Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 17:42

Vous avez été alléché par le rez-de-chaussée de mon nouvel appart ?

Vous serez encore plus énervé après avoir vu l'étage et les trésors qu'il recèle !


Je vous avez laissé sur le bureau très coloré (trop ?)... j'enchaîne sur les chambres.

Les enfants d'abord.
Bien évidemment, le mobilier ne sera pas le même étant donné qu'auparavant, c'était des testiboules qui naviguait dedans et que chez nous, il n'y a que des princesses-à-p'tits-nénés qui virevoltent telles des fées (mais qui font caca quand même) (et ça pue).

Coming soon : du rose, des fleurs, des coeurs, et des papillons !


Le bleu là, on le garde, c'est parfait pour la tornade,
vu qu'elle est croisée avec un déménageur !



Les parents ensuite.
Une chambre grande et spacieuse, où qu'on peut mettre plein de meubles, un bureau et un banc de musculation (non, mais ça va pas non ?)


Clou du spectacle, cette chambre est assortie d'un....

DRESSING

Je vais pouvoir ranger, classer, classifier le moindre tee-shirt,
la moindre petite culotte....
je ne me sens plus de joie !


Nous arrivons ici à la fin de notre visite virtuelle... ah mais non, suis-je bête, j'ai omis de vous montré les commodités où nous procèderons en famille à nos ablutions quotidiennes :

Ceci est une (grande) baignoire et un (grand) radiateur sèche-serviette

Ceci est une (grande) salle de bain à double vasque et parquet en bambou


Je ne vous ferai même pas l'affront de vous dire combien coûte par mois un tel logement (ce sera toujours beaucoup moins qu'à Paris, mais beaucoup pour ailleurs), ni de la montagne de papiers à fournir pour garantir la solvabilité des locataires, j'ai même du chercher un tonton en Amérique pour se porter garant de ma bonne foi... bref, on s'est battu bec et ongles pour l'obtenir ce clair logis, mais avouez qu'il en valait bien la peine !


Bon allez, sur ce, je retourne faire mes cartons !


Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 09:30

Bon ok, j'ai compris... mes essais pseudo-comico-intellectuels à base de blogueurs influents et de taux de visites ne vous passionnent pas et après un bide tel que celui-ci, j'imagine que vous n'en avez rien à foutre de savoir que j'ai des insomnies féroces, que même le Stilnox ne peut plus rien pour moi !

Faut dire qu'après une côte de boeuf / frites et une bouteillle de Côte du Rhône, quelqu'un-dont-je-ne-prononcerai-pas-le-nom afin de préserver l'anonymat, s'est mis en tête d'imiter le dromadaire avec sa lèvre supérieure dans un concert de "pleplepleplefffffeeuuuf" et ce, au rythme soutenu de toutes les 10 secondes ... et que par conséquent, je n'ai pu fermer l'oeil.
Même une fois que j'eus viré l'animal du lit conjugual... rien à faire, c'était trop tard, impossible de dormir.

Je me demande à quel moment le somnifère va se rappeler à moi dans la journée... tant que mon Lancaster ne se met pas à chanter "I want to hold you, fuck you, Baby" à mon psy, tout ira bien !


Bref, puisque c'est comme ça, que vous vous fichez des choses intéressantes que j'ai envie d'écrire, et bien je vais vous coller de la photo.... et même que vous allez en mourir de jalousie pour la peine.
Et même que ça sera drôlement bien fait pour vous.
Et non, il n'y aurau pas de cul, ce sera votre punition pour n'être que de vilains lecteurs !
(j'ai la soudaine envie de vous fouetter !)



Donc, voilà, aujourd'hui, je vous montre mon futur appartement dont j'aurai les clés la semaine prochaine. Toutefois, je tiens à préciser que les meubles que vous verrez sur ces photos ne sont pas les nôtres mais ceux des précédents locataires... nous referons une série quand nous serons dans les murs.

En attendant, nous allons quelque peu vous allécher !

 



Passons par l'entrée qui donne une vue générale d'ensemble sur le rez-de chaussée :

Vous pouvez pousser des "ooooh" et des "aaaahh" !


Le salon - une pièce qu'elle est bien à vivre :

C'est beau hein ?! Nous aussi on trouve !


La salle à manger qui donne sur la cuisine américaine entièrement aménagée :

J'aime les poutre apparente....


La cuisine et son bar, et son plan de travail en granit, et ses moult placards :

Je suis une femme comblée.



Ça, c'est pour le rez de chaussée... je vous colle l'étage plus tard, si vous êtes sages !




Bonus extra : le bureau à l'étage :

Pour le choix des couleurs, c'est pas nous, on crie pas, on s'énerve pas...
si on a le courage, un jour, on s'armera d'un pinceau pour revoir ça.


Alors, vous en pensez quoi a priori ?


Et attendez d'avoir vu l'étage, vous allez nous détester !


Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 20:36

L'autre jour, on  a du faire réparer notre vieille guimbarde par un ami, histoire de pouvoir la revendre vu que maintenant, on a un carrosse flambant neuf.


Pour payer notre chinois de la mécanique (oui, on adore exploiter des chinois, on est comme ça), Monsieur a retiré au distributeur 70 euros en beaux billets de dix et de vingt et les a déposé sur le meuble de l'entrée.


Le lendemain matin, 11h, alors qu'il devait se rendre au rendez-vous avec l'argent, plus de billets sur la console !


"Diantre ! qu'ai-je bien pu en faire ?" me demande-t-il

Suivie du sempiternel " T'aurais pas vu l'argent que j'avais laissé hier soir sur le meuble de l'entrée ?"

Non, j'ai rien vu.


S'ensuit une folle partie de cache-cache pendant une bonne heure à la recherche de la liasse perdue.

Dans les caisses de jouets, sous le canapé, sous les coussins du canapés, derrière/dessous les meubles, dans les chambres, la salle de bains, dans le frigo, le lave-linge, le sèche-linge... même les chiottes sont passés au peigne fin.


Ça pourrait être la Tornade qui les as pris et les avoir jeté dans la poubelle !

Elle se passionne pour la poubelle depuis quelques temps, elle y jette tout ce qu'elle trouve...

Voilà Monsieur, armé de gants en latex, la tête dans la benne, fouillant les ordures familiales.

Que du bonheur !

Pour faire chou blanc, qui plus est !


Revenu bredouille, il est l'heure pour lui de partir et il n'a plus qu'à repasser au distributeur.

Et moi je le maudis d'avoir perdu cette somme d'argent... c'est pas comme si on était riche !


Je me dis que c'est peut être la Louloute qui aurait pu prendre les billets, elle en a des faux dans sa "marchande", elle a peut être voulu en rajouter... mais point de billets dans sa chambre.


Nous passerons le reste de la journée à nous demander où a bien pu disparaître cet argent, maudissant les lutins qui nous piquent déjà les clés et les chaussettes, s'ils s'attaquent maintenant au pognon, on va être obligé de sortir le fusil.



Le soir en rentrant de l'école, on demande tout de même au hasard à la Louloute si elle n'aurait pas vu ce matin les billets posé sur le meuble.

J'ai alors vu le visage angélique de ma fille se muer en masque de terreur, alors qu'elle répondait d'un ton incertain un "NON" catégorique.

Ahah ! Flagrant délit de mensonge !

Pire encore, la question qui suit : "Vous allez me faire quoi si c'est moi qui les ais pris ?"


T'enfermer à jamais dans un placard cadenassé à double tour !

Bordel à queue de bouc de saleté de gamine !!!


Nous l'avons donc cuisiner avec psychologie afin qu'elle nous avoue son forfait, et vu qu'elle ment effrontément comme un arracheur de dent, il a fallu recourir à des ruses de sioux pour qu'elle admette son crime.



Mademoiselle avait tout simplement pris l'argent, mit les billets dans sa poche et était partie à l'école la bouche en coeur, le coeur léger et la bourse pleine !

 

 


Elle a donc passé sa journée en classe avec 70 euros dans son pantalon, en sachant qu'elle avait l'après-midi la visite médicale !

Elle aurait pu perdre l'argent en se déshabillant, l'infirmière scolaire aurait pu trouver cette somme faramineuse pour une gosse de 5 ans, la maîtresse aurait pu trouver ça complètement incroyable qu'on ai laissé notre enfant  se trimballer avec autant d'argent.

Pire, elle aurait pu distribuer les billets à ses camarades !


Mais non.

Elle avait gardé ces "sous" dans l'espoir qu'on aille "au Leclerc" et qu'elle puisse s'y acheter "des choses" - je cite - sous-entendus des jouets et plus exactement des Little Petshops !


Comme ça, innocemment, elle s'imaginait qu'on ne se rendrait compte de rien !


C'est beau l'innocence d'un enfant !



J't'en foutrais moi, oui !  

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 21:15

Des journées comme aujourd'hui, je dirais que ça serait vachement bien... si c'était chez les autres.


Faut dire que ça avait commencé durant le week end, avec la Louloute qui nous a fait péter du 39°C avec un mal de gorge carabiné.

Du coup, obligés de rester cloîtrés à la maison alors que c'était l'été indien dehors.

Les boulasses.

Mais en plus, vu que j'étais entre la vie et la mort - oui bon, j'étais coincée des cervicales donc - et que Monsieur avait une déchirure intercostale - oui, on est en grande forme chez les Murmures - ben pas moyen de sortir pour promener la petite Tornade qui, si elle se défoule pas outside, devient hystérique et réalise au bas mot 15 conneries à la minute.


Un week end des plus fatiguants en somme.


J'étais sur les rotules et je me faisais une joie d'être prolongée en ce beau lundi matin ensoleillé, de profiter de cette semaine de vacances en avance grâce à mes cervicales pourrites... mais c'était sans compter sur la Louloute qui avait toujours mal à la gorge et de la fièvre au réveil.


Médecin à domicile vu que je ne peux pas conduire, rapport que c'est interdit avec un collier cervical, verdict : angine rouge, antibiotique !


Youpi tralala !


Donc, me voilà avec les deux mioches sur les bras alors que je devrais me reposer pour récupérer, sans quoi, je vais rester bloquer encore 150 ans.

Allo la SPA ? non, vous ne voulez vraiment pas les prendre pour la journée ? non, vraiment c'est sûr... bon ben tant pis !


Bon ben allons-y pour une journée avec les enfants à la maison !

Je vous raconte pas la suite en détail, une enfant de 5 ans malade emmerdée toutes les 3 secondes par sa petite soeur de 19 mois, les cris, les pleurs, les envies de meurtres, etc....

Les parents sauront de quoi je parle.

Les autres, je vais pas les dégoûter de suite d'avoir des enfants hein !


Bref, j'allais mettre tout ce petit monde au bain quand, à 18 heures précises, la Tornade n'a rien trouvé de mieux que de se balancer violemment dans son petit fauteuil au point de partir en arrière contre le coin (pointu) de la table basse du salon !


Cris, pleurs. (ça va, je suis blindée)

Caresse sur la tête à la recherche de la bosse.

Main qui poisse.

Liquide chaud et gluant.

Sang.

SANG !!!

SANG ! MERDE QUOI !!!


Pas d'affolement, calmer la progéniture - oui, la grande est ultra sensible et començait déjà à pleurer alors que la petite avait déjà cesser ses pleurs - prendre un gant d'eau froide, dégager les cheveux... et trouver le trou dans la tête !


Joli trou, bien net, un centimètre environ.

Et un hématome de la taille d'un oeuf de caille. Pas mal.

(pas de photo, j'ai pas eu le temps. On s'excuse, y'avait urgence.)


J'apelle la belle-mère à la rescousse pour s'occuper de la grande tandis que j'embarque la petite en voiture pour un tour aux urgences pédiatriques.

Urgences pédiatriques qui me diront d'aller aux urgences tout court, parce qu'eux, ne font pas de "couture" !

C'est juste à l'autre bout de l'hôpital et d'où je me suis garée, mais c'est pas grave, je suis forte, je suis fabuleuse, je suis WonderWoman, je suis... fatiguée !

Bref, je porte à bout de bras ma Tornade qui n'est pas vraiment d'accord et qui préférerait user de ses jambes, mais on a pas vraiment le temps. J'ai pas mal au cou du tout, ni au dos, je pense à mes Daffalgan et mes myorelaxants qui m'attendent sagement à la maison.

Aux urgences, on passe rapidement parce qu'ils s'aperçoivent vite que la Tornade ne va pas être gérable vu qu'elle court partout en criant appelant tous les malades agonisants dans les couloirs.

  • - Oui, on peut dire que ça ne l'a pas vraiment choqué ce coup sur la tête.
  • - Non Docteur, pas de vomissements, pas de perte de connaissance, pas de sommolence non plus, vous ne le voyez pas ?

Hop ! un point de colle (les points de suture ça se fait plus sur les mômes quand la plaie est petite), un Mars et ça repart !


Et voilà, les filles sont couchées, je suis complètement K.O....



Je vais prendre mes médocs et m'évanouir pour la nuit !



Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 10:19
Pour votre plus grand plaisir, les Murmures sont de retour....


D'abord, je voudrais remercier mon agent, mon producteur, ma maquilleuse... euh... non, je me plante de discours là... pardon.


Donc, disais-je, je voulais remercier nos potes Oob et Yzo qui nous ont invité dans leur maison de campagne, dans le trou du cul du Lot profond, mais où que le pain il est bon, qu'on trouve de la bonne saucisse de foie à s'en faire péter le bide et que les vaches sont en plein milieu des routes, comme celles de Spike - sauf que nous, on pouvait les bouffer !

Oui parce que figurez-vous qu'on a passé la moitié des vacances à bouffer... mais alors bouffer de chez bouffer !
(Et accessoirement boire, un peu beaucoup... mais jamais trop !)

On a mangé des spécialités locales qu'on appelle Fritons, sortes de rillettes de volailles qui déchirent leur race, et que j'ai bouffé à overdose.... et puis la fameuse saucisse de foie, spécialité du Gers à la base, qui peut paraître très bizarre de prime abord, mais qu'en fait, c'est juste absolument délicieux.

Si si, j'vous jure !

Et puis évidemment du foie gras, de la saucisse sèche de porc ou de canard, de la saucisse fraîche de Toulouse...
Oui, j'ai pris deux kilos... mais comme j'en avais besoin, on dira que ça se voit pas !


Bon sinon, pendant ces vacances familiales, j'ai également appris à jouer au UNO - ce qui ne fut pas sans mal - et je me suis rappellée pourquoi je n'aimais pas le Monopoly : les parties durent juste trois plombes et ça m'emmerde !
J'ai également testé la Wii et la Wii Fit, que j'ai trouvé drôlement sympa et que limite je me tâte (hmmm oui c'est bon de se tâter) pour m'en offrir une maintenant... c'est malin !

Bon évidemment, on a fait tout ça les jours de pluie ou le soir.

Parce qu'autrement, on a fait pleins de trucs drôlement chouettes, comme de la visite de châteaux - avec des chevaliers qui gueulent comme des veaux dedans en se tapant sur la côte de maille à grands coups d'épées à deux mains - ou de la piscine municipale où qui faut mettre des bonnets de Schtroumpfs sinon tu rentres pas - comme les mecs en baskets dans les discothèques - ou encore des balades dans un des plus beaux villages de France qu'ils disent sur le panneau en entrant et même que c'était vrai, la preuve en image :



Belcastel, le village qui porte bien son nom


Y'a même eu une fête dans le village où qu'on était et qu'on a décidé d'aller y manger avec l'autochtone.
Déjà le menu : Veau de l'Aveyron et Truffade. Le veau est du coin, certes... mais la truffade, c'est Auvergnat, bon sang de bois.
Tu parles d'une repas typique !!! Bon en même temps, le Cantal, c'est pas bien loin...
En tout cas, on a bien fait d'y aller, on a bien rigolé !
Y'avait du Jean-Louis et du Jacky à foison, avec des mulets de compétition, des vieilles radasses endimanchées, des gamins de 10 ans qui tentaient de se prendre une cuite à la Villageoise en pichet et un orchestre de baloche de toute beauté, avec de la musette et tout et tout.

Vous nous pardonnerez, mais on avait pas pris d'appareil photo ce soir là, donc pas d'illustration, cela dit, je pense que vous avez tous déjà été au moins une fois dans votre vie à une fête de village et que vous conceptualisez très bien ce dont je parle !


On a passé une journée à Toulouse, le temps de visiter la place du Capitole, de ne pas manger de glace dans un bar de la place Wilson parce qu'on voulait pas trois boules et qu'ils ne servaient pas moins de trois boules (véridique !) et d'aller dans une boutique de fringues gothiques où je n'ai pas acheté la veste de mes rêves !

Le lendemain, journée barbecue-piscine chez un pote à 15 km de la Ville Rose, où ma tite Minette, malgré trois dents qui se sont mises à pousser d'un coup (et donc des nuits agitées et courtes pour les parents) s'est éclatée dans la piscine avec son papounet, un vrai petit poisson dans l'eau :


Moby Dick n'a qu'à bien se tenir !


Quant à ma Louloute, elle a connu son premier chagrin d'amour : elle a pleuré toutes les larmes de son coprs quand on est parti, parce qu'elle ne reverrait plus Cody et qu'il me serait impossible d'inviter à la maison l'objet de son désir :


Rockabilly Cody, le grand amour de ma fille et accessoirement un cheval


~~~~~~~~~~~


Alors oui, de bien bonnes vacances, même si je suis rentrée encore plus fatiguée qu'en partant, entre les nuits écourtées par les poussées dentaires, les quatre enfants à surveiller et le trop manger et boire.... on s'est vraiment super bien amusés et je finirai par dire :


Famille nombreuse, famille heureuse !


Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
11 juillet 2008 5 11 /07 /juillet /2008 20:14
Quand Monsieur est en grande forme, ça donne ça :



Louloute demande :
" - Comment il s'appelle ce fromage ?
Monsieur répond :
" - Jean-louis ! "

CONSTERNATION


Louloute : " - Tu peux me donner un plus gros morceaux Maman ? "
Moi : - Oui attends, j'ai pas le couteau adéquat.
Monsieur : - Déquat, c'est le cousin de Jean-Louis ?! "

RE-CONSTERNATION


Moi : " - Cet aprèm', Louloute a reconnu des dames qui parlaient anglais.
Monsieur : - mais les dames, ça parlent pas hollandais ? "


C'est plus de la consternation à ce niveau là !!!!



Je pense que Monsieur est le descendant de Mr Vermot !



Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 20:56
... à la Kermesse de l'école !


Samedi dernier, c'était la fête à l'école de ma grande Louloute  :
La fameuse Kermesse !


Dans mon lointain souvenir, les kermesses, c'est là qu'il y a des tas de jeux toutes la journée, entrecoupés de spectacles divers et variés, le tout dans un ensemble chatoyant et coloré plus ou moins costumé !

Point de spectacle cette année, trop de désistement de parents mal élevés les années précédentes ont conduit les instits à éviter de prévoir ce genre de piège où finalement tu te retrouves avec 3 gamins parce que les autres avaient mal au pieds/aux ventre/pas envie de venir/des parents trop cons (rayer les mentions inutiles).
Bref, à la place, plein de jeux, deux grandes équipes et des stands à tenir.

Le tout sous la coupe de l'Amicale Laïque du Bled où est scolarisé Louloute !

~~~ ~~~ ~~~ ~~~ ~~~

Alors pour commencer, parlons un peu de l'AL - Amicale Laïque donc - qu'on dirait bien que ce serait une sorte de secte sectaire de derrière les fagots où que je m'y connaissois pas.
Y'a une sorte de cheftaine, qu'est la présidente de l'AL, qui se prend pas pour Napoléon toute droite sortie de la cuisse de Jupiter, et qui te dit ni bonjour ni merde et te dédaigne conscienseusement quand t'arrive le matin pour filer un coup de main pour monter les stands et toussa...
D'ailleurs, vu qu'avec Monsieur, on était les deux seuls à pas faire partis de l'AL, ben personne nous a parlé, sauf le père d'une des gamines qui est dans la classe de la notre.

C'était bien, on a fait semblant d'aider et on est reparti manger chez nous avant que ne débute les hostilités.

On est reviendu sur les lieux du crime vers 15h, et on s'est mis au poste qu'on nous avait attribué : le stand du jeu des anneaux. (voire la photo ci-dessus)
On était sensé le tenir avec Mme Michu, mais jamais elle est venue... alors qu'à côté, comme de par zazard, elles étaient trois à tenir le stand !

Mystère et boule-de-gomme qu'on se dira toute la journée avec Monsieur, au sujet de notre co-équipière anonyme....

Du coup, quand ce fût le tour à notre mistinguett de faire ses jeux avec son équipe, ben le stand, on l'a laissé en plan. Même qu'on est sûre que la Caporal en chef, ben elle a pas du apprécié... parce qu'attention, on quitte pas son poste, même pour aller faire pipi.

    Ranafoute qu'on s'est dit !

Et nous voilà en train de beugler d'encourager notre louloute dans le lancer de cube dnas le carton ou encore dans la course de tricycle !
(voire photos ci-contre)

Même que j'étais bien fière d'elle quand elle a gagné cette course contre un p'tit mec !






Après, on est retourné à notre stand ni vu ni connu... et tandis que Monsieur courait après notre petite monstre, Louloute 2ème du nom, je me suis faite draguée par deux vieux de notre bonne vieille campagne qui s'essayaient au lancer d'anneaux - alors que le jeux était prévu pour les enfants - c'était trop d'la fête, j'étais jouasse vous imaginez bien !

        " - Mais t'es nul Jean-Louis, arrête, tu vas passer pour un couillon ! 
             (trop tard, c'est déjà fait)

        - Non mais c'est pas ma faute Jeannot, c'est ma demoiselle qui me déconcentre ! 
          (ben oui, bien sûr !)

        - Ben c'est sûr, arrête de lui lorgner les guiboles aussi ! 
        (pourquoi j'ai mis une robe ?)

        - Bah oui mais z'ont pas idée de mettre une jolie fille sur les stands hein ?!  "
        (non ça c'est sûr, quelle idée hein ?! En plus il en faut peut, parce que quand je me penche, mon 85 A, c'est vrai que c'est super excitant !)

J'ai pas de photos d'eux, c'est bien dommage, vous auriez aimé !


En revanche, j'ai trois clichés sympa rien que pour vos yeux - attention à la fracture de la rétine quand même - un florilège tchernovilien (par contre, on s'excuse de la qualité des photos, mais c'est depuis mon téléphone, on voulait pas viser les gens avec notre reflex) :


La maîcresse de Louloute


On aime :

le mini short en jean boudinant, avec cellulite apparante
le tee-shirt orange assortis aux coups de soleil
la casquette style "marin"



Le Camel Toe Rouge


Alors oui, je sais, vous êtes déçus (et moi aussi), on ne voit rien sur cette photo...
mais déjà le legging rouge et les baskets à lacets rose, on voit le niveau !

En gros, de face, ça ressemblait un peu à ça :



Le bogoss de campagne


Alors oui, toujours cette qualité déguelasse, mais je vous fait le descriptif :

Débardeur Nike à biceps huilés apparent
Pantacourt en jean trop de la hype
Semi-basket ou sabot-basket... je sais pas comment appeler ça
Bronzage et coupe à de cheveux à picots

La seucla comme disent les jeunes !



On est rentré le soir, fourbus et cramés par cette chaude journée, éreintés d'avoir courru après notre petit monstre, heureux que la grande se soit amusée avec ses copains...

...tout en se disant une fois de plus qu'on allait pas regretter Tchernoville !


Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 22:20
Alors pour commencer... oui, je sais, vous vous languissez de moi, de mes billets sublimes et ma verve exquise.

Ou pas.


Vous m'excuserez pour l'absence ces derniers jours, mais j'ai eu un week end de folaï !

La kermesse de l'école de ma grande Louloute (y'aura un billet à ce sujet, ça vaut son pesant de caouhètes !), courir après mon petit bulldozer, faire encore un peu les soldes, courir après ma petite tornade et deux jours avec ma mère tout en courant après mon Devastator... chuis é-pui-sée !


Ma petite dernière, elle me fatigue !

Elle ne marche pas, elle court.
Ele ne grimpe pas, elle escalade.
Elle ne joue pas, elle démonte tout.

Elle ne s'arrête jamais...

Et passer la journée à faire les magasins avec elle,
c'est juste suicidaire.
Avec ma mère, on a passé la journée à lui courir après dans les rayons.
Jamais elle a voulu dormir dans sa poussette le matin.
Au resto, elle a pas voulu manger... par contre, courir entre les tables, ça oui !
Elle a du dormir maximum 1/2 heure dans sa poussette, le temps que je m'achète un petit bloomer gris trop mimi... et après, on a recommencé à lui courir après et lui enlever de la bouche des chaussures !

Oui, ma fille a une passion dévorante pour les chaussures : elle ne peut pas s'empècher de les lécher, manger, mâchouiller, baver dessus... elle doit être fétichiste du soulier que voulez-vous !

Enfin moi, je vois que ça...

Ou alors c'est juste parce qu'elle a 15 mois...


C'est une piste à creuser... mais pas ce soir, chuis crevée !           

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 18:35
C'est juste une question de survie !


Ou un truc comme ça, qu'elles disaient mes copines les L5... que j'aurai pu être dedans le groupe, rapport à mon casting raté, toussa, rappelez vous, bref... c'est pas là notre sujet !


Non, de l'air, oui... mais de l'air de ma belle-mère !

Oui, hein, un article sur elle, ça vous avait forcément manqué !
Moi pas, je l'avoue.

Parce que si ces derniers mois, ça allait plutôt "à peu près" pas trop mal avec elle, on avait réussi à se tenir à bonne distance l'une de l'autre, convenu de jours pour passer, d'autres pour appeler... mais depuis que j'ai été malade, soit depuis un bon mois, rien ne va plus !


L'invasion a recommencé...
Sournoisement, elle s'est de nouveau immiscée dans mon quotidien... Et là, je peux vous dire que celui qui inventera le Baygon Belle-Mère Invasive, je lui décerne d'ores et déjà la palme du concours Lépine !



Disons que pour nous aider dans les pires moments, quand il a fallu partir en urgence dans les hopitaux, tout ça, heureusement qu'elle été là, c'est sûr, sans quoi on aurait bien été emmerdés avec nos louloutes.
Et j'avoue que je vois pas bien comment on aurait pu faire autrement...
S'occuper des petits-enfants, en même temps, c'est le rôle des mamies, surtout dans de telles circonstances.
Parfois même, grâce à ses connaissances diverses et variées, ça permet d'obtenir une chambre seule à la clinique, ce qui n'est pas totalement négligeable pour mon confort personnel, de ne pas avoir à me retaper une Mme Durin pendant mon hospitalisation.


Donc oui, merci... mais dois-je maintenant en payer le prix ?


Normalement, après avoir vécu tout ce bordel, on aspire au calme et à la sérennité, et ça devrait se limiter à prendre des nouvelles une fois dans la semaine... voire deux, admettons, je suis magnanime.

Enfin ça, c'est dans un univers parallèle hein...  parce que dans ce monde-ci, ma belle-mère, pour prendre des nouvelles, non seulement elle appelle tous les jours, mais en plus, elle passe tous les jours... et y'a toujours un bon prétexte, cherchez pas !

Et puis faut dire aussi que c'est quelqu'un qui parle beaucoup d'elle... et que bon, quand on sort de l'hosto après une péritonite et une occlusion intestinale et qu'elle vous parle de sa constipation après avoir bouffer du pain complet.... oué... voilà, vous voyez le tableau quoi !

Le nombrilisme, ça la connait vachement bien. Je devrai lui proposer d'ouvrir un blog tiens... ça l'occuperait, elle se ferait pleins de nouveaux amis virtuels et peut être qu'elle nous lâcherait (enfin) la grappe !



Alors quand elle vous annonce qu'elle part deux semaines en vacances à la Baule-les-Pins, ben sachez que j'étais rudement ravie, pour ne pas dire extrêmement heureuse.



Non parce que bon, il parait que je suis très très spéciale, genre j'aime pas trop les intrusions dans mon quotidien, et que je supporte très mal cette proximité qu'elle affectionne tant. Sans compter cette passion dévorante pour le téléphone...

Le té-lé-pho-ne !
Objet satanique inventé certainement par Belzébuth en personne.

Depuis qu'elle est partie, elle a appelé tous les deux jours... oué, bonne moyenne... et y'en a pour quinze jours !!!!

Alors là moi je dis non, stop, halte là !

Nous aussi on a besoin de vacances.
Nous aussi, on a besoin de se retrouver.
Nous aussi, on veut la paix et la tranquilité.

Je veux pouvoir respirer sans avoir peur qu'à chaque seconde ce putain de maudit téléphone ne sonne et que ce soit elle au bout du fil !

En plus, elle appelle systématiquement pour ne rien dire.
Et quand je dis ne rien dire, c'est rien dire.
Ou des trucs vraiment pas intéressants, donc chiants.


Bref... elle est casse-burnes !



Alors bon, avant que je ne m'agace de nouveau contre elle comme il y a quelques mois, va falloir que ça cesse !

Sans quoi, je ne répond plus de moi....

J'aurai des tendances hulkienne à ne pas me contrôler quand elle empiète sur mon territoire, une sorte d'instinct primaire, un truc pas très cool de prime abord genre Tsunami et Ouragan réunis !

Bon sauf que là, j'ai l'énergie d'un caramel mou...

Mais je saurai trouver des forces inespérées en cas d'éventuelles nouvelles confrontations, j'en suis sûre ! gniark gniark gniark...



Bon allez, on va dire, plus que deux mois à tenir et après, on se casse....
... et adios la belle-doche !

Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article
11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 13:49

Demain, j'abandonne mes enfants.



Oui, ma grande va chez son père - grand bien lui fasse, il va voir un peu ce que c'est une semaine et demi avec elle - et je laisse ma petite à son père.
Oui, toujours avoir plusieurs pères, c'est très pratique !


Outre le fait que je suis une mère indigne, je n'en aime pas moins mes deux montro-plantes qui pourtant me vampirisent à longueur de temps.
Elles me vampirisent mon espace vital, ma santé, mes nerfs, jusque dans les toilettes, dernier lieu de méditation où je pensais pouvoir trouver la tranquilité. Mais non...

De ce fait, les abandonner un peu ne me fait guère culpabiliser, car respirer un grand coup devient en quelque sort un besoin inaliénable sans lequel je risquerai une peine de prison pour homicide involontaire.
Si si, involontaire, un accident est si vite arrivé !





Bref, quatre jour au vert, à Paris - cherchez l'erreur - à me ressourcer auprès d'adultes qui ne se roulent pas par terre en hurlant quand on les contredit, qui ne trépignent pas des pieds quand on leur dit non, qui ne touchent pas sans arrêt aux boutons de l'ampli, qui ne mangent pas la terre des plantes, qui ne font pas dans leur couche (ou alors je ne veux pas le savoir !)...

Et au bout de quatre jours, les "maouuuuu" et  "mamamama" de la petite, et les "Ils sontaient où mes jouets Maman ?" ou encore le "Elle sent bon la maman ton écharpe, Maman !" de la grande me manqueront.

Si je m'émeus en ce moment des babillages de ma petite qui commence à dire ses premiers mots, j'adore le vocabulaire de ma grande, souvent très drôle et imagé.

Comme la fois où elle nous a raconté qu'à la télé, elle avait vu un tirage au sort.
Sur le coup, on avait pas tilté, mais quand elle nous a expliqué qu'il était très très gros et très très méchant, on s'est dit qu'il ne s'agissait pas du tirage de l'Euro Millions... c'était en fait un Tyrannosaure !

Ou la fois où elle nous fit répéter ce qu'on venait de lui demander parce qu'elle entendait flou...

Ou la fois où, le jour de l'anniversaire des 1 an de sa petite soeur, elle s'est exclamée "ah enfin, maintenant elle a un âge !"

Ou encore quand elle vient nous voir après avoir enfilé l'un de ses déguisements, mis au moins 15 bracelets, 10 colliers, trente boucles d'oreilles auto-collantes - sans compter sur les innombrables pinces et autres chouchous dans ses cheveux - et qu'elle nous sort : "T'as vu, je suis trop d'la star mode !"
Là, t'as juste à ramasser tes dents.
Oué, 4 ans et demi et ça joue déjà à la modasse.

Je vous passe la fois où elle nous a sorti que "ça lui cassait les couilles" parce que là, c'est tout de la faute à mon langage ordurier qu'il faudra bien que je fasse attention à ce qui sort de ma bouche....

Note de Monsieur :  je ne résiste pas à l'envie de vous retranscrire le plus fidèlement possible le quasi-monologue de Maxilouloute de ce matin, dans la voiture sur le chemin de l'école (oui, ce moment où j'ai la tête dans le cul et où les mots me parviennent avec un décalage comme si qu'on me téléphonait de Vladivostok).

Maxilouloute :  tu sais Poupou (NDLR : Poupou, c'est moi), ce soir chez Papa je t'appellerai au téléphone, parce que mon poney (NDLR : en peluche, géant, rose avec des ailes et des paillettes) il a fait caca partout dans la chambre et il faudra que tu nettoies, mais je te téléphonerai pour que tu t'en rappelles.
Moi : oui d'accord
Maxilouloute : et pendant que je suis chez papa, il faudra que tu joues avec lui, sinon il va s'ennuyer, et il faudra chanter des chansons
Moi : mmm oui d'accord, quoi comme chansons par exemple ?
Maxilouloute : ...
Moi : ...
Maxilouloute : ... je sais pas... tu connais le crâne ?
Moi : euh oui
Maxilouloute : c'est derrière le front, c'est là où on réfléchit, eh ben tu sais, quand il fait chaud, j'ai des chansons dans le crâne, mais là, il fait froid et il pleut, alors mon crâne il est tout froid et tout mouillé, alors y'a pas de chansons dedans.
Moi : ...


Bref, on est pas dans la merde en sachant qu'on a que des filles (et que le moule est cassé et qu'il faudra pas repasser pour le garçon !)... et que les filles, c'est rien que du blablatage à longueur de journée !



Pendant ce temps là sur sa chaise haute, la petite préfère mes Cracottes biscuitées à ses gâteaux pour bébé, ne pense qu'à faire le pitre au lieu de manger, imite à la perfection les clins d'oeil qu'on lui fait et se cache derrière ses mains quand on la gronde !


Faites des gosses, qu'ils disaient !        




N.B. : Les photos sont de Monsieur.
Repost 0
Published by Gallïane - dans La Vie de Famille
commenter cet article

A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier