Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 20:31



Sakura sakura to

Hitobito ga
Ukaretamau wa
Itsu no koto ?
Sangatsu sue
Kara shigatsu
No nakaba kana
Hanazakari



© Gallïane


Sakura, sakura
Qand les gens iront-ils
Vagabonder sous les cerisiers ?
De la fin mars
jusqu'à la mi-avril, tout
N'est que
Fleurs fleurissantes de
Cerisiers.


~~~ ~~~ ~~~ ~~~ ~~~ ~~~ ~~~ 


Ma fille est née il y a un an.
Elle est venue avec le printemps,
elle a fleuri comme les fleurs de cerisiers que j'aime tant.


Le soleil est venu spécialement pour l'occasion nous carresser de ses rayons.

© Elienaï


Une petite fête pour l'occasion, un truc sans prétention, avec famille et amis proches, le temps d'une journée, de se retrouver, de profiter du beau temps et du jardin...



Oui, aujourd'hui, je fais dans la note gnangnan, c'est ma journée mélo, ma journée souvenirs, larmes et autres bécasseries... mais promis demain, retour à la normale, des billets moins chiants, parce que faut pas trop déconner, hein...


P.S. : Pour ceux qui se demandent, ma maman va bien, rien de dramatique. Ouf.

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
6 février 2008 3 06 /02 /février /2008 12:32

Vous savez qui a quatre dents désormais ?



Oui, vous l'avez deviné, je parle de Minilouloute - 10 mois - et une bouche pleine de dents !

Sauf que cette enfant aime se distinguer.


Je vous explique :

En temps normal, ce sont les incisives du bas qui poussent en premier, suivies par les deux incisives du haut entre 6 et 10 mois, en gros. Oui, parce que c'est variable d'un enfant à l'autre, toutes les mamans vous le diront, mais en moyenne, c'est comme ça que ça se passe !

Minilouloute a bien sorti la première paire en bas à 6 mois, puis une seule incisive en haut à 9.
Tou va bien ! Même pas mal, à peine une petite rhino, une légère fièvre, même pas de réveil nocturne.
Comme sa soeur, les dents, c'est pas un problème, on maîtrise la douleur dnas la famille !

Sauf que la demoiselle - déjà rebelle - nous a fait la surprise de sortir non pas la deuxième incisive du haut pour complèter le schéma habituel, mais l'incisive de la seconde paire, à gauche !



Attention, âmes sensibles s'abstenir !!!


dentcleia2.jpg


C'est original n'est-ce pas ?

Elle a un sourire tout bancal, et ça l'a fait rire !


Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
4 février 2008 1 04 /02 /février /2008 18:57

VEND PETITE FILLE - 4 ANS

CHEVEUX CHATAINS - YEUX MARRONS 

TRÉS PEU SERVIE


bouillehanae.jpg

Non n'appelez pas la DDASS direct, j'déconne !

Enfin, y'a des jours, c'est limite nervous break down chez les Murmures !



En ce moment, c'est la guerre des tranchées à la maison... La Révolution, Mais 68... à côté des crises de MaxiLouloute, c'était du pipi de chat !

Pas moyen de savoir se qu'il se passe dans sa tête, mais cette petite demaoiselle affirme de plus en plus un caractère bien trempé.
En acier trempé, le caractère ! Genre "quand je décide quelque chose, pas moyen de m'en faire décarrer !"

Cette tête de bois, capricieuse et boudeuse de surcroit, ne cède jamais, et je dis bien JAMAIS !
Plutôt mourrir que d'obéir, quelques soient les représailles et les privations qui en découleront.
Elle est même capable de beugler pleurer des heures durant, psalmodiant des cantiques inintelligibles à base de "j'veux pôôôô" et "j'ai pas envie" tout en scandant des revendications digne d'un syndicaliste de FO.

Se rouler par terre, hurler de colère, mordre de rage, pleurer de dépit, inventer des excuses plus moisies les unes que les autres, voire même se faire vomir de contrariété... tous les moyens sont bons pour faire savoir son désaccord avec l'ordre parental établi (et accessoirement nous rendre chêvre !)...

"Non, mais..."
Pas une seule de ses phrases ne commencent pas par cette expression !

Batailler, lutter, combattre chaque jour cette esquisse de pré-ado rebelle me fatigue. Et j'avoue que je commence à avoir peur pour l'avenir.
Même Monsieur n'arrive plus à se faire obéir... et pourtant, elle le craint plus que moi !

Qu'est-ce que ça va être à 13 ans ? Je vous le demande...

Nous avons tenté toutes sortes de solutions, de la plus psychologue à la plus orthodoxe, de la discussion à la privation, de la menace au chantage en passant par l'indifférence... mais rien n'y fait. Elle ne cède jamais... JAMAIS !!!

Vous allez me dire que c'est normal... rapport à la nassance de sa petite soeur. Le fait qu'elle soit désormais obligée de partager ses parents avec cette nouvelle venue, qu'elle n'a plus notre amour exclusif, qu'elle cherche sa place au milieu de ce foyer... sans compter sur ma très récente reprise d'activité professionnelle qui lui a également changé la vie, vu que je suis (beuaocup) moins disponible qu'avant !
Tant de bouleversements dans une si petite vie, tant de choses déstabilisantes, j'ne suis consciente... mais ça ne peut pas TOUT excuser !


Mais que fait-on d'une enfant de 4 ans en pleine crise d'ado précoce ?

J'imagine que ce n'est qu'une période et qu'en prenant notre mal en patience, ça finira par passer... mais en attendant, y'a des jours où j'ai juste envie de de me défenestrer !



Ou de la vendre (et pas forcément au plus offrant !)


Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
15 janvier 2008 2 15 /01 /janvier /2008 17:50

coquillages2-copie-1.jpg
N
on, je n'ai pas décidé de me reconvertir dans la pêche à pied, ni de me lancer dans le commerce des crustacés... Aujourd'hui, je vous propose juste une petite explication de texte sur le sens maternel et ses limites ou comment j'établis une analogie entre les mioches et les coquillages.

Pourquoi ? me direz-vous...
Quelle idée étrange, quelle métaphore singulière !


 *A partir de ce point, certaines d'entres vous pourraient bien se retrouver dans mes mots, les autres riront sous cape de ne pas en être là et s'en féliciteront, et les dernières - les pauvres- risquent d'avoir assez peur et repousser encore un peu leur projet d'un futur mollusque !*


Donc... pourquoi enfant = mollusque  ?

Tou simplement, étant la matrice de ces chers anges, nous sommes également leur  base, leur fondation, leur pierre de fondement.... et qu'est-ce que fait un coquillage digne de ce nom ?
Ils s'accrochent à son rocher !
Il s'y accroche tant est si bien, qu'au final, coquillage et rocher ne font plus qu'un.
Le rocher, il faut bien l'avouer, n'a rien demander. Il est là, tranquille, à faire son boulot de rocher, et pouf !
Y'a un tas de petites choses qui lui grimpent dessus, qui s'installent, qui  prennent leur aise... au point qu'à un moment donné, il ne peut plus respirer - si tant est qu'un rocher puisse respirer  !

Bref, notre bon vieux rocher, il a beau être consciencieux et faire son boulot de rocher,  y'a juste des fois où il n'en peut plus.
Il a besoin d'espace, de liberté, de pouvoir  respirer, de se mouvoir sans que ses gestes soient encombrées de quelques coquillages aggrimpés à ses basques....


Le rocher a besoin d'un minimum d'intimité, par exemple dans la salle de bain.
Le rocher aime sa demi-heure le matin, seul, tranquille, sans un bruit dans la maison, sans un mot, sans un cri. Moment pendant lequel il se réveille, doucement, en s'occupant de son ravalement de façade.
Mais il y a des matins, où le bulot ,détectant le mondre bruits de brosse à dent, se lève en même temps que le rocher et l'assaille au pied levé de question plus pertinentes les unes que les autres et forcément existencielles, demandant une réponse instantanée.
Et même si le rocher prend le soin de fermer la salle de bain à clé, le bulot n'est jamais loin. Et il est capable de rester scotché à la porte de la dite salle de bain tout le temps des abblutions du rocher, à parler à travers la porte tout en essayant désespéremment de l'ouvrir en tirant sur la poignet.

Le rocher abandonne donc sa quiétude quotidienne de la salle d'eau en pensant d'ores et déjà à l'heure à laquelle elle pourra se poser dans un coin, sans sentir l'ombre planante du buccinidé et de sa soeur la moule.

La moule, parlons-en justement.
Petit être bucolique s'il en est, d'apparence sage et calme, elle cache un caractère bien trempé et une volonté de s'accrocher au rocher plus forte encore que le bulot !
D'ordinaire, se contentant de végéter près du rocher lorsqu'il travaille sur son ordinateur, il y a les soirs où, n'allons pas chercher pourquoi, la moule ne tolère pas d'être à moins de 5 cm de son socle sous peine d'hurler, geindre, pester comme ce monde atroce qui lui fait subir milles misères - lesquelles ? nous ne le saurons jamais, la parole de la moule étant fort peu développée...

Et c'est toujours à ce moment là que le bulot, surgissant hors de la nuit sournoisement, en rajoute une couche en demandant incessament sous peu d'obéir à sa demande de l'instant sous peine de subir ses attaques répétées et surtout minutées....

Que dire... que faire...
Le rocher a beau aimer se faire parasiter par ses mollusques préférés, il a des limites.

Et ce soir, la limite est atteinte !

Demain, vous risquez de retrouver dans les gros titres de la gazette de Tchernoville un article constatant tristement l'acte impensable d'une mère indigne ayant enfermée ses abominables moufflettes dans un placard...


... Ou pas !    




Edit : et la belle-mère pétoncle qui se pointe une demi-heure à l'avance sur l'heure prévue pour garder les mollusques !!! 
Si c'est pas se faire envahir ça !!!

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
8 janvier 2008 2 08 /01 /janvier /2008 20:26
allaitement.jpg
       
        Sur cette douce image...







Ou dégoûtante pour d'autres (il en faut pour tous les goûts hein ! )




Oui, j'ai mis fin à l'allaitement de Minilouloute.
Nous avons d'un commun accord, toute deux, décidées qu'il était temps de tourner la page.

"Tu es grande maintenant, lui ais-je dit, tu as deux dents en bas, et une troisième qui vient de faire son apparition en haut ! Tu manges désormais de la viande et tu t'es très bien habituée au lait infantile."
"mamamamama tatatatata pppffffffff" m'a t-elle répondu en postillonnant sa purée.
"Je te propose donc de récupérer ma poitrine, pour moi (et puis un peu pour Papa) et de commencer cette nouvelle année sur de nouvelles bases alimentaires." dis-je avec conviction.
"diradiradiradiradira erkerkerkerkerkerk erk erk geuuuuh !" s'exclama t-elle d'un air satisfait.


L'affaire était conclue.


Oh bien sûr, je fanfaronne. Mais c'est avec un sentiment partagé que j'écris cette note.
A la fois, je me sens libérée... et vide en même temps.

L'allaitement, pour moi, c'était juste inconcevable de ne pas le faire.
Frustrée d'avoir été obligée par la force-des-choses-de-la-vie de le stopper à trois mois pour Maxilouloute, je tenais d'autant plus à "réussir" cet allaitement là, qui devait se passer le mieux du monde.
Certes, nous avons vécu des "mini-tragédies". Qu'elles soient d'ordre médicale ou psychologique, tout était lié. Mais quand je fais le bilan de ces neuf mois passés ensemble, il me semble que nous pouvons parler que de bonheur, de plaisir et une satisfaction mutuelle.

C'est pour cela que la séparation est si facile aujourd'hui, elle coule de source, en douceur, comme une nouvelle étape sur notre chemin, mais en rien une épreuve....
Minilouloute, elle-même, me donner l'impression depuis quelques temps de moins y prendre du plaisir, de se lasser de ce sein qui n'offrait plus le moelleux et le confort dès débuts.*
Et puis ses gesticulations incessantes pendant les séances, ses petites tapes rythmant le temps du repas, autant de signes qui me démontraient que nous n'étions plus en osmose parfaite. Et la voir si calme et posée avec son biberon n'a fait que confirmer mon intuition.

J'avoue tout de même un petit pincement au coeur... Mais je crois qu'il relève plus de l'acceptation de voir mon bébé grandir que de l'arrêt de l'allaitement lui-même. J'observe une sorte de manque dans mon quotidien, mais également une forme de libération parce qu'il faut bien l'avouer, allaiter est un vrai sacerdoce !
On "se met" un peu entre parenthèse, oubliant grasse mat', soutien-gorge affriolant et week end en amoureux...
Alors recouvrir la liberté d'être de nouveau femme à part entière - du moins dans mon corps - c'est une sensation forte et agréable.
Et Monsieur affirme que lui-même - pourtant pro-allaitement et mon plus fort soutien au cours de mes déboires médicaux, envers et contre tous ceux qui me conseillaient d'arrêter - semble heureux de retrouver sa petite femme rien qu'à lui, de ne plus partager son lit avec la miss (sauf pour les câlins à 4 !)...

Je n'aurais jamais pensé que ça se passerait aussi bien, aussi facilement.
Je me faisais un sang d'encre à l'idée qu'un jour je devrais mettre un terme à cette relation unique.
Je m'étais préparée à faire le deuil de cet acte maternel, à appréhender mes angoisses et à ne pas les transmettre à ma fille...
Mais c'est elle, et sa force tranquille, sa sérénité, qui m'ont finalement permis de surmonter cette étape !
Oh ! j'avoue physiquement ressentir une petite baisse de forme - et de moral aussi, ne nous mentons pas - mais je pense qu'il s'agit plutôt d'une chute hormonale liéé au sevrage, quelque chose de normal, un passage obligatoire.

Ce soir, en écrivant ces mots, je me rends compte à quel point c'est moi, aujourd'hui, qui suis sereine.


                Je n'ai pas été aussi zen depuis si longtemps...






* Petite explication technique :
Et oui ! toute femme qui allaite ne conserve pas les boués de Pamela Anderson durant toute la durée de l'allaitement.
Chez moi, ma poitrine retrouve très vite sa taille initiale - soit un malheureux 85B, voire A - mais tout en conservant ses qualités nutritionnelles. Mystère scientifique du corps humain...


Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
29 décembre 2007 6 29 /12 /décembre /2007 19:06
jobertvideo.jpg
Ou comment Marlène Jobert est devenue mon amie !


Oui, oui, je parle bien d'elle, la dame aux magnifiques yeux verts et aux sublimes tâches de rousseur.
Oui, la mère de la fille - Miss J"ames Bond Girl " Eva Green - dont tout le monde parle... même si moi, je lui trouve rien de spécial (rop maigre, beaucoup moins de charme que sa mère au même âge et surtout un jeu d'actrice  d'huître farcie)  et qui fait oublier la douce voix de sa petite maman.
 






Oui, la douce voix de Marlène Jobert...
Jusque là, j'avais jamais vraiment fait attention à celle-ci. Il faut dire que la dame, elle est pas trop de ma génération, plutôt celle de ma maman, et que j'ai pas vu beaucoup de films dans lesquels elle jouait.
Mais depuis Noël, je me suis découverte une soudaine passion pour Marlène, un girl's crush* comme disent nos amies outre-atlantique !

Marlène me décupalbilise totalement depuis qu'à Noël, une tata bien attentionnée a offert à Maxilouloute le livre de "La Petite Sirène" racontée par la dite dame ! Marlène raconte divinement la belle histoire. On pourrait même presque dire qu'elle la raconte mieux que moi. Mais bon, là, faut pas non plus exagérer, c'est moi qui raconte le mieux. Non mais !

mj.jpg


Mais j'avoue : quelle riche idée d'avoir inventé le livre-Cd !!!

Imaginez donc, les soirs où exténuée par une journée trépidante, morte de fatigue, la langue épaisse d'avoir répété 150 fois "1+1=2 "ou "che-val et non pas ge-val" aux gamins de ma classe.... je n'ai pas le courage de lire l'histoire du soir à Maxilouloute. La plupart du temps, ça se finit en drame... elle pleure et trépigne, exhorte qu'on lui rende son rituel sans quoi elle nous enverra brûler en enfer pour le reste de la soirée !
Souvent, j'abdique et je cède à ce chantage, parce que ma soirée tranquille devant le pc à blogger ou à jouer à WoW, ou encore sur le canapé à larver avec un paquet de Granola : c'est juste indispensable à ma survie ou sinon je décède dans d'atroces souffrances de surmenage maternel !
Donc, je lis sans grande envie, omettant d'y mettre le ton et les voix... autant dire que si un "bot" le faisait à ma place, il le ferai mieux.
Et si par malheur, je ne cède pas, que j'impose à Maxilouloute de prendre un livre et de le lire seule parce que j'en peux vraiment plus - ce qui arrive tout de même assez rarement - je culpabilise après pendant une heure à me dire qu'après tout, c'est normal, je dois assumer, c'est son rituel, et je ne dois pas y déroger...

Mais désormais, Gloire à toi Marlène Jobert, Louange à toi Ô Déesse du livre raconté, je peux enfin m'affranchir de ce rituel, sans culpabilité aucune puisque l'histoire est lue de toute manière, et en plus de fort belle manière !

Bref, je ne pensais pas un jour apprécier ce genre de chose, je suis plutôt "old school" quant à l'éducation de mes filles et de tout ce qui tourne autour. Donc, l'histoire du soir en faisait partie... mais faut savoir évoluer avec son temps - et hop, un bon argument de déculpabilisation ! - et faire plaisir à ses enfants !
Je peux désormais être une bonne mère indigne san en avoir honte, et en plus le revendiquer haut et fort !


Du coup, je songe même à investir dans un autre livre-Cd, histoire d'avoir le choix...



*Girl's crush => définition : a girl crush is when two women have strong feelings for one another, but not in a sexual way. a girl crush is strong infatuation that one woman has for another woman who seems beautiful, sophisticated, charming or accomplished. it usually refers to heterosexual women.
Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 14:42
La première....

Sa première dent est apparue...

Hier, comme ça... d'un coup !

Bien que je pressentais que ça ne devait pas tarder face aux symptômes associés : bébé grognon + perte d'appétit + gros dodo, je ne m'étais pas encore faite à l'idée qu'elles allaient pousser si vite ces fichues dents. Je pensais qu'elles mettraient du temps, qu'elles feraient leur chemin, accompagnées de nez qui coule, de rhino et de son cortège d'autres petits maux en tout genre...
Mais non, on peut dire que ça se passe sans douleur - Camilia et Pansoral, vous êtes mes amis - et j'espère que ça va durer, je n'aime pas voir souffrir mes bébés.

Mais elle est là, quasi imperceptible, juste à droite, un petit pic au raz de la gencive qui va pousser, pousser, pousser...
Comme elle !
C'est un si petit bébé. On ne lui donne pas ses 7 mois tant elle est minuscule, poid plume... mon tout petit bébé !
Mais déjà, elle grandit, et sa première dent sonne le glas de ma phase hystéro-maternelle de l'allaitement exclusif !

Je plaisante, mais oui, ça me fait bizarre que sa première dent soit déjà là alors qu'elle a une bouille de tout petit (sa soeur a eu sa première fin des 8 mois et était davantage plus grande et grosse).
J'ai du mal à couper les liens fusionnels maternels avec elle, mais cette dent va m'y aider, parce que oui, elle ne peut pas rester un bébé et même si je ne le vois pas, elle progresse à grands pas vers l'autonomie !

J'étais si fière (et si triste en même temps), j'ai appelé ma mère pour lui dire...
J'ai applaudis et chantonnais avec sa soeur qu'elle avait sa première dent. J'ai même fait toucher à la grande dans la bouche de la petite pour qu'elle se rende compte. Un moment magique, un partage toutes les trois, unique..
C'est pas grand chose, mais j'avais envie de le noter, pour m'en souvenir...

Et j'irai lui acheter des biscuits pour bébé, histoire de s'amuser avec sa "quenotte"...

Repost 0
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 12:54
J'en parlais vaguement dans mon article précédent mais ce mercredi n'a pas été vraiment celui que j'attendais.

Déjà, j'avais pas beaucoup dormi puisque je suis assaillie par une vieille crise d'insomnie, mais je pensais que l'heure de soin thermal allait me détendre et que j'allais être toute bien pour la journée.
Mais en fait - et je l'avais préssentie dès le matin - j'étais pas en forme, envie de pleurer, pas dans mon assiette, vraiment instable...
D'ailleurs, ça m'a saoûlé pendant les soins, j'arrivais pas à faire le vide dans ma tête et je pensais sans arrêter à des trucs pas forcément agréables. Il a fallu que je me concentre pour arrvier à penser à autre chose : j'ai dû remonter dans mes souvenirs avec mon homme, les moments les plus agréables qu'on a eu ensemble me permettent souvent d'arriver à la zénitude, notamment quand je pense à notre superbe week end à la montagne, où nous avions fait une rando à cheval et dormis dans un hostellerie superbe....

Donc, quand j'étais partie de la maison le matin, j'avais promis à Maxilouloute de faire de la peinture dans l'après-midi avant qu'elle aille à la gym.
Après manger, j'installe donc la table, pot d'eau et pinceaux, gouaches à gogo, je lui mets sa blouse "Princesse Disney" et hop ! c'est parti !
Au bout d'un moment, elle a détrempé son papier canson, je lui sort une deuxième feuille el lui expliquant deux ou trois choses, sur comment utiliser au mieux ses couleurs, en les mélangeant, et tout et tout... mais elle s'acharne à mettre les couleurs foncées par dessus les couleurs claires et ça rend le dessin tout kakadoie ! Et moi, allez savoir pourquoi, ça m'énerve !
Je ne supporte pas qu'on fasse pas les choses correctement, ce qui est ridicule puisque là, il s'agit d'une enfant de 4 ans et que forcément, elle est pas parfaite...
Et puis vient le drame... dégourdie comme pas deux, ma puce renverse son petit pot d'eau sur sa feuille...
Je craque, je m'énerve, je l'enguirlande... je lui dis qu'elle fait jamais attention à rien, qu'elle ne fait que des bêtises, qu'elle pourrait faire un effort pour bien faire et que du coup on est obligé d'arrêter l'activité. Entendant les cris, Monsieur descend et vient voir ce qu'il se passe. Il me dit de me calmer, et que c'est pas grave, qu'il faut que j'arrête de m'énerver parce que là, c'est un accident et que c'est normal !
Je m'emporte, je m'agace, et lui me dit que je suis injuste... forcément, ça me fait monter dans les tours.  
Il ne fait pas les activités de ce genre avec les enfants, donc il ne peut pas me juger. C'est facile de critiquer quand on fait rien... voilà ce que je pense sur le moment.
Il m'a fallu plus de deux heures pour me calmer, et bien évidemment, m'en vouloir.
Après coup, effectivement, j'a été injuste avec Maxilouloute, elle ne méritait pas que je l'engueule pour un accident et non une bêtise, je m'en suis encore prise à elle inutilement, pace que j'étais fatiguée, parce que j'étais excédée sans savoir pourquoi et ça c'est encore retourné contre elle !

Je m'en veux pour ce genre d'attitude, c'est ce genre de comportement qui me font penser que je suis une mauvaise mère, que je n'ai aps la patience de jouer ou faire des activités avec elle.
J'ai pas su m'exuser auprès d'elle, même si je l'ai fait auprès de mon homme... Devrais-je lui dire à elle aussi ou est-elle trop petite pour comprendre  ? Je ne sais pas...
Pourquoi ne pas demander à la psy ce soir...

Voilà donc une journée qui aurait pu bien se passer grâce à la détente du soin, et l'aide de mon homme... mais j'ai pas su contenir ma mauvaise humeur et je m'en suis pris à ma fille, c'est nul, je me sens nulle...


J'ai vraiment du boulot pour devenir une bonne mère...

Repost 0
7 octobre 2007 7 07 /10 /octobre /2007 22:35
C'était trop beau pour être vrai... évidemment que faire ses nuits 3 jours de suite, c'était de l'ordre du miracle !
Et voilà que ça recommence... 3 jours que c'est l'anarchie, déréglage totale des plages de sommeil et colère pour s'endormir sans compter les réveils nocturnes intempestifs !

Vendredi soir, 20h, Minilouloute a pris son bain, mangé, câliné, couché, semble dormir quand je pars au concert...
Je passe un agréable moment entourée des vieux potes pas vus depuis des lustres (je m'octroie même une lichette de muscat... oh bonheur ! je ne bois plus depuis 15 mos !)
J'écoute le son bien gras du métal des groupes de copains, la MJC est archie vide, mais dieu que c'est bon de sortir de chez soi.
Et puis paf ! 23h... le téléphone sonne : la grand mère en panique ne sait plus quoi faire !
Cette saloprie coquine s'est réveillée à 21h et ne s'est pas rendormie, pire, elle ne fait que couiner/pleurer/hurler (ne rayer aucune mention, toutes sont utiles) !!!
Me voilà repartie à la maison alors que la musique bat son plein et que je sais que je vais rater la meilleure partie du concert.
J'arrive, je prends le monstre, la fait têter, la recouche, attends 5 min et la voilà rendormie.
Le tout m'aura tout de même prit une bonne demi-heure et lorsque je suis de nouveau dans la salle, j'ai juste le temps d'écouter 3 morceaux et le concert est fini !

Super méga top génial !

Bon sang ! Pour le coup, je me demande vraiment pourquoi on fait des gosses...
J'avoue que là, je glisse lentement dans un état qui tient de l'abandon totale de poste. C'est ça où j'ai peur de commettre un infanticide (non, n'appelez pas la DDASS, je plaisante !).


Que dire de plus, si ce n'est que je n'ai plus de solution dans mon carquois de maman...

Repost 0
5 octobre 2007 5 05 /10 /octobre /2007 15:25
Trois nuits que minilouloute fait sans s'interrompre !
Bon, évidemment, quand je parle de nuits, cest de 00h à 6h... mais c'est déjà pas si mal ! - surtout qu'elle se rendort jusqu'à 9h -
Fini la tétée de 3h du mat', fini les interruption de sommeil et la maman zombie... ou presque...
Oui parce que mon corps et ma tête alouette ont pris l'habitude de se réveiller entre 3h et 4h et j'imagine qu'il va falloir du temps pour effecer 6 mois de réveils intempestifs.
Mais bon, je me dirige tout de même vers la nuit complète, et quand elle aura élargit sa plage de sommeill, Minilouloute sera devenue un ange.Si si !

Evidemment, reste encore le problème des repas, et là... c'est pas gagné !
Refuse toujours de prendre autre chose que le sein (pas le bib, pas la tasse...) et ne prend pas les repas solid ele midi avc moi mais mieux le soir avev Papa !
C'est pas gagné pour le 16 et 17 novembre !!! J'espère bien qu'elle va faire un effort et que je pourrais la laisser la journée sans difficultés...


Bon sinon, aujourd'hui, au grès de mes divagations webesques, j'ai trouvé un test pour vérifier si on est en DPP - Dépression Post-Partum - et ben... bingo ! j'obtiens un joli score de 62 !!!!
Je prends peur ou bien je me dis que ce n'est que passager et que je vais m'en remettre ?....
Surtout si Minilouloute se met à faire ses nuits, tout devrait dans l'ordre, non ?

Qui vivra, verra...

Repost 0

A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier