Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 00:22

Donc, face à mon sérieux problème de bourdon de Noël, j'ai réfléchi quelque peu avec le reste de neurones encore en état d'émettre un quelconque signal électrique.

 

Et voilà les excuses que j'ai trouvé pour ne pas me rendre au Noël familial qui me déprime tant :

 

- Je ne peux pas venir, j'ai la grippe A !

Tout à fait crédible et dans l'air du temps, cette excuse pourrait bien s'avérer réelle si on considère que ma belle-mère, qui a gardé la Tornade le week end passé, a contracté cette maladie fortement contagieuse et que du coup, ma fille s'avère un incubateur en puissance.

 

- Je ne peux pas venir, j'ai poney aquatique synchronisé avec mes ex-collègues !

Ok. Un peu capillotractée comme excuse, et pourtant, tout à fait crédible si on connait un tant soit peu mes ex-collègues. Au pire, je peux toujours dire que je monte un mur de briques (ok, ceci est une private joke !)

 

- Je ne peux pas venir, je me suis foulée un orteil, j'ai du me faire plâtrer jusqu'à la hanche !

Je peux toujours tenter de me casser la gueule dans les escaliers histoire d'être crédible. Mais j'ai peur d'avoir vraiment mal...

 

- Je ne peux pas venir,  les enfants ont une gastro, elles vomissent et chient à la volée !

Merde - c'est le cas de le dire - l'excuse n'est malheureusement plus valable puisqu'elles l'ont eu la semaine dernière... ah oué mais pas nous du coup ! C'est combien de temps d'incubation la gastro ?

 

- Je ne peux pas venir, j'ai une panne de chauffage et il faut que j'aille en forêt couper du bois pour faire un feu !

J'ai pas de cheminée, ça manque de crédibilité, non ?

 

- Je ne peux pas venir, la voiture est chez le vétérinaire.

Ma voiture est neuve, on me croira jamais.

 

- Je ne peux pas venir, le lapin fait une dépression, j'ai peur qu'il ne se suicide en se pendant aux barreaux de sa cage.

Quoi ? Ça commence à se voir que je suis désespérée ? 

 

- Je ne peux pas venir, j'avais oublié mais on est inscrit à un marathon de castorisation, c'est con hein ?!

Si seulement, c'était vrai ! Non seulement je trouve que c'est l'excuse la plus valable, mais en prime, la plus agréable. 

 

 

Bon allez, c'est la dernière année que je fait plaisir à ma mère et que je me force à aller à ce réveillon de Noël qui me déplaît de plus en plus.

 

 

L'année prochaine, j'emmène mon homme et mes filles dans un chalet à la montagne ou dans un Riad au Maroc ou Dieu sais-je où encore, mais dans tous les cas... on passe Noël tous seuls les quatre !

 

 Si vous avez des excuses bidons à me fournir, je suis preneuse !

 
Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
11 décembre 2009 5 11 /12 /décembre /2009 00:00

Avoir des enfants, c'est ramasser des vomitos et essuyer du cacamou, mais pas que.


photo20.jpg

 

C'est aussi plein de bons moments, de bisous, de câlins, de jeux et de mots rigolos.

 

Et les mots d'enfants, chez les Murmures, on connait bien.

Surtout la Louloute, qui a une petite tendance à interchanger des mots de sorte qu'elle nous offre un florilège de phrases plutôt originales.

 

Dans le genre, un matin où c'était le déluge dehors :

 

 "Maman, tu as vu dehors, il pleut des cornes !"
(On vote si on aime) 

 

Ou encore, cet été où après un séjour à la campagne la Tornade était couverte d'aoûtats :

 

"Maman, ma soeur, elle s'est faite piquer par des orang-outans !"
(on vote ici si on aime !) 

 

http://www.tendance-sante.fr/paroles-pitchounes/medias/interface/lesmotsdespetits.jpg


C'était l'occasion de publier ses mots d'enfant sur Paroles de Pitchounes, un site lancé par Orange en octobre, où les internautes peuvent ensuite voter pour leurs paroles préférées. Je vous invite évidemment à voter pour ma Louloute, parce qu'elle le vaut bien !

Et puis, vous pouvez également poster les petites phrases mignonnes et drôles de votre progéniture puisque pour chaque "parole de pitchoune" mise en ligne, 50 centimes sont reversés à l'association Rêves et à la Croix Rouge Française et tous les 10 votes, 1 Euro de plus est reversé. Sans compter que les citations les plus amusantes font l'objet d'illustrations.

 

 

Bon maintenant, on attend que la Tornade s'y mette

pour s'en payer une nouvelle tranche !

 

 

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 00:00

Les amis, je me meurs...


Pas physiquement rassurez vous,  vous n'allez pas encore me mettre en terre.

Mais psychologiquement, je sens poindre les fleurs du mal bourgeonner dans les tréfonds de mon petit coeur las.


Et j'ai ce cable USB qui me tend les bras pour alléger ma peine et taire ma souffrance. 

Mais comme je trouve que se pendre, c'est un peu visuellement moche, alors je tente plutôt l'overdose d'antihistaminique


Car oui, je suis fatiguée.

 

Tout a commencé mercredi dernier, avec la Tornade dans une forme olympienne au niveau de la connerie internationale, qu'elle vient de gagner la flamme des jeux olympiques de la bêtise intersidérale en répandant allègrement dans son lit, le contenu de mes flacons de vernis à ongles.

Résultat des courses :

- une paire de draps de foutue

- quatre vernis vides à la poubelle 

- un mur et un lit "vernis" (et je ne parle pas des doudous qui ont morflés)

- une bouteille de dissolvant neuve vidée en une fois 


Bref, je commençais déjà à détester ma vie mercredi soir, alors que jeudi matin, j'avais prévu une journée de shopping de Noël, afin d'éviter la cohue du week end pour ce type d'activité.

Que nenni. Pendant la nuit, la Tornade s'était vomie dessus.

N'ayant aucun autre symptôme (ni fièvre, ni mal de ventre) et en mère indigne que je suis - et après avoir foutu la deuxième paire de drap à la poubelle - je l'ai quand même confié à la crèche étant donné que j'avais un déjeuner de prévu avec mes ex-collègues.

 


J'ai tout de même eu le temps de déguster ma truffade et de trouver un cadeau pour l'anniversaire de Nama avant que mon portable ne sonne pour m'indiquer fissa de venir chercher mon monstre fièvreux.


Après vomito, c'était le tour de cacamou de s'installer à demeure, en passant par la case médecin, histoire d'avoir l'esprit tranquille quant à l'administration du Tiorfan et autre Motilium et Débridat.


Bref, j'ai passé mon week end à essuyer les fesses plâtres et apaiser ses maux de ventre.


Quand dimanche soir, la grande commence à me dire qu'elle ne se sent pas très bien, genre nauséeuse avec la couleur verte qui va bien avec. 

  Ça n'a pas loupé, au moment du coucher, 38°C de fièvre et une très belle gerbe façon feu de Bengale, je suis bonne pour rempiler pour la gastro.

 

Pour Noël, offrez moi du gel hydroalcoolique au litre, en vous remerciant.

Et n'oubliez pas les 5 litres de javel et une serpillère neuve en plus, ce sera fort urbain. 


Bref, je n'étais plus à ça près au point où j'en étais. La question que je me pose tout de même, c'est "comment je fais pour passer à travers ce virus à la caractéristique pandémique de se répandre à la vitesse d'un ébola alors que je respire les effluves des miasmes et que je baigne dans les fluides corporels de mes enfants depuis 5 jours ?"


La réponse est que je suis résistante d'un point de vue gastro-entérologique, mais beaucoup moins d'un point de vue allergique.


Car c'est avec joie et bonheur, qu'au réveil ce matin, j'ai eu le plaisir de découvrir que j'allergisais de manière spectaculaire.

Telle un croisement entre les frères Bogdanov et Elephant Man, j'ai les traits difformes, l'oeil gauche poché et les lèvres pendantes, sans compter sur les plaques rouges qui marbrent mon cou.

Non, vous n'aurez pas de photos, n'y songez même pas !

 


De ce fait, j'ai un peu envie de pleurer, mais je n'ai pas le temps, j'ai du vomi à ramasser, du caca à essuyer et une plaquette d'Aerius à avaler.

 

 

Ma vie est trépidante et truculente,

comme dirait l'autre !

 


Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 00:00

Aujourd'hui, au retour de la crèche, n'ayant pas la voiture, nous avons dû prendre le tram, la Tornade et moi.

 


C'était sa première fois sans la poussette, directement sur les fauteuil, toute seule comme une grande à côté de maman... et à 17h30 en pleine cohue des gens qui sortent du travail.


J'appréhendais un peu, vu qu'elle a un peu de mal à tenir en place.

Ça s'est plutôt bien passé, elle a fini par s'agiter à deux stations de l'arrivée... mais c'est sans compter sur le petit moulin à parole qu'elle est devenue depuis quelques mois.

(le premier qui dit comme sa mère, j'lui pète les dents !)


Sur notre ligne de tram, de la crèche à la maison, il y a pas moins de 17 arrêts sur une durée de 30 min environ.

 

Au premier arrêt, la Tornade me dit :

" - C'est fini Maman ?"

- Non ma Puce, on s'arrête pour prendre des gens et on redémarre."

Mine perplexe, voire dubitative, elle ne moufte pas sur cette information.

 

Au deuxième arrêt, rebelote :

" - C'est fini ?"

- Non, non, on prend d'autres gens et ça repart ma chérie !"

- On redémarre d'accord !"

 

Troisième arrêt, ce n'est plus une question mais une affirmation :

" - C'est fini !"

- Mais non, il y a encore plein d'arrêt, ça va être un peu long !

- On redémarre !"

 

La dame assise en face de nous commencait à sourire en coin à chaque intervention, ce qui n'a pas échappé à ma pipelette qui s'est mise à lui faire la conversation entre les deux arrêts suivant, à base de "Il est beau ton collier Madame" "T'as vu mes doudous Madame" "Et mon nounours, il s'appelle Doudou et ma souris c'est MaTatouille (?) !!!"...

  La brave femme a eu bien du mal à se replonger dans son Marc Levy mais j'ai un peu envie de dire que ce n'est pas très grave, ma fille est bien plus intéressante que l'auteur préféré des françaises !

 

Bref, au quatrième arrêt, de nouveau :

" - C'est fini ! On attend les gens... On redémarre !"


  Et cette phrase, on l' a juste écoutée aux 13 arrêts suivants !

13 arrêts, c'est long. 13 fois la même phrase, sur le même ton.

Le tout pendant 30 min.

 


Elle ne serait pas un peu monomaniaque la petite là, tout de même ?




Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 20:05

Une grosse citrouille du jardin...


Deux petites sorcières...


... très curieuses !


Et une soirée crêpes pour finir cette fin d'octobre !


Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 13:39

Quand on dit "je suis tombée du lit", en général, c'est une expression imagée pour signifier qu'on s'est réveillée très tôt le matin.


Mais parfois, cette expression prend littéralement tout son sens.

A l'instar de certaine personne de ma connaissance - dont je ne citerai pas le nom - qui ont déjà testé physiquement cet adage aux risques et périls de leur épaule, hier matin, je me suis cassée la gueule de mon lit.

 

Crédit : liliaimelenougat


Ce vautrage en beauté est intervenu alors que j'étais en train de rêver que je courais après un canard que je devais plumer...


Mais là n'est pas le propos.


Le vrai fond du problème, c'est que je risque presque toutes les nuits de me rompre le cou, presque toute les nuits, je mets ma vie en danger... et ce, à cause d'une seule et vile personne : Monsieur !


Chaque soir, chacun se cale de son côté et chaque nuit Monsieur se déplace innocemment vers moi centimètre par centimètre, empiètant chaque heure de plus en plus sur mon territoire nocturne, pour finir au petit matin la tête sur mon oreiller.


Conséquences :

Recroquevillée sur le rebord du matelas, me retournant dans un demi-sommeil, je finis par tomber du lit !


J'ai beau le repousser de toutes mes forces, j'ai bien du mal à déplacer ses 87 kilos de graisse muscles... et pire encore, il arrive parfois qu'il m'invective dans son sommeil pour le dérangement occassionné par mes récriminations.


Je songe vaguement à faire lit à part....

 

... Mais qui fera la bouillote pour réchauffer le lit si on ne dort plus ensemble ?

 


Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 17:39

Dans la famille Chez-les-Murmures-on-ne-fait-rien-comme-tout-le-monde, on demande la petite dernière !


Aujourd'hui, je n'ai pas pu aller travailler parce que la Tornade a développé dans la nuit une pathologie peu commune.

 

Hier soir, elle se plaignait d'avoir mal dans la bouche et vu qu'elle s'était mise à baver, j'ai pensé qu'il s'agissait d'une molaire qui pointait le nez, j'ai donc administré la dose salvatrice de Doliprane puis couché mon monstre tôt afin qu'il se repose en vue de sa longue journée de crèche le lendemain.

 

Sauf qu'à 22h30, elle s'est mise à pleurer et est devenue inconsolable tellement elle souffrait. Lorsqu'on lui a demandé de nous montrer sa bouche, nous n'avons pas été déçus du voyage : sa langue était recouverte de boutons !


Elle avait également légèrement gonflée et l'empêchait de parler normalent ce qui s'avéra plutôt comique...


Mais ne nous moquons pas d'un enfant souffrant - ça le rend belliqueux et peu coopératif en cas de besoin d'examen approfondis - et j'avoue avoir eu peur d'une quelconque réaction allergique, vue les antécédents familiaux. Nous l'avons donc gardée un bon moment avec nous puis rechouchée un peu plus tard.


Bien évidemment, la douleur devait être suffisamment pénible pour qu'elle me réveille quatre fois dans la nuit en pleurant, mais vu que j'avais des quintes de toux, finalement, c'était une nuit tout à fait ordinaire au pays des maladies !


Cet après-midi, nous nous sommes donc rendues chez le Docteur Tagada, le confrère de notre doctoresse habituelle partie en vacances et qui finit toujours sa consultation avec une fraise, et il n'a pas eu une seconde d'hésitation sur le diagnostic : c'est une langue géographique !


Oui, parfaitement, une langue géographique ou plus exactement une glossite exfoliatrice marginée comme on dit dans le jargon, c'est à dire une langue présentant l'aspect d'une carte de géographie avec des aires dépapillées roses entourées d'une bordure blanchâtre légèrement surélevée.

 

Suggestion de présentation

Photo non contractuelle


Alors a priori, c'est une maladie auto-immune peu fréquente, d'origine génétique, bénigne mais dont on ne connait pas vraiment l'origine... Chouette, on aime faire dans l'original chez les Murmures !

Limite, je pense proposer ce cas au Docteur House, histoire qu'il nous fasse un petit diagnostic différentiel, voire plus si affinités... si vous voyez ce que je veux dire !

L'avantage, c'est que ce n'est pas très grave, sauf en cas de fissurations, mais ça, je préfère qu'on le garde pour une prochaine fois, dans un nouvel épisode que l'on appellera Urgences dont le héros se nommera le Docteur Ross.

Quoi ? on a le droit de rêver !


 

Sinon, tant que j'y étais, le médecin en a profité pour voir l'origine de cette toux qui me prend les soirs : il s'agit d'une allergie à l'ambroisie !

Voilà ce qui me cause la désagréable sensation de démengeaisons dans les poumons, mon nez explosé, mes éternuements à répétion et ma fatigue constante.

 

Moi je commence à croire que la nature est très malsaine...

 

 

Je vais cesser le bio et l'écologie si ça continue !

 


Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 09:56


Depuis la semaine dernière, je ne vous cache pas que je suis au maximum overspeed : cette rentrée est pour moi un vrai marathon qui va se poursuivre tout au long de l’année !

 

 

Chaque matin, j’enchaîne une série d’épreuves digne des 12 travaux d’Hercule  dans une course contre la montre effrénée.

A peine ai-je posé le pied par terre à 7h, que mon entraînement quotidien commence :

- Se réveiller, émerger, s’étirer, se laver, s’habiller

- Faire de même avec les deux louloutes

- Se maquiller pendant que les enfants prennent le petit-déjeuner

- Préparer mon panier-repas du midi

- Ne pas oublier le goûter pour la garderie de la grande (oublié 1 fois sur 2)

Le tout dans la joie ET la bonne humeur, Mesdames, Messieurs.

 

Ce pentathlon s’ensuit par un petit jogging vagal matinal pour rejoindre l’école et y déposer à 8h pétante la Grande à la garderie.

Dans cette épreuve de style, je dois prendre en compte le handicap « poussette » et prévoir les chaussures de circonstance, de préférence plates et pratiques (mais on emmènera une paire d’escarpins dans son sac pour plus tard – on reste femme avant tout !), d’autant que cette course d’obstacle relève de l’épreuve olympique avec la dizaine de marches que je dois emprunter pour accéder à la salle de garderie. Toujours avec la dite poussette citée plus haut, car la Tornade, du haut de ses 2 ans et demi est plus promte à la connerie qu’à la marche rapide.

Dans cette école, pas de plan incliné pour les escaliers, un ascenseur réservé uniquement aux élèves handicapés et interdit aux poussettes pour une quelconque question de sécurité qu’on n’a pas su m’expliquer.

Logique implacable à laquelle je me plie bon gré mal gré, travaillant du biceps et portant à bout de bras mes 17kg de poussette – Tornade comprise – jusqu’au jour où je me pèterai la gueule dans ces putains d’escaliers et que je jouerai la carte de la responsabilité de l’école au niveau de la sécurité, justement !

Cherry on the cake : le vigile de l’école qui, chaque jour, me regarde me faire chier à ouvrir la porte avec mes 3 sacs, une poussette et un gamine à cartable roulant, puis m’emmerder à descendre ces foutus escaliers sans même bouger le petit doigt, assis confortablement dans sa loge à la con !

C’est sûr, ce n’est pas la galanterie qui l’étouffera celui-là !

 

Enfin, une fois ma Grande installée à la garderie, je refais le parcours en sens inverse : re-escalier et re-porte (sans le vigile toujours) et re-course matinale (j’ai mal !) pour rejoindre ma voiture. Pliage de poussette, arrimage de Tornade sur siège auto et direction crèche.

Dix minutes de trajet, dépôt du deuxième colis et de son sac : quinze minutes chrono, je suis au taquet !

Me reste cinq minutes pour arriver à 8h30 sur mon lieu de travail et attaquer fraîche et pimpante ma journée !

 

 

Je suis une sportive de haut niveau !

 

 

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 08:34

"Ne serait-il pas temps de reprendre une activité digne de ce nom chez les Murmures ?"


"Ça va bien deux minutes cette histoire de vacances au Maroc et d'alim de PC qui grille, mais on ne nous la fait pas à nous !" se sont écriés certains de mes lecteurs, en choeur !

 

En effet, j'ai été prise d'une flemmingite aigue ce week end, alors même que j'avais retrouvé mon PC d'amour après qu'un collègue bien intentionné m'a sauvé la vie en me vendant prestement une alim' afin de faire renaître de ses cendres Gaston (Gaston, c'est mon PC que j'aime d'amour !).

Bref, j'en suis fort gré à Floflo de m'avoir permis de réparer ce con de Gaston qui semblait vouloir prendre du rabe de vacances... alors que j'avais un million de trucs à faire, comme notamment vous raconter mon voyage.

Sauf que finalement, j'ai plus utilisé ma serpillère que mon PC !


Ben oué, s'absenter 15 jours en laissant le bordel à la maison avant de partir, quand on rentre, on se rend compte à un moment donné qu'il faut en passer par la case ménage sous peine de finir très vite dans la maison du chaos !

 

La célèbre Demeure du Chaos près de Lyon


En sachant qu'une partie de ma famille débarquait ce dimanche pour fêter à mon auguste grand âge - avec quelques chèques bien fournis - il fallait que je réhabilite très vite la maisonnée et qu'elle sente de nouveau le papier d'arménie plutôt que la déchetterie locale !


 

Bref, j'ai passé mon samedi à faire le grand nettoyage façon "C'est du propre !" armé de ma brosse à dent et de mon vinaigre d'alcool blanc, sans oublier d'emmener les enfants faire une balade pour trouver un cadeau d'anniversaire pour leur papa !

Car oui, outre le fait que j'ai enfin acquis le statut de trentenaire - ce qui a fait l'actualité du mois chez les Murmures - il ne faut pas pour autant en oublier l'anniversaire de Monsieur qui tombe pile poil 10 jours après le mien !

Hier donc, c'était ses 33 ans et tel le Messie, il fallait bien qu'on le crucifie sur l'autel des traditions en soufflant les bougies et en faisant sauter les bouchons de champagne !

 

On a l'air heureux, non ?

(cadrage de qualité par ma maman)

 

Bref, que d'aventures familiales ces jours-ci, on peut dire que nous avons une vie trépidante, pour ne pas dire truculente !


Heureusement que je vous prépare de quoi me rattraper pour la semaine à venir. Au programme :

- un compte-rendu de mon pike-miche d'anniversaire avec photos qui valent leur pesant de cahouètes

- un récit de voyage pittoresque et rocambolesque et de beaux clichés du Maroc

- une relance pour notre future mosaïque qui n'attend plus que vos petits derrière joufflus pour prendre vie



L'été, chez les Murmures, ça ne rigole pas !



Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
7 juillet 2009 2 07 /07 /juillet /2009 19:55

Il y a quelques temps, mon pote Fred postait sur son blog une gribouille fort amusante sur sa Choupi qui prend du bagou et j'avoue que ça m'avait bien fait rire de voir quel culot peut avoir une enfant de deux ans et avec quelle facilité nos petits démons s'approprient notre langage au point de nous singer dans nos expressions.

 

 

Et je ne croyais pas si bien dire !


Ce soir, en jouant à la pâte à modeler avec la Tornade, Monsieur lui demande de lui faire un gâteau au chocolat et elle lui a répondu du tac au tac :

 

" Chin minoutes* !!! "



C'est pas comme si on lui répétait à longueur de journée quand elle nous harcèle pour obtenir quelque chose.

 

Comme on dit...


Tel est pris qui croyait prendre !             




*Cinq minutes pour ceux qui n'aurait pas le décodeur à grumeaux.
Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article

A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier