Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 12:02

8259001-young-couple-relax-in-bed-with-music-and-laptop-tog.jpgSouvent le soir, une fois couchés, chaucun prend son lecteur MP3, colle son casque sur les oreilles et écoute sa petite musique de chambre dans son coin. 

Ce petit rituel d'endormissement pourrait presque passer pour un tue-l'amour. Mais c'était sans compter sur notre imagination débordante et notre capacité à tenter toujours plus d'expériences.

 

 

Hier, alors que Monsieur semblait plonger dans les bras de Morphée, bercé par les sons post-rock de Year of No Light, et tandis que je m'apprêtais à écouter pour la centième fois l'album d'Adele, une envie soudaine s'est fait sentir. Il faut dire qu'à chaque fois que je respire l'effluve de la peau de Monsieur lorsque je me blottis contre lui, le désir devient irrésistible. 

Ni une ni deux, je me glisse sur lui, les écouteurs dans les oreilles - Turning Tables, LA chanson du moment qui me fait frissonner, voire pleurer tellement elle me touche - en boucle tandis que je commence à le caresser. Pris au jeu, Monsieur garde son casque et nous profitons de ce moment de castorisation musicale.

 

Il faut dire qu'écouter de la musique en faisant l'amour est déjà une expérience intéressante. J'en ai déjà parlé à plusieurs reprises, la musique accompagne souvent le sexe de manière à le modeler et à le sublimer. Mais lorsque l'expérience se déroule de manière totalement autistique, cela décuple le ressenti.

En gardant chacun nos casques, nous avons écouté chacun une musique différente, ressentis des sensations différentes mais tout aussi intenses. La puissance du son de Year of No Light pour Monsieur, la grace infini de la voix d'Adele pour moi, la musique a accompagné nos sensibilités du moment. Lui dans son délire apocalyptique, moi dans mon envie d'insondable tendresse. Pour nous deux, l'étreinte était aussi passionnée qu'intense, sur la même longueur d'onde et pourtant si distante d'un point de vue musicale.

 

le-couple.jpg

 

Le sexe d'autiste pourrions-nous le nommer, où chacun demeure dans son monde, où nous vivons une expérience similaire et si différente à la fois. Concentrés sur notre propre plaisir, sur nos propres sensations, tout en partageant avec l'autre ce moment d'une rare intensité sensitive et auditive.

Chacun a vécu une émotion et des sensations particulières mais la satisfaction finale était la même. Celle d'un énorme partage, de don de soi, d'abandon totale et de jouissance commune. Il est très étrange de constater que nous n'étions pas ensemble musicalement mais totalement réunis dans notre échange. J'avoue que c'est à la fois perturbant et saisissant. Comment un acte quasi égoïste et autant centré sur soi-même peut réveler autant de plaisir ?

Ne serait-ce pas qu'en s'envoyant en l'air de la manière la plus égocentrique qu'il soit que, finalement, nous faisons du meilleur sexe ?

Alors que penser de toutes ces délcarations de magazines et de sexologues qui prétendent que pour bien faire l'amour, il faut être à l'écoute de l'autre ?

Et si la clé du secret, c'était déjà de faire l'amour pour soi-même avant de vouloir faire plasir à l'autre ?

 

Je ne sais pas, je ne suis pas spécialiste, je m'interroge juste sur le fait que la puissance des sensations et du ressentie à ce moment là était bien plus fort que lors d'une simple castorisation à l'écoute l'un de l'autre.

 

Le plaisir serait-il finalement et véritablement égoïste ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans Sexe'n'Roll
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 08:00

logo blason noirIl y a quelques semaines, grâce à Soft Paris, j'ai fait une grande découverte en matière de sexe.

 

Un découverte qui va changer la face cachée de la castorisation murmurienne.

 

Parce que comme ça, ça n'a pas l'air, mais il faut savoir que la sexualité des castors peut parfois rencontrer quelques embûches. (castor, bûche, ahaha, je suis drôle !)

En l'occurence, des embûches de taille.

Environ 40 cm.

 

Si l'on compte que Monsieur Murmures mesure 1m91 et moi 1m53, nous découvrons avec stupeurs et tremblements que je lui arrive aisément juste au dessus du nombril, ce qui ne se voit pas et ne provoque aucune gène lorsque qu'il s'agit de castoriser à l'horizontale, mais qui engendre pas mal de complications lorsque nous souhaitons nous tenir dans une position plus verticale.

 

Du coup, le petit quicky sous la porte cochère la nuit après un dîner en amoureux, tu oublies...

La prise sauvage contre le mur, tu l'oublies aussi...

Parce que Monsieur, malgré sa stature et mon poid léger, ne peut malheureusement pas me porter pendant 3/4 d'heure à bout de bras.

Bref, c'est avec frustation que je laisse de côté ce fantasme dont j'ai déjà parlé et qui hante mes nuits... jusqu'à ce que je découvre ça sur le site Soft Paris :

 

euphoria.jpg

 

Cette illustration a totalement attisé ma curiosité tout autant que son descritptif : 

"Monsieur n’a pas les biceps d’acier permettant de soulever Madame pendant une longue période ?

Madame aime garder une liberté de mouvement improbable quand son poids est entièrement soutenu par son Apollon ?

Euphoria donne une grande liberté de mouvement à la position de la balançoire, permettant de varier et faire durer les plaisirs, dans un confort absolu pour les deux partenaires et avec un minimum de fatigue pour Monsieur."

 

Ok donc cet équipement est fait pour nous !

Quelque peu surprenant lors de son installation - je ne vous cache pas mon fou rire incontrôlable lorsque n'arrivant pas à fixer les tubes de retenue sur la porte vu ma petite taille, j'ai dû demander son aide à Elienaï alors que je voulais lui faire la surprise de découvrir cet attirail - Euphoria est une expérience assez originale dans son genre.

Expérience déroutante, voire même amusante si l'on considère le moment cocasse de glisser ses jambes dans les sangles : j'ai bien cru que je n'y arriverais jamais. Tout le côté glamour et sensuel de l'idée s'est envolé en un claquement de doigt, remplacé par un nouveau fou rire, redoublé lorsque les sangles se sont soudainement déserrées sous mon poids. Mais une fois bien installé, Euphoria s'avère vraiment un accessoire particulièrement agréable, si l'on pense à faire matelasser sa porte...

A mon plus grand étonnement et contre toute attente, je pensais me retrouver avec les jambes sciées... or, les sangles de satin pâle et de dentelle noire sont particulièrement confortables puisque molletonnées. J'avais également assez peur du côté saucissonnage de cuisses façon mauvais bondage...mais là encore, Euphoria a prévu suffisamment large pour mes petits cuissots grassouillets.

 

Euphoria

 

Passée l'idée de base un peu ridicule d'user de stratagèmes et autres accessoires et bien qu'adepte du sexe plutôt nature qu'accessoirisé, Monsieur approuvera le bonheur de pouvoir faire l'amour debout sans se chopper des courbatures digne d'une séance intense de culturisme et moi la joie retrouvée d'un fantasme oublié.

 

 

Euphoria, officiellement labellisé par les Murmures !

 

 

Nos remerciements à Lisa et Soft Paris pour ce test "grandeur nature" ! ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans Sexe'n'Roll
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 00:00

Concours-CCDP.jpgAujourd'hui, place au fantasme avec le concours coquin du Printemps organisé par la petite boutique en ligne clermontoise La Coquinerie.

 

Une fois n'est pas coutume, Monsieur et moi-même avons décidé de participer à ce concours, parce qu'un week end "Echappée Gourmande" pour deux à gagner, il faut admettre que c'est plus que tentant pour les épicuriens que nous sommes !

 

Vous aussi vous pouvez tenter votre chance, la date limite pour rendre les copies est le 10 avril...

 

 

 

"Mais qu’est-ce qui m’a pris de dire oui ?... Ça fait quoi ? Dix minutes, un quart d’heure maintenant ?

En même temps je ne peux pas savoir, avec les yeux bandés ça va être compliqué de regarder l’heure. Bon je pourrais tricher un peu, non ? Il ne le saurait pas. Allez à 3 je jette un œil. 1… 2… oh et puis non, j’ai voulu jouer le jeu, je le joue, sinon c’est pas drôle.


Mais il exagère, quand même, il pense que je vais poireauter comme ça toute l’après-midi ? En plus à moitié à poil c’est pas que je me caille, mais pas loin quand même… Et puis franchement, c’est un peu ridicule.

Et laisser la porte entrouverte, non seulement c’est ridicule, mais c’est un peu dangereux après-tout, avec tous les dingues qui traînent aujourd’hui. Bon dans 5 minutes je l’enlève ce bandeau, ça devient pénible.


10-photos-nu-noir-blanc-amateur-L-5

 

Ah oui mais je suis maligne moi, 5 minutes… alors disons que je compte jusqu’à… ça fait quoi ? ouais, 300. Je compte jusqu’à 300 et fini le petit jeu. Enfin je dis 300… d’un coup, ça me paraît beaucoup, quand même. Bordel, qui a déjà compté jusqu’à 300 une seule fois dans sa vie sérieusement ? Eh bien ce ne sera pas moi, en tout cas pas aujourd’hui. Par contre en parlant de 300, si ça pouvait être Gerard Butler qui trouvait la porte entrouverte…

 

Oh merde ! mais ça me fait penser : c’était pas aujourd’hui le type qui devait passer pour l’entretien de la chaudière ? Alors là ce serait le pompon…


Non allez ça suffit, j’enlève le bandeau, imagine que c’est aujourd’hui et que le type arr… ah merde là j’en suis sûre quelqu’un est entré. Putain si c’est le type de la chaudière qui me fait le plan « j’ai vu de la lumière et je suis entré », je suis grillée à vie, je me casse au Venezuela. Enfin je dis ça mais faut avouer que ça m’excite un peu tout ça.


Bon, trois options : soit c’est le type de la chaudière, soit c’est mon mec, soit c’est Gerard Butler. Non le type de la chaudière c’est demain je crois bien, on élimine. Donc soit c’est mon mec, soit c’est Gerard Butler. Objectivement, les statistiques penchent plutôt du côté de mon mec, mais bon, imaginons que j’aime imaginer que c’est Gerard Butler, il ne le saura jamais. Je joue à son jeu pour lui faire plaisir, j’ai bien le droit de me faire plaisir aussi, non mais. Allons-y pour Gerard et puis advienne que...

 

tumblr l8iz5kYjgA1qbt3dyo1 1280


 

- MMMMMMHHHGNNNNNNN !!!

 

Wahou, après tout il a raison, les préliminaires c’est très surfait. Et puis Gerard, il ferait pareil, pas de chichis, comme un animal sur des peaux de bêtes. Mais dis-moi ma cocotte, je crois que t’aimes ça en fait, t’es toute excitée comme une…

 

 

 

5098 fb2fo

 

 

 

 

 

- MMMMMMHHHHHMMMM !!!!!

 

Alors là, je crois que je viens de me faire cravacher. Et je crois que c’était super bon. Qu’il s’arrête pas, qu’il s’arrête pas, bon dieu qu’il s’arrête pas, je crois que ça n’est jamais venu aussi vite, je crois que je vais…

 

 

shadow-2

 

 

 

- MMG MMG AAAGNNIII GNEEEHAAAA !!!

 

- Pardon ? Attends, bouge pas, je t’ai fait mal ?

 

 

- Non je disais : OH OUI, VAS-Y GERARD !!!

 

- Gerard ?

 

- Laisse tomber, cravache."

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans Sexe'n'Roll
commenter cet article
14 février 2011 1 14 /02 /février /2011 13:03

couple3.jpgLundi 14 février, Saint Valentin sur l'éphéméride, Saint Castor chez les Murmures.

 

Point de coeurs et de roses rouges, mais sexe à volonté, soupoudré d'un poil d'amour, parce qu'on est pas des boeufs !

 

Bon, je ne vais pas vous refaire le concept de la Saint Castor, vous aurez compris qu'il s'agit d'une transposition porno-trash de la Saint Valentin guimauve, mais que l'idée dans tout ça, c'est de se faire plaisir.

 

Bon après, je vous l'accorde, vous avez tout à fait le droit de fêter la Saint Castor toute l'année, chaque jour que Dieu fait, il n'y a pas d'obligation de s'en tenir qu'à un seul jour dans l'année. De même, si vous souhaitez fêter la Saint Valentin quotidiennement, après tout, rien ne vous en empêche.

Les codes, les jours spéciaux, tout ça au final, on en fait ce qu'on veut, je ne suis pas contre l'idée d'une fête des amoureux, je ne suis pas non plus complètement pour, un peu normande sur ce coup oui. Mais entre le méga ridicule de la gnagnantise et le blasé de base contre tout ce qui pourrait montrer un temps soit peu l'amour, je pense qu'on peut trouver un juste milieu.

 

Un bouquet de fleurs et une levrette devraient pouvoir contenter tout le monde !

 

couple-qui-fait-l-amour-dans-de-beaux-draps-4172016oonbh.jpg

 

Et puis c'est pas le tout, mais c'est une journée de cadeaux et moi, comme je vous aime, c'est le moment de vous donner les résultats des deux derniers concours !

 

Alors tout d'abord, qui remporte les savons Egérie ?

Après s'être gratté le sourcil longuement pour trouver lequel d'entre vous avait subit le plus de ridiculosité lors d'une Saint Valentin, nous avons décrété à l'unanimité que ce sont Guibao, pour sa tentative de meurtre à la pistache sur sa valentine, tu remportes le savon coco et Marcuslion66 qui gagne le praline noisette pour sa lositude de l'extrême et la délicatesse de sa chérie.

J'espère que vous en ferez bon usage !

 

 

En ce qui concerne les 50 euros pour un coffret Happytime, j'avoue que je me suis moins foulée, Randomizer est mon ami et il a décidé par le fruit du hasard informatique que la grosse chanceuse est Tildou. Et quand je dis chanceuse, je veux dire, le cul bordé de nouille vu que j'ai relancé 3 fois et que 3 fois, c'est tombé sur le commentaire n°13... Va falloir qu'elle surveille ce que trafique Terwa, parce que bon, on peut se poser des questions tout de même avec une chance pareille ! 

Profite bien de ce bon, je pense que tu vas d'en donner à coeur joie !

 

Bon, faut que je vous laisse, je vais revêtir ma plus belles culottes à froufrous, préparer la cravache et les menottes et mettre au four des cup cakes en forme de coeur !

 

 

Joyeuse Saint Castor à tous !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans Sexe'n'Roll
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 17:41

img1-2.jpgContinuons dans les locutions latines après celle si joliment trouvée de Monsieur au sujet de la fidélité, de la confiance et de la liberté de tripoter d'opulentes poitrines.

Après Si vis fidelis, para libertas, je vous délivre moi aussi mon adage Sapo sana in corpore sano, quelque peu dérivé d'une célèbre expression romaine, mais je ne sais plus trop laquelle...

 

Bref, pourquoi tout ce cinéma en latin, tout simplement pour vous parler de savons.

 

Ah oui mais pas n'importe quel savon hein, parce qu'il serait trop facile de vous sortir que pour avoir un esprit sain, il faut avoir un corps sain, qu'il faut donc avoir une hygiène irréprochable, et puis manger 5 fruits et légumes frais et boire 2l d'eau par jour, sans oublier de pratiquer une activité physique régulière (ça, on peut s'arranger si la castorisation entre dans les activités physiques de www.manger-bouger.fr).

Non merci M'sieur, dame, on va se contenter d'amour et d'eau fraiche... ET de savons.

 

package2-2.jpg

 

Oui, ceci est un savon créé par la marque Egerie Cosmetique et non pas du tout ce à quoi votre esprit mal placé a pensé immédiatement en le voyant.

Ceci n'est pas un vibromasseur à se coller sur la joue comme sur La Redoute, mais bel et bien un pain dermatologique, formulé sans savon et enrichi au karité, toléré par les peaux sensibles grâce à son pH neutre qui préserve le film hydrolipidique de la peau. Ça, c'était pour l'aspect technique de l'affaire. Mais oui, je ne vais pas vous la faire longtemps, il est vrai que ce savon observe une forme tout à fait "expressive".

 

Il est vrai que les courbes de ce savon ne sont pas sans rappeler les jouets intimes que l'on peut parfois trouver dans les tiroirs de la ménagère lambada. Il est vrai que ce savon ressemble à s'y méprendre à un Litlle Paul ou un rabbit. Mais que nenni, ce savon ne vibre pas, mais question sensation, il est capable de vous surprendre !

 

img3-1.jpg

 

Tout d'abord par sa forme originale, qui permet une prise en main ergonomique pour aller directement à l'essentiel. Je ne vais pas vous faire l'article de comment procéder, quelques bougies et un bain seul(e) ou à deux (ou plus si affinités) suffit pour susciter l'envie de l'essayer.

Je vous conseillerai cependant de ne pas trop vous laisser vous emporter par le désir et de ne pas tenter un lavage en profondeur, qui s'avérerait un peu trop décapant.

 

Mais la surprise provient surtout du parfum de ce savon.

Déclinés en cinq fragrances portant chacune un nom évocateur, aux senteurs aussi affolantes qu'envoûtantes, vous trouverez forcément le parfum qui titillera vos papilles olfactives !

 

Personnellement, j'ai craqué sur le n°1 Séduction aux senteurs de barbapapa qui rend soudainement le bain aussi ludique qu'un tour à la foire du Trône, mieux que la grande roue et le roller coaster réunis.

 

egerie-1

 

Quant à Monsieur, il a jeté son dévolu sur le n°3 Obsession, qui diffuse une odeur sucrée de tiaré, certainement pour imaginer une vahiné à la peau caramel barbotant à ses côtés dans son bain.

 

egerie-2

 

Nous n'avons pas osé tester le n°4 Tentation au chocolat, car il contient du muguet en note de tête et j'avoue y être profondément allergique. Ça me rappelle le parfum d'une vieille tante, de quoi avoir l'effet totalement inverse à celui désiré.

 

En revanche, nous avons senti les parfums des deux autres, le n°2 Attraction Coco et le n°5 Sensation Praline Noisette et ils ont l'air aussi aussi délicieux que ceux que nous avons essayé.

 

img5-2.jpg      img2-1.jpg

 

Mais comme c'est bientôt la Saint Castor et que je vois dans vos yeux qui brillent de milles feux l'envie de vous jeter sur ces objets de délice et de vous procurer à votre tour grand plaisir à vous savonner, nous vous proposons de gagner ces deux derniers savons !

 

Pour cela, il vous suffit de laisser un commentaire dans lequel vous nous décrivez votre Saint Valentin la plus ridicule  à l'image de la petite vidéo ci-dessous et les deux histoires qui nous feront le plus rire remporteront chacune un savon Egerie.

 

 

Et ne vous inquiétez pas, le ridicule ne tue pas...

... Il rend juste ridicule !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans Sexe'n'Roll
commenter cet article
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 13:42

Pin-up 1Habiter en ville peut parfois avoir son lot de situations comiques.

Souvenez-vous, parfois, vous pouvez être amené à montrer par inadvertance votre culotte à la moitié du voisinage, par exemple.

 

Sinon, vous pouvez également être amené à être plus ou moins témoin d'un meurtre en bas de votre rue. Ceci est une longue histoire (de drogue) mais j'vous jure qu'on a pas brillé de mille feux avec Monsieur la nuit où la PJ et les Experts de Lyon ont barré notre rue et ordonné de rester barricadé chez nous en attendant qu'ils aient attrapé le meurtrier.

 

Bref, notre voisinage n'est pas de tout repos, ça non !

Entre les punks à chiens qui passent et qui repassent plusieurs fois par jour avec leur binouze à la main, les étudiants qui font des fêtes très bruyantes et très tard tous les jeudis et qui posent des pâtés sur le pas de ma porte lorsqu'il sont trop bourrés, la sortie du lycée juste à côté et les jeunes qui zonent juste sous ma fenêtre en fumant des joints et en se roulant des galoches à faire pâlir le cinéma hollywoodien... Clermont-Ferrand n'est pas une ville du 3ème âge !

 

L'été, bien que la ville soit plus calme et que ma rue soit enfin vide d'étudiants et autres lycéens, le petit plus d'habiter dans une petite rue, c'est le plaisir d'ouvrir ses fenêtre et d'entendre que les voisins ont fait de même.

Entre les engueulades des uns, la télé trop forte des autres, les goûts musicaux plus que douteux de certains et les mômes qui chialent inlassablement... autant vous dire que la rue est animée d'une vie plutôt colorée !

 

http://images.ados.fr/humour/photo/hd/0987364098/martine/martine-torture-voisins-1749637974.jpg

 

Toute cette intro pour en venir aux faits de la semaine dernière.

Alors que je m'étais couchée pour bouquiner tranquille au lit, la fenêtre grande ouverte, les volets encore ouverts pour profiter de l'atmosphère du soir d'été, qu'entends-je vaguement tandis que j'étais plongée dans une lecture me transportant au fin fond du Congo ?

Serait-ce un reportage animalier ? Un documentaire, sur les bonobos ? Un peu de Chasse et Pèche ? Non, un peu trop tôt dans la soirée pour ce programme...

Ah non, on dirait plutôt un film de cul !

Donc, je me dis, j'ai un voisin qui mate tranquillou un petit film de seske à minuit du soir, rien de bien grave. Il a bien raison le coquinou, mais s'il pouvait baisser un peu le volume de son home cinéma, je pourrais retourner au fin fond de la jungle congolaise sans être interrompue par des cris pas vraiment pittoresques.

J'étais de nouveau concentrée sur mon intrigue quand soudain, les cris ont redoublés d'intensité. Pour tout dire, tout le quartier pouvait désormais partager avec joie et bonheur les cris symptomatiques de la dame.

 

Un peu déconcertée, j'ai pointé le bout de mon nez à la fenêtre, histoire de voir, ou plutôt d'entendre d'où provenait ces sons incongrus et là, consternation la plus totale : ce n'est donc pas un film de fesses !

Il s'agit bien de voisins en train de copuler ! Bien que je ne puisse les voir, les bruits et cris - non accompagnés de la musique easy listening hard fucking spécifique à ce genre cinématographique -  ne pouvait laisser le moindre doute sur l'activité à laquelle s'adonnait le couple du bout de la rue.

Et voilà que la dame se remet à crier, pour ne pas dire hurler. Alors soit le Monsieur est doté d'un démonte-pneu à faire pâlir la poutre de Bamako ou bien cette jeune femme est TRÈS sensible du clitoris !

Enfin, je m'avance un peu... peut être que tout simplement, son amant a enfin découvert son point G et par la même tout le voisinage !

A tel point qu'un voisin à finit par s'écrirer par une fenêtre : "C'est pas bientôt fini, bande de petits cochons ?"

Autant vous dire que je suis partie d'un fou rire incontrôlable  tant la scène était comique : moi, dans le rôle de la voisine voyeuse auditive, le voisin dans celui du pervers excédé, le couple en tête d'affiche et toute la rue pour scène de tournage...

 

Couple-sexe-diapo-154518 L

 

Je n'ai malheureusement pas eu le réflexe d'enregistrer les ébats de mes voisins pour attester mes dires avec preuves à l'appui, mais je peux vous assurer que je peux d'ores et déjà proposer à Marc Dorcel de venir faire passer des casting dans ma rue !

 

A mon tour de leur faire concurrence ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans Sexe'n'Roll
commenter cet article
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 11:36

288547_174827217_sexy-couple-1_H151604_L.jpgEst-ce la chaleur, l'été, les vacances, le Yop au citron, ou les Dinosaures de Lu ?

 

Mais je dois l'avouer, ma libido est plus que jamais à son paroxisme ! En ce moment même, je suis aussi chaude qu'une baraque à frites et j'ai la friteuse en ébullition.

 

Certainement à cause des rêves pornographiques que j'ai fait cette nuit. Et oui, j'utilise le terme porno parce que je ne peux pas dire érotique, certaines scènes étant plus explicites qu'un Brigitte Lahaie !

 

 

Du dégrafage de robe d'une main à l'arrachage de petite culotte avec les dents en passant par les sévices les plus vils, j'ai passé une nuit mouvementée et un réveil des plus difficiles au milieu d'une intense... bon ça suffit, vous n'avez pas besoin de connaître tous les détails !

Bref, ce qui est drôle dans mes rêves érotico-porno chic, c'est que les lieux sont toujours très élégants, les personnes partageant ce moment d'intimité sont toujours des ami(e)s que j'apprécie grandement et mon mec est toujours de la partie !

Pas plus tard que la semaine dernière, c'était une copine qui découvrait les joies du masochisme en inaugurant son tout nouveau canapé (beige) (j'ai le sens du détail dans mes rêves) en me fouettant avec application tandis que Monsieur Murmures regardait la scène d'un oeil expert à l'autre bout du canapé.

Je vous épargne le reste de la scène, je ne voudrais pas choquer vos petits coeurs sensibles et j'aime autant laisser votre imagination travailler.... (juste que c'était grave chaud patate !)

Mais il faut croire que je n'ai pas le fantasme de l'inconnu et que j'aime m'entourer des gens qui me sont chers pour m'envoyer en l'air dans mon inconscient.

 

Afterparty by Aloisov

 

Et donc Monsieur est toujours dans mes rêves sexuels, et même s'il n'est pas actif, il est toujours présent quelque part, en toile de fond, ne serait-ce que pour matter.

Et en discutant avec lui, il m'a confirmé que dans ses rêves aussi, j'étais également toujours là, la plupart du temps avec des copines de jeux ! Fantasme classique de mec !

Ce qui m'amène à penser que soit on se raconte des conneries, soit on aime vraiment et tellement castoriser ensemble qu'on n'est incapable de se passer l'un de l'autre, ne serait-ce qu'en rêve !

Je me sens comme Lilly Aldrin et Marshall Ericksen dans "How I met your mother", ce couple accro à l'un et l'autre ! (pas aussi gnangnan tout de même)

Mais n'y voyons rien de romantique ou une quelconque démonstration de notre amour. Je crois juste que pour le coup, nous avons une bonne adéquation chimique phéromonale ou un truc du genre qui fait que nous sommes sur la bonne longueur d'onde sexuelle.

 

7d985c2b10e_sexo.jpg

 

Quoi qu'il m'arrive personnellement d'avoir des rêves érotiques sans lui, et surtout sans personne... Alors là je vous dois une explication, à vous voir ouvrir de grands yeux ronds et se demander de quoi je parle.

C'est à dire qu'il m'arrive de rêver que je suis en plein acte sexuel, multi-positionnel et tout ce qui va bien, sauf que je suis incapable de mettre un corps et un visage sur mon partenaire. C'est un peu comme si je castorisais avec Casper le fantôme ou l'homme invisible.

Totalement bizarre, mais je vous assure que ça a son charme... si je puis dire !

 

Enfin là, tout de suite, c'est bien beau d'écrire et de parler de sexe, mais j'ai juste envie que Monsieur rentre et m'attrape sauvagement sur le comptoir de la cuisine !

 

 

Danger ! Danger ! High Voltage !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans Sexe'n'Roll
commenter cet article
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 11:30

rJ6tpU7iW40daei67QQ7Mrwm 400Quel est le pire ennemi pour un couple ?

 

Personnellement, j'ai envie de dire la routine.

Ok, c'est une réponse bateau, et pourtant, si l'on sonde un maximum de couple, tous répondront par cette affirmation.

 

Les Murmures ne font pas execption à la règle.

Entre le travail, les enfants, les corvées quotidiennes, le rythme de vie parfois très intense... il peut parfois que l'on "s'oublie" !

Et ça honnêtement, on est bien d'accord... c'est juste pas possible !

 

Alors on s'octroie de temps à autres des breaks, des pauses sans enfants, sans ménage ni courses. Nous allons voir des amis, nous sortons au restaurant, au cinéma ou encore nous restons juste tous les deux à la maison, volets fermés à castoriser !

Castoriser ! C'est souvent ça qui souffre le plus dans un couple... 

Et mettre un peu de sel quand on se connait depuis bientôt 8 ans, ça peut être un peu compliqué.

 

Alors il faut sans cesse de renouveler, parfois avoir de longues conversations, parfois juste un regard pour se rendre compte que l'on se manque... ou mieux encore une soirée placée sous le signe de la sensualité !

 

Jeudi dernier, j'ai joué la débutante sur la barre de pole dance.

Envie de danser, de me tester sur le podium... mais avec une autre idée derrière la tête.

 

L'idée de séduire mon homme. 

 

tumblr ktx2yo6FSg1qzy9ouo1 1280 

 

Se mouvoir avec sensualité, prendre des poses aguicheuses, lui lancer son regard de braise, se frotter lascivement à la barre, jeter sa crinière en arrière, faire la chatte, féline et voluptueuse... et voir dans ses yeux s'allumer le désir et l'envie !

 

Voilà le dessein caché derrière le fantasme de la strip-teaseuse et la raison pour laquelle j'ai eu envie de le réaliser.

Pour allumer mon mec, le voir baver devant mes charmes, m'admirer sous toutes les coutures, ressentir son désir... et relancer son envie autant que la mienne.

Et autant vous avouer que cette démarche a eu l'effet escompté !

 

Et pas seulement pour lui...

 

016_6tiu6gn-565x756.jpg

 

Si parfois la libido se met en sommeil, avec ce genre de petit jeu, vous pouvez vous attendre à voir votre propre appétit s'accroître et s'envoler.

Jamais je ne me suis sentie aussi belle, désirable et sensuelle qu'après ma prestation, jamais depuis ces trois dernières années, jamais je n'ai eu autant envie, de désir, de soif de sexe... sentir son ardeur, sa puissance, son souffle dans mon cou, sa peau moite, ses mains sur mon corps et se donner à corps perdu pour l'autre.

Oublié mes complexes, exit les années qui sont passées depuis notre rencontre, au diable les kilos en trop et les vilaines vergetures... certes, je ne serai pas contre un bonnet supplémentaire, mais uniquement dans le but d'agrémenter encore un peu plus la castorisation.

 

Afterparty 2 by Aloisov

 

La trentaine a été pour moi un cap à franchir, avec des sentiments divergents, entre acceptation d'une certaine maturité et dénie d'un vieillissement à venir. Deux grossesses, des soucis, du travail... tout cela nuit à la sexytude quotidienne. Parce qu'on ne peut pas être des pin-up au quotidien, parce qu'être tirée à quatre épingles chaque jour que Dieu fait est une mission impossible... alors il faut savoir tirer partie de ces moments particuliers !


Être une strip-teaseuse d'un soir a fait toute la différence.


Ça aurait pu être n'importe quel autre fantasme au fond... ce qui compte, c'était de renouer, ensemble, avec l'intensité du désir, celui qui nous anime depuis notre rencontre !

 

9207464 bab2f55d1d o

 

Le sexe est le ciment de notre couple, alors autant éviter que celui-ci s'effrite et relancer la castorisation à son maximum grâce à une libido exaltée par la simple pression d'une barre !

 

 

Chut ! Keep the secret !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans Sexe'n'Roll
commenter cet article
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 08:05

Lors de notre dîner au Secret Square, alors que Petite Cervoise et moi-même nous nous dandinions sur notre fauteuil au rythme de la musique tout en mattant les jolies demoiselles qui s'effeuillaient sensuellement devant nous, Gaëlle notre hôtesse et Alain, le propriétaire des lieux, nous ont gentiment enjoint de rejoindre l'un des podiums et de nous y donner en spectacle. D'un air offusqué, nous avons tout d'abord dit non. Genre...

"Non mais non, nous n'oserions... nous n'avons ni le savoir-faire, ni l'élégance des filles qui s'agitent ici même en ces lieux de haute-voltige !"

Mais à la troisième injonction, nous ne sous sommes pas plus fait prier et nous nous sommes agrippées à la barre !

 

Photo 313-2

Oui, y'a de la cuisse chez les Murmures !

 

Oh mon Dieu ! Que de sensations... une barre de pole dance entre les mains !

Nous avons fait notre show, chacune notre tour... et même à deux !

Nous avons surpris les clients comme fait rire les danseuses... le champagne nous aidant à surmonter la situation ridiculement mortelle.

 

duo.jpg

Il y a un petit côté Cat's Eyes sur ce cliché, vous ne trouvez pas ?!

 

Mais voyant que quelque part, au fond, il y avait un certain potentiel caché, Gaëlle nous a offert la possibilité de prendre un cours de pole dance privé et exceptionnel au Secret Square avec l'une de ses professionnelles ! (je crois qu'elle avait surtout envie de s'en repayer de nouveau une bonne tranche - j'dis ça j'dis rien !)

Il faut dire qu'on s'était donné du mal tout de même, et qu'on était bien contente de retourner - à jeun - sur le podium, voir si nous avions des talents cachés naturels ou bien si c'était l'alcool qui parlait dans nos veines ce soir là !

 

Nous voilà donc un mercredi après-midi au Secret Square, accompagnées par nos voyeuses-vazy-que-j'me-rince-l'oeil photographes Ioudgine et Nama, et coachées par la divine Marina pour 1h30 d'apprivoisage de barre. 

 

G2.jpg

Marina m'apprend à jouer avec la barre... Graou !

 

Sauf que bon, il faut bien vous l'avouer, c'est la barre qui m'a bien dressée !

J'ai grave morflé, les muscles de mes bras m'en ont voulu pendant les siècles qui ont suivi et j'aurai pu aller porter plainte aux flics pour coups et blessures avec le nombre de bleus fleurissant sur mes jambes.

Sans déconner, danseuse de pole dance, c'est pas un métier de fillette !

Faut des bras de camionneuse, des abdos de compétition et un mental d'acier.

 

G3.jpg

Chevelure au vent, je virevolte sous le regard de ma prof !

 

Certaines figures acrobatiques, qui paraissent d'une facilité déconcertante lorsque Marina les exécutait - telle que voler autour de la barre avec grâce et légèreté - nous ont permis d'apprécier les lois de la gravité et de la pesanteur, tandis que nous tentions de ne pas ressembler à de "grosses patates"...

Faire le chat est également un art qui n'a pas son pareil en terme "d'allumage" auprès de la gente masculine lorsque cette figure est pratiquée par des expertes, mais peut vite tourner au cocasse quand il s'agit de moi-même...

 

G14.jpg

Voilà, le chat ! Miaaaaouuu !

 

Seul point positif : j'ai conservé de ma jeunesse de gymnaste une bonne souplesse qui me permet encore aujourd'hui de faire le grand écart et de tenir ma jambe en l'air, pied dans la main, sans me faire un claquage et de finir aux urgences. L'honneur est sauf !

Mais je suis quand même une lopette... j'ai pleuré ma mère les jours qui ont suivi tellement j'étais fourbue et courbatue. Mais l'expérience était terrible et j'ai une très forte envie de mettre au pole dance (ce qui n'a pas l'air de déplaire plus que ça à Monsieur).

 

Une barre, ce n'est pas si cher et ça peut certainement égayer nos soirées...  


Y'a qu'à voir ce que ça donne en répétition !


 

 Pour le son parasite, c'est la manivelle du zoom !

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans Sexe'n'Roll
commenter cet article
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 11:08

jambes-talons.jpgOn parle souvent des hormones mâles qui se réveillent dès les premiers bourgeons, comme si le printemps n'avait de l'effet que sur la gente masculine.

Sauf qu'on oublie vite que les désirs et envies des femmes s'affolent également au retour des hirondelles !

 

L'idée de ressortir de la robette ou de la jupette ultra courte, d'ôter le collant opaque pour libérer la gambette douce et blanche comme de l'albâtre, de se munir de son plus beau push up pour réhausser le petit top à bretelles, de profiter des rayons du soleil pour prendre un peu de hâle sur la peau enfin libérée de ces triples couches de laine...

  ©Fred/Easy Fashion Paris

 

Et surtout, de ressortir le grand jeu de la séduction !

Parce que serait le printemps sans son immuable jeu de la séduction, à base de croisement de jambes à la terrasse des cafés, de regard en coin sous les lunettes de soleil, de démarches chaloupées en salomé, de cheveux au vent glissant sur les épaules dénudées ? 

Sans blague les filles, n'avez vous pas les papillons qui reviennent valser dans votre ventre à chaque début de printemps, comme si vous redécouvriez les hommes à chaque coin de rue ?

N'avez vous pas soudainement envie qu'un inconnu vous offre des fleurs et vous attrape à la volée sous une porte cochère ?

N'avez vous pas envie de passer vos journée au lit avec lui, la fenêtre ouverte sur les chants et gazouilis des oiseaux, une musique lancinante en fond sonore ?

 

http://www.adlibidinem.com/wp-content/uploads/2009/12/couple-enlace-noir-et-blanc-amour.jpg

 

Au printemps, j'ai la sensation que le désir renaît au même titre que la végétation, après une trop longue hibernation. Peut être parce que l'hiver et sa rigueur nous empêchent d'être aussi sexy qu'on le souhaiterait sous peine de choper un rhume de fesses si on ne se couvre pas assez, peut être que le fait de se débarrasser de ses pelures d'hiver, de se dénuder de nouveau, nous donne cette sensation de revivre !

Et de ce fait, mon cerveau ne pense qu'à une seule chose depuis une semaine : SEXE !

J'ai envie de lui, de son odeur, de son souffle dans mon cou, de ses mains sur ma peau, d'étreintes passionnées et de longues heures à frotter nos corps l'un contre l'autre...

J'ai envie de jouer avec le regards des autres, de courir en talons dans les rues ensoleillés, de susciter l'envie, le désir, un sourire...

 

Bon le seul problème, c'est qu'aujourd'hui il fait 10°C et qu'il pleut...

 

... donc on repassera pour le Printemps !

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by Gallïane - dans Sexe'n'Roll
commenter cet article

A l'Ombre des Murmures


facebookflickr twitter flickr_32.png

gmail_32.png

lesmurmures(at)gmail(point)com


 

Suivez-moi sur Hellocoton

Rechercher

Les Mosaïques des Murmures

 Body Whispers


pinup.jpg

PageRank Actuel

 

Mon Grenier