour mon mètre 52. Le premier qui rigole, je le passe par dessus le balcon.

 

PA278296

La cuisine en longueur, un concept intéressant, mais pas si pratique.

PA278297

 

  En parlant de balcon, paye ta vue sur les monts de Gergovie. Oui, ceux là même où notre ancêtre arvernois a botté les fesses des romains. Quand je vous dis que du sang de Vercingétorix coule dans les veines des Murmures !

 

PA278294

  On remarquera le style nord-coréen de la Maison de la Culture clermontoise 

 

Bon, on a des terrasses, c'est bien, mais on vit où dans cet appart ? Déjà, on a un grand bureau, et ça, quand tu bosses à la maison, c'est vachement bien. Le mien c'est le plus petit, cherchez pas à comprendre, certainement une histoire de dominance masculine.

 

PA278281

Vue de l'entrée

PA278280

Vue de la fenêtre

PA278285

Vue du salon et le (grand) bureau de Monsieur dans le fond

 

  Le salon, parlons-en. Salle à manger ET salon, le tout assaisonné d'une deuxième baie vitrée. Lumière, je t'aime, même si j'ai été éblouie les premiers jours  (j'ai été obligée de porter des lunettes de soleil les après-midi). Cette luminosité est tellement fabuleuse que j'ai dû me dévampiriser pour ne pas me vaporiser dans un nuage de fumée.

 

PA278283

Le rouge, c'est pour le côté vampire. On ne va pas tout changer d'un coup quand même.

PA278284

 

Au niveau des meubles, il y a encore du bric-à-brac dépareillé, mais chaque chose en son temps (et surtout faut du pognon). Dans la liste de futurs achats : des chaises, de nouvelles étagères, des meubles de rangements, le tout noir. Un jour, tout sera assorti, en attendant, on a encore l'impression d'être étudiant !

 

 ~~~ ~~~ ~~~ ~~~ ~~~ ~~~ 

 

En parlant d'étude, la chambre de La Louloute. On ne le voit pas sur cette photo, mais elle a récupéré un grand bureau placé sous son lit mezzanine. Fini les devoirs sur un coin de table, elle va enfin pouvoir bosser (dur) ses exercices de grammaire et réviser (dur) ses leçons de géographie. Sur le côté gauche viendra se glisser le piano la semaine prochaine. Là aussi, de quoi bosser (dur) son instrument.

 

PA278291

 

La Tornade vient de découvrir sa nouvelle chambre aujourd'hui. De retour de chez Mamie, elle a été enchantée de découvrir "son petit chez elle" qu'elle ne partagera plus avec sa soeur. Désormais, seule dans sa chambre, elle a déjà trouvé ses marques !

 

PA278289

 

Enfin, notre "suite parentale". Ouais, on va appeler ça suite vu qu'on a une immense terrasse collée à la chambre. Qui s'est vite transformée en buanderie, parce qu'avec sa surface couverte, mes étendages viennent de découvrir qu'on pouvait aussi faire sécher le linge à l'extérieur et que du coup, les vêtements sentaient vachement plus mieux bon.

 

PA278287

 

PA278295

La vue sur le parc intérieur de la résidence, c'est le bonus track ! 

 

Je vous rajouterai à tout ça deux salles de bain. Enfin plus exactement une salle d'eau/buanderie avec une douche, mais comme c'est moche et affreusement 70's, je vais plutôt vous coller une seule photo de la salle de bain qui a été refaite.

 

PA278299

Photo prise les pieds dans la baignoire.

 

Les photos sont de piètre qualité mais il faut dire qu'on avait un peu autre chose à faire aujourd'hui que de vous faire une ambiance studio, genre plutôt souffler un bon coup au SPA avant le retour des enfants qui étaient en vacances chez les grand-parents le temps de l'installation et se remettre des courbatures du déménagement.

 

J'ai quand même hâte de rajouter les derniers détails de déco et d'en finir une bonne fois pour toute. En tout cas, aucun soucis d'adaptation, on se sent déjà chez nous, la résidence est calme et l'appartement s'avère vraiment agréable à vivre. Plus rien à voir avec les désagréments de notre ancien appart...

 

Quand on vous dit qu'on a trouvé notre Home Sweet Home ! 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article

A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier