Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 09:30

cartons.jpgEncore et toujours ce fichu déménagement.

 

J'imagine bien que je vous saoule avec mon histoire de changement d'appartement, mais soyez soulagés, on en voit la fin. Nous pourrons enfin revenir à des récits plus palpitants !

 

 

Déjà, j'en ai fini de toute la paperasse, je suis à jour dans les démarches administratives et ça, j'avoue, ça me soulage. J'ai horreur que les choses ne soient pas nickels, mon côté un peu psychorigide je pense...

 

Les cartons avancent bien. D'ailleurs en fait, je cartonne tellement bien, que j'ai déjà emballé presque toute la cuisine, tant est si bien qu'hier, on n'avait plus de verres pour le repas, tout était dans un carton. Il faut peut être que je me calme un peu !

D'autant que cette dernière semaine à vivre dans les cartons n'est pas ce qu'il y a de plus pratique. Mais je deviens de plus en plus impatiente de vider cet appart' pour enfin m'installer dans l'autre.

Je trépigne un peu comme un enfant dans l'attente de ses cadeaux de Noël. Il faut dire que c'est un énorme changement, vraiment bénéfique. J'ai eu un peu de mal à m'en réjouir au début, car je n'aime pas changer mes habitudes. Je suis psychorigide, je le redis, et ça me perturbe quand un changement aussi énorme survient dans ma vie, surtout quand il n'arrive pas forcément dans des conditions idéales. Je veux dire par là que ce déménagement, financièrement, c'était pas l'idée de l'année, parce qu'actuellement, ce n'est pas la fête du fric à la maison.

 

Mais si je réfléchis un peu plus loin que le bout de mon porte-feuille nez, il est clair que ce changement est vraiment évident, nécessaire et positif pour toute la famille. Et puis quand je serai dans mes nouveaux murs, face à l'immense baie vitrée avec vue sur Gergovie, ça va être si agréable...

 

Enfin surtout quand on aura l'électricité !

 

priseelectrique.jpg

 

Oui, parce qu'il fallait bien qu'il y ait une couille dans le potage dans ce déménagement, sinon, ça n'aurait pas été drôle. Et pour le coup, et bien on remerciera ERDF pour sa participation à simplifier la vie des gens !

Je vous racontais dans le billet précédent que nous avions choisi une solution 100% énergies renouvelables pour notre nouveau fournisseur d'électricité. Sauf que pour le raccordement, il faut toujours passé par ERDF, et ERDF, quand on ne choisit pas de se fournir chez eux, et bien ils vous emmerdent un tout petit peu, histoire de bien vous prouver que les autres sont moins bien qu'eux, une sorte de petite vengeance en somme.

Il s'avère donc que pour notre raccordement, nous ne sommes pas prioritaires et que nous aurons un rendez-vous avec un technicien seulement le 24 ocotbre, soit deux jours après notre emménagement. L'excuse bidon : trop de travail sur notre secteur, ERDF est débordé ! J'ai envie de me rouler par terre en hurlant de rire.

Alors à la rigueur, je peux le prendre super bien en me disant que n'ayant pas les enfants pendant le déménagement, ce n'est pas très grave si nous n'avons pas l'électricité, tant qu'on a le chauffage et l'eau chaude.

Cela dit, c'était sans compter sur la qualification de l'Equipe de France de Rugby et le fabuleux match qui nous attend dimanche prochain contre les All Blacks, et que nous n'aurons pas de quoi brancher la télé. Joie, bonheur, toussa ! 

 

En attendant, je vais aller chercher des bougies et acheter une lampe tempête histoire d'avoir un minimum de lumière dans notre nouveau chez nous.

 

 

Limite, notre première nuit sera extrêmement romantique.

En quelque sorte.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 09:00

sleep-wellness.jpgNon, je je ne suis pas du matin.

Mais quand je dis que je ne suis pas du matin, c'est genre qu'il vaut mieux ne pas m'adresser la parole une fois le pied posé par terre, au risque de subir mon courroux, ma furie.

 

Je peux vraiment faire peur au réveil.

 

 

Outre le fait que je dorme mal, que je souffre régulièrement d'insomnies, que j'ai un sommeil ultra léger et donc, qu'un pet de mouche me réveille (du coup, imaginez la qualité de mon sommeil avec ma tondeuse Husqvarna à mes côtés), je n'ai jamais été et ne serai jamais du matin.

 

Que je dorme 3 heures ou 8 heures par nuit, je ne suis pas du matin. Je suis toujours mal grattée, toujours de mauvais poil le matin. Je n'aime pas parler, je n'aime pas qu'on me parle, j'ai besoin de temps pour me sortir la tête du fondement. Et je peux limite devenir odieuse si on ne me laisse pas en paix.

 

Quand j'étais plus jeune, ça ne me posait pas de problème. Célibataire, c'était l'idéal, j'avais tout le temps nécessaire pour me réveiller avant d'avoir à adresser la parole à un être humain. En couple, je prenais l'habitude de me lever un peu avant mon conjoint ou après le départ de celui-ci afin d'éviter de lui montrer mon côté obscur de la force.

 

marilyne-monroe.jpg

J'aimerai beacoup être aussi souriante que Marilyn au réveil !

 

 

Mais depuis que j'ai des enfants, c'est beaucoup plus compliqué.

Parce que même si je me lève plus tôt pour tenter d'avoir 1/2 heure seule dans la salle de bain histoire d'émerger tranquillement, mes parasites sentent que je suis debout et me rejoignent illico. Et le problème avec ma progéniture, c'est qu'elle est bruyante. Au saut du lit, elles piaillent, chantent, crient, hurlent, chahutent, pleurent... Bref, elles sont saoulantes.

Et moi, je ne suis pas du matin. Je n'aspire qu'au calme, au silence, et à la tranquilité et j'ai le droit chaque matin au chaos, au souk, au bordel.

 

Comment arriver à concilier le fait que je ne sois pas du matin et mes enfants qui, elles, sont au taquet dès que leurs yeux s'ouvrent ?

Honnêtement, je n'ai encore trouvé aucune solution à mon problème. Je continue de grogner chaque matin, de leur dire 500 fois de baisser le volume et l'intensité de leur débit. Mais rien n'y fait !

 

Entre l'une qui nargue sa soeur sous n'importe quel prétexte "Et j'ai une robe et pas toi ! Et je suis plus jolie que toi ! Et j'ai plus de dentifrice sur ma brosse à dents ! Et quand ta veste sera trop petite, c'est moi qui la mettrait !" (oui, y'a du level niveau taunt chez moi !), l'autre qui me chante la Marseillaise à tue-tête dans les oreilles alors qu'il n'est pas 8h du matin, quand ce n'est pas n'importe quelle autre chanson de son répertoire souvent limité à Christophe Maë et Shakira (en yahourt, s'il vous plait !). J'vous jure que j'ai pas un réveil facile, et après je m'étonne d'avoir la migraine à longueur de journée...

 

Finalement, j'en viens à avoir hâte qu'elles deviennent ados et qu'elles tirent la tronche le matin comme n'importe quelle ado qui n'aime pas se lever le matin !

 

 

En attendant, demain matin...

Il faudra encore se lever !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
11 octobre 2011 2 11 /10 /octobre /2011 10:00

demenagement.jpgDonc, nous déménageons.

 

Dans deux semaines maintenant.

 

Nous prenons possession de notre nouvel appart le 22 octobre prochain et j'ai fait trois cartons.

 

 

C'est à dire qu'entre mes rendez-vous pro, les différentes démarches administratives à faire, les changements d'adresse, les comptes à couper d'un côté et à rouvrir de l'autre, je passe plus de temps derrière mon pc et au téléphone qu'autre chose. C'est d'une simplicité de déménager, je ne vous explique même pas.

 

Il y a bien un site du service public qui propose de faire les changements d'adresse pour vous auprès des institutions telles que la CAF, la CPAM, les Impots, etc... mais bon, quand tu es indépendant, tu ne cotises pas à ces administrations et quand tu es enseignant, c'en est une autre aussi. Donc en gros, je suis dans les papiers jusqu'au cou. La paperasse, version 2.0 parfois, quand je trouve un formulaire en ligne (mais ça se finit la plupart du temps par un coup de fil parce que le site tombe en carafe), mais sinon, j'en suis à une bonne dizaine de courriers papier, de quoi déboiser 3 hectares d'arbres. 

 

Du coup, pour soulager notre conscience écolo, on a changé de fournisseur pour l'électricité. On a résilié notre abonnement avec EDF et nous voilà partis avec Planète Oui, fournisseur d'électricité 100 % énergie renouvelable. Ce sera notre résolution 2012 : consommer mieux. (parce que moins c'est toujours difficile)

 

planete-oui.jpg


Et ça passera aussi par l'achat d'une réfrigérateur classe A+ à froid ventilé, beaucoup plus économique, ainsi que d'un lave-vaisselle classe AAA également, avec une consommation d'eau assez basse. Je continue encore et toujours de tenter de vivre le plus écologiquement possible, mais ce n'est pas simple. Les ampoules à basse consommation, le papier recyclé pour l'imprimante, les produits ménagers biodégradables, le papier toilette recyclé, le tri les déchets, la surveillance de  la consommation électrique et de la consommation d'eau, etc...

Parfois, je me demande si ces attentions pour la planète ne sont pas, en revanche, une grande manne pour les entreprises. Avec un coût supérieur systématique, ces produits me coûtent plus chers en tant que consommateur même s'ils me donnent bonne conscience écologique et me permettent de faire un geste pour la planète. A croire qu'on est le dindon de la farce, quelque soit la position que l'on prend.

 

Enfin tout cela ne gère pas les autres problèmes du quotidien (qui ne se mettent pas en suspens pour autant pendant cette histoire de déménagement), ne trie pas les différentes pièces de la maison, ne jette pas à la déchetterie ce qu'on ne souhaite pas emmener, ne fait pas mes cartons et ne loue pas non plus mon camion pour le Jour J.

 

preparation-demenagement.jpg

 

J'vous jure que la prochaine fois que j'ai envie de déménager, je me colle un bourre-pif avant de me lancer, histoire de me rappeler combien c'est horriblement chiant, un déménagement.

 

J'ai vraiment hâte que ça soit fini !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 10:00

demenager-en-toute-securite.jpgLes Murmures déménagent. Pas le blog hein, mais la famille.

 

Nous quittons notre appartement actuel pour un autre, toujours dans la même ville, toujours à Clermont-Ferrand, mais dans un meilleur quartier.

 

 

 

Rappelez-vous, j'avais déjà parlé de mon quartier, repaire de clodos avinassés du soir au matin, qui pissent aux coins des rues qui finissent par ressembler tant par l'odeur que par leur aspect à des pissotières (alors qu'il y a un WC public GRATUIT sur la place où ils passent leur journée).

C'est également le point de réunion des punks à chiens qui s'imbibent à la bière dès 8h du mat' tout en se mettant des douilles sous le nez de leurs enfants et sous le nez des miens au passage. Jusqu'à maintenant, on a eu de la chance de ne pas marcher sur une seringue.

C'est aussi le lieu de passage des étudiants qui écument les bars de la rue de la soif d'en face et qui terminent leur soirée à pisser et gerber sous mes fenêtres. Quand ils ne finissent pas à moitié à poil dans la fontaine d'à côté ou à jouer au rugby dans la rue, tabassant au passage l'aile de ma voiture.

La rue est également un champ de mines, parsemé des merdes de clébards dont les propriétaires ont l'incivilité de ne pas ramasser les déjections de leur compagnons à quatre pattres, sans doute parce qu'ils prennent le trottoir pour une extension de la canisette du bas de la rue. Comme si l'odeur écoeurante et nauséabonde se dégageant de cet endroit n'était pas suffisante.

Sans compter sur les meurtres en bas de la rue et les mecs qui sortent leur flingue sous notre fenêtre pour quelques histoires de drogue, nous permettant de passer de joyeuses matinées au commissariat central pour déposer nos témoignages et trouver le coupable derrière une vitre sans tain.

 

Malgré ces différentes expériences inouïes et totalement exquises, nous avons décidé il y a quelques temps de chercher un autre nid, plus calme, plus tranquille... et au passage, plus grand et plus lumineux. Notre appart se situe au rez-de-chaussé dans une rue sombre, autant dire dans la pire configuration possible. Impossible d'ouvrir les fenêtres sans craindre le risque de se faire voler, obligé de mettre des rideaux opaques pour que les passants ne puissent pas mater chez nous mais bouchant encore plus la lumière, me donnant l'impression de vivre dans une cave. Toutefois, ce n'est pas sans une pointe de regret, et malgré tous les défauts du quartier, que je quitte cet appart, parce que d'un autre côté, je vais drôlement regretter l'immense salle de bain et le dressing par exemple. Mais on ne peut pas tout avoir, hélas.

 

salledebain.jpg  dressing.jpg

Adieu salle de bain de luxe, au revoir dressing fabuleux !

 

Dès nos premières visites, nous sommes tombés sur un appartement ultra-lumineux de 130m² avec 3 balcons plein sud, vue sur la chaîne des Puys, au 3ème étage d'une résidence sécurisée (interphone et gardien 7/24) avec parking, autant dire le rêve. Sans hésitation, nous l'avons pris. Date prévue de l'emménagement : 22 octobre !

 

balcons.jpg 

Bonjour lumière, coucou balcon !

 

Un déménagement, sur le papier, c'est une bonne chose, un changement, souvent pour du mieux. Théoriquement, ce déménagement est une excellente chose : gain de place, de luminosité, confort, sécurité, etc... Sauf que en réalité, c'est aussi un tas d'emmerdes !

 

Parce que d'un, on n'a qu'un mois pour préparer ce déménagement, je suis donc dans les cartons jusqu'au cou. Et évidemment, je suis toute seule pour les faire vu que Monsieur travaille à l'extérieur tandis que moi, je bosse à la maison. De ce fait, c'est également pour ma pomme les démarches diverses et variées pour l'électricité, le gaz, le changement d'adresse, etc... A regretter le freelance en télétravail !

Et j'avoue, j'ai du mal à trouver la motivation alors que ce déménagement va nous faire le plus grand bien. Les filles vont retrouver une chambre chacune, je vais avoir un bureau lumineux, un balcon sur lequel manger et prendre l'apéro, un autre sur lequel travailler ou me faire dorer la pilule. Deux salles de bain (plus petite que l'actuelle, mais deux quand même), une jolie chambre avec un autre balcon, une place de parking qui épargnera désormais ma bagnole des coups des connards qui la prennent pour un punching ball, des rues propres et même un parc privé où les enfants pourront jouer sans qu'elles ne se collent les pieds dans les incivilités des gens qui "s'oublient" dans la rue...

 

Oui, je devrais être heureuse et contente, mais pour l'instant, ça me saoule. J'ai beau réflêchir à l'aménagement des pièces, chercher de nouveaux meubles pour rendre l'endroit des plus agréables, comparer les prix de mes futurs équipements électro-ménagers, je n'arrive pas à me réjouir ! Toute l'intendance à gérer autour me fatigue, trouver un camion, des bras pour le jour J, trier les affaires, aller à la déchetterie, faire les cartons, tout emballer, tout redéballer après... franchement, les déménagements, c'est la chienlit !

 

demenagement

 

J'imagine que le 23, je serai bien contente d'être dans mes nouveaux murs, mais là, tout de suite, j'ai plutôt envie de chialer en faisant mes cartons de bouquins ! 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 10:50

greve.jpgLoin de moi l'idée de critiquer les enseignants grévistes, tout le monde sait que je vis avec un prof et que je prends le parti et la défense du corps enseignant dès que l'occasion se présente, mais parfois, le jour de grève n'est pas une synécure.

 

 

Déjà pour commencer, les professeurs de mes filles pourraient se concerter pour faire la grève en même temps, histoire de que je gagne au passage une grasse matinée de rab !

L'an passé, quand le maître de la grande faisait grève, c'était la maîtresse de la petite qui ne la faisait pas. Autant vous dire que lui faire rater une journée de petite section de maternelle ne m'empêchait pas de dormir.

Cette année, l'instit de la petite fait grève mais c'est la maîtresse de la grande qui ne la fait pas. Et là, il est hors de question que je fasse rater une journée de CE2 à ma fille aînée sous prétexte que l'autre n'a pas école. 

Alors soit elles ne font grève ni l'une ni l'autre, soit elles l'a font toutes les deux mais ca serait quand même rudement plus pratique pour mon organisation de la journée si elles pouvaient se concerter et surtout décider d'aller manifester ensemble, histoire que mes filles et moi on reste au lit toutes ensemble.

 

198c0a46bec859434628e3f1dbb15f5d

©Katja Sturm

 

Donc ce matin, je me suis levée, comme d'habitude, non sans être restée trois plombes au lit pendant que la Louloute se préparait. L'avantage d'avoir une enfant de 8 ans, autonome, capable de se préparer seule tandis qu'on tente de se décoller les yeux, le nez coulant et la gueule enfarinée. Je n'ai eu besoin d'enfiler que mon survet' Domyos et ma polaire Quetchua pour l'accompagner au bout de la rue et retourner très vite chez moi, rejoindre ma Tornade restée sous la couette. L'avantage d'habiter à moins de 100 mètres de l'école !

 

Et ma journée en compagnie de ma cadette peut commencer. Doucement le matin, faudrait pas se fouler une cheville : bol de céréales devant Tiji - la chaîne du petit nuage bleu comme dit ma puce - câlins sous la couveture, bisous dans le cou, châtouilles et autres petits plaisirs avant de prendre une heure ou deux pour gérer l'intendance professionnelle.

Il faut dire que c'est ces jours là que j'apprecie grandement le freelance. Quand je vois les mamans en galère de mode de garde ces jours de grève ou de maladie d'enfant, obligées de poser un congé payé pour pouvoir s'occuper de leur progéniture, je me dis qu'il y a vraiment des failles dans le système. Et non, que l'on vienne pas me dire que c'est la faute des profs grévistes. Ne soyez pas débiles, on ne perd pas une journée de salaire pour le plaisir de rester au lit, mais parce qu'on a des convictions et que l'on fait jouer son droit fondamental à défendre ses opinions.

 

abc.jpg

 

Passons la polémique et retournons à nos moutons ! Enfin plutôt nos poneys, ou Pet Shop ou Polly Pocket. Bref à nos jouets. Parce que figurez-vous que la Tornade, il va falloir l'occuper aujourd'hui !

J'ai la chance d'avoir une petite fille merveilleuse qui sait jouer seule et qui ne me demande pas forcément de lui sortir le grand jeu, comme sa soeur le faisait plus petite. Souvent, elle part jouer dans sa chambre et je l'écoute se raconter des scénarios des plus abracadabrantesques. J'avoue que j'éprouve un grand plaisir à prêter l'oreille à ses jeux pendant que je réponds à mes mails en souffrance. Souvent, un grand sourire illumine mon visage tandis que Monsieur Lapin rend visite à Chat mignon pour prendre le thé, tandis que Barbie prépare un gâteau pour Totoro...

Mais en bonne mère indigne que je suis, il y a un moment où je me dis que je ne vais pas la laisser livrée à elle-même comme ça. Oui, j'ai parfois quelques scrupules et des sursauts de responsabilités maternels. Et c'est alors que je puise dans mes ressources pour trouver l'idée qui nous séduira toutes les deux : pâte à sel, peinture, pâte à modeler, coloriage, etc... Mais aujourd'hui, ce n'est pas moi qui ait décidé du programme.

Ce matin, la Tornade m'a dit : "Maman, comme il n'y a pas école aujourd'hui, tu m'emmènes au Jardin Lecoq pour me promener." Point barre. Pas de possibilité d'émettre la moindre désaprobation. Pas de négociations possible. Nous irons au Jardin.

 

tumblr_kxz582snfg1qa2txho1_500_large.jpg

 

Alors, une fois que j'aurai fini cet article, que nous aurons pris notre douche, que nous aurons confectionner notre repas toutes les deux, ma fille et moi nous prendrons sa trotinette - qu'elle n'utilisera pas et que je devrais portée sur mon dos tout le long du chemin menant à notre destination - direction le jardin public, nous nous trouverons un petit coin sur une pelouse où poser notre couverture et nous lirons des livres, colorirons des albums, ferons des câlins et donnerons du pain au canard...

 

__to_entertain_children__by_BertieeBum.jpg

 

Non vraiment, ce jour de grève n'est pas une sinécure...

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
21 septembre 2011 3 21 /09 /septembre /2011 15:00

barbapapa12dn1.gifUne polémique fait rage actuellement chez les Murmures.

 

Le thème de cette polémique : la barbe à Papa.

 

Non pas les Barbapapas - dessins animé préféré de la Tornade en ce moment et qui a également eu son heure de gloire auprès de la Louloute il y a quelques années - bien que parfois, on pourrait nous prendre un peu pour ces bidibules multicolores.

 

Non, le sujet de notre débat est la vraie barbe de papa.

Cette toison qu'il arbore avec honneur et fierté, apanage de son autorité et de sa virilité, qu'il porte comme un uniforme dans l'espoir d'effrayer ses élèves dès le début de l'année. A la rentrée, je n'ai rien dit quand il a décidé de se laisser pousser cette barbe façon Chabal, d'habitude entretenue, sous prétexte de vouloir en imposer dès les premiers jours et d'impressionner les petits élèves de 6ème.

J'avais cru que ce serait temporaire et que quelques semaines plus tard, il la recouperait, bien net, façon barbe de 10 jours, mais pas qu'il conserverait la touffe façon Ayatollah.

 

barbapapa020.gif

 

Depuis quelques jours, je le tanne pour couper ces poils disgracieux, qui partent dans tous les sens, me piquent les trous de nez quand il m'embrasse, me chatouillent les joues et les lèvres, j'en passe et des meilleures. Sans compter que ce poil au menton est bien dru et noir, alors que Monsieur est plutôt clair de cheveux et de poils partout ailleurs, c'est assez bizarre.

 

Je fais donc des pieds et des mains pour obtenir gain de cause, je minaude, je promets des choses (sexuelles évidemment) pour qu'enfin, il taille dans la masse cette barbe épaisse. Parce que si j'aime la barbe, je l'aime belle et entretenue, bien taillée, ni trop longue, ni trop courte. Une belle barbe d'homme quoi ! Pas un truc brousailleux de Cromagnon.

 

Sauf que c'était sans compter sur le sabotage filial.

 

barbapapa-copie-1.jpg

 

Car hier soir à table, devinez donc qui s'est rangée du côté paternel ? Je vous le donne en mille : la fifille à son papa ! La Tornade a déclaré que non, Papa ne devait pas couper sa barbe. Fier de sa fille et de lui, Monsieur s'est immédiatement enorgueilli et j'ai eu droit au fameux : "Ah tu vois ! Même ma fille ne veut pas que je la coupe !"

 

Ma propre fille me trahit, m'abandonnant seule dans ce combat (l'autre enfant que j'ai mis au monde n'en ayant absolument rien à cirer puisqu'elle ne jure que par les imberbes à la Justin Bieber). Mais pourquoi ? POURQUOI ? Elle m'a répondu : "Parce qu'elle est douce, la barbe à Papa ! Elle est douce pour que je la caresse."

 

barbe-a-papa.JPG

 

Bon ok. Que voulez vous dire à votre enfant quand celle-ci vous dit une chose aussi choupi ?

J'ai baissé les armes et Monsieur, triomphant, fier comme un bar tabac repeint à neuf, garde sa grosse barbe de poilu qu'il affectionne tant !

 

Du coup, et si moi aussi je me laissais pousser les poils ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 11:21

rentree_des_classes.jpgHier, c'était la rentrée.

Personne n'a pu y échapper, des semaines que les médias nous serinent avec cette date fatidique qui sonne la cloche du retour des enfants à l'école et le glas de la fin des vacances pour la plupart d'entre nous.

 

 

Mais avant de reprendre la routine du calendrier scolaire, il y a ce jour bien particulier, où parents et enfants revêtent leurs habits de lumière, la fameuse tenue de rentrée, qui rend beau et présentable pour se présenter à la nouvelle maîtresse.

Dehors, on fait les fiers à bras avec nos nouveaux leggings, la petite robe à col claudine, le sac à dos Hello Kitty bien calé dans le dos, mais au fond, on a tous des petits papillons dans le ventre juste avant de découvrir qui sera le croque-mitaine cette année. 

 

La Tornade, par exemple, était persuadée d'aller chez Maîtresse Isabelle. (j'aime bien les maîtresses de maternelle, on les appelle par leur prénom, ça un petit côté donjon sado-maso qui me fait toujours sourire)

Finalement, à sa grande déception, elle se retrouve dans une classe à double-niveau moyenne/grande section. Personnellement, j'ai caché ma fierté parentale quand la maîtresse de l'an passé m'a confié que c'était un choix en rapport avec ses capacités. Elle qui demandait la veille quand allait-elle savoir lire... il se peut que ça arrive plus tôt que prévu !

Une fois le dépit passé, la Tornade a découvert que sa nouvelle maîtresse était jeune et belle. (Papa a surtout remarqué qu'elle était bien roulée) (et moi qu'elle était blonde !). Et malgré la perte de ses copains, elle était juste heureuse et ravie de rependre l'école, de recommencer à écrire et compter, de lire et raconter des histoires, dessiner, peinturer, pâte à modeler...

 

J'avoue, j'aime voir mes enfants se rejouir à l'idée de se rendre à l'école et être aussi enthousiastes à l'idée de savoir lire et écrire. Même si pour ma Louloute, c'est plutôt l'idée de retrouver les copines qui la faisait sauter de joie !

Oui, ma grande fille de bientôt 8 ans, qui entre en CE2 et qui fait des "hiiiiiiii" en retrouvant ses amies dans la cour comme des blogueuses mode devant la nouvelle collection MAJE. Quel coup de vieux on se prend dans les dents quand on voit nos petites filles prendre des airs de pré-ado !

Elle avait choisi avec moi ses vêtements, coiffé sa mèche sur le côté et je l'ai vu s'admirer comme une jeune fille dans le miroir avant de retrouver ses meilleures amies avec lesquelles elle a échangé ses impressions de vacances à peine les "hiiii" de retrouvailles terminés. C'était même difficile de les interrompre dans leur conversation à bâtons rompus à propos de la nouvelle maîtresse-qui-à-l'air-super-sévère afin d'aller se présenter à cette dernière.

Maîtresse que j'ai trouvé pour ma part très sympathique pendant les cinq minutes de discussion que nous avons eu.

 

Jusqu'à ce que ma fille m'interrompe.

 

"Maman, on voit tout ton soutien-gorge !"

 

011eb784f6f44c0492c1d9ec274e502f_7.jpg

 

Blanche. Verte. Rouge. Cramoisie.

 

Je suis donc passée par de très jolies variations de couleur en réajustant mon cache-coeur qui dévoilait mon joli soutien-gorge corbeille et mon très récent bonnet B.

J'ai tenté de conserver une contenance digne de ce nom et je suis rentrée chez moi me changer avant de repartir pour une journée de folie, entre achat de fournitures scolaires, visite d'appartement et réassort de vêtements pour ma progéniture.

 

Tout ça pour dire que décidément,

la rentrée n'est pas une journée facile !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 14:25

Mariage 1164Ce week end, nous étions de mariage.

Celui d'une cousine de Monsieur, la très jolie Emilie, une véritable beauté, qui m'a toujours fait penser à Lyv Tyler !

 

Oui rien que ça !

 

 

Je me rappelle il y a quelques années, la première fois que j'ai rencontré le futur marié, j'ai dit à la petite cousine que ce garçon était fait pour elle : regards tendres, gestes attentionnés, l'amour transpirait de ce jeune homme dès qu'il posait les yeux sur elle. A l'époque, ils n'étaient qu'amis, désormais, ils sont mari et femme.... et quel joli couple forment-ils !

 

Mariage Emilie et Philippe-7

 

Pour l'occasion, Monsieur avait revêtu costume et cravate et je peux vous dire que je n'étais pas peu fière tellement il avait la classe !

 

Mariage Emilie et Philippe-3-2  Mariage Emilie et Philippe-45 

 

Mes petites Murmures étaient également sur leur 31, tandis que j'arborais la fameuse robe à rubans sur les épaules que j'ai cherché partout pendant des semaines !

 

Mais les véritables stars de cette journée exceptionnelle étaient de loin les plus beaux !

 

Mariage Emilie et Philippe-9  Mariage Emilie et Philippe-19

 

Mariage Emilie et Philippe-12  Mariage Emilie et Philippe-13

 

Mariage Emilie et Philippe-15

 

Non seulement ils sont beaux, mais ils sont adorables !

 

Mariage Emilie et Philippe-21  Mariage Emilie et Philippe-22

Mariage Emilie et Philippe-24

 

Nous avons passé une délicieuse journée et une très belle soirée en leur compagnie, auprès de la famille et de leurs amis, à danser et s'amuser jusqu'au bout de la nuit ! 

 

Mariage Emilie et Philippe-35  Mariage Emilie et Philippe-36

 

Félicitation Emilie et Philippe !

 

Que de bonheur, de joie et d'amour pour vous...

 

Mariage Emilie et Philippe-43

 

Toutes les photos sur mon FlickR !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 11:00

provence-27Après Versailles et Paris, où nous étions partis sans marmaille, nous nous sommes empressés de récupérer celle-ci direction le Sud, la Provence plus exactement...

 

Depuis le temps que j'avais envie de cigales et de soleil !

 

 

Nos amis Virgile et Gaëlle nous avaient chaleureusement invités à passer une semaine chez eux, en Drôme Provençale. Oh ! N'allez pas imaginer que cette invitation était gratuite, il fallait payer de sa personnne pour pouvoir bénéficier de cette chance, en l'occurence, aider Virgile sur son chantier. Car oui, l'ami drômois construit sa maison, tout seul, entièrement.... et tout en bois ! Oui, Messieurs, Dames, un tonnerre d'applaudissement pour cet homme fou courageux, qui construit de ses propres mains sa magnifique cabane.

 

Provence-0936.JPG

Oui, elle déboite cette baraque !

 

Bien évidemment, comme nous sommes des gens vénaux et intéressés, ayant participé à la pose de trois plaques de placo, on sait désormais qu'on pourra revenir l'an prochain passer quelques jours au coeur de la drôme provençale, dans cette fabuleuse maison ! Et je peux vous dire que j'ai hâte...

Trêve de galéjades et place aux photos du séjour ! Parce qu'il faut avouer que la drôme provençale, c'est un peu une tuerie !

 

provence-1

Vue de la terrasse tous les matins au petit déj' !

 

Paysages sublimes, au coeur des montagnes, champs de lavande et d'abricotiers à perte de vue, quelques vignes et des oliviers, la garrigue et des rivières.... cet endroit est parfait.

Je comprends mieux pourquoi nos hôtes sont si attachés à leur région, du soleil quasiment tous les jours, même l'hiver où il peut y faire très froid, où la neige peut parfois bloquer les petites routes, mais le soleil est omniprésent et la douceur de vivre est palpable.

 

provence-30  provence-40

 

Pour le coup, on a bien failli ne pas savoir de quoi Gaëlle et Virgile parlaient puisqu'on est arrivé sous la grisaille et qu'on s'est tapé un jour de pluie le lendemain... mais quand le beau temps est revenu, le soleil n'a pas fait semblant de briller et nous avons pu profiter de la rivière juste en bas de la maison, de balades au marché des producteurs de Buis-les-Baronnies, le village en bas des collines, de visites auprès des chevaux du voisin pour le plus grand plaisir des petites Murmures, de bières en terrasse, de barbecue, de côte de boeuf grillée arrosé de Saint Joseph, d'épaule d'agneau AOC, de ratatouille maison et de petit épeautre... bref, on a passé une semaine très difficile. Gastronomiquement parlant en tout cas.

 

provence-6 (2)  provence-5

 

provence-57  provence

 

provence-39  provence-36

 

provence-62

 

 

provence-12  provence-7

 

provence-10  provence-35

 

Nous nous sommes gavés d'abricots à ne plus en finir, à toutes les sauces, en nectar fait maison, en confitures faites maison, en tartes faites maison par Virgile et les enfants, en crumble fait de mes blanches mains ou encore directement sur l'arbre. Au point de se rendre malade mais bon dieu, je n'avais pas mangé d'abricots aussi délicieux depuis des lustres ! Plus jamais je ne pourrais manger un abricot chez moi tellement le goût n'a rien à voir...

 

provence-1 (2)  provence-2

Grappe d'abricots et olives de Nyons

 

provence-18  provence-8 (2)

Place du Marché de Buis-les-Baronnies et Lavandes

 

provence-12 (2)  provence-19

Confitures artisanales et Huiles d'olives Bio

 

provence-20  provence-10 (2)

Miel de lavande et petits chèvres

 

provence-15

Village de France ! 

 

provence-11 (2)  provence-23

Maraicher et brocante

 

provence-25

Place fraîche !

 

Nous remercions encore une fois très chaleureusement Gaëlle et Virgile, pour leur accueil, leur gentillesse, leur cuisine et leurs bières, nous avons passé de délicieuses vacances en votre compagnie, sans compter sur la divine Lucia dont la bouille adorable a fait craquer petits et grands murmures !

 

  6035456564 39f0aeab32 z  6034905349 52e134fe8d z

 

6035461632 bf0edd15cc z  6035450450 822fe1506f z

 

Plein de mimis à la jolie Lucia et que numéro deux soit tout aussi choupi ! 

 

provence-33

Cherchez l'intrus !

 

 

 

Plus de photos de la drôme provençale sur mon FlickR.

Quelques autres portraits de Lucia ici aussi.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 11:15

Vulcania-19En 2002, dans notre bonne vieille région Auvergne, j'avais eu le plaisir de découvrir, lors de son ouverture, le premier centre de culture scientifique dédié au volcanisme, le premier centre européen de son genre, j'ai nommé Vulcania.

 

 

 

Car outre draguer les Lady Di, notre cher Valéry - Au revoir - Giscard d'Estaing a  également des idées de génie. En tant que Président du Conseil Régional d'Auvergne, il avait pour ambition de créer un pôle à notoriété nationale et internationale pour promouvoir notre belle région et la dynamiser tant économiquement que politiquement... Bref, Valéry voulait son parc d'attractions. Ainsi est né Vulcania, au coeur du parc des volcans d'Auvergne, au pied du Puy de Dôme pour ainsi dire...

 

Vulcania-22  Vulcania-20

Vue sur le Pariou et les strates géologiques et le cratère du parc

 

La première fois que j'y suis allée, c'était les tout débuts et il est clair que l'idée était avant tout pédagogique. J'avais appris beaucoup sur les volcans, les éruptions, etc... mais pour le fun, j'avoue que c'était pas ça. Du coup, lorsqu'on m'a proposé d'y retourner cette année avec mes filles, j'étais à la fois enthousiaste et sceptique : si Vulcania pouvait intéresser ma Louloute de presque 8 ans, comment le parc allait-il capter l'attention de ma Tornade de 4 ans ?

 

Vulcania-7

Les petites Murmures découvrent une météorite


Et bien figurez-vous que toute la famille a bel et bien été captivée ! 

Alors Monsieur peut être un peu moins, vu sa formation scientifique, mais nous les filles, on s'est bien amusée.

Le gros avantage, c'est qu'en 10 ans, le parc a acquis de véritables attractions, non seulement ludiques mais également didactiques. Survol d'un supervolcan, voyage dans les profondeurs de la terres, chevauchée de dragons, autant de cinémas dynamiques qui donnent un côté fun au parc, permettant aux petits et grands de s'amuser tout en apprenant. Toutefois, la petite Tornade sortira de quelques attractions un peu impressionnée, et Monsieur trouvera celles-ci un peu redondantes et sans réel intérêt scientifique autre que de divertir les béotiens entre deux salles plus didactiques.

 

Vulcania-2  Vulcania-3

Le mastodonte d'Auvergne et la galerie des grondements

Vulcania-8  Vulcania-4  

Dragon Ride et Mission Toba

 

Vulcania-1

Monsieur Murmures kiffe la 3D

 

Mieux encore, pour les plus petits, nous avons découvert Le Coin des Expériences, des ateliers pratiques, où le savoir est dispensé par des professionnels, professeurs ou étudiants en sciences, avec bonne humeur et humour.

Lors d'un TD, la Tornade a ainsi pu recréer un volcan effusif et la Louloute un volcan explosif. La Tornade qui a plutôt tendance a ne pas tenir en place a été sage comme une image, et connait désormais le moindre détails du fonctionnement d'un volcan. Elle n'a d'ailleurs de cesse depuis de nous bassiner avec ça, en nous demandant systématiquement, où que l'on aille, s'il y a des volcans ! 

 

Vulcania-14  Vulcania-15

 

L'espace jeu pour enfants reprend également tout ce que nous avons pu voir et permet aux plus jeunes de se défouler tout en se réappropriant les termes et notions observées pendant la visite.

 

Vulcania-17  Vulcania-18

 

Evidemment, avec les enfants, nous avons essentiellement parcouru les salles les plus attractives et avons laissé de côté à mon plus grand regret, les expos, notamment celle concernant Maurice et Katia Krafft, sans qui le parc n'aurait jamais pu voir le jour. En effet, le couple de volcanologues était déjà à l'origine du projet et une grande partie de leur collection d'échantillons se trouve désormais à Vulcania.

 

Vulcania-10  Vulcania-9

Maquette et volcans tactiles

Vulcania-11  Vulcania-12

Echantillons de roches volcaniques et bombes

Vulcania-13  Vulcania-23

Le jardin volcanique et le grand geyser

 

Un petit tour à l'extétieur du parc en Volcanbul pour finir, afin de découvrir le site - un ancien terrain militaire réaménagé - et l'environnement dans lequel se situe le parc, des explications simples mais utiles et intéressantes, un personnel particulièrement agréable et convivial, c'est avec quelques pierres de pouzolanes en guise de souvenir que nous sommes repartis enchantés de notre visite de Vulcania...

 

Vulcania-25  

 

Si vous avez donc l'occasion de passer en Auvergne, du côté de Saint-Ours-les-Roches, n'hésitez pas à vous rendre dans ce parc ludéoéducatif, qui, malgré son prix un peu élevé, vous fera passer une chouette journée en famille, pleine de découvertes et de partage culturel.

 

Vulcania-24

 

Les Murmures, une famille de scientifiques, experts volcanologues.

 


Toutes les photos du parc sur FlickR...

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article

A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier